AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782080666543
264 pages
Éditeur : Flammarion (30/11/-1)

Note moyenne : 3.25/5 (sur 32 notes)
Résumé :
Elle se sentait bien, Jeanne.
Malgré ses quatre-vingts kilos, elle était bien dans sa peau. Et puis il y a eu cette panne d'ascenseur dans la tour. Trente et un étages à monter. Sept cents marches. Elle l'a fait. Mais à quel prix ! Douloureuse prise de conscience : elle a un corps. Volumineux, encombrant. Aux grands maux les grands remèdes : elle va faire un régime. Mot affreux, synonyme de tortures, de crampes d'estomac et de frustrations...
Jeanne va... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (4) Ajouter une critique
brigittelascombe
  20 mai 2011
Divinedivine volumineuse, divine ronde hédoniste est bien dans sa peau et l'affirme jusqu'au jour où tout bascule suite à une banale panne d'ascenseur. Mais sept cent marches à arpenter chaque jour est une ascension cauchemardesque qui oblige la divine consciente (pour ne pas y laisser sa peau) à se délester de son corps-bouée encombrant et malvenu en de t elle circonstances. Survivra t elle au régime imposé par la tour, cette lente et triste torture (mais paradoxe) véritable descente aux enfers qui la sadise et gomme du même coup son identité?
"Je mange donc je suis" a affirmé Gérard Apfeldorfer le célèbre psychiatre comportementaliste et ce livre nous renvoie à cette approche car comment se situe face au monde celui qui ne mange plus?
Commenter  J’apprécie          40
Bruno_Cm
  22 juillet 2017
Reçue d'une amie, je lis alors le livre encore plus attentivement.
J'ai donc lu Divine, j'ai apprécié le début, ensuite j'ai un peu décroché, le rapport entre le voile et le poids, les allusions un peu mysticoreligieuses, tout ça me semble un peu léger et lourd à la fois, un peu facile et en même temps ne va pas assez loin, bref, je trouve que le rapport ne marche pas. Ce livre a 25 ans et quand on voit l'évolution notamment de l'Islam et des rapports avec la femme, et le terrorisme, je trouve qu'il est mal venu, je sais pas. Gênant. Ceci dit un livre qui me gêne est un livre qui ne me laisse pas indifférent donc j'aime.
Sinon beaucoup de femmes (et d'hommes) se retrouveront dans le personnage principal et/ou dans son contrepoint que représente son amie. Ce livre me parle aussi dans son néant final car c'est un peu un grand néant. On essaie effectivement de remplir ou de vider mais on est à côté de la plaque. Et on ne saisit pas la vie quand elle est là... Je ne sais pas... Enfin,. Même si en soi je ne trouve pas que ce soit un grand livre, ce livre ne m'a pas laissé indifférent...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
babycomeback44
  01 octobre 2013
Pas tout compris... Pourtant je ne pense pas etre plus bete qu une autre... Je l'ai finis sans regret mais avec beaucoup de difficulte !
Commenter  J’apprécie          70
isalune
  06 avril 2008
divinement écrit, une touche ultra-féminine, j'aime tout sauf la fin.
Commenter  J’apprécie          20

Citations et extraits (5) Ajouter une citation
brigittelascombebrigittelascombe   20 mai 2011
Douloureuse la perte...Mais plus terrible le manque. L'absence. Non, pas l'absence, car l'absence est perte encore, a un contraire. Ce qui n'a jamais été:cette fenêtre condamnée dans le couloir de notre enfance.
Commenter  J’apprécie          70
brigittelascombebrigittelascombe   20 mai 2011
Tout à coup, elle fut de nouveau dans le désert de l'été, cheminant. La solitude.Dieu, peut être.Dieu, ce vide, ce manque? La chose qu'on ne peut pas retourner, qui n'a ni envers ni endroit, ni densité ni étendue? Le rien qui n'est pas le contraire du tout? Le vide qui n'est pas le contraire du plein? Sont ce là les vraies litanies?
Commenter  J’apprécie          30
brigittelascombebrigittelascombe   20 mai 2011
L'amour maternel était là, comme un dépot dans une banque,une réserve en cas de malheur. Ce qu'on appelle dans certaines familles modestes "une poire pour la soif". Il ne faut pas toucher au magot,mais il donne un sentiment de sécurité. C'est comme une assurance. On sait qu'on l'a, n'est ce pas?On a la soif, aussi.
Commenter  J’apprécie          30
brigittelascombebrigittelascombe   20 mai 2011
Paissez mes brebis...Et depuis elles vont,répandant la bonne parole avec le pain;la bonne et fausse parole qui endort la faim de Dieu comme un enfant,qu'on berce,la parole qui dit qu'on peut être rassasié.
Commenter  J’apprécie          20
Bruno_CmBruno_Cm   21 juillet 2017
- Je ne voulais pas vous blesser, s'excusa-t-il.
C'était vrai. Il était trop égoïste pour être vraiment méchant.
Commenter  J’apprécie          20

Videos de Françoise Mallet-Joris (20) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Françoise Mallet-Joris

La chronique de Gérard Collard - Prix Goncourt
Pour cette rentrée littéraire, notre chroniqueur-libraire Gérard Collard réagit à l'annonce de la première sélection de livres susceptibles de remporter le Prix Goncourt 2011. Pour information le jury de l'académie Goncourt est composé d'Edmonde Charles-Roux, Jorge Semprun, Régis Debray, Françoise Mallet-Joris, Robert Sabatier, Patrick Rambaud, Bernard Pivot, Françoise Chandernagor, Tahar Ben Jelloun, Didier Decoin. Voici leur sélection : rom@ de Stéphane Audeguy aux éditions Gallimard Limonov d'Emmanuel Carrère aux éditions POL Retour à Killybegs de Sorj Chalandon aux éditions Grasset Dans un avion pour Caracas de Charles Dantzig aux éditions Grasset Les Souvenirs de David Foenkinos aux éditions Gallimard L'Art français de la guerre d'Alexis Jenni aux éditions Gallimard Jayne Mansfield 1967 de Simon Libérati aux éditions Grasset Un sujet français d'Ali Magoudi aux éditions Albin Michel Du Domaine des Murmures de Carole Martinez aux éditions Gallimard Des vies d'oiseaux de Véronique Ovaldé aux éditions L'Olivier Le système Victoria d'Eric Reinhardt aux éditions Stock Monsieur le commandant de Romain Slocombe aux éditions Nil Tout, Tout de Suite de Morgan Sportès aux éditions Fayard La belle amour humaine de Lyonel Trouillot aux éditions Actes Sud Rien ne s'oppose à la nuit de Delphine de Vigan aux éditions JC Lattès
+ Lire la suite
autres livres classés : estime de soiVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

La littérature belge

Quel roman Nicolas Ancion n'a-t-il pas écrit?

Les ours n'ont pas de problèmes de parking
Nous sommes tous des playmobiles
Les Ménapiens dévalent la pente
Quatrième étage

15 questions
55 lecteurs ont répondu
Thèmes : roman , littérature belgeCréer un quiz sur ce livre