AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2714303501
Éditeur : José Corti (30/11/-1)

Note moyenne : 3.25/5 (sur 4 notes)
Résumé :
Une poésie de l’ultime. Musicalement sévère (vous diriez rituelle). Modulée de l’intérieur, dans sa saveur offerte à la pensée. Grave comme ce qui va finir. À l’écoute du soi, de ce qui parle dans le soi. Recevant le Chiffre posé sur la nuit, sur l’abîme. Quand se présente la présence où repose et s’origine notre monde. Qui est ici et pas d’ici.
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
Danieljean
  29 juillet 2016
Avec le chiffre de la nuit, Jean Mambrino poursuit un itinéraire initiatique qui permet de situer ce chercheur à côté d'un Claude Vigée et d'un Jean-Claude Renard. On n'est pas surpris qu'un des morceaux de ce recueil s'appelle : Herméneutique. C'est bien d'un déchiffrement du cosmos et en particulier de sa face obscure qu'il s'agit ici.
Si ces vers rigoureusement classiques nous atteignent si profondément, c'est que la rigueur de l'expression est indissociable de la vibration de l'être. Il y a dans le contenu et dans la structuration du Chiffre de la nuit une modulation orphique.
Commenter  J’apprécie          10
Citations et extraits (2) Ajouter une citation
coco4649coco4649   24 avril 2016
PLAIN-CHANT DE GUERRE


Si l'horizon est rouge on pense à sa bannière,
striée d'éclairs, et de triomphes, et de menaces
La pluie piétine la mer, trépigne sur place,
pour qu'une armée avance avec ses souffles d'ombres.

Vois-tu l'aube sanglée de noir, la délivrante,
qui marche en tête, et se contente d'effacer ?
La fraîcheur de l'abîme alors te désencombre,
quand le sang sur la pierre est couleur de rosée.

Il t'appartient de reconnaître l'Adversaire,
de le désarmer (la horde entière), et d'étreindre
ce tumulte de silence sorti du nombre.

Celui qui ne peut être vaincu sait les feintes
de la nuit. Il est nu dans l'amoureuse attente.
Nul visage, mais une bouche et son baiser.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          51
xavpoxavpo   15 mai 2019
L'ENGLOBANT

L'ovale d'une bouche dégorgeant l'esprit
scelle et consacre le visage en proie au dieu,
quand la forme du silence a gagné les yeux
et porté le poème au-delà de son cri,

là où commence à s'élargir un ciel nouveau,
façonnant le corps insaisissable du monde,
dans un langage où parle celui qui le fonde,
sans forme, sans visage, sans monde, sans mots.

(p.58)
Commenter  J’apprécie          10
Video de Jean Mambrino (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Jean Mambrino
Dans le laboratoire de Poésie Pratique, Jean Mambrino
autres livres classés : foudreVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Testez vos connaissances en poésie ! (niveau difficile)

Dans quelle ville Verlaine tira-t-il sur Rimbaud, le blessant légèrement au poignet ?

Paris
Marseille
Bruxelles
Londres

10 questions
764 lecteurs ont répondu
Thèmes : poésie , poèmes , poètesCréer un quiz sur ce livre