AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782226102003
41 pages
Éditeur : Albin Michel Jeunesse (02/09/1999)

Note moyenne : 4.25/5 (sur 4 notes)
Résumé :
En Gardavie, petit pays autrefois paisible, aujourd'hui ravagé par la guerre, on n'a plus le droit de sourire, pour cause de deuil national.

Lorsqu'un soldat découvre un enfant souriant à la lune, il le jette en prison et, bientôt, ce "traître" est condamné à mort. Son seul espoir : obtenir la grâce du roi. Mais l'espoir est très mince : le souverain, fou de douleur, est devenu inflexible.

L'enfant saura pourtant le convaincre que, si... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
Nastasia-B
  11 janvier 2015
Aujourd'hui, j'aimerais, circonstances oblige, vous parler d'un petit album étonnant. Il aborde une question peu soulevée en " philosophie jeunesse ", celle du rire, ou du moins, du sourire.
Dans le pays de Gardavie (un pays imaginaire qui pourrait par certains côtés faire penser à l'ex-Yougoslavie), pays naguère beau et prospère mais désormais ravagé par quatre années de guerre civile et où chaque habitant ou presque a perdu tout ou partie de ses proches, un deuil national est décrété et scrupuleusement respecté par tous les habitants.
Seulement, un jour, un garde-côte surprend un enfant allongé dans le sable en train de sourire en regardant les étoiles. Tous en Gardavie prennent ce sourire pour un affront à leur peine et à leur deuil. L'enfant, doué d'un positivisme hors du commun malgré le fait qu'il ait perdu ses deux parents lors de la guerre, ne tarde pas à être maltraité et enfermé en prison.
Lors de son procès, on l'accuse d'être étranger et de se réjouir de la souffrance des vrais Gardaviens. Lui essaie seulement de penser à autre chose et de voir encore la beauté poindre là où elle a été préservée et à s'en réjouir…
Je vous laisse découvrir la morale de ce conte philosophique particulièrement d'actualité, si le coeur vous en dit. Je signale également les illustrations particulièrement bien senties de l'illustrateur qui a, comme le protagoniste principal de l'histoire, grandi dans ou au contact d'un pays ravagé par la guerre (Viêt-Nam). Mais ce n'est bien sûr qu'un avis, c'est-à-dire, très peu de chose.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          741
kanarmor
  14 mars 2014
Ce conte, appartenant à la collection « petits contes de sagesse » commence de rude manière pour terminer de façon plus heureuse.
La Gardavie était un royaume heureux et prospère. Mais dévasté par la guerre, il n'en reste plus que cendres et désolation. le roi a décrété un deuil national. Or un jour un garde découvre un jeune garçon en loques, qui sourit. Accusé d'être un étranger clandestin qui ne respecte pas la douleur du pays et les morts que l'on pleure, il est arrêté, jugé et condamné à mort par pendaison. Il doit passer devant le roi pour une improbable grâce. Et là un sourire va tout changer. le sourire qu'il adresse, lui qui va mourir, à la fille rescapée du roi, qui est si triste. Un sourire « malgré lui » se défend-il auprès du roi en fureur : « c'était plus fort que moi, ça m'est venu du plus profond de moi… ». La fille du roi sourit à son tour, puis le roi de voir sa fille sourire, puis…
Un très joli conte sur la vie et l'espoir plus forts que les chagrins, magnifiquement raconté par Jean-Hugues Malineau, dans un style direct, parfois dur, parfois poétique, qui va droit au coeur.
Les petites illustrations de Marcelino Truong s'accordent parfaitement à l'histoire.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
XiaoTu
  28 mai 2016
Petits contes de sagesse, une collection que je découvre avec ce livre.
Dans un pays jadis heureux et prospère, le deuil est devenu obligatoire. le sourire est interdit et même condamné. Un jeune garçon va en faire l'expérience. Pour oublier son chagrin il se réjouit de chaque petite chose, le soleil qui brille, les oiseaux qui chantent et la douceur du sable. Mais le souverain du pays prend tous ces petits bonheurs comme des affronts.
Une belle histoire pleine de sagesse.
UN livre à découvrir.
Commenter  J’apprécie          40

Citations et extraits (2) Ajouter une citation
Nastasia-BNastasia-B   11 janvier 2015
— Debout, petite vermine ! Debout, plus vite que ça, je t'ai vu sourire depuis plus d'une minute !
— Je… je ne faisais rien de mal… balbutia l'enfant.
— Avance, tu es une petite vermine qui sourit ! hurlait le garde-côte en donnant des coups de crosse dans les reins de l'enfant.
— Je… je ne suis pas un ennemi, je ne suis pas un étranger, tentait d'expliquer l'enfant en trottant, les mains en l'air devant le soldat.
— Tu n'es pas d'ici, tu n'es pas de Gardavie parce que tu souris en cachette dans la nuit. Tu es une vermine qui ne respecte pas notre deuil national, un clandestin qui se moque de notre peine et de nos morts !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          100
kanarmorkanarmor   14 mars 2014
On sait aussi qu’il n’est pas de peine, pas de douleur, pas de chagrin, aussi intenses, aussi violents soient-ils, qui ne puissent un jour se consoler, ni résister face à la vie toujours ardente, face à la vie toujours nouvelle.
Commenter  J’apprécie          90

Videos de Jean-Hugues Malineau (2) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Jean-Hugues Malineau
Le Perroquet de Jean-Hugues Malineau
autres livres classés : espoirVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Quelle guerre ?

Autant en emporte le vent, de Margaret Mitchell

la guerre hispano américaine
la guerre d'indépendance américaine
la guerre de sécession
la guerre des pâtissiers

12 questions
2055 lecteurs ont répondu
Thèmes : guerre , histoire militaire , histoireCréer un quiz sur ce livre