AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
EAN : 9782266147026
348 pages
Pocket (16/09/2005)
3.67/5   20 notes
Résumé :
En 1765, tout le haut pays du Gévaudan a peur.
A Saint-Flour, lors du carnaval, on brûle en place publique l'effigie du monstrueux animal qui terrorise les campagnes et dévore, par dizaines, enfants et jeunes filles.

Et voilà qu'au lieu d'un chasseur de loups, Paris leur envoie un jeune naturaliste bardé de science, disciple de M. Buffon. Mais Vivien Lafontaine n'est pas le doux savant inoffensif qu'il paraît être. C'est un homme sans peur et ... >Voir plus
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique
EspritDesTemps
  11 mars 2015
Un thriller au XVIIIe siècle !
Sur la base d'un fait divers historique, réel et connu, mais jamais vraiment élucidé, celui de la Bête du Gévaudan, Jean-Paul Malaval nous entraine sur les traces de la "malbête".
Tous ceux qui ont entendu les multiples versions de la Bête du Gévaudan, depuis celle du chasseur Chastel, jusqu'à celle du film "Danse avec les loups" retrouveront ici des personnages connus et un dénouement (quasi) inédit et parfaitement crédible.
A travers des descriptions parfois sans complaisance de ce que fut le pays du Gévaudan jusqu'à la Révolution française, le personnage principal, Vivien Lafontaine, jeune naturaliste, nous fait rencontrer ces mentalités particulières que peuvent forger les terres rude et l'histoire.
Peu à peu il dénoue cette énigme historique.
Dans ce roman, Jean-Paul Malaval s'attache à l'une des hypothèses historiques les plus récentes concernant ces multiples drames qui des années durant ont endeuillés cette région. Il lui donne sa consistance, loin des versions officielles que des générations d'écoliers ont dû apprendre.

Bref un vrai thriller-historique.

+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          23
Blindsorrow
  21 juin 2022
Étant passionnée d'Histoire et de légendes, quoi de mieux qu'un livre sur la Malbête, la bête du Gévaudan.
L'auteur s'est attaché à reconstituer l'Histoire du XVIIIe siècle, lors du règne de Louis XV. Buffon est même cité comme étant le mentor de Lafontaine, héros de l'histoire.
Lafontaine et son fidèle serviteur enquêtent sur les affreuses morts en Auvergne où des villageois ont été atrocement mutilés et tués. Certains y voient l'oeuvre du diable, d'autres accusent des loups ou encore un certain Zacharie, ermite mystérieux qui sait communiquer avec les loups.
L'histoire se lit avec beaucoup de facilité, avec un souci de respecter l'époque des Lumières. Je n'ai pas trouvé de longueur ni de peine à suivre l'intrigue, qui se dévore.
Ce roman se lit comme un vrai thriller historique assez prenant.
Seul bémol.... la ressemblance avec le pacte des loups est très très importante, au point de décevoir par instants car on anticipe vite les pistes y compris la fin. Rien que le titre "Le carnaval des loups" est assez peu recherché...
Il aurait été bon de s'éloigner du film de 2001 de façon plus nette.
Du reste, ce fut un bon roman qui se lit très vite.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
clarabelle81
  09 avril 2022
Retour sur les rudes plateaux du Gevaudan du 18eme siècle. Une bête furieuse décime les jeunes pâtres et bergères. Les hardes de loups rôdent et sont des coupables tout désignés par la population. Pourtant, Vivien de LaFontaine et son fidèle Anselme ne sont pas convaincus. le naturaliste, disciple de Buffon, est envoyé en Margeride pour faire la lumière sur cette affaire. Malgré quelques descriptions un peu longues, le récit est agréable, dans un lexique soutenu. Une intrigue qui n'est pas sans rappeler le pacte des loups.Avis aux amateurs !
Commenter  J’apprécie          10
sld09
  27 juin 2017
L'histoire est intéressante, mais le style manque un peu de chaleur.
Commenter  J’apprécie          10

Citations et extraits (5) Ajouter une citation
ladesiderienneladesiderienne   25 janvier 2015
Sur un chariot conduit par deux robustes bœufs roux, on avait érigé une bête maléfique. Cela ressemblait à un loup géant, dont la gueule béante de trois pieds au moins, dressée vers le ciel,dominait une foule pétrie de peur. La queue de la bête pendait à l'arrière du chariot, comme une traîne. Et des gardes s'étaient placés sur le pourtour avec des pics, des épieux, des faux manchées à rebours. Ils portaient de longues vestes marron de chasseurs décorées de grelots. Sur le ronflement lancinant des rommelpots, les tintements clairs des clochettes ajoutaient un peu plus d'effroi à la scène. Soudain, un grand gaillard, au menton carré et à la barbe fournie, monta à l'avant du chariot. Aussitôt, d'une belle voix de baryton, il se mit à chanter la complainte qui courait le Gévaudan par ces temps singuliers.

" Voilà comme on dépeint
Cette bête farouche
Que tout le monde craint.
Elle est longue et grosse,
Très formidable,
Le tête comme un cheval,
L'oreille en corne,
Et le poil roux comme un veau..."
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
sld09sld09   31 juillet 2017
Anselm Hilaire, tout compte fait, eût cent fois préféré monter une mule plutôt que la jument imposée par son maître. Une bonne vieille mule, même récalcitrante, frondeuse, revêche, eût suffi à son confort de voyageur. Ces montures étaient mieux à même, à ses yeux de remplis l'usage qu'on attendait d'elles. L'assise, moins épandue et nerveuse qu'un cheval, correspondait à son train. On pouvait s'y laisser porter à l'aise, dans un balancement souple.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
seb76seb76   06 juillet 2012
A trop ployer devant un seigneur, on lui donne envie de jouer à saute-mouton avec votre honneur ! (p.208)
Commenter  J’apprécie          40
Violette130505Violette130505   25 juillet 2022
Il n'est meilleur enseignement que les aléas de l'existence surtout lorsque le destin s'acharne contre vous.
Commenter  J’apprécie          00
Violette130505Violette130505   24 juillet 2022
Qui donc triomphera ? Celui qui saura dominer sa peur.
Commenter  J’apprécie          00

Videos de Jean-Paul Malaval (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Jean-Paul Malaval
Foire du Livre Brive 2016 - France Bleu Limousin - Jean Paul Malaval
autres livres classés : superstitionsVoir plus
Notre sélection Littérature française Voir plus





Quiz Voir plus

1 classique = 1 auteur (XVIII° siècle)

Le Jeu de l'amour et du hasard

Voltaire
Marivaux
Beaumarchais

10 questions
145 lecteurs ont répondu
Thèmes : classique , classique 18ème siècle , 18ème siecleCréer un quiz sur ce livre