AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontres
EAN : 9782312041735
Len (05/02/2016)
4.4/5   5 notes
Résumé :
Julie est une petite fille surdouée, qui fait son entrée en sixième à seulement neuf ans. Sa différence attire l’intérêt mais elle se heurte à l’incompréhension de ses camarades. Les petites réflexions se changent bientôt en harcèlement…

Ce roman parle de harcèlement, mais a aussi pour vocation d’expliquer la douance à ceux qui accueillent, dans leur classe, un camarade si particulier.

Cette histoire est écrite pour divertir les jeune... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
Iguanette
  17 septembre 2017
Jolie petite histoire sur les méfaits du collège et le mal que les enfants peuvent faire aux autres sans toujours s'en apercevoir.
Il suffit d'une petite différence pour être rejeté, et pourtant...
A recommander à tous les parents !
Commenter  J’apprécie          10
Centauresse
  30 septembre 2018
Le style est très plaisant à lire, le propos pertinent : c'est à la fois un bon document sur la douance et le harcèlement scolaire et un très agréable petit roman qui peut être apprécié aussi bien par les adultes que par les enfants.
Commenter  J’apprécie          00
Desmotspoursevader
  20 mai 2021
Ce roman pointe du doigt le harcèlement scolaire et en parallèle nous montre comment intégrer ces petits génies qui ne demandent qu'à être comme tout le monde.
Je me suis beaucoup projeté dans ce roman qui m'a particulièrement touché du fait d'être maman d'une petite fille HP (non pas Harry Potter même si elle l'adore mais Haut Potentiel).
On explique avec beaucoup de douceur et bienveillance ce qui se passe dans leurs têtes et ça m'a permis de mieux comprendre certaines de ses réactions.
un roman marquant
Lien : https://www.instagram.com/p/..
Commenter  J’apprécie          10

Citations et extraits (13) Voir plus Ajouter une citation
rkhettaouirkhettaoui   03 mars 2017
C’est vrai ça, c’est important d’être précis, parce que sinon les gens comprennent de travers et ça crée des problèmes. Et même quand ça ne crée pas vraiment de problèmes, je trouve que c’est super important d’utiliser les bons mots. Par exemple, il y a quelque chose qui m’énerve particulièrement, c’est quand quelqu’un dit un cheval au lieu d’un poney. Moi je rectifie toujours, je dis « ce n’est pas un cheval, c’est un poney ». Et là, généralement, on me répond que ce n’est pas grave, qu’il n’y a pas beaucoup de différence, et que de toute façon j’ai bien compris ce qu’on avait voulu dire. Eh bien non. Je ne suis pas d’accord. Ce n’est pas du tout pareil. On la voit bien, la différence, pourtant !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
rkhettaouirkhettaoui   03 mars 2017
Quand on pose une question ou un problème à un surdoué, ce qui se passe dans sa tête est beaucoup plus compliqué ! Son esprit va partir dans tous les sens, très très vite. Si on devait représenter sa pensée par une image, ça ressemblerait à quelque chose comme le bouquet final d’un feu d’artifice, ou à un arbre généalogique qui crée de nouvelles directions à chaque étape. On peut dire qu’il examine toutes les réponses possibles, pour finalement sélectionner la plus probable. Ce mode de fonctionnement s’appelle la pensée en arborescence.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
rkhettaouirkhettaoui   03 mars 2017
Mon petit frère, il est comme moi : il pense très vite. Il est en maternelle et ça ne se passe pas aussi bien que cela devrait, parce qu’il n’arrive pas à rester tranquille à sa place pendant que la maîtresse leur apprend des choses. On dit souvent qu’on remarque plus vite les garçons surdoués que les filles parce qu’ils sont plus turbulents. Les filles ont tendance à être plus discrètes. Tout ça, ce sont des statistiques, je ne sais pas si c’est vraiment important, mais en tout cas pour mon petit frère et moi, ça se vérifie.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
rkhettaouirkhettaoui   03 mars 2017
Je sais qu’il ne faut pas dire grosse et que le mot pour dire ça c’est obèse, mais je trouve qu’obèse ça sonne comme une maladie (d’ailleurs c’en est une, j’ai entendu ça dans un reportage à la télé), et Célia n’a pas du tout l’air malade. Et puis j’aime bien tout un tas de choses qui sont grosses : une grosse part de gâteau, un gros tas de feuilles mortes pour sauter dedans, un gros nounours tout doux… Enfin, je suis sûre que le gâteau serait beaucoup moins bon si on m’en avait donné une part obèse.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
rkhettaouirkhettaoui   03 mars 2017
Le surdoué sait, en plus de connaître la bonne réponse, que toutes les autres réponses possibles sont mauvaises. L’autre différence très importante, c’est que son esprit va tellement vite qu’il n’a pas accès à toutes les étapes qui ont mené à sa réponse. Tout cela se fait en quelques millièmes de seconde, de manière inconsciente, et la bonne réponse lui apparaît comme une évidence, sans qu’il soit capable d’expliquer pourquoi, ni quel raisonnement, quelle méthode ou quelle règle il a utilisé.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10

autres livres classés : harcèlementVoir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Littérature jeunesse

Comment s'appelle le héros créé par Neil Gailman ?

Somebody Owens
Dead Owens
Nobody Owens
Baby Owens

10 questions
1337 lecteurs ont répondu
Thèmes : jeunesse , littérature jeunesse , enfantsCréer un quiz sur ce livre