AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
Le Caravage tome 2 sur 2
EAN : 9782723491211
64 pages
Glénat (28/11/2018)
4.03/5   140 notes
Résumé :
Blessé, fiévreux et en exil après son affrontement contre Ranuccio, le Caravage quitte Rome pour trouver refuge auprès d’une troupe de saltimbanques. Le peintre profite de sa convalescence pour se lier avec la belle et farouche Ipazia, qui lui servira d’inspiration future. Alors que leur caravane fait halte à Naples, le Caravage se rend compte qu’il est à la fois célèbre et recherché à travers toute l’Italie. Entre les proches de Ranuccio qui cherchent vengeance et ... >Voir plus
Que lire après Le Caravage, tome 2 : La GrâceVoir plus
Mattéo, tome 1 : Première époque, 1914-1915  par Gibrat

Mattéo

Jean-Pierre Gibrat

4.12★ (2575)

6 tomes

Chinaman, tome 1 : La Montagne d'or par Le Tendre

Chinaman

Serge Le Tendre

4.00★ (542)

9 tomes

Le fer et le feu, tome 1 : Adieu baron par Stalner

Le fer et le feu

Éric Stalner

4.27★ (138)

4 tomes

Après-guerre, tome 1 : L'espoir par Raives

Après-guerre

Guy Raives

3.31★ (116)

2 tomes

Critiques, Analyses et Avis (36) Voir plus Ajouter une critique
4,03

sur 140 notes
5
15 avis
4
18 avis
3
1 avis
2
1 avis
1
0 avis
Les trois tableaux de le Caravage exposés au Louvre m'avaient fortement impressionnée il y a une vingtaine d'années.
J'étais restée scotchée à ces graduations de lumière dans une ambiance clair-obscur vraiment très particulière et reconnaissable.

Cette BD retrace avec force et sincérité l'oeuvre de celui qui s'imposera comme l'un de plus grands peintres de l'histoire de l'Art.
Son oeuvre a été contestée et a été source de critiques et polémiques mais Caravage a su imposer le naturalisme et le réalisme brutal dans ses contrastes de lumière et d'ombre très marqués.

Milo Manara est un virtuose du dessin, de la reconstitution et de la mise en scène et nous livre une oeuvre d'une grande élégance.
Son travail d'orfèvre restitue les grands tableaux du peintre mais aussi sa personnalité hors du commun, sa réputation sulfureuse et les déboires qui ont parfois entravé sa carrière.
Il peint le portrait du génie rebelle, le génie des bas-fonds, profondément humaniste et capable de s'émerveiller de tout, rendant le personnage vrai et émouvant.

Dans ces deux tomes d'une grande beauté, où les villes deviennent de vrais personnages et le souci des détails est une grande affaire, Milo Manara capte avec brio la puissance du regard du peintre italien qui recourait à des mises en scène de groupe dans son atelier, faisant prendre la pose simultanément aux différents personnages qui composaient la scène.

Un très bel hommage à le Caravage !!
Commenter  J’apprécie          493
La seconde partie de « le Caravage » de Milo Manara est un très bel album. Les dessins sont d'une grande finesse . Les ambiances sont bien rendues, les dessins sont pleins de détails. Chaque planche est une petite merveille. Les personnages sont beaux, expressifs, sensuels, c'est du Manara ! C'est un vrai régal pour les yeux. Quelques toiles sont reproduites et mettent en valeur le talent de ce peintre génie. Les ambiances sont bien rendues, les couleurs renforcent l'atmosphère !
L'histoire quant à elle, reste fidèle à ce que j'ai pu lire dans divers ouvrages sur ce peintre et principalement dans « la course à l'abime » de Dominique Fernandes.
C'est une BD que je regrette d'avoir empruntée à la médiathèque car j'aimerais savoir qu'elle est auprès de moi et que je peux la feuilleter lorsque j'ai envie de m'imprégner de beauté.
Commenter  J’apprécie          438
Ma lecture du 1er tome remontant à plus de 2 ans, je craignais de ne pas parvenir à reprendre mes marques. Mais en quelques cases, j'ai repris pied et ai été embarquée dans ce second volet. Il a bien fait de prendre son temps Milo, le résultat est superbe.

Comme on pouvait s'y attendre, le dessin est magnifique. Manara atteint ici des sommets. le trait est fin, la colorisation subtile. J'ai été particulièrement épatée par l'expressivité des visages, des regards. Mais si on a raison de louer la beauté visuelle de l'oeuvre, il ne faut pas pour autant oublier le scénario qui est lui aussi une franche réussite.
Comme je le disais, j'ai très vite retrouvé mes marques. En fait, je pense que ce tome pourrait presque se lire sans avoir lu le premier. Bien sûr le lecteur y perdrait mais ce serait possible. Son incarnation du Caravage est particulièrement réussie. Ce type de personnage, un génie torturé et arrogant, suscite habituellement une admiration teintée d'agacement. Manara parvient à rendre son personnage émouvant, le lecteur ne peut que ressentir de l'empathie envers cet homme qui tente de lutter contre ses démons intérieurs et qui ne trouve la paix que lorsqu'il peint.

Avec ce diptyque, Manara a livré une oeuvre très belle qui prouvera à ceux qui en doutaient encore que son talent ne se limite pas à dessiner de belles femmes nues.
Commenter  J’apprécie          370
A cause des aléas des emprunts à la médiathèque, trois mois se seront écoulés entre mes lectures des deux volumes constituant cette belle édition.
Trois mois d'attente qui attisèrent l'envie et donc le risque d'être déçu.
Et ce fut le cas. Oh pas beaucoup, juste un peu.
Il faut dire que l'auteur avait placé très haut sont premier opus.
Dans celui-ci tout est aussi superbe : les expressions des personnages, les cadrages, les couleurs « caravagesques ».
C'est juste l'enchainement de l'histoire que j'ai trouvé un peu morcelé, heurté.
un peu moins riche.
Mais ce n'est pas grave.
L'ensemble des deux volumes constitue vraiment un bel ouvrage instructif et plaisant.
Commenter  J’apprécie          322
Avec cette BD Manara conjugue biographie historique, aventures de cape et d'épée, et hommage à la peinture.

Michelangelo Merisi da Caravaggio, dit le Caravage, fut l‘un des plus brillants peintres de la fin du XVIéme. Son talent a été reconnu par ses contemporains. Mais son caractère l'a conduit dans les pires difficultés. Condamné à mort à Rome par la papauté (voir tome 1), le voici contraint de fuir : Naples accueille son talent. Mais le Caravage rêve d'obtenir sa grâce. Il pense que les chevaliers de l'ordre de Malte, les Hospitaliers, pourraient faciliter son retour en grâce. Et c'est effectivement ce qui se passe dans un premier temps : ses toiles font leur effet, il devient lui aussi chevalier - hospitalier. Mais l'épée n'est jamais loin du pinceau avec le Caravage.

Inutile de préciser que les dessins de Manara sont superbes, les reconstitutions d'oeuvres éclatent. du point de vue graphique, cette BD, est une totale réussite. La biographie du Caravage, même si elle est romancée, est un grand roman d'aventure. Voilà un être irascible, pas rebuté par l'épée, emporté par l'art comme par son caractère, fuyant à travers l'Europe… un personnage d'exception, dont il est logique qu'il bénéficie d'une présentation de cette qualité.
Une belle réussite.
Commenter  J’apprécie          230

Citations et extraits (4) Ajouter une citation
12 Juillet 1607- la valette- Malte-
Caravage et le Chevalier de Malte Giovanni Pietro de Ponte :
- Pourquoi couvrent-elles leur visage ? Sont-elles défigurées ?
- Non, non, elles sont nombreuses à se parer ainsi, question de religion, je suppose
- La religion… La nôtre aussi est étrange : tous frères alors qu’il y a des esclaves…
Commenter  J’apprécie          60
- Tu sais que tu que tu peux avoir confiance en moi, tu me connais...
- Oui, je te connais. Et j'ai tout de même confiance.
Commenter  J’apprécie          50
- Pourquoi couvrent-elles leur visage ? Sont-elles défigurées ?
- Non, non. Elles sont nombreuses à se parer ainsi. Question de religion, je suppose.
- La religion... la nôtre aussi est étrange : tous frères, alors qu'il y a des esclaves... (p.27)
Commenter  J’apprécie          10
- Tout le monde me hait, Mario ! Moi compris !
Il y a un démon en moi, il m'entraîne vers les ténèbres dès que je touche la lumière du doigt... (p.44)
Commenter  J’apprécie          20

Videos de Milo Manara (24) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Milo Manara
Manara à Elon Musk : « Tu recopieras mille fois : je n’utiliserai jamais plus de dessins de Manara »
autres livres classés : malteVoir plus
Les plus populaires : Bande dessinée Voir plus


Lecteurs (238) Voir plus



Quiz Voir plus

La bande dessinée de Manara

Milo Manara est un auteur de bande dessinée :

Argentin
Italien
Espagnol
Brésilien

10 questions
9 lecteurs ont répondu
Thème : Milo ManaraCréer un quiz sur ce livre

{* *}