AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2350670538
Éditeur : Balivernes (07/10/2010)

Note moyenne : 4.2/5 (sur 20 notes)
Résumé :
Alors qu’elle visite les ruines d’un château allemand avec sa classe, Eva se trouve mystérieusement projetée dans le passé, au cœur d’une bataille médiévale. Elle se voit contrainte de fuir et de protéger le Prince Emil, dont le père a été assassiné. L’intelligence d’Eva lui sera aussi utile que sa pratique des arts martiaux pour vaincre les nombreuses embûches qui se dresseront sur leur chemin. Et dans ses rêves, on la surnomme la fille de l’Araignée, on l’appelle ... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (15) Voir plus Ajouter une critique
Myiuki
  07 novembre 2012
J'ai beaucoup apprécié ma lecture de ce roman à la fois drôle et original. Au début déjà, je me suis dit que le résumé donnait vraiment envie de se plonger dans ses pages malgré une couverture qui ne m'attirait pas plus que ça. Eh bien, je ne regrette pas une minute de ma lecture ! Ce livre jeunesse vous fera vivre des aventures incroyables si vous succombez comme moi à son charme.

En premier lieu, je dois dire que j'ai adoré le concept. Une jeune adolescente surdouée en visite avec sa classe dans un château allemand en ruines se retrouve subitement catapultée à la suite d'une chute aux pieds de ce même château mais au Moyen-Age ! de plus, elle débarque en plein milieu d'un combat sanglant qui oppose le seigneur du château à son ennemi Michael et à ses troupes, les "Noirs". On peut dire qu'elle a su choisir son moment notre héroïne ! Pour la mordue de l'époque médiévale que je suis, l'auteur n'aurait pu choisir meilleure époque pour camper son histoire. D'autant que tout cela se fait avec détail et beaucoup de réalisme. J'ai d'ailleurs beaucoup ri devant la timidité et la perplexité d'Eva lorsqu'elle a du se rendre aux toilettes.

On pourrait croire qu'un tel saut dans le temps aurait pu perturbé Eva, que nenni ! A peine a-t-elle repris conscience qu'elle se lance dans la bagarre qui se déroule au-dessus d'elle et attaque des "Noirs". En voilà une jeune fille qui ne manque pas de courage - ou qui est inconsciente ? - et de force surtout puisqu'elle étale ses adversaires les uns après les autres à coups d'art martial. J'ai été impressionnée par sa réactivité et aussi, je dois l'admettre, par l'issue du combat. Cet éclat, c'est ce qui lui vaudra de se retrouver la protectrice du - ni plus ni moins ! - prince du royaume assailli, Emil. A cet instant précis, elle ne sait pas encore dans quelle aventure elle s'engage en lui prenant la main mais, mener le prince en sécurité chez sa tante en Alsace ne va pas être une mince affaire et les évènements vont s'enchaîner à une vitesse hallucinante pour eux deux. Pas de répit pour nos aventuriers !

Dès le départ, on sent bien qu'il va se passer quelque chose entre ces deux-là - le beau prince et la fille garçon manqué - qui se chamaillent et se lancent des piques en permanence, pour notre plus grand bonheur d'ailleurs car ça en rend les dialogues on ne peut plus drôles et passionnants. C'est la partie "romance" du livre mais je vous rassure, avec eux on est loin de tomber dans le guimauve. J'ai aimé le fait qu'ils se cherchaient pendant tout le roman tout en restant solidaires dans les épreuves, même s'ils leur arrivent de bouder quelquefois, ils finissent par vite se réconcilier. Tout est mis en place pour qu'ils se rapprochent et partagent tout, jusqu'à leurs rêves. Il est intéressant de les voir évoluer au fil du récit. Avec Eva et Emil, on passe du rire aux larmes en un rien de temps mais une chose est sûre, ils ne vous laisseront pas indifférents !

C'est vrai qu'on s'y attache vite à ces deux énergumènes ! D'un côté, la jeune fille surdouée qui a plus des allures de garçon manqué que de princesse et qui, au début du roman, se fait prendre pour un page. Forte et intelligente, elle refuse de se laisser faire et ne se plie pas aux règles en vigueur au Moyen-Âge. Ça l'a plu d'ailleurs qu'elle ne soit nullement intimidée par Emil et qu'elle ait du répondant face à lui. Elle le tutoie dès le départ et ne le ménage pas. Lui donner du fil à retordre est ce qu'elle fait de mieux mais on voit aussi qu'elle s'y attache vite car elle met vraiment tout en oeuvre pour le protéger. Malgré ses dires, il suffit de la voir bouder ou se renfrogner à l'approche d'une certaine belle jeune fille pour comprendre le genre de sentiments qu'elle lui porte. Trop mignon ! J'ai eu du mal au départ avec le fait qu'à 13 ans, elle soit capable de mettre à terre un homme adulte ou de tuer, c'est assez dérangeant, mais finalement, j'ai vite fait abstraction de son âge pour me concentrer sur les évènements qui ont démontré son imagination, sa créativité et ses incroyables talents en matière de survie. Elle est prudente quand il le faut mais n'hésite pas à agir en cas de danger. Elle prend des airs de soldat par moments, ce qui ne m'a pas empêché d'apprécier son personnage haut en couleurs.

De l'autre côté, il y a Emil, le beau prince Emil. Un peu engoncé dans les vestiges de son éducation, on le sent au début arrogant et hautain, deux qualificatifs qu'il dément bien vite par ses paroles et ses actions. Ce qu'Eva prend pour de la supériorité dans les premières pages s'explique par un fait simple, Emil est aveugle. Alors là, j'avoue, je m'y attendais pas du tout à cette révélation. Mais c'est vrai que, de suite, ça nous rend le personnage encore plus attachant, tout comme Eva, on a envie de le protéger. Un petit plus. D'autant qu'il ne fait pas étalage de cet état de fait et qu'il fait preuve de beaucoup de débrouillardise. On le voit pleurer, rire, faire preuve de gentillesse et de compassion, un idéal princier dans toute sa splendeur, ce qui n'est pas pour me déplaire. J'ai beaucoup aimé son côté calme et réfléchi qui vient comme le pendant du caractère fort et orageux d'Eva. Ils se complètent tous les deux. Et, même s'il n'en dit rien, on sent bien qu'Emil est ravi d'avoir Eva à ses côtés.

Ensemble, ils vont devoir traverser les territoires tombés aux mains de Michael sans se faire prendre. Début alors une course poursuite à travers les forêts et landes allemandes. C'est une intrigue palpitante et haletante que met en place ici l'auteur, servie par une écriture alternant la douceur et la froideur des mots. Elle sait très bien nous rendre l'angoisse, la peur d'être rattrapé par les "Noirs", l'espoir fou que l'on pourrait s'en sortir malgré tout, la tristesse, la joie, le bonheur. J'ai été totalement happée par les émotions décrites dans le roman, pas une ne m'a laissée insensible. On suit ces personnages comme si l'on avançait à côté d'eux, on plonge dans la rivière, on galope à cheval, on se jette dans les flammes. A aucun moment je n'ai senti l'ennui poindre, j'ai été emportée par un tourbillon de sensations qui se sont enchaînées à un rythme rapide. Les aventures décrites par l'auteur sont tout simplement passionnantes !

Comment résister à cette fuite qui mène deux adolescents sur la route, à fuir des guerriers sanguinaires, à prendre conscience de l'ampleur des dégâts que ces derniers ont causé et causent encore, à faire la connaissance de deux petits enfants rieurs et pourtant frappés par la tragédie, à se voir embarquer dans une forêt maudite pour y découvrir un lieu qu'ils ne soupçonnaient pas ... Ils vont subir tous les deux plus d'épreuves en quelques jours que n'importe qui dans une vie, ils vont souffrir mais aussi connaître de petits moments de joie. C'est une aventure pleine et entière, comme on en voit peu que nous propose ici l'auteur. On a pas envie de lâcher le livre avant de savoir ce qui va se passer ensuite ... Surtout que les évènements qui se déroulent et les rebondissements qui en découlent nous sont indiqués par Eva. Elle nous liste ses erreurs au fur et à mesure du texte, dès qu'elle commence à les comptabiliser, on sent qu'elle va nous décrire une nouvelle part de son aventure, un nouveau retournement de situations, c'est comme un chemin pavé. J'avais presque hâte à chaque fois de voir dans quel guêpier son erreur avait pu la mener ! Un régal de suivre ce jeu de piste.

Ce roman possède tout ce qui me plaît en matière de littérature, de l'action, des personnages attachants, une histoire originale et qui tient la route, un récit haletant et passionnant, bref, je n'ai que des éloges à vous dire concernant ce livre. Rien ne m'a déplu, j'ai été embarquée par l'humour de l'auteur, par sa plume qui m'a emprisonnée dès le départ dans ce récit et je n'ai pas regretté une miette de ma lecture. J'adore ces romans qui savent vous faire voyager. Et je n'ai plus qu'une chose à dire : vivement le tome 2, non, parce qu'avec une révélation pareille (en fait, deux, non, trois !) dans les dernières pages, le suspens est juste insoutenable !
Lien : http://coeurdelibraire.over-..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
iz43
  24 avril 2016
Un immense coup de coeur pour le Prince des Maudits. J'ai tellement de choses à dire que je ne sais plus par où commencer.
Ah si. Tout d'abord un grand merci à Babelio qui m'a sélectionnée lors de la dernière masse critique. Un rendez vous que j'ai failli manquer d'ailleurs puisque je pensais que j'avais encore une semaine. Heureusement, je me connecte tous les jours (ou presque) et j'ai pu participer au dernier moment. Beaucoup des titres que j'avais sélectionnés étaient déjà clôturés et il restait le Prince des Maudits. Et bien le destin a rudement bien fait les choses. Je me suis éclatée avec ce roman comme ça ne m'était pas arrivé depuis longtemps.
Merci aussi aux Editions Baliverne pour m'avoir permis de découvrir la plume de Lénia Major. En plus, cerise sur le gateau, il y avait un joli marque pages joint à l'envoi. Trop classe.
J'ai tout aimé dans ce roman alors que je ne suis pas forcément branchée fantasy (les noms compliqués de personnages me font fuir en général) ni Moyen Age.
Le roman en lui-même est un vrai bonheur. La mise en page est un pure délice. C'est aéré et les pages s'avalent à toute vitesse. Les polices d'écriture sont chouettes et la couverture plante un peu le décor sans trop en dire. Un grand coup de chapeau. Cela rend vraiment la lecture hyper agréable (je lis au moins 3 romans par semaine donc les yeux arrivent à fatiguer).
L'héroïne est une jeune fille de 13 ans et demi pas franchement populaire. Forcément elle a un tas de neurones en plus donc ça fait des jaloux. Eva mémorise tout ce qu'elle lit. Et elle a beaucoup de jugeote. Elle maîtrise les arts martiaux et n'a pas sa langue dans sa poche. Nous découvrons l'histoire par son point de vue et c'est un pur délice. Elle a beaucoup d'humour. Je n'ai pas arrêté de rire. Cela m'a rappelé le style d'écriture de Rick Riordan avec Percy Jackson pour qui j'avais vraiment craqué.
Notre jeune Eva visite un château en ruine avec sa classe et alors qu'elle fait un vol plané par dessus une rambarde grâce à un copain pas très sympa Mike, elle se retrouve en 1490 en plein conflit. Les chevaliers noirs contre les verts. Elle se voit confier la garde d'Emil un jeune prince dont le père vient d'être assassiné par la troupe de Mickaël un méchant qui veut conquérir ses terres.
Je ne vais pas en dire plus pour ne pas tout dévoiler. J'ai adoré du début jusqu'au dernier mot. Emil est aussi un personnage très sympa. Aveugle depuis l'âge de 7 ans suite à une chute de cheval, il n'est pas du genre à s'apitoyer sur lui-même. Il est beau gosse, bourré d'humour. Les dialogues entre Eva et Emil sont succulents. le décalage entre les deux époques prêtent souvent à rire.
Les actions s'enchaînent à toute vitesse. On ne s'ennuie jamais. Ce n'est pas trop violent (même si Eva est parfois obligée de trancher dans le lard) cela passe très bien. Eva rencontre une série de personnages auxquels on s'attache rapidement. Il y a bien sûr une part de mystère, une prophétie, une dose de magie.
Incontestablement c'est un immense coup de coeur. J'étais complètement passée à côté. Jamais entendu parler alors que c'est une pépite. Il faut que je me procure le tome 2 sans tarder.
ah j'oubliais ! C'est très très bien écrit.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          82
noursette
  09 mars 2012
lors ce livre-là, quelle baffe !
Pour bien comprendre, remontons quelques mois en arrière, le jour de l'achat de ce petit bijou !
Fin novembre 2011, je me rendais à ma première (et pour l'instant unique) rencontre avec des membres du forum Livraddict à l'occasion de la foire du livre de Colmar. Là, les connaisseuses avaient des buts précis, dont celui de faire dédicacer leur livre par Lénia Major. Elle m'était totalement inconnue.
Encolonnée avec mes comparses devant le stand de ladite auteure, je me suis surprise à être attirée par ce livre, encensé par Lanyla. Mais bon, mon autre partie de cerveau me disait: ça te tente pas trop, Moyen-Age, la couverture ne te plait pas, mais à force d'entendre des éloges, j'ai craqué, sans trop réfléchir et surtout parce que l'auteure, présente, était en plus d'une gentillesse incroyable.
Et voilà qu'avec ce Grââl, je me présente devant Lénia Major, qui avec sa belle plume (ou devrais-je dire l'une de ses belles plumes) paraphe une dédicace. Et déjà là, l'envie de le lire, devenait présente, l'achat compulsif pas du tout regretté.
De retour chez moi, je l'ai rangé consciencieusement, parce qu'il n'était pas le temps pour moi de le lire, jusqu'à il y a de ça deux semaines, où comme une évidence, je savais que c'était lui que je devais lire et j'ai tourné les premières pages…..
Et à chacun de mes arrêts de lecture, une seule envie, poursuivre…
Un univers très bien imaginé et imagé, des personnages attachants, des idées saugrenues mais formidable, un humour constamment présent, une histoire qui tient la route et une fin, mais alors une fin…
Revenons en à l'histoire. Une jeune fille en visite dans un château chute et se retrouve propulsée des centaines d'années auparavant.
Eva a la langue bien pendue et un esprit très vif, elle nous fait sourire et rire quasiment durant tout ce livre fantastique plutôt destiné à un public jeunesse mais dont des adultes qui ont su garder une âme d'enfant se délecteront sans aucun doute.
Emil, le prince, tout à la foi énervant et attendrissant, lui donnera fil à retordre et émotions diverses et variées.
Les Maudits quant à eux, je ne vais pas en parler, il faut les découvrir.
D'un livre dont je ne voulais quasiment pas, j'ai découvert un trésor, une plongée dans un rêve, un univers que j'ai aimé, une histoire qui m'a tenu en haleine et comme je le disais plus haut: une fin mais alors une fin insoutenable. Il faudra que je fasse l'acquisition dès que possible du deuxième tome, ce dont je me réjouis d'avance (mais faut faire preuve de patience maintenant).
Je n'arrive pas à trouver les mots pour rendre hommage à ce livre comme il se doit. J'aurais aimé en parler avec plus de verve encore, plus de persuasion, plus force. Je remercie son auteure pour sa gentillesse et sa patience mais aussi pour son imagination débordante ! Merci pour ce moment de détente et de bonheur livresque !
Il faut que vous le lisiez, vite, sans tarder. Léniamajorisons le monde ! .
Un livre que j'ai totalement A-D-O-R-E !!!

Lien : http://lagrottedenoursette.w..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
idevrieze
  03 mai 2012
Le Prince des maudits, une combinaison habile du monde moderne et du Moyen Age.
Nous avons une jeune fille, Eva, du XXI° siècle, en voyage de classe, qui se retrouve d'un coup dans l'univers du Moyen Age. le ton est donné de suite, nous aurons sans cesse une confrontation et une comparaison entre nos deux mondes. Et Lenia Major réussit là un tour de passe passe assez magistral je dois dire ? Pourquoi ? Parce que j'ai pu découvrir des détails du Moyen Age sur des choses dont j'avouerai ne m'être jamais posée la question. Ce premier tome est une découverte perpétuelle d'un monde ancien, mais aussi des gens, de leurs us et coutumes, tout ceci sous notre oeil et notre point de vue puisque nous empruntons celui d'Eva.
Mais ne vous attendez pas à de longues descriptions sans fin sur comment nettoyer ses chausses du Moyen Age… Ce livre est un livre d'action, attention. Vous serez obligés de vous accrocher à vos pages afin de suivre les pérégrinations de notre pauvre Eva qui n'a franchement pas de chance. Et lorsque vous penserez vous reposer, aux détours d'une petite anecdote, vous aurez le rire aux lèvres avec la confrontation des points de vue d'Emil et d'Eva qui sont ont tous deux la gâchette facile en répartie, il faut l'avouer
La fille de l'araignée, un livre que je recommande pour tous !
Ne vous fiez surtout pas à la facture Jeunesse de ce roman, il convient tout à fait aux adultes. La fille de l'araignée, de par son écriture simple mais par la richesse de son environnement peut plaire à toute la famille. Je conseillerai ce roman pour tous ceux qui veulent découvrir le monde de la Fantasy. C'est simple, avec une toute petite touche de surnaturelle, et surtout très bien documenté. Lenia Major a décidé de se constituer une horde de fans en délire et elle y arrive très bien !
Je réfléchis depuis quelques jours déjà et je n'arrive toujours pas à trouver de points négatifs à ce roman. L'héroïne est une raleuse, le héros a un humour acide, l'intrigue est simple en restant riche (car franchement, je n'ai toujours pas la fin de l'énigme, il faudra donc que je m'attaque très vite au tome 2). La taille ne rebutera personne (300 pages environs). Comment vous dire ? Vous voulez vous détendre un week end ? Il ne fait pas beau ? Ou au contraire oui mais vous voulez être au calme dans votre jardin et ou dans un parc ? Prenez la fille de l'araignée dans votre sac. Vous passerez un excellent moment.
ATTENTION, CE LIVRE PEUT CREER UNE FORTE DEPENDANCE !!!!

Lien : http://labibliodekoko.blogsp..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
petit-lips
  12 juillet 2012
Ce roman est une superbe surprise, un véritable coup de coeur !
Eva est une jeune collégienne de 13 ans, en visite avec sa classe dans les ruines d'un château en Allemagne. Lors d'une bousculade, elle se retrouve catapultée au 15e siècle, en plein dans une bataille. Elle va choisir son camp entre les hommes en Noirs et ceux en Verts : c'est simple, ceux qui lui ont mis des coups n'auront pas ses faveurs. C'est ainsi que, la prenant pour un page, un homme va lui confier la mission de sortir le prince Emil de cette bataille, et de l'escorter jusque chez sa tante ... en Alsace.
Le récit évolue à un rythme haletant. L'action est toujours présente et ne nous laisse que peu de répit. le contexte historique est passionnant, les lieux sont bien décrits. le tout saupoudré d'une petite touche de magie, et me voilà conquise !
Eva n'a pas le temps de se poser de questions sur ce saut dans le temps, sur cette folle aventure. Elle doit se faire très vite à cette situation inédite pour survivre. Les situations cocasses s'enchaînent, au rythme de la course pour sa survie et celle du prince Emil.
Les personnages sont adorables, attachants et vraiment plaisants. Je me suis tout de suite attachée à Eva,
cette héroïne hors normes dans ce contexte médiéval. Elle n'a pas la langue dans sa poche, possède beaucoup d'humour et d'esprit. J'ai beaucoup ri et souri pendant ma lecture. Eva est également une jeune fille mature et courageuse.
Le prince Emil m'a beaucoup plu lui aussi. Il est au départ très perturbé par Eva et ses manières peu conventionnelles pour l'époque. Petit à petit il sera surtout intrigué et une véritable confiance s'installera entre eux. Emil est un jeune homme touchant et drôle lui aussi.
Eva et Emil forment un très bon duo !
Lenia Major nous offre une écriture de qualité. Ajouté à une histoire prenante, et des personnages hauts en couleur, je n'ai pas vu le temps passer et j'ai englouti le livre en une après-midi.
C'est un livre de fantasy jeunesse qui change de ce que l'on a l'habitude de lire : un vrai petit bijou. C'est frais, drôle et je vous le conseille vraiment ! J'ai hâte de pouvoir lire la suite.
Lien : http://lectures-petit-lips.b..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Citations et extraits (9) Voir plus Ajouter une citation
Lady_KLady_K   10 février 2012
- Et c'est quoi le plan ?
Pas facile à dire la bouche pleine.
- On lâche pas la balle, on court et la met dans le but, lança Barthel.
- Et si on la lâche ?
- On court, on la reprend et on la met dans le but.
- Comment on fait pour la reprendre ?
Éclat de rire général.
- Ben on cogne ! gloussa Robert en me tendant une gigantesque tranche de jambon posée sur une gargantuesque tranche de pain.
- Le départ, c'est la taverne, l'arrivée c'est la rivière.
- C'est où la rivière ?
- Là vers où tout le monde court.
Voilà qui est parfaitement clair.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
ElwingElwing   03 novembre 2011
C'est trop facile aussi de ressembler à Miss Monde dans ces conditions. Après, comment on peut lutter, lorsqu'on est mi-alsacienne, mi-normande? Le rejeton d'une cigogne et d'un camembert ne peut pas souffrir la comparaison avec celui d'un aigle et d'une cavale andalouse. Y a pas photo.
Commenter  J’apprécie          80
ElwingElwing   03 novembre 2011
La meilleure défense est l'indifférence! La deuxième meilleure défense est la fuite. Dans le cas où ces deux possibilités ne seraient pas envisageables, pétez-leur un bras, cassez-leur les genoux, explosez-leur la tête par terre, puis éloignez-vous tranquillement.
Commenter  J’apprécie          80
iz43iz43   23 avril 2016
Marre à la fin. Je m'étais battue pour ce lâche, j'avais récolté des bleus, des bosses, le visage zébré, les fesses en compote et Monsieur ne pouvait même pas allumer un petit feu de camp. Je ne lui demandais pas de sortir sa guitare et de chanter Youkaïdi, youkaïda, mais un minimum de participation.
Commenter  J’apprécie          50
iz43iz43   23 avril 2016
Pourtant, monter le même cheval qu'un prince qui vous tient fermement par la taille et pose la tête sur votre épaule, ça en ferait fantasmer plus d'une dans ma classe. Même Audrey planterait là son Mike pour être à ma place. Enfin, si la douce cavale galopait sur une plage au soleil couchant. Pas entre les sapins, dans l'obscurité totale, au bord de profonds ravins, poursuivie par des spadassins déterminés à vous transpercer la peau.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Videos de Lenia Major (8) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Lenia Major
2ème partie des livres qui ont marqué mon année de lectrice ! Pour plus de vidéos lectures : https://goo.gl/Xfpbhm
La première partie : https://youtu.be/mpJ4xac1QLA
Contact mail : lanylabooks[at]gmail.com
Suivez-moi : http://twitter.com/Lanylabooks http://instagram.com/lanylabooks http://www.facebook.com/lanylabooks
Les 6 dernières catégories présentées : - L'auteur(e) à surveiller - le + original dans sa construction - le + drôle - le plus addictif - La plus grosse déception - le plus gros coup de coeur
Les 3 auteurs présentés : Rob Marty : Les enfants de Peakwood publié chez Scrineo http://goo.gl/Mer3M9
Sophie Val-Piguel : le dernier brûleur d'étoiles publié chez France Loisirs : http://www.franceloisirs.com/sf-et-fantasy-ados/le-dernier-bruleur-d-etoiles-fl881090.html?_=1452701006355 -- Envie de vous abonner à France Loisirs ? N'hésitez pas à m'envoyer un petit mail pour que je vous parraine ! --
Stefan Platteau : Manesh publié chez Les Moutons Electriques http://goo.gl/VJwFQh Dévoreur publié chez Les Moutons Electriques http://bit.ly/devoreurstefanplatteau
Les livres présentés (dans le désordre) : - Matricia de Charlotte Bousquet publié chez Mnémos ; en grand format : http://bit.ly/matriciaGF ; en poche : http://bit.ly/matriciapoche
- Apocalypsis, tome 1 : Cavalier Blanc, Alice d'Eli Esseriam publié chez Nouvel Angle http://bit.ly/apocalypsis1
- Aeternia de Gabriel Katz publié chez Scrineo http://goo.gl/yEvyyX
- Notre Dame des Loups d'Adrien Tomas publié chez Mnémos ; en grand format : http://bit.ly/notredamedesloupsGF ; en poche : http://bit.ly/notredamedesloupspoche ;
- N'oublie pas mon petit soulier de Gabriel Katz publié chez le Masque http://bit.ly/petitsoulier
- A la croisée des mondes de Philip Pullman publié chez Gallimard http://goo.gl/CLSUDG
- La voie des Oracles d'Estelle Faye publié chez Scrineo http://goo.gl/bCDw3Y
- La Mort est une Femme comme les Autres de Marie Pavlenko publié chez Pygmalion http://goo.gl/s8aFEg
- Galaxine et les anneaux de Saturne de Lenia Major publié chez Balivernes http://bit.ly/galaxine1
- Cinder de Marissa Meyer publié chez PKJ http://goo.gl/uLrlwQ
- Là où tombent les anges de Charlotte Bousquet publié chez Gulf Stream La vidéo dédiée : https://youtu.be/pPpSKfeGa7E
- le dernier hiver de Jean-Luc Marcastel publié chez Black Moon ; en grand format : http://bit.ly/dernierhiverGF ; en poche : http://bit.ly/dernierhiverpoche
-- Envie de vous abonner à France Loisirs ? N'hésitez pas à m'envoyer un petit mail pour que je vous parraine ! --
*tous les liens goo.gl ou bit.ly sont des liens affiliés sur lesquels je touche un (piti) pourcentage quand vous achetez. Ces liens sont sûrs et vous redirigeront vers le site de la Fnac. En achetant via ces liens, vous apportez votre soutien à mon travail et vous bénéficierez de ma gratitude à vie ! Il n'y a AUCUNE obligation, si vous ne souhaitez pas les utiliser, cela ne pose AUCUN souci ! Sentez-vous à l'aise de faire ce que bon vous semble ! :D
+ Lire la suite
autres livres classés : voyage dans le tempsVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

La fantasy pour les nuls

Tolkien, le seigneur des ....

anneaux
agneaux
mouches

9 questions
1320 lecteurs ont répondu
Thèmes : fantasy , sfff , heroic fantasyCréer un quiz sur ce livre
.. ..