AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2246858941
Éditeur : Grasset (17/01/2018)

Note moyenne : 4.54/5 (sur 12 notes)
Résumé :
Aux portes de l’Occident, un dictateur opprime son peuple au nom de la transparence et de la pureté. Dans cette prison à ciel ouvert, les enfants ont le visage masqué et les citoyens récitent en masse un petit livre dont l’idéologie venimeuse contamine peu à peu le monde…
À Paris, dans une salle d’audience scrutée par la presse internationale, un homme, évadé de ce pays de cauchemar et seul rescapé d’un massacre, tente de justifier son crime politique. Saura-... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacRakutenLeslibraires.frMomox
Critiques, Analyses et Avis (6) Voir plus Ajouter une critique
Annette55
  08 août 2018
Voici une oeuvre remarquable, premier roman d'un avocat engagé dans les débats les plus brûlants de notre époque, scénariste et aussi auteur de vingt- deux bandes dessinées.
On suit passionnément , même si au début , on hésite , les étapes , à Paris, d'un procès d'assises scruté par la presse internationale , les téléspectateurs , les intellectuels de notre temps d'un avocat pénal : Raphaël-CONSTANT, séduisant, secret , intense, honnête qui défend Oscar Rimah, pédiatre renommé , chef de service dans un grand hôpital, réfugié politique d'Astracie , un pays imaginaire.
Ce dernier a assassiné le secrétaire général de l'ambassade d'Astracie en France .....
Raphaël va tenter l'impossible : l'acquittement d'un meurtrier qui revendique son geste, un combattant éminent de la Liberté , un acte destiné , en réalité , à réveiller les consciences .....
La bataille s'avère longue, ardue, hardie et hasardeuse .
Nous faisons aussi connaissance avec AMALIA, RÉFUGIÉE politique elle aussi,séductrice, mystérieuse en diable, ambiguë , séduisante qui jette son dévolu sur Raphaël ......
Mais qui manipule qui?
Quelles idées agitent Amalia ? Quel dessein l'anime ?
Pourquoi Raphaël tombe dans le piège de cette passion trouble?
Nous côtoyons Georges - Emer- Talaf, pervers , tyrannique , horrible , surnommé par la bonne société Astride " le Crapaud ", secrétaire général du ministère de la transparence et de la Vertu d'Astrid , grand maître de l'idéologie Astracienne ..
Isidor Astrid, entre drogue et folie, un dictateur , obsédé , porté, possédé par l'idée de pureté que le peuple a laissé s'installer -------il s'est abstenu d'aller voter --------refusant de choisir " entre la peste et le choléra ", alors qu'il s'agissait plutôt de choisir entre " Une Grippe et un Cancer généralisé " . --------Les hommes se sont abstenus persuadés à tort -------que les Astrides" n'appliqueraient jamais leur programme ridicule ........
L'Astrisme c'est Isidor, halluciné, fanatique, marqué au fer rouge par les déviances graves de sa mère Marie qui l'ont convaincu que sans "Transparence , Humilité, Vertu " doctrine du régime , POINT de SALUT .......Le peuple devait porter des masques du lever au coucher du soleil , des mesures d'éloignement familial prononcées......
L'écriture très travaillée est parfaite, les personnages très fouillés et attachants .
C'est un ouvrage puissant , réfléchi , passionnant , efficace , sans temps mort, au suspense maintenu , en tension , bien sûr , comme dans tous les procès d'assises, entre Thriller judiciaire , Conte sensuel et Fable Politique ! Procès de la Tyrannie !
Un livre qui interroge et agite nombre de problémes de notre époque , détournement de la religion, conséquences ou non d'un vote , traumatismes irréversibles de l'enfance , déviance, déshumanisation , mégalomanie : l'Humanité, ses folies et ses dérives , l'attachement à la Liberté .
Une utopie et un ouvrage à part , rare, original .
Un coup de maître !
J'espère que je n'ai pas été trop longue, surtout que je n' en ai pas trop dit !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          384
Celkana
  17 février 2018
Attention, ce livre est formidable!!!!
Richard Malka nous conte là une histoire qui pourrait être tellement réelle que le lecteur peut se poser la question tout le long du roman, mais ceci n'est qu'un roman....quoique....
On suit donc Raphaël Constant, avocat pénal, qui défend Oscar Rimah, réfugié politique d'Aztracie (pays "imaginaire") car ce dernier a assassiné le secrétaire de l'ambassadeur d'Aztracie en France. Dans cette danse entre également Amalia, mystérieuse et séduisante, qui jette son dévolu sur Raphaël, George-Emer Talaf, horrible (dans tous les sens du terme!) secrétaire général du ministère de la Transparence et de la Vertu, et Isidor, grand Maître de l'idéologie Aztracienne...
Le résultat est fantastique pour le lecteur car en suivant le procès d'Oscar, on entre dans un monde d'idéologies, de fanatismes, de religion détournée, et le pire est que cela reprend beaucoup d'idées ou de volontés qui circulent aujourd'hui que ce soit chez nos politiques ou sur nos scientifiques ou encore sur Internet!!!
J'ai trouvé ce livre captivant, avec une histoire géniale, des personnages fouillés et captivants, et une écriture qui oblige littéralement le lecteur a tourner encore et encore les pages pour savoir.....
Je le conseille vivement, vraiment, n'hésitez pas, vous êtes sûrs de passer un très bon moment de lecture!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          110
Flo76300
  28 mai 2018
Tout d'abord je tiens à remercier les éditions grasset qui ont eu la gentillesse de m'envoyer ce livre.
Ensuite en ce qui concerne mon avis je dois dire que je ressors perplexe de cette lecture.
Dans ce livre on suit Raphaël Constant avocat d'Oscar Rimah accusé du meurtre du secrétaire de l'ambassadeur d'Aztracie en France. Ce livre ce n'est pas simplement le procès d'un homme accusé de meurtre, l'histoire relate quelque chose de plus important encore que cela. le livre ne se concentre pas uniquement sur l'un des personnages mais sur plusieurs à la fois ce qui permet de bien comprendre et de bien s'immerger dans l'histoire.
J'ai apprécié ma lecture et je trouve que le livre est vraiment bien écrit et l'histoire originale, mais à certains passages j'ai eu l'impression que les personnages ou des moments de l'histoire étaient juste survolés et j'ai trouvé cela dommage car j'aurais bien voulu en savoir plus sur ces personnages ou ces moments. En ce qui concerne le fin mot de l'histoire j'avoue avoir été surprise, car durant une partie du livre on nous dit qu'Oscar n'a pas pu entrer dans l'ambassade avec une arme sans complicité interne et à la fin on comprend comment cela c'est passé et c'est une chose à laquelle je ne m'attendais pas.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
Ticafouillou
  05 mars 2018
TYRANNIE est le premier roman de Richard MALKA, avocat et scénariste de BD. Et quel premier roman!
Ce doit être LE procès de la carrière de Raphaël CONSTANT. Ce jeune avocat en vogue doit faire acquitter par la Cour d'assises Oscar RIMAH, ressortissant aztride accusé d'avoir assassiné le premier secrétaire de l'abassadeur d'AZTRACIE en FRANCE, crime qu'il reconnaît d'ailleurs parfaitement. L'AZTRACIE me direz-vous? Mais oui, cette dictature dirigée par un fou obsédé par l'idée de pureté, que le peuple a laissé s'installer, parce qu'il s'est abstenu de voter, trop déçu par le précédent pouvoir, refusant de "choisir entre la peste et le choléra" alors qu'il s'agissait "plutôt de choisir entre une grippe et un cancer généralisé", persuadé que les Aztrides "n'appliqueraient jamais leur ridicule programme". L'Aztrisme, c'est Isidor AZTRI; fanatique, halluciné, les déviances de sa mère l'ont persuadé que sans "Transparence, Humilité et Vertu", doctrine du régime, point de salut. La bataille s'annonce rude pour CONSTANT, d'autant que le pouvoir aztride a choisi son meilleur ennemi pour le représenter. Décrire les horreurs perpétrées en AZTRACIE pour faire oublier celle dont s'est rendue coupable son client... Faire d'Oscar RIMAH un agitateur de conscience, un combattant de la liberté... Et c'est ce moment que choisit Amalia, elle-même réfugiée politique aztride, pour venir le distraire de sa cause.
TYRANNIE est un livre fascinant et intelligent.
Les personnages sont tous extrêmement charismatiques, même les secondaires; très humains, avec leurs doutes, leurs égos, leur arrogance, leurs faiblesses. L'histoire est parfaitement écrite, sans aucun temps mort, les jours de procès se suivent et ne se ressemblent pas, bousculant chacun dans ses certitudes.
Le travail des avocats, leurs émotions, leurs stratégies - le tout avec une juste dose d'autodérision - les enjeux d'un procès, le rôle qu'y joue chacun, la place des médias sont formidablement bien retranscrits et le lecteur est véritablement plongé au coeur des étapes du procès, installé dans la salle, suspendu aux lèvres des conseils, de l'avocat général, des témoins. Richard MALKA établit un véritable suspense, une tension permanente comme il en existe dans chaque procès d'Assises. Evidemment, cet aspect-là a tout particulièrement résonné en moi et j'ai pensé à tant de mes Confrères!
Les messages sont subtils mais indéniables. Voter - ou ne pas le faire - a toujours des conséquences. Aucun peuple n'est à l'abri de laisser s'installer un dictateur à sa tête, par négligence, je m'en foutisme, désillusion. La religion peut être détournée pour justifier beaucoup de choses. Les grands et beaux principes aussi. "Méfiez-vous des gens qui vous vendent du bien" comme a pu le dire l'auteur dans une interview. L'époque n'est pas sans dangers multiples et déguisés; ne soyons pas naïfs.
Et pour finir de faire ce livre un roman parfaitement à part tellement il cumule de qualités, ce polar qui n'en est pas un se finit sur une chute impossible à voir arriver, une de celles qui vous laissent pantelants et qui rappelent que tout n'est jamais tout blanc ou tout noir... surtout dans une Cour d'assises.
Bluffant de talent!
Lien : http://cousineslectures.cana..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
elleaimelire
  14 février 2018
On ne parle pas beaucoup de Tyrannie dans les médias et sur les réseaux sociaux.  Il s'agit du premier roman de l'avocat Richard Malka, auteur dont on connait plus ses scénarios de bandes-dessinées. J'ai choisi ce livre lors de la dernière masse critique de Babelio, et pourtant ce n'est pas le genre de romans vers lequel je me dirige en général mais là, le résumé éditeur m'intriguait énormément : cela me semblait très intéressant et original.
N'étant pas spécialiste des domaines judiciaire et politique, j'ai trouvé un peu laborieux les premières pages. Il m'a fallu un peu de temps, et quelques pauses pour assimiler les notions. Une fois tout en ordre dans ma tête, j'ai pu m'investir à fond dans cette lecture. : Richard Malka nous entraîne dans les coulisses et sur la scène d'un procès, qui quelque soit le verdict, restera dans l'histoire.
L'auteur a imaginé une dictature, le pays d'Aztracie (du nom de son initiateur Isidore Aztri) dans laquelle il n'y a plus aucune liberté au nom de la pureté et de la transparence. Entre les pages concernant le procès, il nous emmène près du tyran, parfois dans son intimité, pour remonter aux origines de cette folie idéale dont il est le créateur.
Pendant le procès l'avocat de la défense va vivre une histoire d'amour intense avec une jeune femme qui tente de fuir cet enfer. Cette femme est-elle là par hasard ?
J'ai adoré la partie des plaidoyers, autant celui de la défense, que celui  de l'accusation ou de l'avocate générale.  J'ai eu l'impression d'assister, assise sur un banc du tribunal de Paris à ce procès historique. Je me suis imaginée à la place du jury, je ne sais pas quelle décision j'aurais prise à leur place.
Je ne vous spoilerai pas la fin, je peux juste vous dire qu'elle m'a complètement retournée. J'ai refermé ce livre hier, mais il m'a fallu attendre quelques heures pour mettre des mots sur cette lecture. La plume de Richard Malka est remarquable, son style très travaillé, rien n'est laissé au hasard. Chaque détail a son importance. Un livre qui interroge sur l'Humanité, ses dérives, et ses folies. Je ne pensais pas aimer autant ce livre, c'est un véritable coup de coeur pour moi. Une lecture que je ne suis pas près d'oublier et que je vous recommande vivement.
Je remercie les éditions Grasset et Babelio pour cette découverte. Il est certain que je suivrai les prochaines publications de Richard Malka avec intérêt.
Lien : https://ellemlireblog.wordpr..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10

critiques presse (3)
LaLibreBelgique   19 mars 2018
Pour son premier roman, l’avocat Richard Malka séduit par la puissance de son récit. On vit toutes les étapes du procès de la "Tyrannie" d’un pays imaginaire, l’Aztracie.
Lire la critique sur le site : LaLibreBelgique
LaLibreBelgique   13 mars 2018
Pour son premier roman, l’avocat Richard Malka séduit par la puissance de son récit. On vit toutes les étapes du procès de la "Tyrannie" d’un pays imaginaire, l’Aztracie.
Lire la critique sur le site : LaLibreBelgique
LeFigaro   02 février 2018
Entre dystopie familière et thriller judiciaire, le premier roman d'un ténor du barreau qui a plusieurs cordes à son arc. Un coup de maître.
Lire la critique sur le site : LeFigaro
Citations et extraits (9) Voir plus Ajouter une citation
diablotin0diablotin0   22 septembre 2018
On ne devient pas roi en sauvant des insectes en se révoltant contre l'injustice et en protégeant sous l'aile de son charisme naissant, les boucs émissaires désignés par ses camarades. Pas en ce monde. Elle l'endurcirait.
Commenter  J’apprécie          80
diablotin0diablotin0   22 septembre 2018
Jamais de cravate. Amalia le soupçonnait de ne pas supporter les entraves, femme ou tissu.
Commenter  J’apprécie          190
Annette55Annette55   08 août 2018
" Au deuxième jour du procès , on s'intéressait à la personnalité d'Oscar Rimah qui , depuis quatre heures déjà, s'ouvrait sur les moindres détails de sa vie.
Cet exercice d'impudeur propre aux procès criminel était nécessaire mais atroce par son Obscénité ....
L'accusé devait s'épancher sur sa vie amoureuse et sexuelle , ses traumatismes d'enfance, ses parts d'ombre et ses failles les moins reluisantes,
Pareille mise à nu transformerait une sainte en monument de dépravation.
Pour un homme normal, c'était une entreprise de démolition qui le réduisait " à un misérable petit tas de secrets ....."
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          200
Annette55Annette55   08 août 2018
" Où que je me tourne,
De nuit comme de jour,
Les choses que j'ai vues , je ne peux plus les
apercevoir.
Où a-t-elle fui, la lumiére visionnaire ?
Où sont -ils maintenant, la gloire et le rêve ? "
William Wordsworth : Pressentiments d'immortalité venant des souvenirs de la petite enfance ....
Commenter  J’apprécie          60
CelkanaCelkana   17 février 2018
Afin d'assurer l'audimat, il fallait fournir une bouillie d'informations sur des sujets toujours plus triviaux à l'aide d'experts dont la principale compétence consistait à savoir animer des plateaux sans lesquels ils pensaient ne plus exister.
Commenter  J’apprécie          40
Videos de Richard Malka (5) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Richard Malka
Richard Malka - On n'est pas couché 13 janvier 2018
autres livres classés : plaidoiriesVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacRakutenLeslibraires.frMomox





Quiz Voir plus

Littérature et politique

"Famille, je vous aime : Politique et vie privée à l'âge de la mondialisation". Qui est l'auteur de ce livre?

Michel Onfray
Bernard-Henri Lévy
Luc Ferry
Franz-Olivier Giesbert

10 questions
184 lecteurs ont répondu
Thèmes : politique , écrits politiquesCréer un quiz sur ce livre