AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9789973580290
210 pages
Éditeur : Ed. Elyzad (09/09/2010)
4.22/5   23 notes
Résumé :
Comment le hasard a-t-il choisi l'univers rigoureux des mathématiques pour réunir ceux qu'il a séparés onze ans auparavant à cause d'un uf ? Comment un ouvrier sourd a-t-il fait pour aider une mère à retrouver son enfant qu elle pensait perdu à jamais ? Et qu'est venu faire ce chat de Sidi Bou dans tout ça ? Dans son premier roman, Yamen Manai mêle ce qu'on est spontanément tenté de séparer : science et folklore, rêve et réalité, Nord et Sud... Dans ce monde aussi r... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (11) Voir plus Ajouter une critique
4,22

sur 23 notes
5
4 avis
4
5 avis
3
1 avis
2
0 avis
1
0 avis

Ourse_aux_Livres
  22 novembre 2017
Ce roman est plein de douceur et de poésie. Il est tout en déchirure et en séparations mais ce n'est que pour mieux rassembler par la suite.
Le style de l'auteur est particulier, je pense que soit on adhère, soit on adhère pas. Il nous perd pour mieux nous rattraper mais arriver à un certain point, il m'a complètement perdue pendant trois-quatre chapitres. Je ne savais plus où j'étais, ni le rapport qu'il y avait avec ce que j'avais lu avant. J'ai fini pas me raccrocher aux wagons mais ça n'a pas été sans perte d'intérêt pour le roman.
Malgré tout c'est un joli roman, l'histoire est belle, elle fait beaucoup de bien, elle a des côtés très drôles, et d'autres particulièrement tristes. Mais tout est amené avec délicatesse et sensibilité.
Commenter  J’apprécie          320
Dosamuse
  11 novembre 2013
Quelle belle découverte ! Quel style ! Quel plaisir !
Une histoire très touchante. On se laisse bercer par les vents en haut de cette colline aux coquelicots, on rêve de cette pièce où habitent les milliers de livres de poche de Christian, on sent les parfums de Rima la fleuriste, on oscille entre Paris et Tunis.
Encore une fois très agréablement surprise par la découverte d'un nouvel auteur tunisien francophone. On en redemande.
Commenter  J’apprécie          240
Adl
  08 avril 2018
Encore une lecture aussi inattendue que surprenante ! Mon panel de jeunes écrivains contemporains méconnus s'étoffe, et c'est tant mieux, même si allez comprendre pourquoi, je n'arrive pas à me souvenir du titre .
Comme d'habitude je ne raconterai pas l'histoire de ce court roman, je préfère que vous découvriez par vous-même toute la poésie qu'il contient. Les images et les tournures de phrases sont agréablement inhabituelles, emplies de la magie naturelle que peut révéler la vie quand on prend le temps de l'observer.
J'entendais ce matin un écrivain expliquer que la littérature aujourd'hui manquait d'imagination et qu'elle collait trop à la réalité. Peut être l'auteur est-il de cet avis, son imagination travaille à plein, et le hasard a la part belle.
Je n'ai qu'un regret, ne pas avoir pu le livre d'une seule traite !
Commenter  J’apprécie          80
islamhsassi29
  30 décembre 2018
Un roman si doux, un style fluide et très simple, tel un conte de fées qu'on racontait aux enfants, un roman berçant, qui réchauffe le coeur gelé, qui apporte un brin de bonheur à la tiédeur de l'humeur. Une sorte de réconciliation avec le destin.. le hasard dérange, agace, boulverse nos certitudes..Le hasard, maître des dés, avait décidé de recroiser les chemins des personnages du roman.
Les bonnes surprises sont quelque part dans le monde.. Il faut juste faire preuve de labour, de persévérance et de patience.. L'amour est un regard. Un regard est parfois suffisant pour baisser les armes et laisser le destin dire son dernier mot et se charger du reste..
On pourrait suivre des chemins divers, contraires.. On pourrait être certain qu'on ne se verrait plus jamais.. le hasard brisera merveilleusement cette certitude.. La vie est une longue marche, pleine de chagrins, de retrouvailles, d'imprévus et d'incertitude..
Un coup de foudre avec l'auteur. Un amour naissant dès le premier roman 😍 ( Au sens littéraire du terme bien évidemment ! 😂 )
Voilà! Un roman qui donne envie de rêver, de fermer les yeux et de faire semblant que le destin est équitable, que l'univers est une scène de théâtre, que le monde n'est qu'un décor. Il faut juste laisser tomber les certitudes et laisser faire le hasard ! Il faut tout simplement y croire :) du reste, et malgré les tournures et les mauvais tours, la Happy End existe encore! Enfin... Je l'espère bien .
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Davpunk
  25 janvier 2019
Parfois, il suffit d'un roman assez court, qui se lit en à peine 2 heures, pour trouver une jolie petite histoire...

Celle ci, c'est celle de Marie et Christian. Il y a 11 ans, ils allaient à l'école ensemble mais ne se connaissaient pas. Et puis Marie L a remarqué. Mais par une suite d'événements, elle en a été séparé. Mais 11 ans plus tard, elle le retrouve...

Le sujet de ce roman, avant tout, c'est ce que la hasard peut, parfois, avoir de beau. le hasard ou le destin. le roman va ainsi partir de Marie, et, à coups de courts chapitres, va revenir sur tout les personnages et ceux qui les entoure, montrant à quel point le final du roman, que je ne révélerai pas, dépend de détail, d'une somme de petits choses qui vont donner lieu à quelque chose d'unique. Ce qui est d'autant plus étonnant que les deux personnages travaillent dans la physique et les mathématiques, donnant un contrepoint à cette enfilade de hasards, et montrant que personne n'y échappe. Mignon et touchant, ce roman est, en outre, bien écrit et se lit donc trés vite (je l'ai commencé et finit le même jour !). Une belle petite découverte pour moi !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20

Citations et extraits (10) Voir plus Ajouter une citation
DosamuseDosamuse   08 novembre 2013
Les maîtres du monde se mobilisèrent comme jamais pour libérer le pétrole koweïtien de l'invasion irakienne, pour rendre au monde une justice qui se quantifie au baril de brut, alors que les enfants de Sierra Leone et du Liberia, armés jusqu'aux dents de lait, périssaient dans la rage des guerres civiles, et que le tonnerre du conflit ethnique grondait dans les Balkans.
Commenter  J’apprécie          120
DosamuseDosamuse   06 novembre 2013
Les jours défilent dans une rigueur ennuyeuse. Jamais un jeudi n'était assez galant pour laisser un vendredi lui passer devant, ni un lundi assez distrait pour arriver en retard.
Commenter  J’apprécie          170
doc2006doc2006   06 avril 2015
Mais ce n'est pas seulement grâce à ses explications posthumes et à ses certitudes qu'un homme avance, c'est aussi grâce à son imagination et à sa capacité à croire en la subtilité de ce monde qui se dévoile. Ce monde est loin d’être cet enchaînement de mécanismes.
Celui qui aura compris cela, résoudra toutes les équations
Commenter  J’apprécie          50
MyrinnaMyrinna   10 avril 2015
L'amour le plus pur est un regard qui naît avant les mots, qui se fiche de l'histoire, et qui se moque des contraintes.
Commenter  J’apprécie          90
doc2006doc2006   06 avril 2015
Ah le hasard ! cette manifestation d'un monde qui se dévoile! Il dérange, parce qu'on ne sait pas l'expliquer, il agace, parce que quelques fois, il bouleverse les certitudes
Commenter  J’apprécie          50

Videos de Yamen Manai (12) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Yamen Manai
Rentrée littéraire 2021 - L'histoire d'amour inconditionnel face à une société répressive. Il y a de la rage et beaucoup d'émotion dans le nouveau roman de Yamen Manai !
Rendez-vous le 2 septembre !!
#yamenmanai #rentréelittéraire2021 #nouveauté
autres livres classés : littérature tunisienneVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox






.. ..