AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2747049825
Éditeur : Bayard Jeunesse (06/07/2016)

Note moyenne : 3.8/5 (sur 15 notes)
Résumé :
1920. Avant d’embarquer sur le Britanica, le célèbre scientifique John T. Foggart a laissé à sa femme, Lady Elizabeth Faraday, un coffre de reliques trouvées dans la crypte de saint Bowen contenant, entre autres objets énigmatiques, des morceaux d’un métal inconnu. Il l’a aussi mise en garde contre un certain Aleksander Ardan, dirigeant de la société Ararat Ventures. Or, depuis, leur coffre a été cambriolé deux fois, et, lorsque le Britanica a fait escale en Norvège... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (10) Voir plus Ajouter une critique
ReveursEtMangeursDePapier
  03 septembre 2016
Madrid, 1920. John Foggart, archéologue et explorateur, a disparu. Sa femme Lady Elisabeth et sa fille Katherine sont très inquiètes. Elles s'adressent alors au professeur Zarco pour partir à sa recherche. Pour le convaincre de mener l'enquête et cette incroyable expédition qui attend son équipage, Lady Elisabeth lui confie l'une des découvertes de son époux. Ce dernier lui a envoyé un paquet, contenant un morceau de métal. Un morceau de métal dont la composition est inconnue, et surtout scientifiquement improbable...

On ne sait pas jusqu'où ce voyage va nous mener, ni ce qu'a bien pu découvrir le scientifique John Foggart. Mais une chose est sûre, on embarque avec grand plaisir. J'ai vraiment apprécié partir à l'aventure avec ce roman. Les découvertes sont fascinantes, puis de plus en plus mystérieuses et étranges. A elle seule, l'île de Bowen nous offre de nombreuses surprises, mais les escales ne sont pas en reste. Ça vaut le coup d'oeil et on aurait justement envie d'explorer les grottes par exemple, voir tout cela de nos propres yeux. Jusqu'à ce que le danger soit trop présent. Un danger qui n'a pourtant rien à voir avec la société concurrente sans scrupules, qui les poursuit pendant toute l'expédition, espérant mettre la main sur les découvertes du scientifique.

Le professeur Zarco est sûrement le personnage qui marque le plus les esprits dans ce roman. C'est un vieux bougon, au fort caractère. Un homme aussi insupportable qu'il est brillant. Par ailleurs, il sait comment mener l'enquête et vers où diriger l'expédition. On peut dire que grâce à lui, le voyage est quelque peu animé. Ses préjugés sur les femmes lui valent quelques disputes avec Lady Elisabeth. Qui est bien déterminée à démontrer que les femmes sont elles aussi intelligentes et possèdent les mêmes aptitudes, si ce n'est plus. le professeur se fait clouer le bec à plusieurs reprises et cela m'a vraiment fait sourire. Un peu de féminisme ne fait jamais de mal !

Le voyage est assez enrichissant, malgré le rythme lent dû au trajet entre chaque escale. Sur le navire Saint Michel, chaque membre de l'équipage partage son expérience et ses connaissances, et ce dans plusieurs domaines. le jeune Samuel Durango, photographe, fait son petit effet avec son histoire et sa bravoure. Mais également parce que nous avons droit à des passages de son journal intime, dans lesquels il livre son ressenti, ses questions, sur cet étonnant voyage.

Verdict : Un voyage très agréable ! Dans ce récit, on ressent plus que jamais l'influence de Jules Verne. L'auteur avoue d'ailleurs en fin de roman apprécier ses oeuvres et tout particulièrement Vingt mille lieues sous les mers. Les références sont là : L'Atlantide, Némo, le Nautilus... Celles qui rappellent le Monde Perdu de Arthur Conan Doyle ne manquent pas non plus. Nous voilà plongés dans un autre monde, au coeur d'une expédition riche en découvertes !
Lien : http://revesurpapier.blog4ev..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
soso3591
  23 octobre 2016
'ai reçu ce livre dans une box de Mille et un livres. le résumé m'a tout de suite plu et je suis rentrée dans l'histoire assez vite.
Le très célèbre professeur Zarco va venir en aide à Lady Elizabeth et sa fille. le mari de celle-ci à disparu en mer et lui a laissé des indices sur une mission en cours. Lady Elisabeth craint le pire et demande au professeur de l'aider. Tout au long du périple Zarco et ses hommes de confiances (Samuel le photographe, Cairo son assistant et Garcia le chimiste) auront de nombreuses missions à remplir avant de trouver John Foggart. le petit groupe aura bien du mal à remplir leur mission, en effet ils se font suivre par un malfrat qui veut lui aussi découvrir les secrets de leur expédition mais pas pour de bonnes raisons..
Je ne vous cache pas que ce roman aurait pu être super si le dénouement avait été crédible... J'ai été très surprise par la fin de l'histoire mais dans le mauvais sens... Une belle histoire d'aventure, des personnages hauts en couleur!! Les héroïnes ont un caractère bien trempées!! On s'attache à Samuel le photographe, celui qui raconte l'histoire. Un homme doux, doté d'un bon sens de l'observation et qui ne manque pas de courage! Zarco un homme dur mais qui est en réalité généreux et très protecteur.
La fin a été pour moi désastreuse.. On lit une belle histoire d'aventure, on visite de magnifiques paysages de glaces et une fois nos héros arrivés à leur destinations les choses se gâtent... On ne lit plus un roman d'aventure mais de science fiction. Tout devient irréel. L'intrigue n'est plus plausible. le dénouement est abracadabrant... Un vraie déception, les explications ne tiennent pas la route... La fin du roman est bâclé... La magie du début ni est plus et donc cette lecture a été une grosse déception...
En bref: Je me suis vite laissée embarquer dans l'histoire, sur le bateau avec l'équipage du professeur Zarco... Les personnages sont très bien développés, ils ont tous un caractère différent et ils sont tous attachants! Les femmes prennent une part importante dans l'histoire et ne se laissent pas marcher sur les pieds!! Grosse déception pour la fin qui part dans tous les sens. le dénouement n'est pas crédible...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
ogmios
  10 septembre 2016
Un vrai régal de lecture ! C'est d'abord très bien écrit, un vocabulaire foisonnant et riche, du style et un enchaînement de péripéties parfaitement maîtrisé. L'auteur le dit, il a voulu retrouver l'esprit des romans de Jules Verne et c'est tout à fait réussi. Il y a de l'aventure, des situations étranges et surprenantes, des machines révolutionnaires et surtout des personnages fantasques ou au caractère bien trempés qui sont captivants. J'en veux pour preuve le personnage de Durango, jeune photographe traumatisé par son expérience des champs de bataille de la Somme qui traîne son mal-être et nous touche par ses failles, ou encore le professeur, un atroce misogyne, un insupportable caractériel doué cependant d'une redoutable intelligence et qui va évoluer au contact d'une aristocrate anglaise aux étonnantes capacités d'aventurière. Il faut dire que lady Faraday est l'épouse du fameux sir John Foggart, disparu sans laisser de traces dans les lointaines contrées arctiques. Tout le roman est basé sur la recherche de cet homme et nous voilà embarqués en tant que lecteurs dans une expédition polaire dans les années 1920...tout est bien restitué, et malgré l'énormité de ce qu'ils rencontrent, on adhère complètement au récit. Un texte brillant, passionnant, qui ne laisse pas de repos au lecteur, stimule son imagination et procure un indéniable plaisir. Bravo à l'auteur !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Colibrille
  26 septembre 2018
Quel étonnant roman que celui-ci ! L'auteur revisite le genre du récit de voyage en lui injectant une étonnante dose de science fiction. Le résultat est à la fois drôle et déroutant. La galerie de personnages est riche et variée. L'écriture est pleine d'humour, notamment grâce au personnage haut en couleur de Zarco. Ce dernier incarne un truculent explorateur à la fois borné, brillant, macho, galant, dangereux et impétueux.
Alors que j'ai beaucoup aimé la première moitié du roman, je n'ai pas du tout été convaincue par la seconde moitié et le dénouement final. Je ne m'attendais pas du tout à ce que l'auteur dans son histoire et articule toute son intrigue autour. Je n'ai pas adhéré à cet aspect SF qui m'a gâché tout le plaisir de suivre cette expédition/enquête scientifique.
Commenter  J’apprécie          30
Ruedupetitvillage
  17 août 2017
Un récit de voyage et d'aventure à la Jules Verne mais pas seulement...
L'auteur, de langue espagnole, a voulu retrouver l'esprit des romans qui le passionnaient durant son enfance. Pari réussi.
Les péripéties s'enchaînent ; les personnages sont cohérents, attachants et savent nous entraîner avec eux dans leur long voyage vers les terres lointaines de l'Arctique.
Nous sommes en 1920 et l'archéologue John Foggart, parti en expédition vers le cercle polaire après avoir découvert un matériau inconnu jusque là, ne donne plus de nouvelles. Son épouse et sa fille veulent savoir ce qui lui est arrivé. Elles font appel aux services de l'excentrique et misogyne professeur Zarco qu'elles estiment le seul capable de retrouver l'explorateur et ses hommes. Son intelligence redoutable saura élucider le mystère de cette disparition.
Le lecteur n'est jamais au bout de ses surprises : il navigue entre aventure, policier, science fiction et récit sentimental. On aime ce mélange de registres, servi par une écriture fluide et riche.
Belle découverte à lire absolument.
Embarquement immédiat, sensations garanties !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Citations et extraits (3) Ajouter une citation
ReveursEtMangeursDePapierReveursEtMangeursDePapier   03 septembre 2016
Zarco tira soudain de sa veste un pistolet et visa le Norvégien à la tête. Harek déglutit et garda le silence, les yeux rivés sur le canon de l'arme.

- Tu ne me connais pas mon petit gars, grinça le professeur en se penchant vers lui. Laisse moi te dire que je déteste qu'on me mente, j'ai l'impression qu'on me prend pour un abruti et ça me fait sortir de mes gonds. Et quand je suis en colère, je suis capable du pire, tu saisis? Je pourrais par exemple t'arracher le foie et le déguster avec une sauce au vin. Mais je t'excuse : tu ne sais pas à qui tu as affaire, alors je vais te laisser une seconde chance...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
ColibrilleColibrille   23 septembre 2018
- [...] Allons, chaque homme a un prix. Quel est le vôtre ?
- Dix mille millions de livres, murmura-t-il en détournant le regard après un instant de réflexion.
- Pardon?
- J'ai évalué à la louche ce que je vaux et j'arrive à dix mille millions de livres.
L'Arménien semblait de plus en plus exaspéré.
- Je vous en prie, parlons sérieusement!
- Je suis sérieux.
Commenter  J’apprécie          00
ColibrilleColibrille   23 septembre 2018
- Bowen disait vrai..., murmura Lady Elizabeth, admirative.
- Mais... qui a construit cette ville? bredouilla Cairo.
- Ma grande-tante, se moqua Zarco. Qu'est-ce-que j'en sais, Adrían ? Arrête un peu de poser des questions stupides.
Commenter  J’apprécie          00
autres livres classés : féminismeVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Auteurs proches de César Mallorquí del Corral
Quiz Voir plus

Voyage en Italie

Stendhal a écrit "La Chartreuse de ..." ?

Pavie
Padoue
Parme
Piacenza

14 questions
396 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , voyages , voyage en italieCréer un quiz sur ce livre