AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2847203532
Éditeur : Gaïa (02/10/2013)

Note moyenne : 3.63/5 (sur 19 notes)
Résumé :
Birgitte Nyborg défend avec ardeur ses convictions politiques en tant que chef du parti centriste danois. Le jour où elle accède au pouvoir, sa vie bascule. Devenue Premier ministre elle fait son entrée à Borgen, « ?le château? », où siège le Parlement danois.

Soutenue par mari et enfants, elle est une femme épanouie et dont le caractère bien trempé a fait sa réputation tant auprès de ses adversaires que de son audacieux spin doctor. Saura-t-elle tout m... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Critiques, Analyses et Avis (9) Voir plus Ajouter une critique
Eric76
  02 avril 2016
« Ecoute. S'il y a un truc qui mérite qu'on pisse dessus, c'est cette naïve idée de souveraineté populaire. le peuple contrôle que dalle. C'est un petit cercle de privilégiés qui décide ce qui se passe au Danemark. »
Malgré cette citation, aussi méprisante qu'explicite pour les « gens d'en bas », ce livre ne dénigre pas notre bonne vieille démocratie occidentale. Vous savez ! le moins mauvais des régimes. Il n'en donne pas moins un portrait glaçant de ceux qui nous gouvernent. Un mélange détonnant d'idéalisme, de pragmatisme, de coquinerie, et de ruse cynique…
Quant aux rares capables d'accéder au pouvoir suprême, quelque-soit leur âge, leur sexe, ou leurs idées, ils ont tous un point commun : l'instinct du tueur.
Cette histoire se passe au Danemark, où la démocratie est un peu plus décontractée que dans notre monarchie républicaine, avec ses ors, ses rites, ses extrêmes lourdeurs… On a beau être l'un des favoris au poste de Premier ministre, on peut quand même aller bosser à vélo. Pour de vrai ! Pas pour la photo (Je sais, vous allez me dire que notre Président, lui, est un adepte du scooter…) !
Birgitte, femme politique talentueuse, plutôt de gauche modérée, est l'un de ces favoris pouvant accéder au poste de Premier Ministre. Lors de l'ultime confrontation télévisée entre les candidats, elle atomise le débat politique dans un discours de deux petites minutes. Un discours qui scotche les électeurs et ringardise ses concurrents. Un discours sans calcul. Qui vient du coeur et du ventre. Un moment de grâce !
Son parti triomphe : la voilà élue Premier Ministre.
Et c'est maintenant que, pour Birgitte, les ennuis commencent. C'est une chose d'avoir de nobles idéaux, et de grandes idées ; c'en est une autre de les mettre en application une fois qu'on a le pouvoir entre les mains.
Les demandes pressantes de retour d'ascenseur ; la pression des partis ; la balourdise de certains ministres ; les boules puantes (histoires abracadabrantesques…) qui explosent opportunément au mauvais moment ; les médias à l'affut d'histoires croustillantes ; la tyrannie des sondages ; les concessions, les menaces, les trahisons, le cynisme et les mensonges… Birgitte en prend plein la figure, louvoie entre ses grands principes et cette triste réalité, se perd parfois avant de se retrouver in extremis.
Elle connait le difficile apprentissage du Pouvoir et de la Solitude. La famille qui s'éloigne d'elle sur la pointe des pieds ; l'homme de sa vie qui jette l'éponge ; les amis, les fidèles qu'elle se décide à abandonner sans sourciller.
La solitude des grands fauves…
Les choses se passent-elles de cette manière parmi le cercle restreint de privilégiés qui nous gouvernent ? On peut parfois le penser tant les situations décrites dans ce livre sont proches de notre actualité politique récente…
Un très bon roman. Une belle histoire, bien rythmée. Et surtout, un formidable portrait de femme…
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          407
sandrine57
  07 novembre 2013
En prenant son petit-déjeuner en famille en ce jour d'élections où le Danemark se choisit un nouveau gouvernement, Birgitte Nyborg, chef du parti des Modérés, est loin de se douter que sa vie va être complètement chamboulée dans les heures à venir. A la surprise générale, son camp remporte 15 mandats, un argument de poids pour obtenir des ministères dans le futur gouvernement. Mais au jeu du pouvoir, le moindre faux pas coûte cher : une indiscrétion et le favori est hors-jeu. C'est ainsi que Birgitte entrevoit une chance de gouverner elle-même le pays. Après moultes négociations avec les partis amis, elle devient la première femme Premier ministre du Danemark et prend la tête d'un gouvernement de coalition. Commence alors un long parcours où il lui faudra ménager ses alliés, composer avec la presse, mener sa politique, tout en restant une épouse pour Phillip et une mère pour Magnus et Laura. Une véritable gageure !

Ceux qui ont aimé la série d'Arte, aimeront le livre de Jasper MALMOSE qui lui est très fidèle. On y retrouve Birgitte Nyborg et ses acolytes à Borgen : Bent son mentor, Sanne sa secrétaire, Kasper son séduisant spin doctor et tous les leaders politiques danois. On suit aussi les journalistes de TV1, toujours à l'affût d'un scoop, ne reculant devant aucune question, quitte à embarrasser le gouvernement en place. Si le chef de l'info est parfois un peu frileux, la belle et talentueuse Katrine, jeune journaliste aux dents longues, contourne les ordres et n'hésite pas à solliciter son ex qui n'est autre que le spin doctor du Premier ministre, pour obtenir interviews exclusives et informations confidentielles.
Birgitte et Katrine ont en commun une ambition chevillée au corps, un caractère fort et volontaire et une réticence à déléguer. Professionnelles et passionnées, elles laissent finalement peu de place à leur vie privée. Katrine est célibataire et ses liaisons sentimentales ne font pas long feu. Par contre, Birgitte a une famille qui la soutient mais qu'elle a tendance à faire passer au second plan. C'est l'amour qui empêche l'effritement de son couple mais l'amour est-il assez fort pour survivre aux horaires insensés, aux week-ends sacrifiés, aux compromis à sens unique ?
L'exercice du pouvoir ne se fera pas sans heurts pour Birgitte Nyborg, en politique comme en amour. Mais il n'en demeure pas moins que Borgen nous offre une belle vision de la démocratie en marche. Les politiques danois semblent plus proches de leurs concitoyens, plus "normaux" que leurs homologues français. Il faut dire que la presse ne laisse rien passer et exige probité et transparence de ceux qui gouvernent.
Une lecture fascinante et pleine d'enseignements qui ravira les fans de la série et se ralliera ceux qui ne la connaissent pas encore.
Merci à babelio et aux éditions Gaïa pour cette masse critique encore une fois synonyme de belle découverte.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          340
Aela
  17 novembre 2013
C'est une très (presque trop?) fidèle adaptation de la série télévisée danoise borgen.
On retrouve la célèbre Birgit Nyborg la Premier Ministre danoise avec son équipe.
Un chapitre particulièrement marquant concerne la visite de Birgit Nyborg au Groenland dans un pays ayant récemment accédé à l'autonomie mais encore très marqué par la "colonisation" danoise.
Ce qui fait l'attrait de cette série c'est de soulever à chaque fois un problème de société que l'on retrouve au coeur de l'actualité: pénalisation des clients de la prostitution, emploi de procédés peu "naturels" dans l'agriculture, relations internationales avec des pays soumis à la dictature.
Tout est matière à réflexion et ce portrait de femme de tête est un beau symbole de l'avancée des femmes sur le plan politique.
Un beau témoignage de notre époque.
Commenter  J’apprécie          150
sevm57
  01 novembre 2015
Etant fan de la série Borgen, j'ai voulu me replonger dans son univers à travers ce livre.
Point positif: le livre est très fidèle à la série.
Point négatif: le livre est trop fidèle à la série.
J'espérais un petit plus, des développements complémentaires, or je n'ai retrouvé que ce qu'il y avait déjà dans la série, d'où une petite déception.
Mais pour ceux qui n'ont pas vu la série ou ne l'ont vue qu'une fois, ce livre leur fera passer un bon moment au coeur de la vie politique danoise.
Commenter  J’apprécie          162
christinebeausson
  28 juillet 2014
Curiosité, j'ai beaucoup aimé BORGEN la série télévisée danoise, j'ai hésité voyant le livre écrit d'après... Je n'aime pas regarder un film avant d'avoir lu le livre dont il est l'adaptation. Mais la situation est différente dans le cas présent, le livre a été écrit d'après la série diffusée. Alors pourquoi pas ?
Curiosité, les images défilent devant mes yeux lors des rencontres des différents personnages, car les acteurs ont incarné leurs personnages et je vois leurs visages en lisant le texte .... famille Brigitte Nyborg, Philip, Magnus et Laura, je visualise tous les acteurs Kasper, Torben, Hanne et bien sûr Katrine pour les journaleux et les politicars : Bent, Lars, Michael....
C'est troublant pas très habituel comme mécanisme de lecture, mais pourquoi pas !
Si vous avez raté la diffusion de la série, cette lecture comblera ce manque. Toute la première saison est retranscrit, et pour tous ceux qui l'ont déjà vu, ce ne sera qu'une piqure de rappel. Cela reste une très bonne démonstration des mécanismes liés à l'exercice du pouvoir, un couple, une famille peuvent ils en sortir indemne ?
Et la démocratie dans tout cela !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          72
Citations et extraits (6) Voir plus Ajouter une citation
Eric76Eric76   05 mars 2016
- Détournements de fonds ? " Birgitte s'énervait elle aussi. Elle avait entendu ce genre de rumeurs un nombre incalculable de fois, au sujet de pratiquement tous les ministres, depuis qu'elle était à Borgen. Tout comme les rumeurs d'alcoolisme, d'homosexualité, d'infidélité, de violence conjugale, et autres accusations diverses et variées circulant sur à peu près toutes les personnalités connues, royales... et élues.
" Oui, ou abus de pouvoir... Ou quel que soit le putain de nom que ça porte. En tout cas, c'est illégal.
- Tu n'as aucune idée de ce qui s'est passé. C'est peut-être un malentendu, dit Birgitte, fatiguée.
- Le type se sert dans les caisses de l'Etat ! s'énerva Kasper, en écartant les bras.
- Et tu me proposes de lui foutre la pression ? Le Premier ministre vient de perdre son plus proche conseiller. Tu crois que je suis si ignoble que ça ? "
Birgitte était partagée entre l'indignation et la colère.
" La politique est ignoble, bordel ! cria Kasper. On est en guerre ! Tu vas devoir te retirer ! Tu peux pas laisser passer une chance pareille, bon sang. " Que Birgitte n'accepte pas sa proposition en faisant des courbettes le mettait hors de lui. Il ne prenait même pas la peine de le cacher.
Birgitte ne s'embarrassait plus de convenances non plus. " Je ne pourrais plus me regarder dans un miroir si j'accédais au pouvoir de cette façon ", lança-t-elle, furieuse.
La réponse de Kasper tomba sans attendre.
" Alors je doute que tu y parviennes un jour. "
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          241
Eric76Eric76   19 mars 2016
- Je connais la réputation de Grozin, l'interrompit Birgitte. Mais je crois qu'il a aussi fait avancer la démocratie et obtenu certains résultats.
- Lesquels ? s'indigna Lindenkrone. Ils n'ont même pas droit à de véritables élections. Qu'un homme comme Grozin prenne la présidence de l'Organisation pour la sécurité et le développement démocratique... C'est un scandale, Birgitte. Tu le sais très bien.
- Ce n'est pas moi qui ait décidé de la lui donner, se défendit Birgitte. Je lui transmets la présidence parce qu'il se trouve que le Danemark l'avait jusqu'à présent.
Anne Sophie Lindenkrone lui adressa un regard lourd de reproche. " Tu le reçois, Birgitte. Officiellement. Autrefois, tu aurais protesté avec moi. Mais ça, c'était avant que tu ne deviennes... pragmatique ", ajouta-t-elle d'une voix amère.
Birgitte se leva. " Tu as le privilège de ne pas avoir à être pragmatique, Anne Sophie. Parce que tu diriges un parti qui est à 1% au-dessus du quota pour siéger au Parlement. Je suis Premier ministre. Et pas seulement pour ceux qui ont voté pour moi. Ne l'oublie pas ", dit-elle doucement avant de s'en aller.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          140
christinebeaussonchristinebeausson   28 juillet 2014
Autrefois, il n'était pas rare que les plus vieux Groenlandais se jettent du haut d'une falaise, lorsqu'ils sentaient qu'ils avaient tout donné et qu'ils représentaient désormais un fardeau pour leur famille. En groenlandais, on disait Nakkartaffik, "le lieu d'où l'on tombe". À cette époque, les Groenlandais se suicidaient par fierté, avait souligné Bertelsen. Aujourd'hui, c'était les jeunes qui mettaient fin à leurs jours, parce qu'ils n'avaient rien pour faire leur fierté.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
christinebeaussonchristinebeausson   27 juillet 2014
Ce n'est pas seulement une crise économique qui nous affecte. Ce sont toutes nos valeurs qui commencent à vaciller. C'est une crise insidieuse qui vient empoisonner les relations qui nous unissent les uns aux autres. Nous sommes en train de trahir ce qui nous rapproche, et cela pourrait à l'avenir nous faire irrémédiablement défaut. La crise que nous pouvons mesurer et quantifier est loin d'être aussi grave que celle menaçant nos valeurs et nos opinions.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
christinebeaussonchristinebeausson   26 juillet 2014
Au fond, elle appréciait le trajet, se réjouissant de vivre dans une ville qui permet aux politiques de se déplacer à vélo sans craindre de se faire agresser.
Elle était également satisfaite qu'ils aient choisi de vivre à Amager, même si c'était loin d'être un lieu branché. "L'île de la merde", comme on l'appelait encore avec mépris, bien que les habitants de Copenhague aient cessé d'y vider leurs latrines depuis belle lurette.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
autres livres classés : littérature danoiseVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle




Quiz Voir plus

Littérature et politique

"Famille, je vous aime : Politique et vie privée à l'âge de la mondialisation". Qui est l'auteur de ce livre?

Michel Onfray
Bernard-Henri Lévy
Luc Ferry
Franz-Olivier Giesbert

10 questions
166 lecteurs ont répondu
Thèmes : politique , écrits politiquesCréer un quiz sur ce livre