AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782290034941
96 pages
Éditeur : J'ai Lu (04/05/2011)
3.65/5   203 notes
Résumé :
Mathias Malzieu est...
Mathias Malzieu est un Petit Prince en anorak. Mathias Malzieu est un homme de goût (il aime les films de Tim Burton, les livres de Richard Brautigan et les disques de Johnny Cash). Mathias Malzieu est un poète. Mathias Malzieu est le chanteur de Dionysos, un groupe de rock qui n'arrête pas de faire des bonds pour avoir la tête dans les nuages et décrocher les étoiles. Mathias Malzieu est un enfant qui a beaucoup appris des grandes pers... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (35) Voir plus Ajouter une critique
3,65

sur 203 notes

marina53
  06 septembre 2013
38 mini westerns, 38 petites bouchées apéritives qui se dégustent à l'envi et nous mettent en appétit... Dommage qu'il n'y en ait pas plus!
Mathias Malzieu a une plume magique et ensorcelante, une imagination débordante et dévorante, une âme d'enfant et un talent incontournable... presque inavouable.
38 minis westerns qui ressemblent à un vieil album photo où les images s'entrechoquent et s'entremêlent et où le papier ressemble à s'y méprendre à du crépon.
38 mini westerns où se côtoient des femmes-flocons bleues, des sirènes de néoprène à la queue sertie de nacre, des fées-lustres, des femmes-pâquerettes avec un volcan miniature à la place du coeur, des elfes en Islande, des longboards en forme de poisson, des écureuils écoeurés par le goût de la noisette et même des oeufs Kinder!
38 mini westerns croustillants à souhait, fondant sous la bouche, étincelant dans la nuit, titillant les papilles, fleurant bon le chocolat ou la cannelle ou papillonnant dans les nuages.
38 mini westerns réconfortants, mélancoliques, amusants, doucereux, oniriques, moelleux, charmants, curieux ou bien fascinants.
38 mini westerns... Mathias Malzieu a encore dégainé!
Un grand merci à la Toulousaine qui a dû être touchée!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          400
ElGatoMalo
  19 novembre 2012
Si on n'est pas encore un vieux crouton un peu faisandé, autrement dit si, le temps d'une lecture, on peut, à volonté, retrouver ses 11 ans, alors ce bouquin est génial. Sinon on passera à coté de tout ce qu'il a de ludique et de toute la fantaisie de ces petites histoires...
Commenter  J’apprécie          230
Alittlepieceof
  23 juin 2011
Ce livre est un vrai petit bonheur, un petit recueil précieux, à lire et à relire. Il faut dire que je l'ai attendu avec impatience pendant des mois. Lorsque je me suis intéressée à la littérature de Mathias Malzieu, ce petit recueil était indisponible et il aura fallu attendre cette année, qu'il soit réédité pour enfin le lire.
Et cela m'a conforté dans mon affection pour Mathias Mlazieu, l'auteur (j'aime aussi énormément le chanteur).
Ces 38 petits western comme il les appellent son ses premiers textes publiés et montrent à quel point il est talentueux, imaginatif, bouillonnant de rêves et de sentiments.
38 textes très courts où l'on croise des fantômes, des longboards, des fées, des bonhommes de neige, des ballons de foot, des trains, des cowboys des temps moderne, des écureuils...un florilège de petits moments de vie traduits par Mathias Mlazieu avec ses mots. Magiques, farfelus, enfantin, mélancoliques, amoureux, passionnés, amusés, ils sont tout cela à la fois.
Il fait passer à travers ces textes ses émotions.
Il est comme un petit lutin qui refuserait de grandir et qui continuerait de voir la vie avec ses yeux d'enfant. On y découvre son coeur d'artichaut, sa fragilité, ses peurs, ses fantasmes.
Pour lui les mouchoirs en papier usagés se transforment en petits fantômes, le crépi d'une chambre d'hôtel en meringue.... Il invente la merveilleuse la pâte à bisou dont j'adore le concept !
Il nous emmène à Paris, Londres, sur scène, sur la route, le long des vagues, à l'intérieur de son coeur, nous explique comment bien comprendre les fantômes et tant d'autres choses encore.
Mes textes préférés : l'interrupteur élastique, la pâte à bisous part 2, histoire d'écureuils, l'équipe de foot des bonhommes de neige, bouses d'anges, football est amour, histoire de printemps, le bar des neiges, la légende de caliméro, le bracelet d'argent.
Malheureusement, comme je vous le disais dans ma critique de son dernier ouvrage j'ai le sentiment qu'à trop vouloir bien faire il a perdu un peu de sa superbe au fil des ouvrages, celui-ci est une merveille, les 2 suivants également et le dernier m'a beaucoup déçue. A voir si cela se confirme à sa prochaine publication.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
Mladoria
  18 janvier 2020
Hormis un confort de lecture tout relatif sur une version en pdf écrite tout petit, ce livre est encore une fois un coup de coeur. Avec cet auteur décidément c'est une habitude pour moi les jolies lectures.
C'est poétique, mutin, délicieusement onirique. le monsieur est coincé dans un rêve éveillé et nous fait partager sa poésie en prose dans laquelle les cheveux des filles sont en barbe à papa, les fantômes font des galipettes dans le lave-linge et un mec flâne sur son longboard dévalant pentes et vagues avec la sensation de voler.
Que dire de ces petites nouvelles, toutes petites pour certaines mais savoureux morceaux choisis d'un imaginaire foisonnant qui rend la vie de tous les jours plus belle. On retombe en enfance avec les livres de Mathias Malzieu, on est transportés dans un monde où tout est coloré, déluré, un peu fou mais terriblement touchant et émouvant. Les images sont saisissantes et restent. A lire et relire pour se donner le sourire avec une petite accroche mélancolique mais c'est si bon qu'on en redemande.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          120
saphoo
  12 mai 2018
Mathias Malzieu, c'est un doux rêveur qui nous partage son monde peuplé de fantômes, d'elfes, des fées-lustres et un tout un peuple imaginaire pour nous adultes qui avons oublié d'être des enfants. N'ayez crainte, Mathias veille aux grains, ouvrez ses livres, et hop vous serez happés par les ailes du moulin, ivres vous serez de bonheur et joie de pouvoir croire encore au pays imaginaire, à l'inaccessible étoile de tout à chacun.
Mathias transforme les rêves en réalité, fait des petits bobos un drôle méli-mélo, il parvient toujours à s'échapper du pire gardant un pied sur terre certes mais la tête dans les nuages et le coeur grand ouvert au charme de la vie.
38 petites ou grandes histoires toutes les unes que les autres tendres, craquantes à souhait, on se laisse attendrir par ces drôles de personnages, c'est bon comme un After Eight, avec la force du chocolat et la fraîcheur de la menthe, double sensation opposée.
De bien belles histoires qui font sourire, rêver parfois perler quelques gouttes d'eau salée (le bracelet d'argent...)
Un beau partage que nous offre Mathias, un doux poète qui nous met ses mots en musique et c'est beau.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90

Citations et extraits (31) Voir plus Ajouter une citation
marina53marina53   06 septembre 2013
De
la pâte à bisous,
voilà ce qu'elle est. En
pyjama, en robe de soirée, dans
son bain, sur son longboard ou
devant la télé, c'est une pâte à bisous.
Une vraie petite crêpe avec de jolis
petits seins, des tâches de rousseur et
des yeux remplis à ras bord de limonade.
Tout le temps elle me donne
envie de l'embrasser, de me rouler
contre elle et tout ça.
Une vraie pâte à
bisous.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          380
Zazette97Zazette97   17 octobre 2011
Qu'est-ce qu'on devient quand on oublie les connexions enfantines, quand on les range dans un coffre du cerveau et qu'on ferme à clef comme un grenier pour jouets cassés ?"
Puis, "Qu'est-ce qu'on devient quand on a terminé d'être amants, que ça y est, on est casé, que c'est sûr, que ça devient une fatalité ?" et encore, "Qu'est-ce qu'on devient lorsqu'on laisse s'évaporer nos propres rêves, quand on les regarde s'éloigner comme des petits nuages blancs emportés par la brise, ces fameux rêves qui irriguent l'espoir et toute la machine à pétiller de l'esprit ? Qu'est-ce qu'on devient quand tout ça s'assèche petit à petit que même la notion de jeu devient étrangère et que même l'idée d'adrénaline fait peur ?...
Qu'est-ce qu'on devient quand on ne se jette plus dans le feu de l'action et qu'on se met à tout trouver "sympa" au lieu d'aimer vraiment les choses ?

- Un vieux con, voilà ce qu'on devient, répondit-elle. p.53
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          180
marina53marina53   28 mars 2014
C'est mal foutu la mort, le sommeil, tout ça. On devrait pouvoir, comme les machines, appuyer sur un interrupteur pour mourir de temps en temps et pour quelque temps. Plus que dormir, vraiment mourir, déconnecter les rêves, la somnolence, les spasmes, éteindre. S'éteindre tout seul parce que l'on sait que le sommeil ne suffira pas, que l'aube arrivera trop vite.
Commenter  J’apprécie          440
marina53marina53   16 juillet 2014
J'aime bien l'odeur de l'océan lorsqu'il est à point (à partir de 18°C), lorsqu'il desserre les chevilles de ses mâchoires glacées et qu'il ne déteint plus violet sur le bout des doigts et des lèvres. Là, saupoudré de bruyère et d'embruns, il me fait saliver l'imagination.
Commenter  J’apprécie          300
melody_nelsonmelody_nelson   18 décembre 2012
c'est mal foutu la mort, le sommeil, tout ça. On devrait pouvoir, comme les machines, appuyeR sur un interrupteur pour mourir de temps en temps et pour quelque temps. Plus que dormir, vraiment mourir, déconnecter les rêves, la somnolence, les spasmes, éteindre.
S'éteindre tout seul parce que l'on sait que le ssommeil ne suffira pas, que l'aube arrivera trop vite. Clic, plus rien, mort.
Il y a bien des gens qui savent presque, en respirant bien, appuyer sur leur interrupteur pour se soulager sans se faire flamber la gueule instinctivement ; moi, je n'y arrive pas. Des gens magnifiques et bien intentionnés (peu) essayent de m'apprendre le truc de l'interrupteur élastique, respirer, se détendre, lâcher prise. Je sens bien qu'il va me falloir maîtriser cet art élastique rapidement, infléchir doucement la courbe caoutchouteuse de mes nerfs sans les tordre systématiquement.
Sinon, Clac, juste un petit truc qui bascule.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70

Videos de Mathias Malzieu (67) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Mathias Malzieu
La Galerne vous propose une rencontre "Iconopop"... Nous avons réuni Clémentine Beauvais ("Les petites reines", "Brexit romance", "Songe à la douceur") et Pauline Delabroy-Allard ("a raconte Sarah"). Elles viennent d'écrire leur texte pour la collection L'Iconopop, dirigée par Cécile Coulon et Alexandre Bord, qui seront également nos invités. Clémentine Beauvais présentera "Décomposée" et Pauline Delabroy-Allard, "Maison-tanière". Nous évoquerons l'esprit de la collection et les autres titres, et diffuserons une vidéo de Mathias Malzieu et Daria Nelson.
autres livres classés : nouvellesVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox






Quiz Voir plus

Etes-vous un bon mécano du coeur ?

Son auteur...

Guillaume Musso
Mathias Malzieu
Emile Zola

10 questions
447 lecteurs ont répondu
Thème : La Mécanique du coeur de Mathias MalzieuCréer un quiz sur ce livre

.. ..