AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2365401392
Éditeur : Éditions Sharon Kena (26/06/2012)

Note moyenne : 4.08/5 (sur 90 notes)
Résumé :
Ann et Jason.

Côté bleu: Jason.
Trentenaire sûr de son pouvoir sur le beau sexe.
Journaliste et héros d'Ann depuis qu'il a plongé la tête de son « décapiteur de Barbie » dans le bac à sable.
Hobby : fusiller systématiquement les tentatives de cette dernière à trouver le grand amour.

Côté rose: Ann.
Pas de job stable hormis celui rémunéré la semaine des 4 jeudis (web designer).
Forte addiction à la c... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (43) Voir plus Ajouter une critique
Myiuki
  28 novembre 2012
Que vous dire de cette crevette ? Eh bien, tout d'abord, que moi, j'adore ça les crevettes ! Ce roman est un pur concentré de joie de vivre, de bonne humeur, un remède à la pluie et à la grisaille. Ce roman c'est une petite luciole au coeur de la nuit ! Vraiment. Ne vous laissez pas arrêter par sa couverture (pas forcément flatteuse) et laissez-vous charmer par sa légèreté ... indéniable ! Pas encore convaincu ? Laissez-moi remédier à cela !
Au début, on se dit en lisant cette histoire, voilà un récit somme toute banal. Alors où est l'originalité là-dedans ? Je peux vous dire que vous n'êtes pas plus de deux secondes (le temps de lire la quatrième de couverture) avant de la pointer du doigt. Oui, ce récit s'apparente fortement à une série de scènes extraites de Un Gars/Une Fille, c'est clair que ça m'y a fait penser dès le départ, parce que ça a le même rythme. de petits épisodes courts, efficaces, qui ne nécessitent pas des descriptions à rallonge pour que le lecteur comprenne où il met les pieds. Avec l'auteur, on est tout de suite dans le vif du sujet, on va droit au but sans détours et le récit s'enchaîne sur une mélodie de mots rythmée, rapide, entraînante, bref, pas une seconde on ne s'ennuie ! Alors, oui, un gars, une fille, deux meilleurs amis qui vivent sous le même toit ... trentenaires célibataires, désespérée pour l'une, tombeur pour l'autre, l'issue paraît fatale dès le départ et tout le jeu du texte sera de nous faire répondre à cette fameuse question : amitié ... ou amour ? La fille ordinaire, passablement fauchée, en manque évident de testostérone et le gars, look reporter sans frontières, tablettes de chocolat, qui s'amuse à faire capoter tous les rencards de sa coloc'. Deux amis qui cohabitent sous le même toit et se connaissent par coeur, il y a forcément anguille sous roche. Ca ne peut pas en rester là sinon, où serait le piment ? Tout le mystère à résoudre se trouve dans les premières pages du roman : pourquoi Jason (Dieu que je déteste ce prénom, il me donne des boutons ... sans parler de Josh ! J'en frissonne.), s'entête à faire foirer les possibles relations d'Ann ? Ce pourquoi est l'enjeu du récit et c'est ce qui vous tient en haleine jusqu'à la dernière ligne parce que rien ne se passe comme prévu dans cette histoire, que tout tremblote, prend des directions opposées, tout est en mouvement et bouge sans cesse. Avec Céline Mancellon, une chose est sûre, on est loin de faire du surplace ! Et mieux vaut s'accrocher si on veut suivre toutes les subtilités du texte, il y a tellement de petites pépites de langages, de situations, disséminées ici et là tout au long du texte qu'on s'en mordrait les doigts d'en rater une (d'ailleurs, je vais sans doute relire le livre rien que les noter, en même temps, dès le début avec l'histoire de la manette de jeu, j'étais pliée en deux !). Un côté garçon, un côté fille, comme à la maternelle, c'est à celui qui relèvera le défi. Et celui-ci est de taille parce qu'il oblige Ann à sortir de sa petite vie confortable en la mettant face à ses propres sentiments, en l'obligeant à se "psychanalyser" (une franche rigolade pour le lecteur d'ailleurs... mais pas que !) pour tenter de savoir où elle en est, ce qu'elle veut, qui elle est. J'ai trouvé ce texte, malgré sa "superficialité" (je n'ai pas trouvé le bon mot là, je cherche encore ...) apparente, très doux, profond, tout en nuances de sentiments. L'auteur sait nous transporter dans ce monde d'émotions, j'ai ri, beaucoup, j'ai pleuré, un peu, j'ai eu des frissons d'excitation, souvent, bref, ce bouquin c'est un radiateur à lui tout seul, il vous réchauffe comme une bonne bouillotte l'hiver. Que dire de plus ?
Le style de narration, qui nous plonge dans l'esprit (tordu ?) d'Ann colle à la perfection au livre, tout simplement parce qu'on a l'impression que l'auteur écrit aussi vite que son personnage pense, sans censures, sans retouches, et c'est tout simplement génial ! Parce qu'on découvre ce personnage tel quel, avec ses qualités et ses défauts, son enthousiasme contagieux, ses dialogues croustillants, ceux qu'elle entretient avec de vraies personnes (ses amis notamment, si, si, elle en a et ils sont réels !) et ceux qu'elle mène avec sa propre conscience (nombreuses sont les phrases entre parenthèses pour nous mettre sur la voie de cet esprit bouillonnant et là, c'est des barres de rire au kilo), un régal ! Pourquoi ? Parce qu'à chaque fois, il y a une petite référence qui pétille, à un énorme pot de glace au chocolat qui dévient un remède à la déprime (on a toutes connu ça !), un slip kangourou pour le moins ... passé de mode (au secours !!!), des citations de Rambo pour paraphraser "L'art de la guerre" de Sun Tzu (la classe !), bref, c'est du rire, du rire, du rire ! Un vrai petit plaisir qui de s'identifier à cette trentenaire, commune en apparence, qu'on pourrait croiser au détour d'une rue et qui nous rappelle celle qu'on est (quand personne ne regarde), affalée sur le canapé avec un magazine people qu'elle jure ne jamais lire, enfournée dans son pyjama pilou, le chignon défait, le pot de crème glacé à côté et une grosse cuillérée déjà bien entamée. Ann, c'est toi, c'est moi, c'est chacune des femmes que l'on connaît. Et justement faire sortir tout le croustillant de cet ordinaire, pâle en apparence, est tout simplement un exploit de la part de l'auteur. Elle nous met de la gaieté dans le moindre détail, nous rappelle à nos doutes, à nos complexes (oui, il est évident qu'aucune femme ne peut lutter contre Lara Croft, non, non, même pas la peine d'essayer), tout en nous exhortant à mettre tout ça à la poubelle pour se concentrer sur le positif, entre autres, l'amitié et l'amour. Oui, derrière cette grisaille qui nous empoigne le coeur, Céline Mancellon fait grimper le soleil haut dans le ciel, parce qu'elle nous parle, qu'elle sait nous toucher avec ce personnage haut en couleurs et hyper attachant. J'ai adoré ce je qui aurait pu être moi (malheureusement, pas de coloc' sexy à l'horizon ^^), cette trentenaire à l'humour décapant qui m'a rappelée par certains côtés l'incontournable Bridget Jones. C'est un roman que l'on pourrait qualifier de chick lit, car il a cette petite touche de légèreté, d'entrain, qui vous réconforte quand vous avez le moral dans les chaussettes. Il suffit de lire les premières pages pour qu'un sourire naisse sur vos lèvres, vous mettez de suite les deux pieds dans l'histoire et à aucun moment vous n'avez envie de les en sortir. Les mots défilent sous vos yeux à la vitesse grand V. J'ai parfois eu l'impression de voir sous mes yeux le clavier de Céline chauffer et la fumée s'en échapper par volutes, elle doit vraiment écrire vite pour suivre le rythme qu'elle impose à ses personnages ! Je n'imagine même pas à quoi doit ressembler son cerveau quand elle cogite à des histoires comme celle-ci ! C'est prenant comme pas permis et on en veut toujours plus, passant à la page d'après sans même sans rendre compte et levant le nez deux heures plus tard pour se rendre compte qu'on a pas vu le temps passer ! Que demander de plus ?
Ce livre se lit comme une musique (ah, Carmen !), on se laisse entraîner par ses notes si belles, si douces à nos oreilles et qui sont la promesse d'un vent de fraîcheur qui se transformera en tornade de plaisir. Oui, vous prendrez plaisir à lire ce livre parce qu'il ne se prend pas la tête, parce qu'il est facile à lire, dynamique, qu'il vous tiendra en éveil jusqu'à la dernière ligne. Ce que vous y trouverez surtout c'est une belle histoire avec une fin comme on les aime et qui colle parfaitement à ce que nos coeurs de midinette réclament (même si prévisible, je l'ai adoré, so romantic !). le petit plus, c'est que l'auteur nous rajoute une fin après la fin. Ah, que dire de ces PS, PPS, et PPPS ? J'en oublie sans doute ... j'aime cette initiative, qui me rappelle un peu celle des mangaka qui nous dévoile les coulisses de leur écriture, en expliquant qu'ils ont écouté telle ou telle musique en écrivant leur livre, manger dans tel ou tel restaurant, ici aussi, quelques petits détails nous sont révélés, surtout n'oubliez pas de découvrir ces dernières pages qui ont aussi leur importance et qui vous permettront de partir de la musique plein la tête. Mais je vous parle de la fin avant de vous parler du début ! Incorrigible je suis (Yoda sors de ce corps !). Bref, ce qui m'a le plus plu dans ce texte, en dehors du texte en lui-même (oui, elle était facile celle-là), ce sont les personnages. Que ce soit Ann et ses incertitudes, ses délires et ses allures de femme enfant, Jason, le reporter beau gosse, qui pousse Ann dans ses retranchements tout en continuant de la protéger (trop romantique ce personnage ! Hum, ... trop canon aussi faut avouer ^^), les deux meilleures amies de Ann qui se retrouvent à la suivre, parfois contre leur gré, dans ses tentatives ... foireuses ... d'espionnage et qui donnent lieu à des situations pour le moins cocasse, le fameux coussin, Milky Way (il a fallu que je cours au supermarché m'en acheter après avoir lu le livre, qu'est-ce que j'adorais ça quand j'était pitite ^^), drôle et perturbateur et qui réveille la gamine qui sommeille (?!?) en Ann, je m'arrête là mais il y a encore quelques personnages intéressants à découvrir dans ce roman, je vous laisse le faire ! Gardons un peu de mystère ! Ce que j'ai aimé dans ce livre, ce sont l'action - les filatures d'Ann sont à mourir de rire, la scène du restaurant était juste tordante et j'imaginais carrément la bombe dans la piscine ^^ -, les rebondissements - on ne sait jamais d'une page sur l'autre comment tout ça va évoluer et on passe de questionnements en retournements de situations -, les personnages, tous aussi attachants et légèrement fêlés - il faut le dire -, le style - magique ! -, bref, tout est parfait dans ce roman. Mais, me direz-vous, pourquoi n'est-ce pas un coup de coeur dans ce cas ? Eh bien, je ne sais pas trop, en fait, même si j'ai adoré ma lecture, il m'a manqué un petit quelque chose pour qu'elle soit exceptionnelle, même si on en est pas loin. Peut-être parce que ça m'a paru couru d'avance, allez savoir ! En tout cas, ça ne m'a pas empêché d'apprécier ma lecture et d'en redemander ! Parce que j'ai tout simplement adoré retomber en enfance avec ce livre car, malgré son âge, Ann a tout d'une ado et c'est la promesse d'une histoire pleine de vie. A un moment donné, je me suis même dit que tout ça ressemblait beaucoup à une sorte de conte initiatique de passage à l'âge adulte, un sens caché à lire entre les lignes ? Je voudrais vous en dire beaucoup plus mais je vais spoiler ... ah la la, c'est tellement dur ! Mais je me tais, chut !!!

Bref, cette auteure-là, c'est tout un style, unique, pétillant, drôle, un récit où tout s'enchaîne à la perfection. Je me demande si l'auteur n'est pas montée sur piles, comme les petits lapins rose Duracell ! En gros, dites-moi juste où signer ! Oui, oui, c'est tout de suite que je la veux ma carte de membre du fan club de Céline Mancellon. Cette auteure est juste inimitable et son humour est décoiffant ! Une boule d'énergie qui n'a pas fini de nous surprendre alors laissez-vous tenter par ses oeuvres, vous ne le regretterez pas !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Melisende
  26 septembre 2013
C'est Tsuki qui m'a offert ce petit livre bien girly à Noël dernier. Je ne me serais sans doute pas tourner vers ce titre de ma propre initiative, peu attirée par la couverture, peu encline à lire du Sharon Kena (oui, on a tous des préjugés) et vraiment pas friande de chick-lit. Lorsque Cali m'a proposé de le lire en parallèle, pour une lecture commune, j'étais assez curieuse de me plonger dans ce court roman qui semble avoir fait l'unanimité parmi ses lectrices et qui avait été un coup de coeur pour Tsuki. On m'avait prévenue pour le côté « oralisant » mais on m'avait dit que c'était très frais et que j'allais bien me marrer. J'ai essayé de mettre mes réserves de côté et c'est vraiment enthousiaste que j'ai parcouru la première page.
Malheureusement, il faut croire que le genre n'est définitivement pas pour moi et que j'ai des problèmes d'humour parce que je ne me suis que peu marrée (à vrai dire j'ai à peine souri), trop fixée sur les défauts qui m'ont sauté aux yeux. J'ai essayé de laisser parler la fleur bleue en moi… c'est la ronchon critique qui a pris le dessus. Faut croire que j'ai un coeur de pierre… Tant pis, je m'en remettrai !
Ce court roman d'environ 150 pages met en scène l'histoire de deux colocataires, amis d'enfance, uniquement du point de vue de la jeune femme, Ann. Celle-ci doit avoir des oeillères de percheron pour être autant à côté de la plaque (ou alors elle le fait exprès ? Sincèrement je me suis posée la question). Jason, quant à lui, commence à bouillir, incapable de se retenir plus longtemps : il est fou amoureux de sa meilleure amie et ne peut plus s'en cacher. Malgré les remarques répétées de ses deux meilleures amies et les agissements de son colocataire, Ann ne voit rien (ou plutôt ne veut rien voir) et laisse poireauter le pauvre Jason, la jouant effarouchée. On se doute évidemment du dénouement dès la première page… quoique, j'ai quand même douté de la patience du garçon, pendant un temps. Faut dire que loti d'une nana pareille, je pense que j'aurais mis la clef sous la porte depuis perpette !
Vous l'aurez compris, Ann et moi ça fait deux. Je veux bien qu'elle soit gaffeuse, trentenaire un peu paumée ayant peur de perdre son meilleur ami en tentant une relation plus poussée… mais quand même ! C'est fou ce que les héroïnes de chick-lit peuvent débiter comme conneries à la minute ! Me plonger dans un livre où le personnage principal est une jeune femme un peu coconne qui enchaîne gaffe sur gaffe… c'est juste impossible pour moi. J'aime les héroïnes fortes, dignes et estimables. Les héroïnes de chick-lit, sans vouloir enfoncer le clou, me font pitié. Je ne me reconnais absolument pas en celles-ci et je les plains très sincèrement. Autant vous dire qu'elles ne me font pas rire - but premier de leur présence -, oh ça non !
Je tempère un peu mon propos ici en reconnaissant qu'Ann n'est pas « si pire » dans la débilité et qu'elle possède quand même quelques neurones (si son beau colocataire n'est pas dans les parages). J'ai suivi des dindes encore plus dindes. L'héroïne de Si je t'aime, prends garde à toi, a au moins le mérite de m'avoir presqu'émue de temps en temps, presque.
Jason, quant à lui… ben, c'est le colocataire beau gosse (et quand je dis beau gosse c‘est qu'il possède toutes les qualités soi-disant appréciables dans la gent masculine : grand, musclé, regard bleu lagon… et il sent bon, sans doute - cela dit, c'est vrai que c'est important !), intelligent, riche, bien élevé, bien propre sur lui, d'une patience à toute épreuve (il l'aime quand même depuis quasi 30 ans !) et qui, en plus, sait tenir l'appartement… un spécimen que nous, femmes lambda, croisons évidemment tous les jours. Un cliché. Mais bon, soit, c'est beau de rêver.
De toute façon, je conçois que dans un court roman, il soit assez difficile d'offrir des personnalités complexes et surprenantes. Ce n'est définitivement pas le but de Céline Mancellon, j'imagine.
On m'avait vanté l'humour de l'auteure… Moui. Les gags s'enchaînent, les références humoristiques et les vannes se multiplient. A tel point que je n'ai quasiment jamais ri mais ai trouvé l'ensemble bien lourdingue (ces « merdum cacatum » répétés…). Une blague de temps en temps, pour prouver que l'héroïne a une petite répartie amusante, je veux bien. A chaque réplique d'un dialogue ou à chaque moment d'introspection (parce qu'évidemment, la narration est interne, à la première personne du singulier)… non.
En fait, les seuls chapitres que j'ai appréciés (pratiquement) sont les derniers, lorsque Céline Mancellon abandonne sa casquette de clown et nous propose des scènes plus tendres mais aussi plus simples, sans forcer le trait. Là j'ai senti un potentiel émotionnel, là j'ai accroché. Dommage que ce registre n'apparaisse que pendant une dizaine de pages…
En fait, je trouve que Si je t'aime, prends garde à toi, s'apparente à une fanfiction, à savoir : un court texte que l'on trouve généralement sur internet (sur des sites dédiés), écrit essentiellement pour se faire plaisir sans aller dans la recherche et dans l'approfondi, mêlant généralement facilités et lourdeurs narratives. Je dis ça, mais j'ai lu des fanfictions Potteriennes absolument génialissimes (excellentes aussi bien dans le fond que dans la forme), avec une vraie idée et un vrai travail.
Je ne dis pas que Céline Mancellon n'a pas travaillé son texte (ce serait petit de ma part, moi qui n'ai jamais tenté l'écriture de quoi que ce soit), je me demande juste si, dans sa forme actuelle (je ne parle même pas des nombreuses fautes et coquilles…), Si je t'aime, prends garde à toi, n'aurait pas été plus à sa place sur la toile, offert aux lecteurs ayant envie d'un truc vraiment sans prise de tête, plutôt que dans ce format de livre imprimé. Je vous avoue très sincèrement (et sans vouloir blesser personne), que si j'avais dépensé quasiment 14€ pour ce texte, j'aurais sérieusement eu les boules… Lire cette romance mignonette sur mon écran d'ordi, un soir de déprime et l'oublier trois jours après… avec plaisir ! de là à vouloir à tout prix le mettre dans ma bibliothèque en format papier… Mouais.
Me voilà donc carrément déçue. Non seulement je n'ai pas apprécié un livre adorablement offert par ma Tsuki (alors qu'elle a adoré) mais j'ai en plus l'impression de ne pas avoir lu le même livre, encensé par des dizaines de lectrices ! Ok je suis exigeante et parfois râleuse, mais très sincèrement, je me demande comment on peut mettre un 20/20 à Si je t'aime, prends garde à toi ?! (Comme je me demande comment on peut attribuer la même note à Fifty Shades…)
Lien : http://bazardelalitterature...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          41
pititecali
  15 septembre 2013
Mon avis : 4/5, dans sa catégorie. Ce petit roman très court m'a fait passer un très bon moment, même s'il a quelques défauts.
Encore une petite LC avec Méli ? Ben ouais, encore une petite LC avec Méli, on dirait qu'on y prend vraiment goût :)
Je sais déjà que son avis sera moins enthousiaste que le mien, puisque nous en avons déjà parlé ensemble. Je vais essayer de vous dire aussi objectivement que possible ce que j'en ai pensé, et vous enverrai vers l'avis de Méli dès qu'il sera disponible.
Alors ?
Jusqu'au dénouement, je pensais plutôt le noter à 3/5. J'aimais bien, mais j'y voyais tout de même des défauts un peu embêtants qui faisaient retomber la note générale.
J'aimais quoi ? le style, vraiment drôle et sans prise de tête, de Céline Mancellon. Un peu oral comme style, peut-être, mais je savais à quoi m'attendre puisque ce n'est pas le premier livre que je découvre de l'auteure. Et puis, j'ai trouvé que c'était le genre de plume qui convenait plutôt bien à un chick-lit, tel que Si je t'aime prends garde à toi. Céline écrit comme elle parle, mais surtout comme elle est. Sans aller jusqu'à dire que je la connais vraiment très bien, j'ai déjà eu quelques fois l'occasion d'échanger avec elle, et elle est vraiment comme ça. Complètement barrée, lol. On dirait toujours qu'elle a 15g de cocaïne dans le sang, sauf qu'elle n'en a pas besoin :p
Les personnages ? Oui aussi :) J'ai bien reconnu Céline dans son héroïne, Ann, qui nage tout le temps en plein délire, à l'image de sa créatrice. Et à vrai dire, si Ann m'a plu, c'est aussi parce que je m'y suis pas mal retrouvée. Ann me ressemble un peu, dans sa façon de penser (du délire à la vitesse de la lumière) dans ses expressions, dans son comportement de nenette un peu fofolle, dans cette amitié profonde et immuable qu'elle entretient avec son ami d'enfance, c'est mon cas aussi. (bon ça tourne pas en romance dans mon cas hein ^^). Jason est un gars tout à fait intéressant physiquement lol. Il est drôle, attentionné, sympa, beau gosse, bref, je dis ouiiii !!
Milky Way m'a fait marrer aussi :D
Bref, j'ai apprécié les personnages. Je regrette juste un peu, mais ça, c'est le style romance chick-lit qui veut ça, que les personnages ne soient pas franchement très fouillés, ni construits, on ne sait pas grand chose d'eux finalement. Ça n'empêche cependant pas de s'attacher à eux et de les comprendre. (cela dit, sur un livre de 150 pages, faut faire des choix, on ne peut pas dresser un portrait psychologique complet dans un roman si court.)

Quels défauts alors ?
- La correction a vraiment été faite par dessus la jambe. C'est quelque chose qui me donne toujours du mal, et j'avoue être de moins en moins tentée par les petites maisons d'édition française à cause de ça. Il reste beaucoup beaucoup trop de fautes et coquilles, et ça m'exaspère dans un livre. Alors oui, les petites maisons n'ont pas le budget, mais au bout d'un moment, il faut faire en sorte de sortir un travail d'une qualité correcte si on veut vraiment être éditeur. Autrement, on n'est pas crédible. Mon seuil de tolérance sur le sujet a atteint ses limites il semblerait. Pas de bol, c'est ce petit livre qui trinque, alors que c'est loin d'être le pire dans le genre, mais il a réactivé mon ras le bol. Je tiens cependant à vous rassurer, n'allez pas imaginer qu'il y a une faute à chaque ligne. C'est juste qu'il en reste beaucoup trop pour qu'on puisse se contenter de les ignorer...
- La couverture. Je connais pourtant l'artiste, Loïc Denoual, qui avait également fait les premières couvertures d'Alice Royale, que j'avais adorées, j'ai d'ailleurs bien regretté qu'elles changent. La couverture de Si je t'aime prends garde à toi ne me plaît pas du tout. Fallait-il que j'en aie entendu beaucoup de bien pour me décider à me le prendre malgré ça. Oui dans ma bibli, c'est la couverture qui est décisive. C'est souvent une erreur de ma part, il est bien connu qu'on ne doit pas juger le livre à sa couverture, mais je n'y peux rien. Bref, celle-ci ne me plaît pas. Fort heureusement, l'éditeur Sharon Kena y a remédié et a changé la couverture. Dommage pour moi, elle l'a fait APRÈS mon achat ^^.
Voici la nouvelle, beaucoup plus sympa et représentative à mon goût :
si-je-t-aime-prends-garde-a-toi-ebook-pdf



Beaucoup mieux, non ? Elle me plaît drôlement plus en tout cas. Eh bien sachez que si vous décidez de vous procurer ce roman désormais, vous l'aurez avec cette jolie couverture rose girly :)






- et enfin, le style... [QUOI CAAAA ??!! Mais Cali, t'as pas le droit de citer le style et dans les qualités, et dans les défauts !! C'est quoi ce déliiiiiiire !]
Ben si en fait, parce que ce qui fait tout le plaisir de lecture au début, qui m'a fait rire, sourire, etc, finit par devenir un peu too much à la fin. Il y a beaucoup beaucoup de vannes et autres figures de style pour rendre le texte très "direct" et drôle, et j'avoue que je me suis dit : "Heureusement qu'il n'est pas plus long, ce livre, ça aurait fini par être un peu "lourd" quand même." (Mais ça va, sur 150 pages, ça reste drôle et je félicite Céline de s'être arrêtée juste à temps.) Donc ce ne fut pas un défaut réellement pour moi, mais j'en parle tout de même car je suppose que ça va en être un pour d'autres. Tout le monde n'aimera pas, c'est certain, perso ça m'a bien parlé parce que c'est un humour dont j'use et j'abuse tous les jours, mais tout le monde ne va pas y adhérer.

Voilà, donc, jusqu'à l'avant dernier chapitre, j'en étais là du brouillon de chronique dans ma tête, et donc avec une note de 3/5.

Mais là...
(C'est le drame)
Le dernier chapitre arrive.
Le dernier chapitre et le dénouement de cette romance. (non, normalement, je ne suis pas du tout midinette et les romances ne m'attirent pas du tout.) (Pas DU TOUT)
Je suppose que je ne spoilerais pas vraiment en indiquant de manière plus précise ce qui se déroule dans ce chapitre, mais sait-on jamais, je vais m'abstenir tout de même, et juste vous dire que mon ptit coeur il a battu très fort dans ce moment clé du roman.
En résumé, j'ai kiffé et bien kiffé commet ça se termine :)
Et voilà, remontage de note, pensée positive et impression générale améliorée, on termine sur une très bonne note et on est content de sa lecture, :D
Alors, je suis désormais en mesure de vous conseiller ce livre, si vous n'avez rien contre l'humour à haute dose dans une romance, contre une histoire racontée de manière un peu déjantée, dans la bonne humeur, et une romance pas du tout (trop) fleur bleue. Si vous êtes comme moi, vous aimerez ;)
La chronique de ma "co-lecteuse" Meli : (à venir)

Cali
Lien : http://calidoscope.canalblog..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Tsukibou
  09 janvier 2013
Voilà quelques semaines que j'ai lu ce roman et pourtant je m'en souviens comme si c'était hier.
Je vais essayer de ne pas passer pour une hystérique mais, plutôt de rester objective et surtout sincère (comme je le suis toujours).
Ce roman est donc une romance, je crois que je vais devenir adepte de ce style, s'il est bien écrit et avec une base originale ou avec des rebondissements et bien menée ça peut être vraiment sympathique à lire !
Nous sommes ici face à des amis d'enfance mais, de la petite enfance genre... maternelle ! Ils ne se sont jamais vraiment quittés et désormais alors que l'un à un très chouette poste et que l'autre est webmaster à domicile, ils sont en colocation dans un bel appartement ! Chacun sa chambre, chacun sa vie mais, ça marche mieux pour Jason que pour Ann et pour dire... chaque fois que la demoiselle obtient un rendez-vous galant le jeune homme fait tout ce qu'il peut pour faire fuir le prétendant et rendre par la même occasion Ann folle de rage. le problème c'est qu'elle n'arrive pas à lui en vouloir bien longtemps lorsqu'il utilise ses charmes ravageurs à grand coup de sourire et de regards en coin... Mais n'y a-t-il que de l'amitié entre ces deux là ?
On entre dans le quotidien de Ann et Jason dès les premières pages, on s'immerge directement dans leur vie pour leurs joies, leurs doutes, leurs peines, leurs coups de gueule (et je vous assure qu'au vue de leur caractère... ils ne sont pas rares...). Et tout ça fait que l'identification à l'un ou à l'autre est très simple et rend la lecture des plus agréables.
En ce qui concerne l'histoire, comme toutes comédies romantiques la fin est courue d'avance, on se doute bien que... enfin... ils... ho et puis lisez le livre =P Ce qu'il y a de surprenants dans cette lecture, parce que oui il y a quand même de la surprise sinon ce n'est pas drôle et ça devient peu intéressant, se sont les enchaînements, les rebondissements qui font que l'auteure nous mène là où elle veut, comme elle le veut et même si nous savons comment tout cela va se terminer on ne sait ni comment, ni pourquoi enfin si, on se doute bien du pourquoi du comment, c'est parce que Jason est un beau gosse et que... non là non plus je ne vous le dirais pas !
L'histoire peut donc paraître très simple, courue d'avance tout ce que vous voulez mais, l'auteure réussit malgré tout à la rendre très agréable à lire et ce à l'aide d'une sacrée dose d'humour ! J'ai lu ce roman car, je ne me sentais pas de lire quelque chose de sombre, triste et cetera et cetera et donc j'ai directement pioché celui-ci dans ma PAL et je n'ai absolument pas été déçue !! Je ne pense pas avoir déjà autant ris le temps d'une lecture, j'ai du plusieurs fois faire une pause pour me calmer tellement je riais, j'en avais les larmes aux yeux, pas facile pour lire n'est-ce pas ?! Mais vraiment c'est un véritable moment de détente... que du bonheur comme dirait l'autre !
Et puis il faut dire que les personnages sont tellement... tellement... réalistes !
Prenez Ann par exemple, en tout bien tout honneur attention, pas de ça ici !! C'est une jeune femme pas vraiment sur d'elle en amour mais, qui s'assume parfaitement, elle entre dans des délires incroyables et y emmène ses amies sans une once de culpabilité même, si ces délires font qu'elles se trouveront à coup sur dans une situation ridicule... c'est tellement proche de beaucoup de gens... oui bon d'accord moi, je n'ai pas vraiment peur du ridicule, je me fais facilement remarquer et en même temps j'ai envie de dire que je m'en fou, j'essaie d'être moi-même si ça fait rire tant mieux, si ça dérange... tant pis !! (Quand je suis au cinéma avec ma belle-soeur on n'entend que nous rire dans la salle, limite si on ne nous dit pas « Chuuuuuuuut » mais non... on profite quoi !!) Elle est drôle, attentive (enfin quand elle essaie vraiment), touchante, attendrissante et en même temps elle arrive à être agaçante, égocentrique, égoïste elle pourrait rendre fou le plus sérieux des hommes et c'est ce qui fait d'elle un personnage particulièrement proche de la réalité car tout le monde le sait, le but d'une femme dans la vie c'est de rendre fou les hommes de sa vie !! Et puis ce que j'aime chez elle c'est qu'elle n'est pas décrite comme une femme fatale, du genre « je suis trop belle, je le sais, regardez moi !! » Elle est jolie mais, de façon... normale, ENFIN une héroïne au physique normal !!!! MERCI !
Et puis il y a bien entendu Jason, journaliste, il voyage assez souvent autour du monde pour divers reportage, il possède un physique avantageux ça aide dans ses plans dragues que Ann surnomme à coup sur d'un « Miss quelque chose », son caractère est plutôt posé sauf lorsqu'il s'agit de Ann évidemment ! Il a un petit côté cruel mais, charmant, moqueur mais, toujours dans la gentillesse, la taquinerie sans être méchant (oui je me répète, je cherche, je suis troublée) Bref Jason est un peu moins réaliste que Ann car, il a tout du mec parfait que l'on rêverait toute de rencontrer, de kidnapper et d'enfermer dans sa chambre (bah oui c'est pas drôle si on l'enferme dans la cave...) Il n'en est pas moins touchant et attachant.
La plume de l'auteure est donc drôle, très drôle, agréable, fluide, rythmée, immersive. Comme je l'ai déjà dit j'ai passé un très bon moment devant ce roman, ça fait trois semaines que je l'ai lu et je pourrais encore vous le raconter dans ses détails du début à la fin, bon peut-être pas tout dans l'ordre mais, c'est déjà une preuve que j'ai aimé ! Et pour me faire aimer une comédie romantique il faut y aller, ce n'est pas mon genre de prédilection mais, là j'ai bien accroché, je me suis facilement attaché aux personnages... bref j'ai une grande envie de le relire !
En conclusion, même si je pense que je vais me répéter pour la troisième ou quatrième fois... Un roman vraiment agréable, qui vise à détendre et divertir le lecteur (ou plutôt la lectrice) une dose d'humour et d'amour qui reste en mémoire longtemps après sa lecture, qui vous fait sourire en repensant à certaines répliques, le fameux « merdum cacatum » d'Ann m'a tué dès le début parce que... je dis exactement la même chose... Et c'est la vérité vrai !! Bref j'ai été emporté par cette lecture, l'une des dernières scènes est vraiment très touchante, faisant monter les larmes aux yeux cette fois-ci pas de rire mais, d'émotions positives !! Que dire de plus si ce n'est... lisez-le, peut-être ce roman vous réconciliera t-il avec le genre romance... en tout cas moi, j'ai bien envie de tester ce genre de plus en plus !!
Lien : http://tsuki-books.cowblog.f..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Crunches
  09 décembre 2012
Ce que je retiens de ce livre, c'est qu'il est rafraichissant. Autant par son style que par ses personnages complètement barré ou la légerté du propos.
La première des choses qu'il faut souligner, c'est que ce livre est français. On y retrouve donc des expressions voire de l'argot typiquement français, mais aussi des références à des séries ou des films d'une même époques. Pas forcément français, mais un savant mélange de références à X-Files, Sister Act (pour le fameux Merdum cacatum) ou Alien... Sans oublier les films d'horreur au synopsis complètement idiot. J'avoue que ça fait un bien fou !
Ensuite, les personnages sont assez intéressants. Même si Jason entre largement dans les stéréotypes : grand, musclé, canon, intelligent, sexy, plein d'humour.. bref le GI Joe doté d'un cerveau et d'une dose de romantisme qui fera craquer toutes les midinettes. Oui, il est tout ça, mais d'un autre côté, si ce n'était pas le cas, il ne nous plairait pas autant !! Donc on adhère !
Face à lui, Ann. C'est dans sa tête qu'on se trouve. Et je l'ai trouvé hallucinante. Cette nana est complètement folle à lier ! Elle est capable de d'avoir une idée complètement loufoque et de tout faire pour la réaliser. Elle se retrouve souvent dans des situations pas possible, totalement hilarantes pour nous (je pense à l'épisode du Bonzai !) néanmoins, elle s'en sort toujours ! Elle est tellement touchante, délirante et en même temps un peu naïve. Bref, elle est rafraichissante, on ne peut que l'aimer.
D'autres personnages sont présents : Erin et Val, les deux meilleures amies d'Ann, toujours prête à la soutenir. Heureusement que la solidarité féminine existe. Milky Way, le cousin de Jason. Il est le compagnon de loufoquerie d'Ann (bien que ses goûts en matière de films soient assez nuls, on l'aime bien quand même!).
Comme on est plongé dans la tête d'Ann, on a droit à une profusion de pensées qui paraissent sans queue ni tête. Elle a des associations d'idées qui semblent invraissemblables, on a l'impression qu'un ouragan sévit en permanence dans ces idées. Et pourtant, c'est très agréable à lire. J'avoue que plus d'une fois, j'étais en train de rire devant le tour que prenaient ses pensées. C'est un des point positif de ce romans. C'est très original (et oui, je vais me répéter), c'est rafraichissant.
Bref, l'histoire n'est pas sans surprise, même si on sait très bien comment ça va se terminer. Mais il y a beaucoup d'humour et des personnages qui sont vraiment géniaux. Je suis très contente d'avoir pu le lire et je vous le recommande chaudement !
Par contre, je n'aime pas du tout la couverture. Elle m'a limite rebutée (avant que je ne lise l'avis de Miyuki !!)
Lien : http://plaisirsdelire.blogsp..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
Citations et extraits (21) Voir plus Ajouter une citation
KateLineKateLine   19 janvier 2017
Après une longue inspiration, je fais ce que mon instinct de survie me dicte. Je me tourne et commence à courir pour aller me cacher dans ma chambre.
Dans une autre vie, j’ai dû être un animal au plus bas de l’échelle alimentaire.
Oui, rien en moi ne ressemble de près ou de loin à un prédateur.
Par contre, me barrer pour sauver ma peau, là, j’excelle !
On ne peut pas lutter contre des milliers d’années d’incarnations systématiques en nourriture sur pattes. 
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
paraty62paraty62   16 juin 2013
Vas-y, que je te jette un regard par en dessous pour t’amadouer. Pas fastoche sans posséder les yeux de biche d’Angelina Jolie, mais qui ne tente rien n’a rien, non ?
– Tu me fais quoi, là ? T’essayes de m’amadouer ?
Hélas, la connaissance de l’autre est aussi réciproque.
Je soupire.
– Très bien. Oui, j’ai appelé Josh pour…
– Pour ?
– Comment dit-on cela…
– … Me coller un rencard sans ma permission ?
– Personnellement, je l’aurais présenté d’une façon moins péjorative. Te changer les idées… T’ouvrir socialement à d’autres groupes d’individus afin de prendre conscience que s’enrichir émotionnellement de cette manière est bénéfique pour ton moi intérieur.
Petit silence.
La guillotine n’est plus utilisée de nos jours, hein ? J’ai comme un petit doute, là, tout de suite.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
paraty62paraty62   16 juin 2013
Je vais me venger Jason.
Il plonge son regard azur dans le mien.
Un poil trop amusé.
– Tu as un plan ?
Je lui dédie mon plus magnifique sourire de psychopathe en puissance (Dexter, pousse-toi de là que je m’y mette !).
– Je vais annoncer à toutes tes ex… chacune d’elles… Que tu es au bord de la dépression car elles te manquent. Te voilà murmurant leurs prénoms dans ton sommeil. Ne mangeant plus, ne jouant plus à ta ba-balle fétiche… Et moi je suis vraiment très inquiète à ton sujet. Elles m’ont toutes filé leur numéro de portable. Toutes… Jason.
Jason pâlit à vue d’œil.
– Tu n’oserais pas… souffle-t-il. Toutes ?
– Toutes.
Puis je lâche un rire trop diabolique, digne d’un grand méchant de James Bond.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
sabdu59sabdu59   15 janvier 2015
Un long sourire sadique étire ses lèvres – a-t-il toujours eu cette bouche parfaite ? – puis déclenche l’instrument satanique en faisant démarrer une partie.
Je me relève en songeant que je suis morte.
Non c’est mon rencard qui est mort.
Autant tout de suite dessiner une grosse croix sur mon hypothétique partie de jambes en l’air.
La seule qui fera des cabrioles ce soir, c’est cette foutue Lara. Elle et ses mensurations biologiquement impossibles. Aucune femme ne peut sauter aussi haut avec une paire de pare-chocs pareils
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
sabdu59sabdu59   15 janvier 2015
–    Enfin, bref… je te rappelle que samedi on fête l’anniversaire de ma sœur à la boîte le « Sulfure ».
Je baisse aussitôt mes yeux sur le comptoir de notre bar séparant le salon de la cuisine.
Moi... avoir... complètement zappé.
Cacatum merdum. (Ça fait plus distingué avec un accent langue morte.)
Commenter  J’apprécie          20
Videos de Céline Mancellon (5) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Céline Mancellon
« Vous n?éteindrez plus jamais la lumière. »
? PARANORMAL HUNTERS : Promenons-nous dans les bois? - Épisode 3 / Une histoire en deux parties ?? https://bit.ly/2QQK96Q
Le témoignage terrifiant de randonneurs au sujet d?un animal gigantesque dans le parc naturel du Vercors entraine les Paranormal Hunters dans une nouvelle aventure.
Will Kemper est le fondateur de l?organisation Paranormal Hunters. Avec l?aide de Lola Martinez, la médium, d?Anton Loubert, le scientifique et de Luc Schmidt, l?assistant loufoque, ils filment des manifestations inexplicables pour les faire découvrir au plus grand nombre mais aussi pour aider les personnes faisant face à des phénomènes inexpliqués.
Les histoires de Paranormal Hunters retracent plusieurs bandes sonores originales enregistrées par les membres de l?organisation pendant leurs interventions.
Êtes-vous prêts à entendre ce qu?ils ont vécu ?
Par Céline Mancellon, l?auteure des séries best-sellers Bad Romance et Temps de lune parues aux éditions Milady et MxM Bookmark.
+ Lire la suite
autres livres classés : romanceVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Les Amants de la Littérature

Grâce à Shakespeare, ils sont certainement les plus célèbres, les plus appréciés et les plus ancrés dans les mémoires depuis des siècles...

Hercule Poirot & Miss Marple
Pyrame & Thisbé
Roméo & Juliette
Sherlock Holmes & John Watson

10 questions
3416 lecteurs ont répondu
Thèmes : amants , amour , littératureCréer un quiz sur ce livre