AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
>

Critique de Irisyne


Irisyne
  04 mai 2020
J'ai lu « La vie déjantée de Junes Davis, La vie qui tique « - Déborah Malka Cohen

… Junes attend des faux jumeaux… Accompagnée de son mari, Micka Davis, elle est prise en charge à l'hôpital Mont Sinaï situé au coeur de la « Big Apple ». Tous deux vivent à New York depuis quelques mois avec leur fils, Ethan…

À travers un récit plein de fantaisie et d'imagination écrit à la première personne, Déborah Malka Cohen nous projette d'emblée dans la vie exaltante de son héroïne.

L'emploi du « je » donne au personnage une « voix » qui permet d'établir une connivence avec le lecteur. Ainsi, Junes se prend à nous parler de ses soucis au jour le jour dans un style qui rappelle la série « Carrie Bradshaw «. Si la célèbre fashionista new-yorkaise s'assume sur le plan financier, Junes, quant à elle, est une mère de famille surmenée, dévouée à son mari et à ses enfants, qui veut mener de front toutes les tâches. Douée pour les relations sociales, mais parfois empêtrée dans une suite de quiproquos, la jeune femme manie l'humour et la dérision. À travers toutes les péripéties qui ponctuent son quotidien, elle nous prend à témoin en nous faisant partager ses émotions et sa vision sur la vie. Les événements qui se succèdent nous feront découvrir une Junes de plus en plus décidée, et à l'écoute de ses véritables désirs…

Déborah Malka Cohen nous renseigne sur les différences culturelles entre les États-Unis et la France qu'elle connaît bien, au fur et à mesure de la narration, et elle nous plonge dans l'univers fantasque et rafraîchissant de Junes Davis.

Un roman feel-good vif et très drôle qui donne la pêche et qu'on ne peut lâcher avant la fin.

Je remercie Déborah Malka Cohen pour la lecture de son livre.

Lien : https://irisyne.wordpress.com
Commenter  J’apprécie          30



Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Ont apprécié cette critique (3)voir plus