AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782703305750
246 pages
Éditeur : Editions Dangles (28/01/2005)

Note moyenne : 4.17/5 (sur 3 notes)
Résumé :
Fruit d'une collaboration avec des praticiens âyurvédiques, médecins tibétains, naturopathes indiens et yogîs de renom, ce livre pose des questions et surtout propose des réponses et des clés pour atteindre un équilibre de vie guidé par les traditions indiennes.
*
Traditions indiennes : Yoga, Âyurveda, Naturopathie, Art culinaire.

Dans toute société traditionnelle – indienne, tibétaine, chinoise, amérindienne ou africaine – la médecine,... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
LivresBouddhistesZuiHo
  19 novembre 2019
UN TRÈS BON GUIDE DE SANTE HOLISTIQUE ENRACINÉE DANS LES TRADITIONS INDIENNES
Le sage, érudit et cultivé Patrick Mandala vit depuis 50 ans en Inde et a bien écrit une cinquantaine de livres depuis, ayant quasiment tous l'Inde et sa culture pour fondements. Voici une belle vie rêvée et vécue ! Vivant sur place depuis tant d'années, il est certainement l'un des français connaissant le mieux l'Inde dans toutes ses dimensions.
Ces « Traditions indiennes » de Patrick Mandala, pétri de la sagesse du monde qu'il nous offre, embaument l'Inde à chaque page : quel beau livre ! Et quel plaisir !
Ce livre, « le premier d'une trilogie », avec sa couverture ornée de pulpeuses indiennes, est aussi un ouvrage de mémoire des traditions indiennes – et également de gratitude, tant envers l'Inde et ses femmes, qu'envers les pionniers français de l'hindouisme, que remercie en début d'ouvrage Patrick Mandala.
« Tout est enseignement. Tout est déclencheur d'éveil, de jour en jour, là, ici et maintenant. Si l'Inde est secrète, elle est femme aussi, divine énergie, shakti, de là ce titre qui veut dire bien plus qu'il n'y paraît dans son « émerveillante banalité » pour reprendre le terme si beau de Krishnamurti. Et puis la force et la beauté de la femme, ne résident-elles pas aussi en son mystère, en son « secret » ? Puisse ce livre en témoigner et lui rendre hommage ». Il y a une quinzaine de photographies de jeunes femmes indienne et la troisième partie de l'ouvrage consiste en des recettes indiennes rédigées par son épouse Catherine.
Patrick Mandala cite encore Jiddu Krishnamurti avec cette sentence ambigüe, faite de multiples tiroirs : « La beauté est là où vous n'êtes pas ». Il cite également beaucoup Swâmî Prâjnanpad et de nombreux autres sages hindous.
Mais ce n'est pas tout à fait le sujet du livre, avec son titre évocateur. Pour l'expliquer, je reprendrais encore les mots de Patrick Mandala :
« L'Inde, comme le Tibet, nous apprend que la santé du corps passe avant tout par une juste connaissance de son propre corps et de soi-même. le mot sanskrit âyurveda ne signifie-t-il pas « Science de la vie » ? Tout est dit.
Dans toute société traditionnelle – indienne, tibétaine, chinoise, amérindienne ou africaine – la médecine, l'art de guérir comme de prévenir n'est jamais séparé de la vie intérieure, du spirituel : de la réalité de l'être. Aussi la santé du corps et de l'esprit passe logiquement par des habitudes justes au quotidien : une hygiène de vie, non pas faite de contraintes et d'interdits multiples, mais bien de joie et de plénitude. D'où l'importance donnée aux plantes, aux minéraux, à la nature et à une profonde connaissance de la nature humaine. »
Ainsi Patrick Mandala propose « de pratiquer une certaine hygiène de vie compatible avec la vie moderne qui replace l'individu dans une dimension holistique qui s'appuie sur la connaissance de la nature, sur l'ancienne tradition de la naturopathie indienne et aussi sur le yoga et l'âyurveda » : tout ce que le titre indique.
C'est incroyable comme la civilisation indienne connaît l'être humain et a élaboré un ensemble de pratiques d'hygiène de vie, tant physiologiques que psychiques et spirituelles, bref, un système complet et holistique comme le dit l'auteur.
L'auteur pose une question fondamentale : la « quête est celle de l'Esprit, de ce qui est sans changement, pur et infini. Porter autant d'intérêt à ce qui est changement et impermanence, impur et limité, semble incompatible. Il y a contradiction. Pourquoi ? »
Patrick Mandala n'entend pas imposer LA méthode pour y répondre : chacun la sienne ! Mais il souhaite nous guider, selon son savoir propre, désespérant en silence, peut-être pour nous, occidentaux, qui n'avons plus de vie saine.
Il rappelle que les voies non-dualistes d'Asie prônent le détachement du corps en lui laissant le minimum vital. Mais que l'on peut aussi voir ce corps « comme un moyen précieux de libération ». Patrick Mandala suggère donc que ce « véhicule » est à prendre comme il est, qu'il faut en prendre soin sans s'y attacher, et que nous soyons « témoin » de ce corps que l'on habite, ce qui peut nous mener à « la non-dépendance, à l'éveil et à la plénitude ». Patrick Mandala ajoute, page 42 :
« Nous sommes ce que nous pensons et nous pensons ce que nous sommes, comme nous sommes le résultat de notre nourriture (spirituelle et matérielle) – il n'y a pas l'ombre d'un doute. Cela est vérifiable dans le quotidien ».
La première partie de l'ouvrage se compose ainsi de divers chapitres explorant la connaissance de soi-même. Elle est très riche en enseignements et stimulante intellectuellement, sans se montrer trop lourde car équilibrée. C'est celle qui m'a le plus plu. Les réflexions et intuitions de Patrick Mandala sont subtiles et intelligentes, et séduisantes pour l'esprit en quête de savoir. Il use de sa culture et des citations de nombreux sages hindous tout au long du livre pour nous faire comprendre que tous ces savoirs indiens ont leurs sources dans la spiritualité et dans l'observation de soi.
La seconde partie s'intitule « le retour aux sources » : cette partie est plus technique mais très instructive.
Il y est question de Hatha-Yoga et d'âsana (selon chaque dosha et guna), de Prânâyâma, d'âyurveda, d'alimentation (‘Sarvam Annam' : Tout est nourriture), de naturopathie indienne, de la vision indienne de l'homme (prakriti), en somme les questions et les réponses soulevées par Patrick Mandala dans le titre du livre.
Enfin, la dernière partie aborde l'hygiène alimentaire, et donne des recettes de cuisine âyurvédique (avec ses six saveurs ou rasa : sucré, salé, aigre, astringent, piquant, amer) et végétarienne de l'Inde, rédigée par Catherine Mandala : soit le fameux « Mens sana in corpore sano » ! Que l'on nous a fait oublier en France.
Ainsi, Patrick Mandala ne souhaite rien d'autre – en bon altruiste qu'il est, en nous proposant un exposé des traditions indiennes de l'hygiène de vie – que des solutions à nos vies polluées (que chacun se doit d'adapter à son vécu, car Patrick Mandala n'impose rien) accompagnées de réflexions de fond intelligentes, pour nous aider à mieux vivre – afin que nous ayons une meilleure vie, plus équilibrée et plus saine.
Ce livre c'est une sorte de « Guide de santé indienne ». Patrick Mandala offre beaucoup de citations, mais nous rappelle régulièrement de les méditer.
Patrick Mandala nous exhorte également à « étendre la Conscience », car « tout est Changement » : une longue quête vers soi ! Il cite aussi quelques antiques grecs :
Platon qui disait : « il n'est pas possible de guérir le corps sans traiter l'esprit ».
Plutarque : « Optons pour une vie saine et les habitudes (ou règles) nous la rendrons agréable ».
Hippocrate : « Nous creusons notre propre tombe avec nos dents ».
Voilà donc un bel ouvrage de Patrick Mandala, qui connaît bien son sujet : à savoir l'Inde et ses traditions d'hygiène holistique. L'Inde propose tout ce qu'il faut pour avoir un esprit sain dans un corps sain, ce qui peut nous conduire à devenir saint. Yoga, Âyurveda, Naturopathie indienne, cuisine végétarienne et âyurvédique, et enfin nourriture spirituelle, font de ce livre un véritable gui de santé indienne que peut s'approprier le lecteur pour améliorer sa santé globale dans ce monde de fou. On comprend grâce à Patrick Mandala qu'il existe une vie saine : celle, ancestrale, des traditions indiennes. Faites-les vôtres, ou non.
En tous cas je vous en recommande vivement sa lecture, car elle est rassasiante, nourrissante, subtile et savoureuse ! Merci Patrick Mandala !
Bonne et très agréable lecture !
ZUIHÔ
Lien : https://livresbouddhistes.co..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00

Citations et extraits (10) Voir plus Ajouter une citation
LivresBouddhistesZuiHoLivresBouddhistesZuiHo   19 novembre 2019
L’Inde, comme le Tibet, nous apprend que la santé du corps passe avant tout par une juste connaissance de son propre corps et de soi-même. Le mot sanskrit âyurveda ne signifie-t-il pas « Science de la vie » ? Tout est dit.
Dans toute société traditionnelle – indienne, tibétaine, chinoise, amérindienne ou africaine – la médecine, l’art de guérir comme de prévenir n’est jamais séparé de la vie intérieure, du spirituel : de la réalité de l’être. Aussi la santé du corps et de l’esprit passe logiquement par des habitudes justes au quotidien : une hygiène de vie, non pas faite de contraintes et d’interdits multiples, mais bien de joie et de plénitude. D’où l’importance donnée aux plantes, aux minéraux, à la nature et à une profonde connaissance de la nature humaine.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
DanieljeanDanieljean   27 juin 2020
Nous sommes ce que nous pensons et nous pensons ce que nous sommes, comme nous sommes le résultat de notre nourriture (spirituelle et matérielle) – il n’y a pas l’ombre d’un doute. Cela est vérifiable dans le quotidien.
Commenter  J’apprécie          20
LivresBouddhistesZuiHoLivresBouddhistesZuiHo   19 novembre 2019
Tout est enseignement. Tout est déclencheur d’éveil, de jour en jour, là, ici et maintenant. Si l’Inde est secrète, elle est femme aussi, divine énergie, shakti, de là ce titre qui veut dire bien plus qu’il n’y paraît dans son « émerveillante banalité » pour reprendre le terme si beau de Krishnamurti. Et puis la force et la beauté de la femme, ne résident-elles pas aussi en son mystère, en son « secret » ? Puisse ce livre en témoigner et lui rendre hommage.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
LivresBouddhistesZuiHoLivresBouddhistesZuiHo   19 novembre 2019
Nous sommes ce que nous pensons et nous pensons ce que nous sommes, comme nous sommes le résultat de notre nourriture (spirituelle et matérielle) – il n’y a pas l’ombre d’un doute. Cela est vérifiable dans le quotidien.
Commenter  J’apprécie          10
LivresBouddhistesZuiHoLivresBouddhistesZuiHo   19 novembre 2019
Patrick Mandala propose « de pratiquer une certaine hygiène de vie compatible avec la vie moderne qui replace l’individu dans une dimension holistique qui s’appuie sur la connaissance de la nature, sur l’ancienne tradition de la naturopathie indienne et aussi sur le yoga et l’âyurveda »
Commenter  J’apprécie          00

Livres les plus populaires de la semaine Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

La littérature indienne : etes-vous intouchable ?

Quel est le nom de l'ancienne propriétaire de la maison qu'occupe le couple dans "Loin de Chandigarh" de Tarun Tejpal ?

Fizz
Karine
Catherine
Angela

10 questions
88 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature indienne , indeCréer un quiz sur ce livre