AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782702141076
330 pages
Éditeur : Calmann-Lévy (01/06/2010)

Note moyenne : /5 (sur 0 notes)
Résumé :
1919, dans les Charentes.
Le temps est venu pour Athénor Chatelayon de passer la main, mais auquel de ses deux petits-fils confiera-t-il le domaine de Puypierre, vénérable maison au cœur du vignoble charentais où se distille depuis des lustres l’un des meilleurs cognacs du monde ?
Choisira-t-il l’aîné, Julius, dont les manières brutales dérangent ? Une telle poigne ne serait pas de trop en ces temps incertains. Ou bien le cadet, Léonord, hélas sans car... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (5) Ajouter une critique
Annabelle31
  06 février 2017
Région de Jarnac, Charente, fin de la première guerre mondiale. L'or des Borderies, c'est le Cognac très réputé que la famille Chatelayon produit chaque année et qui fait la fierté de cette famille de viticulteurs.
Lorsque Athénor décide de prendre sa retraite, il va devoir faire un choix entre ses deux petits fils Julius et Léonord. L'un est colérique et coureur de jupon, l'autre manque d'assurance et est plus rêveur. Leur soeur quant à elle a été éloignée de la propriété suite à une liaison amoureuse jugée scandaleuse. Athénor va choisir Julius comme héritier, c'est donc lui qui va devenir la maître du domaine et aura tout pouvoir, ce qui sera très mal vécu par Léonord. Mais le pouvoir est-il suffisant pour construire son bonheur et s'épanouir dans sa vie d'homme ? pas si sûr...
J'ai aimé le contexte et le fil de l'histoire, cependant je n'ai pas réussi à vraiment m'attacher aux héros de ce roman.
Commenter  J’apprécie          10
NoolyBoody
  16 décembre 2014
Mon métier m'a obligé à essayer de lire un roman de Jean-Paul Malaval car nous le recevions pour une rencontre (le style roman du terroir n'est pas dans mes habitudes de lecture).
Le topo :
Début 20ème, une famille qui fabrique du cognac explose à cause de diverses raisons (héritage, relations amoureuses inconvenantes, vieilles querelles).
Mon avis :
Chaque membre de la famille a ses particularités. Des histoires de familles, d'amours, des affaires commerciales, tout cela s'entremêlent pour tracer la destinée des personnages. Il y a aussi des surprises, des morts, des naissances, des départs et des retours. Une sorte de "Plus belle la vie" au 20ème mais dont la lecture est agréable et prenante.
Un seul reproche à l'auteur : le vocabulaire est recherché et de nombreuses descriptions rythment le texte, parfois un peu trop justement.
Commenter  J’apprécie          00
merveille
  07 janvier 2017
Le style "roman du terroir " me plait bien. Ici nous sommes en Charente, au pays de production du Cognac.
L'histoire se déroule entre les 2 guerres- 1919- 1939
On retrouve les ingrédients propre à ce genre, une intrigue familiale, des rivalités, des clans, des jalousies, le respect des traditions, la sauvegarde du patrimoine, une certaine idée de son rang.
C'est une excellente manière de découvrir une région, éventuellement de préparer un voyage, et il est toujours utile de redécouvrir les modes de vie du début 20ème, celui de nos grands-parents.
Commenter  J’apprécie          10
JaminAlfred
  29 février 2016
Très belle histoire qui m'a bien plu. C'est l'histoire d'une famille Charentaise qui depuis des décennies fabrique du cognac.
Commenter  J’apprécie          00
mimi5751
  10 septembre 2016
un très beau roman
Commenter  J’apprécie          00

Citations et extraits (22) Voir plus Ajouter une citation
rkhettaouirkhettaoui   12 février 2013
Là où reposent et s’enrichissent nos alcools, nous sentons la petitesse de nos vies. C’est un bonheur de savoir que nous en sommes les gardiens. Les eaux-de-vie nous attendent, nous ou nos descendants, qu’importe, elles nous attendent pour le jour où enfin nous les livrerons, ambrées comme l’or, à la lumière, au palais des fins connaisseurs, des esthètes, ainsi qu’une œuvre longtemps ignorée, voire méprisée, dans les caves d’un musée, ignorée et méprisée pour n’avoir trouvé dans son siècle un regard aimant.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
rkhettaouirkhettaoui   12 février 2013
L’âme désire ce qu’elle a perdu et se tourne tout entière en imagination dans le passé. Il faut avoir perdu un grand amour pour dire cela. Heureux tout de même qui a aimé, car c’est trouver deux vies en une seule...
Commenter  J’apprécie          20
Annabelle31Annabelle31   06 février 2017
La grappe était généreuse, fournie, gorgée de jus. Il en était venu des marées entières, remplissant les charrois en partance vers le fouloir de Puypierre. L’excitation du matin avait fait place à la lassitude. Le courage est une pierre qui s’use à force de rouler. Et celui des vendangeurs avait décru comme le jour.
Commenter  J’apprécie          10
Annabelle31Annabelle31   06 février 2017
Julius avait quelque difficulté à mesurer le temps. « J’ai vingt-cinq ans, se dit-il. Et l’eau-de-vie de l’année passée que je vais déposer ici, je ne pourrai l’utiliser que lorsque j’aurai atteint le versant déclinant de ma vie, c’est-à-dire cinquante, voire soixante ans. Peut-être serai-je mort avant… Peut-être engrangerai-je mes trésors sans que je ne revienne jamais plus les chercher, autant dire qu’ils n’auront de valeur que pour mes enfants ou mes petits-enfants. Grand Dieu, qui peut dire aujourd’hui ce que sera Puypierre en 1950 ? » – Cette longue patience me donne le tournis, nota-t-il.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Annabelle31Annabelle31   06 février 2017
Le temps ne compte plus, rendu à son immobilité. Au-dessus de nous, tout s’agite : les passions, les folies, la futile course au bonheur, les vaines tentations… Le cognac n’a que faire de tout ça. C’est pourquoi, monsieur Julius, nous sommes, vous et moi – vous le maître distillateur et moi alchimiste –, des êtres exceptionnels, précieux, que rien ne peut confondre avec le commun des mortels. La fréquentation de nos œuvres nous rend plus philosophe qu’il n’y paraît, plus humble aussi, plus modeste et patient.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00

Videos de Jean-Paul Malaval (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Jean-Paul Malaval
Foire du Livre Brive 2016 - France Bleu Limousin - Jean Paul Malaval
Livres les plus populaires de la semaine Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox




Quiz Voir plus

Marseille, son soleil, sa mer, ses écrivains connus

Né à Corfou, cet écrivain évoque son enfance marseillaise dans Le Livre de ma mère. Son nom ?

Elie Cohen
Albert Cohen
Leonard Cohen

10 questions
288 lecteurs ont répondu
Thèmes : provence , littérature régionale , marseilleCréer un quiz sur ce livre