AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2226439773
Éditeur : Albin Michel (30/01/2019)

Note moyenne : 3.97/5 (sur 254 notes)
Résumé :
Juin 2016, la Seine est en crue et Gaspard Neige trouve sur les quais une sirène blessée qu'il ramène chez lui. Elle lui explique que tous les hommes qui entendent sa voix tombent amoureux d'elle et en meurent, mais, convaincu que son coeur est immunisé depuis sa rupture, Gaspard décide de la garder jusqu'au lendemain dans sa baignoire.
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (119) Voir plus Ajouter une critique
marina53
  01 avril 2019
Paris sous la pluie et c'est un défilé de parapluies et de bottes qui s'anime dans les rues à présent inondées. La Tour Eiffel a, pour un temps, laissé sa place de star à la Seine. L'on s'approche des rives pour photographier une famille de canards, l'on pêche du parapet. Les bateaux-mouches se sont comme volatilisés. Gaspard, lui, retrouve non sans mal le Flowerburger, la péniche héritée de sa grand-mère, Sylvia Snow. Ce soir, c'est guitare et ukulélé devant une scène presque vide, la crue ayant volé la vedette à Gaspard et The Barberettes. Une maigre recette qui incite une fois de plus Camille, le père de ce dernier, à vendre le Flowerburger. Mais, pour le dernier des Surprisiers, il n'en est nullement question. En rentrant chez lui, une mélodie de cristal, comme il n'en a jamais entendue, résonne. Une mélodie provenant d'une sirène...
Juin 2016, alors qu'une crue inonde Paris, Gaspard Snow découvre une sirène blessée, échouée sur les berges. Ça n'existe pourtant pas les sirènes ? Le jeune skateboarder n'a évidemment d'autre choix que de la soigner avant de la remettre à l'eau. Sous l'imagination débordante et fantasque de Mathias Malzieu, l'on suit les péripéties de ce nouveau couple hors-norme avec des yeux d'enfants. L'auteur nous plonge avec délectation dans un monde poético-fantastico-romantico-fantaisiste et saupoudre ce conte d'étincelles de délicatesse et de magie. Les personnages, ô combien attachants, scintillent de par leur candeur. Un récit un brin magique qui aborde avec finesse l'amour, le deuil, les souvenirs et une plume toujours aussi imaginative.
À noter que ce roman a été adapté au cinéma par Mathias Malzieu avec Reda Kateb et Clémence Poésy.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          882
Fandol
  27 juillet 2019
Depuis déjà quelques années, Mathias Malzieu s'inscrit dans le paysage littéraire. Non seulement il est fantastique sur scène avec Dionysos ou en solo mais, en plus, il sait étonner et passionner son lecteur comme je l'ai été par Une sirène à Paris.
Pourtant, ce n'était pas gagné d'avance car j'ai eu du mal à entrer dans cette histoire passablement déjantée avec un héros, Gaspard, qui se débat pour respecter la mémoire de Sylvia, sa grand-mère. Cette femme qui a créé une péniche salle de spectacle, le Flowerburger, mettait en avant l'imagination, appelant ceux qui n'hésitent pas à sortir des sentiers battus, les Surprisiers.
Nous sommes le 3 juin 2016. Il pleut sans arrêt et la Seine monte. Gaspard Snow, le dernier des Surprisiers, arrive à la péniche où Henri confectionne des sandwichs aux pétales de fleurs. Gaspard est artiste, compose, chante, enregistre sur cet étonnant appareil, sorte de photomaton pour la voix : le voice-o-graph. Il se déplace à rollers et vit un grand chagrin d'amour, Caroline l'ayant quitté.
Son père veut vendre la péniche mais Gaspard s'y oppose. Jusque-là, je ne suis pas trop passionné par cette histoire dans laquelle foisonnent les références musicales car l'auteur connaît son sujet. Gaspard appelle son chat Johnny Cash et je croiserai encore Leonard Cohen, Nick Cave, Serge Gainsbourg, June Carter, Nancy Sinatra, Jane Birkin, PJ Harvey, Kylie Minogue… L'auteur a bon goût !
Tout change lorsque, par un miraculeux hasard, en pleine décrue, Gaspard rencontre une sirène échouée au bord du fleuve : « Ce poisson-fille était si beau que, même les yeux fermés, Gaspard ne parvenait pas à soutenir son regard. »
Comment mener une histoire avec un pareil personnage imaginaire, la dernière sirène encore en vie ? Mathias Malzieu y parvient très bien, se charge même de détails concrets mais tout se gâte très rapidement. Lula, c'est son nom, est blessée et, naturellement, Gaspard la conduit aux urgences où, faute de carte vitale, il ne peut la faire admettre.
C'est à partir de là que l'histoire se complique et devient de plus en plus passionnante, palpitante jusqu'au bout. Lula a appris à se défendre des hommes et son chant fait des ravages. Une certaine Milena, urgentiste, ne lui pardonne pas d'avoir causé la mort de son collègue et amant, Victor.
En cours de lecture, j'aurais bien aimé que Gaspard et Lula vivent heureux ensemble, aient beaucoup d'enfants… mais c'est impossible. Les autres êtres humains s'en mêlent et l'histoire s'emballe. de très poétique, l'histoire se transforme en thriller et il faut s'accrocher pour suivre le tuk-tuk emprunté par Gaspard…
Une sirène à Paris se termine sur un rythme effréné, les pages tournent à une vitesse folle et notre surprisier se révèle un digne héritier de Sylvia, sa grand-mère.

Lien : http://notre-jardin-des-livr..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          750
Cancie
  28 mai 2019
Je connaissais Mathias Malzieu en tant qu'auteur-compositeur-interprète du groupe Dyonisos et je l'apprécie beaucoup. Par contre, son parcours d'écrivain ne m'était pas connu jusqu'à ce qu'il publie Journal d'un vampire en pyjama, écrit durant son hospitalisation en 2013, livre que je n'ai pas encore eu le plaisir de lire. Je viens donc de faire la connaissance du romancier avec Une sirène à Paris.
Nous sommes en juin 2016, dans Paris en crue. Gaspard, notre héros, sort d'une rupture et a le coeur brisé. Les affaires ne vont pas fort sur la péniche le Flowerburger léguée par sa grand-mère, Sylvia, qui lui avait fait promettre de transmettre son art de vivre : « échapper, s'échapper, travailler à son rêve jusqu'à le transformer en réalité. » Parole difficile à tenir jusqu'à ce qu'il rencontre, sous un pont, une sirène blessée, Lula, sirène qu'il va recueillir dans son appartement pour la soigner.
C'est l'histoire d'un amour impossible entre un homme et une sirène.
Une sirène à Paris est un conte moderne poétique. Il questionne sur le pouvoir de l'imagination. Dès le début, grâce à la plume alerte et loufoque, aux personnages tous plus ou moins déjantés, soumis à de nombreuses péripéties, on est emporté dans un tourbillon et on succombe à l'émerveillement.
J'ai aimé cette écriture poétique très imagée et l'imagination débridée de l'auteur.
J'ai également apprécié les nombreuses références musicales, notamment à Johnny Cash que j'apprécie beaucoup, Gaspard aussi, puisque c'est le nom qu'il a donné à son chat !
Avec un grain de folie et un coeur de poète, Mathias Malzieu fait bien partie des surprisiers : « ceux dont l'imagination est si puissante qu'elle peut changer le monde – du moins le leur, ce qui constitue un excellent début. »
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          726
TheWind
  09 mars 2019
Quel bonheur de retrouver l'écriture poétique et débordante d'imagination de Mathias Malzieu !
Imaginez une péniche pleine de surprises, un fleuve qui gonfle et une sirène qui s'échoue là près des quais de la Seine...
Souvenez-vous le 3 juin 2016. La crue de la Seine atteint son plus haut niveau, le zouave a de l'eau jusqu'en haut des cuisses et les touristes se pressent pour s'emparer du spectacle d'un Paris sous les eaux...
Il n'en fallait pas plus pour inspirer Mathias Malzieu et on en viendrait presque à se réjouir de ces instants d'angoisse qui nourrissent de si belle manière la plume du chanteur de Dyonisos.
Son univers si particulier - surréaliste, romantique et lyrique - sert merveilleusement bien l'ambiance et le scénario de ce conte moderne.
A l'instar de Gaspard Snow, le héros de ce livre, Mathias Malzieu s'emploie à devenir un Surprisier et il le fait drôlement bien !
Commenter  J’apprécie          502
Bazart
  17 avril 2019
Bienvenue dans un monde où Paris est en crue et a un visage inédit, où l'on sert des burgers aux fleurs dans une péniche avec une trappe secrète et où une sirène blessée se retrouve dans la baignoire d'un appartement.
Après les bouleversants "Journal d'un vampire en pyjama" et "Maintenant qu'il fait tout le temps nuit sur toi", Mathias Malzieu renoue avec le monde imaginaire et merveilleux de la "mécanique du coeur" ( voir notre critique de son très joli film ici.
Si j'ai trouvé sans doute que l'histoire d'amour allait un peu trop vite (mais après tout cette sirène a une voix foudroyante), j'ai aimé follement ce "surprisier" et la puissance de son imagination que je vois comme une forme de résistance.
Sous une apparente légèreté, "Une sirène à Paris " questionne aussi notre rapport au deuil et notre capacité à être -non pas un éternel enfant- mais un adulte jamais blasé et tiède.
Pour ses trouvailles, pour son regard plein de poésie sur le monde, pour ses formules qu'on aurait aimé inventer, plongez dans ce roman.
J'espère être, au moins un peu, une "surprisière.."
Lien : http://www.baz-art.org/archi..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          530

critiques presse (2)
LeSoir   01 avril 2019
Le « vampire en pyjama » soumet une fois de plus la mécanique de son cœur à une forte pression.
Lire la critique sur le site : LeSoir
Actualitte   13 février 2019
Et la magie tout entière peut opérer. D’une page à l’autre, Malzieu saupoudre avec largesse, une ambiance poético-graindefoliesque. Le récit devient magique dans une réalité où la réalité est distordue pour que n’apparaisse que la beauté de toute chose. Une beauté simple, puissante, qui déclenche des sourires d’enfance, ravit l’esprit, et dévoile une autre essence.
Lire la critique sur le site : Actualitte
Citations et extraits (166) Voir plus Ajouter une citation
marlene50marlene50   09 août 2019
Certains vivent mieux en compagnie des animaux qu'avec des humains, d'autres se sentent mieux isolés au milieu d'une forêt.
Le truc de Gaspard, c'étaient les fantômes. Ou les "souvenirs", comme préférait les appeler son père.
Commenter  J’apprécie          110
marina53marina53   03 avril 2019
Rapetisser devant l'immensité du monde, s'exposer au sublime. Vérifier la houle comme on vérifie son courrier, partir pour se retrouver. S'inventer de nouveaux souvenirs. Se donner les moyens d'être surpris. Imaginer et travailler dur pour réduire l'écart entre rêve et réalité. Souder. Se souder. Résister. Tenir. Soutenir. Résister. Ne plus se contenter de regarder, apprendre à voir. Trouver. Se retrouver. Se perdre. Perdre. Donner. Recommencer. Vivre en accéléré pour tenir en équilibre entre le futur et le passé.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          390
marina53marina53   07 avril 2019
Les seuls gens vrais pour moi sont les fous, ceux qui sont fous d’envie de vivre, fous d’envie de parler, d’être sauvés, fous de désir pour tout à la fois, ceux qui ne bâillent jamais et qui ne disent jamais de banalités, mais qui brûlent, brûlent, comme des feux d’artifice extraordinaires qui explosent comme des araignées dans les étoiles, et en leur centre on peut voir la lueur bleue qui éclate et tout le monde fait "Waouh !".

Jack Kerouac, Sur la route
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          320
FandolFandol   27 juillet 2019
S’inventer de nouveaux souvenirs. Se donner les moyens d'être surpris. Imaginer et travailler dur pour réduire l’écart entre rêve et réalité. Sonder. Se sonder. Résister. Tenir. Soutenir. résister. Ne plus se contenter de regarder, apprendre à voir. Trouver. Se retrouver. Se perdre. Perdre. Donner. Recommencer. Vivre en accéléré pour tenir en équilibre entre le futur et le passé. Lula avait réparé la machine à rêver. Tout pouvait arriver désormais, tout pouvait continuer.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          300
marina53marina53   01 avril 2019
La nuit tombait sur Paris. Les peintres de crépuscule avaient fait du bon boulot : les ocres explosaient sur les quais humides, les nuages éventrés saignaient le long du fleuve. L'un d'eux, accroché aux aiguilles des horloges du quai d'Orsay, s'effilochait comme une pelote de laine. Le vent les retricotait, avec ses façons de vieille folle, jamais la même forme, jamais la même taille.
Commenter  J’apprécie          280
Videos de Mathias Malzieu (62) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Mathias Malzieu
A l'occasion de la 11ème édition du salon international du livre en format livre de poche Saint-Maur En Poche, la libraire Mélanie Cheymol recevait sur la scène de la Griffe Noire le chanteur et auteur Mathias Malzieu...
Une sirène à Paris de Mathias Malzieu aux éditions Albin Michel https://www.lagriffenoire.com/140219-divers-litterature-une-sirene-a-paris.html

La culture décontractée !!!!! ABONNEZ-VOUS A NOTRE CHAINE YOUTUBE ! http://www.youtube.com/user/griffenoiretv/featured (merci) La boutique officielle : http://www.lagriffenoire.com
#soutenezpartagezcommentezlgn Merci pour votre soutien et votre amitié qui nous sont inestimables. @Gérard Collard @Jean-Edgar Casel
+ Lire la suite
autres livres classés : sirènesVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox






Quiz Voir plus

Etes-vous un bon mécano du coeur ?

Son auteur...

Guillaume Musso
Mathias Malzieu
Emile Zola

10 questions
426 lecteurs ont répondu
Thème : La Mécanique du coeur de Mathias MalzieuCréer un quiz sur ce livre