AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2732462152
Éditeur : La Martinière Jeunesse (16/01/2014)

Note moyenne : 3.98/5 (sur 47 notes)
Résumé :
"Rien n'effacera de ma mémoire cette date du 2 août 1914 : La mobilisation générale". Un chapitre de l'Histoire à la fois si proche et si lointain, qui dans la bouche d'un enfant de poilu se fait vivant et émouvant. La Grande Guerre vécue par un enfant d'autrefois racontée à l'enfant d'aujourd'hui, pour mieux la comprendre et ne pas l'oublier.
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Critiques, Analyses et Avis (48) Voir plus Ajouter une critique
orbe
  16 février 2014
Un enfant raconte son enfance, l'annonce de la mobilisation générale, le départ de son père, les nouvelles du front, les premiers morts, les tranchées, la vie qui continue, les blessés... jusqu'à la joie de la fin de la guerre...
Un récit magnifique, à partir des sensations et des intérêts de l'enfance, les odeurs, les couleurs et les autres sens sont très présents. Un texte à la fois réaliste, qui apporte de nombreuses précisions sur les conditions des poilus mais aussi sur l'enfant dans la guerre, et poétique car transcendé par l'imaginaire et la sensibilité de l'enfant. Un texte court, vrai et beau.

Lien : http://cdilumiere.over-blog...
Commenter  J’apprécie          290
laseynesurlivre
  15 février 2016
C'est l'histoire d'un petit garçon et de sa famille qui partent, comme tous les étés, en vacances chez leurs grands-parents .Il s'agit d'une vieille demeure. Or, le 2 aout 1914, une cloche retentit annonçant le début de la guerre contre les allemands et une mobilisation générale des hommes valides. .Trop petit, le garçon ne comprend pas ce qui se passe. Au dîner, ses parents lui expliquent, ainsi qu'à ses frères et soeurs, que le son de cette fameuse cloche annonce que tous les hommes de vingt à cinquante ans doivent rejoindre leur régiment au sein de l'armée française. le père de Charles est alors réquisitionné sur le front. En 4 ans, ce petit garçon ne reverra son père que deux fois … va alors se mettre en place des lettres qui vont raconter l'enfer des « poilus » : ces soldats qui vivaient pendant la première guerre mondiale, dans des tranchées, parmi les rats et les poux, là où il n'y avait pas d'hygiène. le petit garçon va découvrir également ce que sont les obus, pourquoi les soldats portaient des masques à gaz, les différentes tenues, les odeurs …
Un roman qui nous aide à comprendre ce qui s'est passé pendant cette guerre des tranchées, l'enfer qui s'y déroulait, les blessés … c'est d'autant mieux raconté que le père de Christophe Malavoy était officier français en poste en Allemagne (mais pas pendant la première guerre mondiale …). J'ai bien aimé ce livre, j'ai suivi l'histoire attendrissante de cette famille au fil des pages, afin de savoir ce qu'il était advenu au père de Charles.
(Syrine)
J'ai lu ce livre très rapidement car il m'a plu et parce-que je me suis vu à la place du héro. Il m'a fallu peu de temps pour entrer dans la vie de Charles et la description des événements de la grande guerre. L'histoire est un peu triste mais le dénouement est heureux.
(Simon)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
vicim
  05 mai 2014
Les éditions la martinière jeunesse édite de nouveau le roman jeunesse de Christophe Malavoy sur la première guerre mondiale. C'est un des nombreux romans que je conseillerai à mes élèves de troisième.Voilà un roman efficace qui retrace les grandes étapes de la 1ère guerre mondiale depuis le départ des Hommes jusqu'à l'épisode des Taxis en passant par l'enfer des tranchées. C'est un parti-pris pas inintéressant, l'auteur va à l'essentiel permettant aux jeunes lecteurs de retenir clairement les grandes phases de la Grande Guerre. A nous de lui indiquer les nuances et les événements qui se sont déroulés entre ces grandes phases.
J'ai aimé voir cette guerre par les yeux du fils du soldat envoyé au front. On suit ainsi comment son père a été mobilisé, ce qui a changé dans le quotidien des familles. C'est un angle d'attaque original qui change des traditionnels romans sur le soldat dans les tranchées. Cela ne nous empêche absolument pas d'avoir peur pour la vie de ce père de famille, de comprendre ce qui se joue dans cette guerre. le narrateur étant un enfant, les émotions sont très sensibles, très fines. Christophe Malavoy a su décrire avec précision les couleurs, les odeurs de la guerre mêlées aux odeurs de l'enfance.
A lire et à faire lire donc !
une année en 14
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
6emaurois
  26 janvier 2016
C'est l'histoire d'un petit garçon, fils de soldat de la guerre de 14-18. Il va raconter sa vie pendant que son père est à la guerre. Grâce aux lettres envoyées par son père, il va nous décrire cette guerre. Il va vivre des moments émouvants qui vont lui faire prendre conscience du sens du mot guerre.
Ce livre est intéressant, instructif car il nous apprend beaucoup de choses sur la guerre. Moi j'ai aimé ce livre parce qu'il est émouvant et plein de suspense. Je le recommande à tous ceux qui sont intéressés par l'histoire. (Pauline)
Commenter  J’apprécie          60
Aurore666
  24 avril 2015
Ce livre est une réédition, réadaptée, du livre "J'étais enfant pendant la guerre de 14-18", du même auteur. C'est en s'inspirant de son histoire familiale qu'il a écrit cette histoire. En effet, son grand-père était un poilu et est mort durant cette guerre, dans les tranchées.
Le narrateur est un enfant, Charles, qui subit de plein fouet l'annonce de la mobilisation quand sonne le tocsin, et plus important pour lui, le départ de son père à la guerre. C'est ainsi qu'on vit ce départ au travers de ses yeux mais aussi celui de tous les hommes du village. le quotidien est bouleversé. On assiste à la réorganisation des vies dans les villages.
Puis, petit à petit, viennent l'annonce des premiers morts, les blessés, les nouvelles du front, les - beaucoup trop rares- permissions, ...
Ce qui est intéressant dans ce livre, c'est vraiment d'avoir le point de vue d'un enfant, d'un fils de poilu. Il nous narre son histoire à la première personne, ce qui permet aux plus jeunes de s'identifier. Cela peut aider à commémorer ce passage de notre histoire auprès des plus jeunes qui comprendront nettement mieux L Histoire au travers du regard d'un enfant. Ici, sont bien retranscrites toutes les émotions ressenties par les plus jeunes: le manque, la peur, la vie qui continue malgré tout, les touts-petits riens auxquels l'enfant peut se raccrocher- comme la palette d'aquarelle reçue à Noël et qui accompagnera Charles durant une bonne partie de la guerre. A la fin de la guerre, Charles et ses amis, n'en pouvant plus de cette guerre, ont écrit une "Charte de la Liberté". On vit intensément chaque émotion, puisqu'un enfant, lui, ne cache pas ses sentiments. On vit chaque couleur, chaque odeur, chaque moment, avec intensité et sensibilité.
Ce livre retrace ainsi les grandes étapes de la Guerre, mais pas de façon super théorique et barbante, non. C'est simplement évoqué, au travers de l'histoire de Charles. On parle ainsi de l'épisode des Taxis de la Marne, de la vie affreuse et durant laquelle les hommes ont terriblement soif- dans les tranchées, de l'uniforme bleu, des gaz nouvellement utilisés, de la Grosse Berta, de l'aviation, ... et bien entendu, du jour de la délivrance et du retour tant attendu des hommes.
En fin de livre, sont retracées quelques dates importantes. On peut également mieux comprendre certains mots plus complexes de vocabulaire grâce à un petit lexique.
A propos des illustrations, il y en a tout au long du récit. Ce sont simplement des ombres noires, un peu comme sur la couverture.
La plume de Christophe Malavoy est tout à fait adaptée aux enfants, voire aux jeunes adolescents, qui sont en âge de parler des événements de notre passé. le livre est simple à comprendre, court et va droit à l'essentiel. Bombardant les lecteurs d'émotions distillées au travers des faits de guerre, mais sans que ceux-ci ne soient lourds à comprendre.
Un livre à conseiller, à lire, à découvrir!

Lien : http://lecoindeslecturespart..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Citations et extraits (10) Voir plus Ajouter une citation
leparadislivreleparadislivre   16 février 2016
« le lendemain, à la gare, ce fut une foule inouïe qui était là, rassemblée. On aurait dit une fête comme il y en avait parfois au village. Tout le monde se serrait la main, se frappait dans le dos, s’embrassait avec entrain et confiance. Il y avait des vivats qui entraînaient les hommes à monter à l’assaut des wagons. Certains chantaient à tue-tête et finissaient au goulot quelques bouteilles de je ne sais quel breuvage »

(citation choisie par Karima)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
orbeorbe   14 février 2014
"La mobilisation ! ... La mobilisation!" criait-elle en courant vers la maison. Nous n'avions pas compris le malheur qui allait se répandre chez nous et dans toutes les fermes avoisinantes.
Commenter  J’apprécie          130
saintpaulbookssaintpaulbooks   12 janvier 2016
J'ai bien aimé ce livre car on peut découvrir ce qui s'est passé pendant la première guerre mondiale, car nous on ne se rend pas compte de tout ce qui s'est passé dans les tranchées, les batailles,...Pour moi c'est un livre que je vous conseille si vous aimez l'Histoire ou si vous êtes curieux d'apprendre la vie du garçon et de son père.
Commenter  J’apprécie          30
EsseG71EsseG71   23 août 2015
Nous nous retrouvions le dimanche, à l'abri des regards, dans une sorte de grotte que l'un de nous avait dénichée non loin des catacombes. Là, nous avions élaboré notre "charte de la liberté"........Ainsi vivions-nous dans l'imaginaire d'un monde dont nous rêvions.
Commenter  J’apprécie          40
Aurore666Aurore666   21 avril 2015
De toutes mes lectures, je me souviens d'un nom, celui d'un homme qui s'était battu pour imposer la paix et éviter la guerre. Le nom d'un homme qui prônait le pacifisme mais qui fut assassiné le 31 juillet 1914, la veille de la déclaration de guerre. Il s'appelait Jean Jaurès. J'avais peine à croire que l'on pût tuer un homme qui parlait de paix. Tout cela, me disais-je, appartenait au monde des adultes qui était curieusement fait, mais il semblait bien qu'eux aussi ne comprenaient pas toujours ce qui se passait. Je me faisais cette réflexion que les responsables étaient eux-mêmes irresponsables. A l'école, on nous apprenait à lire, à écrire, à parler, à commenter, mais une fois à l'extérieur, on nous demandait de nous taire. Les enfants n'avaient pas le droit à la parole.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Videos de Christophe Malavoy (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Christophe Malavoy
Christophe Malavoy . Un camion pour deux.
autres livres classés : poilusVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle





Quiz Voir plus

Mon père soldat de 14-18

La mobilisation se passe le :

2 août 1914
8 août 1914
15 août 1914

10 questions
7 lecteurs ont répondu
Thème : Mon père soldat de 14-18 de Christophe MalavoyCréer un quiz sur ce livre