AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9798619529043
105 pages
Éditeur : Auto édition (29/02/2020)
4.39/5   14 notes
Résumé :
Écrire des poèmes pour honorer les artistes musicaux que j'aime. User de leurs mots comme des notes de musique, pour composer de la poésie. Partager avec vous 81 acrostiches originaux, tout en vous faisant découvrir autrement la musique que j'écoute.
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (15) Voir plus Ajouter une critique
4,39

sur 14 notes
5
7 avis
4
7 avis
3
0 avis
2
0 avis
1
0 avis

Tandarica
  30 mars 2021
Cela commence déjà en véritable apothéose avec un poème dédié au groupe The Who dont j'adore le légendaire Won't Get Fooled Again.
On cueille par la suite des knauties avec Nick Drake que je découvre ainsi comme tant d'autres.
Des rimes très réussies qui parlent de notre monde contemporain. (« Tous les poèmes de ce recueil ont été écrits entre mars 2018 et février 2020. »)
C'est rock (mais pas que), c'est résolument original, c'est magistral !

Une petite liste de ce que j'ai aimé par-dessous tout : « Morsure à mort », « Mauvais maître », « Capturer, éteindre », « Efflorescence » (hommage à Dead Can Dance), « L'Alcoomnésie ensorcelée », « Fais moi » (hommage à Leonard Cohen), « 27 ans, 4 mois, 18 jours ».
Allez, encore une petite fine, avant la fin !
Commenter  J’apprécie          13910
diamelee
  22 avril 2020
Le titre m'a intriguée. Je me suis demandée comment peut-on écrire tout un recueil en acrostiches. Un ou deux poèmes me semblaient possible tant l'exercice me paraissait périlleux. Voire improbable. En lisant, l'impression est que l'auteur l'a fait avec une facilité extrême. Cependant, il ne faut pas se leurrer. l'exercice a dû demander beaucoup de travail et de réflexion.
Chaque page est un poème en rimes embrassées ou croisées. Une invitation au voyage. Aux souvenirs. A la réflexion. Au rêve. Les mots se déclament telle une valse. Un slow. En fermant les yeux et en déclamant ces poèmes, tout au loin s'entend le doux son étouffé d'un violon qui égrène ses larmes. Trémolos d'une vie. D'un rêve. D'un souvenirs. Je n'ai pas reconnu tous les groupes énumérés en acrostiche. Cependant, j'ai aimé ces mots posés sur les violences faites aux femmes. Sur ces rêve d'amour éternel avortés dans l'âme vide d'un désamour froid.
Musique en acrostiches. Pas de rimes vaines. Mais des histoires de vie racontées en rimes mêlées au terrible constat de la vie. Un exercice bien difficile. Un exercice où l'on cherche à reconnaitre un groupe musical dont le nom racontera forcément un instant de la vie. Un voyage dans le monde varié et hétéroclite de la musique. C'est un recueil poétique qui nous emporte sur fond de violon dans un monde où rimes et vie se tiennent la main pour nous faire entrer dans le monde des chanteurs. Des groupes musicaux. Des rythmes. Des mélodies.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
Coetseslivres
  07 juillet 2020
: Acrostiche : un mot pour un exercice qui est loin d'être évident. Un acrostiche c'est un poème ou une strophe où les initiales lues verticalement forment un mot ; ici en l'occurrence le nom d'un chanteur ou d'un groupe qu'affectionne l'auteur. Pour plus de lisibilité, elles sont en gras dans ce recueil.
Autre particularité, certains poèmes sont en polonais. Rassurez-vous la traduction suit !
A la fin de l'ouvrage on trouve un lexique. En effet, dans certains poèmes sont employés des mots inusités et peu (ou pas pour certains) connus. Ce lexique est donc le bienvenu. Je trouve cependant dommage d'employer de tels mots. La lecture s'en trouve coupée et la fluidité n'est plus la même. Mais cela ne concerne que peu de poèmes.
Certains sont très courts, 3 vers, d'autres plus longs, suivant le nombre de lettres du nom de l'artiste. J'en connais quelques-uns comme Bashung ou Queen, d'autres pas du tout, comme Ion, Paatos…
Mon avis : Des univers différents pour chaque poème. Certains m'ont parlé, d'autres moins. Dans une semaine, mon approche aura changé. C'est cela, la magie de la poésie. La musique des mots qui vous touche aujourd'hui vous laissera presque indifférent dans quelques jours, et inversement. Ce n'est pas un livre dont on connait déjà la fin, c'est une nouvelle approche à chaque lecture.
C'est pour cela qu'il est si difficile d'en parler, du moins pour moi. Les sensations, le ressenti sont autres à chaque fois. Chacun percevra des choses différentes, aura une préférence différente, une vision différente. Comme pour la musique.
En bref : Je dirai que c'est un recueil à découvrir. Une façon originale d'allier préférences musicales et poésie. A chacun de se faire sa propre opinion. Personnellement, j'ai pris plaisir à cette découverte qui m'a sortie de ma zone de confort.
Je terminerais sur cette citation de William Shakespeare : «La poésie est cette musique que tout homme porte en soi.»
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
AlouquaLecture
  15 juillet 2020
Je le dis chaque fois, je ne lis pas assez de poésie, alors dès que j'en ai l'occasion, je n'hésites pas. L'exercice est encore différent ici, car ce n'est pas vers la facilité que c'est dirigé l'auteur. Chaque poème est écrit en acrostiche.
Acrostiche ?
Poème ou strophe où les initiales de chaque vers, lues dans le sens vertical, composent un nom ou un mot-clé.
Si d'un côté j'ai été enchantée par ce que j'ai lu, d'un autre, et si pour certains ce n'est qu'un détail, eh bien je trouve que dans le cas de ce genre de parution, il aurait fallu mettre un peu de force dans la mise en page. L'auteur a fait un choix, celui de ne pas faire de mise en page spéciale, alors que je trouve que le thème central, la musique, aurait pu donner une superbe mise en page. Pourquoi pas tout simplement quelques notes de musique par-ci par-là, ou encore quelques images représentant la musique ? Il y a énormément de choix à ce niveau.
Si ce n'est ce point, eh bien j'ai passé un très agréable moment. J'ai d'ailleurs découvert pas mal de chanteurs/groupes grâce à l'auteur. Je ne suis déjà pas hyper douée en poésie, mais alors avec la contrainte des premières lettres pour en faire des acrostiches…
La plume de l'auteur est très agréable à lire, on se laisse transporter sans problème d'un acrostiche à l'autre. Je suis arrivée bien trop rapidement à la fin, je l'ai pourtant lu en plusieurs fois pour faire durer le plaisir. Pas de fioritures, pas de chichis, juste le nécessaire, et finalement, c'est ce que j'ai également aimé dans ce recueil.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Marjorie98
  01 décembre 2020
« Musiques en acrostiches » est un recueil de poèmes sous forme d'acrostiches pour honorer les artistes qu'Alexandre Majorczyk écoute.
Une magnifique plume
Il s'agit du second recueil que je lis de cet auteur et je suis encore une fois subjuguée par son aisance avec les mots. Les mots coulent de source et nous embarquent sur 81 acrostiches. C'est court, rapide, fluide. On dévore le recueil d'une traite et on n'en perd pas une miette ! C'est poétique, c'est dansant, c'est une mélodie et cela nous emporte. A la fin du recueil, on a qu'une seule question en tête, c'est pour quand le troisième ?
Une idée originale
C'est un recueil de poèmes dédié à des groupes, des chanteurs et chanteuses que l'auteur affectionne particulièrement. de « The Who » à « Sigur Rós » en passant par « The Rolling Stones », l'auteur honore ses artistes favoris et nous fait découvrir la musique autrement. L'idée est originale et elle fonctionne à 100%.
Je remercie l'auteur pour sa confiance renouvelée et le recommande à 1000% une fois encore. J'attends le troisième avec beaucoup d'impatience pour savoir avec quoi l'auteur va nous épater.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30

Citations et extraits (17) Voir plus Ajouter une citation
TandaricaTandarica   29 mars 2021
INOPINÉE EXALTÉE

Ange monte pas à pas à la pointe des escaliers,
Entrouvre la trappe menant aux combles du passé
Retrouver ses jouets dans le grenier, dans les cartons
Où elle vient chaque jour câliner sa poupée de chiffon.
Soudain elle s’élance… dans un tour émerveillé
Marionnette emportée par une douce émotion
Incroyable ballet emballé en un tourbillon.
“Tais toi et danse, n’arrête pas de danser
Habile compagne…Et virevolte à en rêver !”
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          461
amghostamghost   28 avril 2020
ODCHODZI POEZJA

Dzisiaj już nie istnieje, został tylko zmrok,
Odbicie ostatnich odblasków przeszłości.
Migają rozbłyski…wszędzie…gdzie sięga wzrok,
I wije się droga do zawsze, do całości.
Noc prowadzi kursem wstążki ku ciemności.
Idzie z obu stron cienia, cichy wyrok.
Quantum czasu płynął jak atrament, o krok
Urok w tajemnicy zaniknął w nicości.
Echo światła wygasło, niczym smutny prorok.

A wszystko będzie jak dawniej, bez poezji.

TRADUCTION:

LA POÉSIE S’EN VA

Aujourd’hui n’existe plus, il ne reste que le crépuscule,
Le reflet des dernières réflexions du passé.
Les flashes clignotent…partout…à portée de vue,
Et serpente la route vers toujours, vers la plénitude.
La nuit conduit le cours du ruban vers les ténèbres,
Il va des deux côtés d’une ombre, verdict silencieux.
Un kwant de temps coula comme l’encre, un pas de plus
Le sort en secret disparut dans le néant.
L’écho de lumière s’éteignit comme un triste présage.

Et tout sera comme avant, sans poésie.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
armand7000armand7000   05 août 2020
S’EN VIENT ET S’EN VA

Pendule infaillible d’écumes infinies,

Efface les traces de pas d’indifférence.

À tous ces hiers baignés d’insignifiance,

Ressasse dans un tour de passe-passe, à l’envie

Le sable avalé par tes océans immenses.

Je regarde fixement ces poussières englouties

Au chant noir, profond de ta marée qui balance,

Me berce, m’embrasse, parti dans l’oubli.
Commenter  J’apprécie          50
amghostamghost   28 avril 2020
FILLE, FEU DE JOIE

Dandinant son derrière du haut de ses cuissardes
Elle brûle de ses talons aiguilles, l’asphalte et les yeux
En star de l’autoroute, de ses fesses vantardes
Parées d’une minijupe en cuir, valseur paresseux.

Parée d’un décolleté plongeant, dévoile sa poitrine criarde
Une étrange sorte de femme, une boule de feu
Rieuse, de ses lèvres pulpeuses, maquillées de bleu.
Parée de faux cils onctueux, elle aguiche, elle s’attarde
Laissant des bouches bées, sous son charme pyriteux.
En elle, bat le coeur d’une gitane, rempli de feu.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
armand7000armand7000   16 mai 2020
CHAMANE

Piétinant les pavés, les dalles

Au son d’un tambour continu

Tape, elle tape telle un animal

Transe, danse fantôme devenue

Indicible magie inconnue…

Sous la croix méridionale,

Maligne, elle danse pieds nus

Invoquant de mille rafales

Toutes les âmes de sa tribu

Houleuse incantation souvenue.
Commenter  J’apprécie          50

autres livres classés : musiqueVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Autres livres de Alexandre Majorczyk (1) Voir plus




Quiz Voir plus

Arts et littérature ...

Quelle romancière publie "Les Hauts de Hurle-vent" en 1847 ?

Charlotte Brontë
Anne Brontë
Emily Brontë

16 questions
742 lecteurs ont répondu
Thèmes : culture générale , littérature , art , musique , peinture , cinemaCréer un quiz sur ce livre

.. ..