AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2070514056
Éditeur : Gallimard (15/11/1997)

Note moyenne : 4.01/5 (sur 80 notes)
Résumé :
. collection flammarion n° 4.
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (8) Voir plus Ajouter une critique
deidamie
  03 janvier 2019
« Bonjour les Babélionautes ! Aujourd'hui…
-… « Devant nous défilent de jolis paysages… »
-Ah non. Tu as déjà fait le coup du générique pour la première partie, ça suffit.
Or donc Rémi s'en retourne sur les routes pour gagner son pain. Seul ? Pas du tout ! Cette fois, Mattia, un petit garçon durement maltraité par Garofoli, l'affreux exploiteur d'enfants, l'accompagne. Ils découvrent en route que Rémi pourrait bien être l'enfant perdu d'une riche famille anglaise. Rémi va-t-il retrouver sa famille ? Connaîtra-t-il enfin le bonheur, après toutes ces années d'errance ?
-Oh là là, comment tu joues ça.
-C'est-à-dire ?
-Cette voix ! ce dramatisme dans le ton façon reportage TF1 !
-Bah j'y peux rien, c'est un peu l'esprit du bouquin…
-L'esprit du bouquin ? Tu veux dire que Sans famille est l'ancêtre des reportages racoleurs sur la Une ?
-Non. Sans famille fait plutôt partie des ancêtres du soap opera.
-Génial. Tu me vends du divertissement de basse qualité. « Ton univers impitoyââââbleuh… »
-Attends un peu avant de cracher dans les orties. Sans famille est un roman feuilleton : il faut donc des péripéties pour soutenir l'intérêt du lecteur et une conclusion heureuse, avec un dénouement miraculeux.
C'est là la force de ce roman, d'ailleurs. Rémi et Mattia nouent une belle amitié fraternelle, ils s'entraident, ils surmontent ensemble leurs difficultés, et tout finit bien. J'aime beaucoup cet aspect « si tu travailles à t'en sortir, tu t'en sors ».
-Moi je trouve que c'est la faiblesse de ce roman, d'ailleurs. Il n'y a pas de subtilité, les personnages sont soit méchants, soit gentils, les chapitres chez les Driscoll répètent trop la même chose et le miracle final, bof. Je trouve la fin trop déséquilibrée entre les Driscoll et le dénouement.
-Si tu cherches de la subtilité, tu regardes du mauvais côté.
-Ah bon ?
-Mais oui. La subtilité se trouve dans les sentiments qu'éprouvent Rémi et Mattia ou dans ce que l'histoire montre en filigrane : le plaidoyer contre la maltraitance des animaux ou des enfants, les conditions de travail des mineurs, l'estime que l'on doit aux musiciens, les raisons pour lesquelles tu fais l'aumône. le conflit de loyauté dans lequel Rémi se trouve pris est intéressant aussi.
J'ai beaucoup aimé lire que la musique et la comédie représentent un labeur authentique et non un vain amusement. Combien de fois j'ai entendu que l'art « n'est pas un vrai travail » ! Et le tout sans les longs, très longs, trop longs chapitres militants et théoriques comme dans Les mystères de Paris, que j'ai beaucoup aimé soit dit en passant, mais bigre, quelle lourdeur !
Certes, Sans famille n'est guère plausible, et après ? Il reste délicieux à lire pour le style efficace et élégant d'Hector Malot et pour le moral. C'est un roman sent-bien, comme on dit chez les anglophones. »
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          160
lordams
  21 septembre 2011
J'ai trouvé ce livre au fond de ma bibliothèque, jauni par le temps. Abandonné et seul. J'ai décidé de lui donner une chance. Et enfin, j'ai vécu une expérience qui m'a ouvert le coeur et l'esprit. J'ai pleuré ; et je n'ai pas honte de le dire car ce livre est une renaissance des bons sentiments. J'ai révé de rémi et de mathias des jours durant. Si vous passez votre chemin, vous y perdrez un peu d'humanité…
Commenter  J’apprécie          60
anne-7
  23 décembre 2012
On retrouve Rémi qui cette fois-ci à perdu Vitalis (celui-ci étant mort). Avec son ami Matthias, il décide de retourner voir madame Barberin mais avec un cadeau pour elle.
Commenter  J’apprécie          60
LaForceduTemps
  18 juillet 2013
Inoubliable, lecture d'enfant et adulte a mon fils,
je n'y peu rien je pleure, je rie, je me mets en colère,
Cela vient peu être de ce livre mon intolérance à l'injustice
Commenter  J’apprécie          20
chloepech
  05 avril 2015
Quelqu'un m'a dit " j'ai trouvé ça vraiment trop triste. Vraiment, je ne peux pas donner un avi favorable, c'est très très dur !!!!" je lui est répondu
"ce livre est beau triste certainement mais beau et touchant.
Commenter  J’apprécie          10
Citations et extraits (7) Voir plus Ajouter une citation
Dionysos89Dionysos89   12 septembre 2012
La vie est trop souvent une bataille dans laquelle on ne fait pas ce qu’on veut.

Commenter  J’apprécie          190
MacabeaMacabea   19 décembre 2016
C'était là que mes yeux s'étaient ouverts à la lumière. C'était là que j'avais eu le sentiment de la vie, là que j'avais été si heureux; là que j'avais été aimé. En parlant ainsi et en marchant toujours à grands pas, nous étions arrivés au haut de la colline où commence la côte qui, par plusieurs lacets, conduit à Chavanon, en passant devant la maison de mère Barberin.
Commenter  J’apprécie          00
MacabeaMacabea   19 décembre 2016
Et le lendemain, une fois encore, j'eus à supporter la tristesse des adieux; mais au moins je ne quittai pas Chavanon comme je l'avais fait quand j'étais parti avec Vitalis. Je pus embrasser mère Barberin et lui promettre de revenir la voir bientôt ...
Commenter  J’apprécie          00
MacabeaMacabea   19 décembre 2016
[...] ce ne fut pas sans chagrin que je quittai Varses, car il fallut me séparer d'Alexis, de l'oncle Gaspard et du magister; mais c'était ma destinée de me séparer de ceux que j'aimais et qui me témoignaient de l'affection.
Commenter  J’apprécie          00
MacabeaMacabea   19 décembre 2016
Pendant notre voyage, il avait été la bonne humeur et le rire, prenant tout par le bon côté, s'amusant de tout, heureux d'un rien, tournant au bon ce qui était mauvais. Que serais-je devenu sans lui?
Commenter  J’apprécie          00
Videos de Hector Malot (14) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Hector Malot
"Rémi sans famille" - Bande Annonce (2018)
autres livres classés : roman initiatiqueVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Littérature jeunesse

Comment s'appelle le héros créé par Neil Gailman ?

Somebody Owens
Dead Owens
Nobody Owens
Baby Owens

10 questions
1055 lecteurs ont répondu
Thèmes : jeunesse , littérature jeunesse , enfantsCréer un quiz sur ce livre