AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
>

Critique de Myiuki


Myiuki
  07 novembre 2012
Ce fut un réel plaisir pour moi de découvrir en avant-première cet ouvrage. Tout d'abord, parce que l'auteur en est fort sympathique et aussi parce que quand elle me l'a présenté, j'ai tout de suite su que ça ma plairait ! Cette intuition - appelez ça l'intuition féminine - ne s'est pas démentie une fois ma lecture entamée. J'ai adoré plonger dans cet univers proche de la bit-lit, subtil mélange entre le surnaturel et le quotidien qui nous assaille en permanence. Mais, trêves de présentation, entamons la discussion ...

En premier lieu, je dois dire que j'ai été fort surprise de retrouver dans ce roman des points communs avec un autre livre que j'avais déjà beaucoup apprécié, "Entre deux mondes" d'Aline Amouret. Un point positif donc, puisque j'avais déjà été conquise par ce concept, pas de raison qu'il en soit autrement ce coup-ci. Et, effectivement, le principe de base est le même (à peu de choses près) : celui d'une femme, dotée de pouvoir magique, qui se retrouve d'un coup acculée par un passé dont elle semble avoir tout oublié et qui ressurgit, la mettant elle et sa famille, en danger. Déjà, quand il y a de la magie dans l'air, j'aime ! Quand on y ajoute un peu de piment, j'aime encore plus ! On part bien.

Par la suite, une fois les présentations faites, on rentre assez rapidement dans le vif du sujet. Zina, l'héroïne, mère de deux filles, est comme je le disais une sorcière, elle a certains pouvoirs et elle se retrouve confrontée à un secret familial bien gardé qui va l'amener à devoir se battre contre des puissances maléfiques. On sent le danger et la tension en toile de fond tout au long du roman, de quoi vous faire frissonner un bon coup. D'autant que Zina ne comprend pas forcément ce qui lui arrive (pour une raison que je ne peux pas révéler ici, sinon je spoile et l'auteur va me taper sur les doigts ^^) mais disons que des cauchemars vont faire ressurgir des souvenirs en elle au fur et à mesure de l'histoire, l'aidant à mieux appréhender la situation et à se découvrir une détermination et une force qu'elle ne se connaissait pas. C'est un récit passionnant que nous livre ici l'auteur car elle y mélange histoire, rêve, réalité et légendes. Un cocktail détonnant qui saura prendre le lecteur dans ses filets.

Bien sûr, on s'attache rapidement à ce personnage principal, une femme seule, élevant ses deux filles, après que son mari l'a quitté car il ne supportait pas sa différence. L'empathie du lecteur va droit vers elle dès les premières lignes. Malgré sa nature de puissante sorcière on sent tout suite la femme fragile, qui a sans cesse besoin qu'on la réconforte. D'ailleurs, ça, ça m'a un peu gênée. A part à la fin du roman, je l'ai trouvé tout du long trop indolente, trop "molle". Elle n'a de cesse de se laisser porter à bout de bras par ses filles qui tiennent plus un rôle de mère qu'elle, elle compte beaucoup sur sa meilleure amie, Diélo, mais on a pas l'impression qu'elle lui donne forcément beaucoup en retour ... Je l'ai trouvé agaçante par moments. Même si sa souffrance percute le lecteur de plein fouet, je n'ai pas réussi à compatir jusqu'au bout avec elle parce que je trouvais qu'elle se laissait aller à subir les choses plutôt qu'à agir sur elles. Comme je le disais, heureusement que ça n'a pas été comme ça jusqu'à la fin, sinon je crois que je n'aurais pas été jusqu'au bout.

C'est vrai que quand on s'imagine un personnage de sorcière, on s'imagine quelqu'un de puissant, de sûr de lui, pas quelqu'un qui doute. Et Zina elle, doute beaucoup, elle remet tout en question. D'un côté, c'est intéressant de voir le cheminement qui la conduit à découvrir la vérité et à se reprendre en main, de l'autre sa complaisance n'a rien d'attirant. Un personnage ambigu qui n'est sauvé que par ceux qui l'entourent en quelque sorte. Car ces deux filles elle, ont toutes les allures des sorcières comme je me les imagine. Fortes, déterminés, protectrices, elles agissent sur les évènements, les provoquent sans attendre la permission. Voilà deux personnages que j'ai beaucoup apprécié ! Elles mettent beaucoup de peps dans ce roman face à la "lenteur" de leur mère. Elles forment finalement un ensemble de personnage coordonnée, une famille soudée. C'est d'ailleurs finalement le personnage de la grand-mère qui m'aura sans doute la plus touchée dans ce roman avec celui de sa soeur. Leur sagesse et leur amour est comme un baume sur un coeur meurtri.

D'ailleurs, en tant que femme au foyer sorcière, on aurait pu croire que Zina serait une sorte de Samantha dans "Ma sorcière bien-aimée", par moments j'y ai cru, notamment à cause du rituel de la nourriture. Elle ne cesse de faire à manger ou de se faire faire à manger. La nourriture à une part important dans ce roman, chose que je n'ai pas réellement comprise. A part le fait qu'elle tient un restaurant, je ne voyais pas trop l'intérêt de multiplier ces références aux repas. Je comprends leur caractère métaphorique, le rapprochement des liens familiaux et autres, l'échange de sentiments de confort et d'apaisement, mais là, j'avoue avoir fait une légère overdose. Pareil avec l'histoire des bougies et du thé. Même si j'avoue que ça n'est pas la première fois que je vois que le thé est utilisé comme une arme imparable contre la tristesse (cf. "PS : I love you"). A répétition cependant, ça m'a un peu lassée ...

Mais bon, ça ce sont des détails ... Pour l'essentiel, l'histoire en elle-même m'a tenu en haleine. Déjà, parce que dans le titre, il est fait mention de trois choses perdues, la mémoire, je vous ai expliqué plus haut de quoi il retournait, mais aussi, de Zil et de Lui. Commençons par Zil. Ah, il aura fallu attendre nombre de pages avant de découvrir son identité réelle et alors là, quel choc ! Je ne suis pas patiente pour un sou et arrivée à la moitié du bouquin, je me disais qu'il n'était pas possible qu'un livre porte le nom d'un personnage dans son titre et que celui-ci n'apparaisse nulle part ! Ma curiosité était à vif. L'auteur a réussi son coup ! Elle a fait pareil avec le fameux Lui, je ne vous révèlerais pas son nom mais sachez que pour le peu qu'il apparaît, il saura faire battre vos coeurs de midinette. Impossible de résister à son charme et à ce qu'il représente. On en apprend peu sur lui et du coup, j'ai trouvé que les choses allaient un peu vite, un peu trop facilement dans son cas. Je me serais attendue à quelques chose de plus lent, de plus posé et de plus développé aussi dans son cas. Au final, il reste aussi mystérieux qu'à se première apparition à la fin du roman. Tout ce qu'on sait, c'est qu'on a envie d'en savoir plus sur ce personnage aux ailes blanches et noires.

Aussi, les secrets qui entourent Zina regorgent de surprises et de révélations inattendues, ce qui, là aussi, éveille la curiosité du lecteur et le tient en éveil. Tout repose sur la magie, ceux qui la possèdent et ceux qui veulent la détruire. Un combat fait rage non seulement en dedans même de Zina mais aussi autour d'elle, un combat qu'elle ne peut éluder et dont elle sait qu'elle ne sortira peut-être pas indemne. J'avoue qu'à la fin du roman, je lui ai trouvé beaucoup de courage, même si, là aussi, j'ai trouvé que la fin était un peu trop facile ... J'ai beaucoup apprécié tous les moments "magiques" du roman, l'autre monde, les combats, les rituels. Je n'avais jamais encore imaginé le monde magique sous cet angle et c'est un bel univers qu'a créé là l'auteur, enchanteur et mystérieux, on a envie de s'y plonger sans réserve.

Je ne dévoilerai pas trop de choses en plus sur le déroulement du récit en lui-même sinon je vais retomber dans mes travers et spoiler (pas bien ça !). Une chose est sûre, avec ce livre, il ne faut pas se fier à la couverture qui, même si elle est sympathique, ne rend pas à mon avis justice au contenu. Il en va de même pour les titres des chapitres dont j'ai fini par faire abstraction. Concentrez-vous sur l'essentiel, le texte en lui-même, avec son écriture captivante, qui saura vous charmé. Même si j'ai eu du mal avec les instants du quotidien de nos personnages (un peu redondants et pas forcément intenses), je les ai trouvé appropriés dans le sens où ils permettent de faire redescendre la tension qui s'accumule tout au long du roman. Un choix astucieux de la part de l'auteur qui a su écrire avec justesse et mesure sous une plume magique pour un premier roman.

Vous l'aurez compris, malgré ses petits "défauts", ce roman est un livre que je ne saurai trop vous recommander de lire. Pourquoi ? Parce que son histoire saura vous parler et vous faire rêver pendant quelques heures. J'ai tendance à pardonner les imperfections d'un livre quand le sujet me plaît et ici, j'ai adoré découvrir l'univers de Maloja G. et de sa sorcière, Zina. Quoi de plus charmant mélange qu'un peu de magie et de romance ? La suite au prochain épisode !
Lien : http://coeurdelibraire.over-..
Commenter  J’apprécie          00



Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr