AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
Éditeur : M éditeur (01/01/2011)
Résumé :
Suite à la crise financière de 2008, au moment où on redé­couvre la pertinence des analyses marxistes de la crise, au moment surtout où l’humanité est confrontée au réchauffement climatique et aux bouleversements des écosystèmes, Ernest Mandel rappelle que connaître les conditions sociales, économiques et politiques qui déterminent le cours de l’histoire, c’est aussi se donner les moyens de lutter contre ces mêmes conditions, lesquelles sont basées à la fois sur l’e... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
de
  30 janvier 2012
Deux remarques préalable au livre paru chez ce nouvel éditeur québécois (http://www.editionsm.info/ ).
En France, sur la dernière page d'un livre figure une indication « imprimé par » suivi du nom de l'imprimerie, ici il est mentionné « par les travailleuses et les travailleurs de l'imprimerie », soit la reconnaissance du travail humain et non son invisibilisation.
La couverture reproduit un tableau de Jules Adler : La grève au Creusot de 1899. Il s'agit d'un choix judicieux car le marxisme est inséparable des luttes des salarié-e-s. « Il s'est déployé dans le cadre du mouvement ouvrier et de la lutte des classes » comme l'indique Richard Poulin dans son introduction qui insiste sur « Les visions du monde des classes sociales ainsi que celles liées aux rapports sociaux de sexe, aux relations ethnico-nationales et racialisées conditionnent non seulement la dernière étape de la recherche scientifique, l'interprétation des faits, la formulation des théories, mais le choix même de l'objet d'étude, la définition de ce qui est essentiel et de ce qui est accessoires, les questions que l'on pose à la réalité ; en un mot, la problématique de la recherche. »
Lorsque j'ai lu ce texte en 1986, j'avais trouvé qu'il contournait une partie des questionnements nécessaires à la revitalisation de la pensée critique.
Je remercie Richard de m'avoir inciter à une nouvelle lecture, à reprendre cette application de l'interprétation matérialiste de l'histoire au marxisme lui-même.
Le livre d'Ernest Mandel est un résumé plus qu'honorable de la place du marxisme dans la pensée, c'est aussi une synthèse ouverte, contre les lectures universitaires ou contre les déformations dogmatiques des partis communistes et des institutions bureaucratiques des pays du socialisme, hier, réellement existants.
Pour autant le débat sur le caractère scientifique du marxisme reste ouvert. J'aurais plus particulièrement souligné les apports en termes de critique de l'économie politique, dont les débats autour du fétichisme de la marchandise et du travail abstrait.
Plan de l'ouvrage :
Le contexte historique général
Les caractéristiques fondamentales du marxisme
La transformation des sciences sociales par le marxisme
Le dépassement du socialisme utopique
La transformation prolétarienne de l'action et de l'organisation révolutionnaires
La fusion du mouvement ouvrier réel et du socialisme scientifique
L'itinéraire personnel de Marx et d'Engels
Réception et diffusion du marxisme dans le monde
Sur la base de cet écrit, il est possible, nécessaire, d'interroger certains concepts, certaines lacunes, certaines incomplétudes, certaines erreurs. Et d'enrichir évidement avec, entre autres, les théorisations des courants féministes radicaux ou les travaux sur l'écologie et les expériences d'auto-organisation, de mobilisation diversifiées des couches populaires d'ici et d'ailleurs.
Je ne signale donc que quelques points particulièrement problématiques :
La détermination en dernière instance de l'ensemble des rapports sociaux par les rapports de production, qui sous estime les « épaisseurs » concrètes des rapports sociaux. Par ailleurs l'en dernière instance a permis de justifier toutes sortes de théorisations.
La notion de communisme primitif, qui outre une mythification de ce que pouvaient être les relations entre les êtres humains, projette une ombre saugrenue sur le futur émancipateur.
Les concepts de superstructure et d'infrastucture ne me semblent pas pertinents pour analyser les conditions matérielles des rapports sociaux.
Une certaine naturalisation de l'histoire et ces rejetons nécessités historiques ou progrès historique.Comme l'aimait à le rappeler Daniel Bensaïd « L'histoire ne fait rien ».
sans oublier le concept de dictature du prolétariat et de manière générale, une simplification des conditions et des possibilités de l'organisation très très future de l'auto-émancipation organisée des individu-e-s.
Prendre au sérieux les apports de Marx nécessite en permanence d'interroger et de réinterroger les nouvelles réalités et les nouvelles expériences. C'est ce que faisait Ernest Mandel, avec plus ou moins d'audace.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20

Citations et extraits (1) Ajouter une citation
dede   06 décembre 2011
Les visions du monde des classes sociales ainsi que celles liées aux rapports sociaux de sexe, aux relations ethnico-nationales et racialisées conditionnent non seulement la dernière étape de la recherche scientifique, l’interprétation des faits, la formulation des théories, mais le choix même de l’objet d’étude, la définition de ce qui est essentiel et de ce qui est accessoires, les questions que l’on pose à la réalité ; en un mot, la problématique de la recherche.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10

Video de Ernest Mandel (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Ernest Mandel
Ernest Mandel a été l'un des marxistes les plus novateurs de la deuxième moitié du XXe siècle, "Militant professionnel", il a mis toute sa force, son savoir et sa vaste culture au service de la lutte pour le socialisme, dans la construction d'un parti révolutionnaire et de la Quatrième Internationale. Parallèlement, il a développé une activité intellectuelle incessante et a écrit de nombreux livres: "Le traité d'économie marxiste", "La contribution de Trotsky au marxisme", "Le troisième âge du capitalisme"... Ce documentaire retrace la vie de Mandel et par la même occasion 60 ans de lutte : de la guerre civile en Espagne jusqu'à la chute du mur, en passant par l'Algérie, le Che, le Vietnam, la grève générale 60-61, Mai 68, le Portugal...
+ Lire la suite
autres livres classés : marxismeVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox


Lecteurs (3) Voir plus




Quiz Voir plus

Philo pour tous

Jostein Gaarder fut au hit-parade des écrits philosophiques rendus accessibles au plus grand nombre avec un livre paru en 1995. Lequel?

Les Mystères de la patience
Le Monde de Sophie
Maya
Vita brevis

10 questions
320 lecteurs ont répondu
Thèmes : spiritualité , philosophieCréer un quiz sur ce livre