AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
>

Critique de coquinnette1974


Grâce aux éditions Ex Aequo, que je remercie pour ce service presse, j'ai lu : Cette vérité que l'on doit aux morts de Sophie Mancel-Hainneville.
Adriano Fragetti poursuit une carrière brillante de magistrat en Italie. Au moment où il est nommé Procureur Général, la presse ressort au grand jour le passé infâme de son père, condamné à perpétuité pour trois homicides - dont celui de son épouse Katia, la mère d'Adriano -, puis assassiné à la prison de Nice.
Clara Vallier, jeune avocate intrépide, est chargée de lever le voile sur cette affaire vieille de vingt ans.
Deux policiers alors responsables de l'enquête vont se joindre à elle pour explorer le tréfonds des âmes des acteurs du drame.
C'est aussi l'occasion pour Clara de retourner à Nice, la ville de ses souvenirs d'enfance.
A travers la relecture d'une affaire classée, c'est la vérité des rapports humains qui voit le jour.
Cette vérité que l'on doit aux morts est un roman de type cold case chargé d'émotions et de suspense.
J'adore ce genre, découvert à la télévision il y a de nombreuses années grâce à la série Cold Case, que j'adorais et qu'il m'arrive encore de regarder au vue des multi rediffusions.
J'ai tout de suite apprécié l'histoire et le fait qu'Adriano Fragetti soit un brillant magistrat, en Italie. Un homme en apparence sur de lui, avec la tête sur les épaules.
Quand il est nommé Procureur Général, la presse ressort au grand jour son passé. Vingt ans auparavant, son père a été condamné à perpétuité pour trois homicides. Notamment pour un délit de fuite au volant et l'assassinat de sa femme Katia, la maman d'Adriano. Il a ensuite été assassiné à la prison de Nice.
Adriano, après avoir fait un déni de son passé, souhaite connaitre la vérité sur cette affaire. C'est touchant, des questions se posent..
C'est Clara Vallier, une jeune avocate intrépide, qui est chargée de lever le voile sur cette affaire vieille de vingt ans. Elle va avoir l'aide de deux policiers responsables de l'enquête à l'époque.
Tous les personnages sont intéressants, avec une psychologie assez fouillée. L'enquête a eu l'air approfondit au premier abord et pourtant des irrégularités sont mises à jour..
Il y a des rancoeurs, des incompréhensions.. Certains protagonistes sont morts.. Comment réussir alors à découvrir la vérité ? Et, est ce seulement possible ?
Cette vérité que l'on doit aux morts est un bon roman policier qui m'a tout à fait convaincu, y compris le dénouement. Je me doutais de certains éléments toutefois cela ne m'a pas dérangé.
Je mets un très joli quatre étoiles et demie à ce roman, que je vous recommande avec plaisir.
Commenter  J’apprécie          220



Ont apprécié cette critique (22)voir plus




{* *}