AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : SIE119802_749
Éditeur : Hachette (30/11/-1)
3.85/5   10 notes
Résumé :
Orphelin dès l'enfance, Romain Kalbris est placé chez un oncle avare qui le traite brutalement et le laisse presque mourir de faim. Il s'échappe, mais c'est pour retomber, après quelques aventures, sur un maître plus sévère encore. Son amour de l'indépendance et sa volonté de devenir marin entraînent Romain dans de multiples tribulations. Son énergie et sa persévérance triompheront-elles?…

Source : Bibliothèque verte, Hachette
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (2) Ajouter une critique
antoinefacebook
  28 juillet 2012
C'est une lecture qui m'a donné une grande leçon sur l'amitié, le courage, la ténacité... tout raconté travers les yeux de Romain, un enfant qui veut devenir marin mais dont les aventures se déroulent partout pas seulement dans la mer. Il y a une autre émouvante histoire dans l'histoire principale, c'est à dire celui là de Dièlette, une fillette qui a été enlevé et puis vendue et terminant dans une troupe de saltimbanques où elle fait la connaissance de Romain et puis tous les deux entreprendront la recherche de leur destin mais... l'avenir proche pour une d'eux ne serait pas si bon...
Commenter  J’apprécie          40
antoinefacebook
  28 juillet 2012
Mais je ne peux plus marcher ; tiens, Romain, abandonne-moi là, laisse-moi mourir, conduis-moi dans un coin.
Commenter  J’apprécie          00

Citations et extraits (19) Voir plus Ajouter une citation
antoinefacebookantoinefacebook   02 août 2012
À peine assis au pied d’un hêtre ; je m’endormis ; la tête posée sur mon bras.
Je fus réveillé par une douleur assez vive au cou ; j’y portais la main, et je pris une grosse fourmi fauve ; en même temps je sentis une autre piqûre à la jambe, puis une autre à la poitrine, puis une infinité d’autres dans toutes les parties du corps. Je me déshabillai vivement, et, ayant secoué mes vêtements, j’en fis tomber toute une fourmilière ; mais je ne fus pas pour cela guéri des piqûres que ces maudites bêtes m’avaient faites. Sans doute elles avaient, comme certains moustiques, laissé un venin dans la plaie, car je fus bientôt tourmenté par d’insupportables démangeaisons. Naturellement, plus je me grattai, plus la douleur s’irrita ; au bout d’une heure, j’avais les ongles teints de sang.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
antoinefacebookantoinefacebook   24 juin 2012
Dans Romain Kalbris, en souvenir d’un passé qui m’a laissé des rancunes vivaces, j’ai cherché à amuser ceux qu’on ennuyait, j’ai voulu leur donner le goût de la lecture et aiguiser leur curiosité au lieu de l’émousser; j’ai voulu aussi provoquer leur intérêt, émouvoir leur cœur, les attirer, les retenir, les amuser à demander aux livres leurs joies ou leurs consolations
Commenter  J’apprécie          10
antoinefacebookantoinefacebook   02 août 2012
- Quelle langue parle-t-il, ton sauvage ? demanda celui qu’on avait appelé Cabriole.
- Le français, monsieur, dis-je en intervenant, Et je leur contai mon aventure, qui leur parut plus plaisante qu’à moi ; ils riaient à se tordre.
Commenter  J’apprécie          10
antoinefacebookantoinefacebook   02 août 2012
- Si vous voulez, je pourrai travailler pour vous.
- Qu’est-ce que tu sais faire ? Sais-tu te disloquer ?
- Non.
- Sais-tu avaler un sabre ?
- Non.
- Sais-tu jouer de la trompette, du trombone, du tambour ?
- Non.
Commenter  J’apprécie          10
antoinefacebookantoinefacebook   24 juin 2012
Mes pieds sans chaussures et plongés dans la neige depuis le matin étaient devenus insensibles comme s'ils eussent été morts
Commenter  J’apprécie          20

Lire un extrait
Video de Hector Malot (3) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Hector Malot
L'écrivain Michel Bussi explique le titre de son roman "Sang famille", depuis la référence au roman d'Hector Malot à la symbolique du sang. En savoir plus sur le livre "Sang famille" : https://bit.ly/2HM6K04
« Tel un soleil brutal, la lumière du phare des Enchaînés inonde la pièce. Une seconde à peine. Puis l?obscurité reprend le dessus, simplement percée du halo des lampes torches. Je vais mourir ici. C?est une certitude. Une seule question me hante, la dernière : jusqu?où sont-ils prêts à aller pour me faire avouer ? A fouiller ma mémoire, comme s?ils pouvaient en arracher les souvenirs qu?ils convoitent ? Tout est allé si vite, à peine quatre jours. Je n?étais alors qu?un adolescent parmi d?autres. Un orphelin. C'est du moins ce qu'on avait toujours voulu me faire croire? »
+ Lire la suite
Livres les plus populaires de la semaine Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Littérature jeunesse

Comment s'appelle le héros créé par Neil Gailman ?

Somebody Owens
Dead Owens
Nobody Owens
Baby Owens

10 questions
1211 lecteurs ont répondu
Thèmes : jeunesse , littérature jeunesse , enfantsCréer un quiz sur ce livre