AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
EAN : 9782253259619
384 pages
Le Livre de Poche (24/04/2019)
4.31/5   1999 notes
Résumé :
Alors qu'il s'apprête à vivre le plus beau moment de sa vie avec la naissance de sa fille, Antoine est confronté au plus horrible des drames : la mort de sa femme durant l'accouchement. Anéanti par la perte de celle qu'il aimait plus que tout, Antoine a du mal à créer du lien avec son bébé jusqu'à ce qu'il embauche Rose, une pétillante jeune femme à l'irrésistible joie de vivre, pour s'occuper du nourrisson.

Parviendra-t-elle à aider Antoine à se révé... >Voir plus
Que lire après La mélancolie du kangourouVoir plus
Critiques, Analyses et Avis (339) Voir plus Ajouter une critique
4,31

sur 1999 notes
La mélancolie du kangourou de Laure Manel - Roman - Édition Michel Lafon.
Lu en janvier 2019. Livre offert par ma fille cadette à Noël.

Une histoire où le drame et la joie sont mêlés de très près, la mort et la vie. Antoine et Raphaëlle s'adorent, ils sont comblés, une nouvelle petite vie va poindre au jour. Tout va bien. Puis, contre toute attente, Raphaëlle meurt en mettant leur petite fille au monde, Antoine est dévasté, au point que plus rien ne compte autour de lui que son chagrin. La petite s'appelle Lou, prénom que sa maman qu'elle ne connaîtra pas avait choisi pour elle. Antoine perd pied, mais il faut s'occuper de Lou et il n'en a pas le courage, il lui en veut quelque part d'être là alors que sa femme n'est plus "Il n'est pas loin de penser qu'elle lui a pris ce qu'il avait de plus cher.. Pour l'instant, il ne veut pas s'en occuper... même pas la toucher (pge 27). C'est alors qu'il engage Rose, jeune et pétillante étudiante, la vingtaine, qui rêve de faire de la danse son métier. Rose aussi a souffert dans sa jeune vie.
Elle s'attache à cette toute petite sans maman, et s'en occupe jour et nuit.
Rose s'en occupera durant deux années. Antoine s'en remet complètement à elle, Rose tente de son mieux d'attirer l'intérêt d'Antoine vers sa fille.
Elle y arrivera et après bien des moments difficiles, de belles et moins belles rencontres, des départs et des retours, Antoine ouvre enfin les yeux, découvre toute la richesse que lui apporte sa toute petite fille Lou.
Un roman de 348 pages riches de sentiments et d'émotions, un roman de résilience, un roman qui nous dit que la vie est la plus forte.
J'ai beaucoup aimé.
Commenter  J’apprécie          14111
Comme j'ai aimé ce roman !
Comme j'ai aimé ce kangourou de père impuissant.
Comme j'ai aimé cette mélancolie de l'amour enfoui.
Comme j'ai aimé Rose, cette fée au grand coeur et cette petite Lou, petit bébé innocent.

Après s'être épanchée sur la délicatesse du homard, Laure Manel se penche ici sur la mélancolie du kangourou avec cette même idée de résilience en toile de fond ou comment une rencontre peut guérir les blessures de l'âme.

Antoine a 36 ans quand il devient père et orphelin le même jour lorsque sa tendre Raphaëlle décède des complications de l'accouchement. Antoine est dévasté. S'occuper de sa fille en plein deuil de son épouse, c'est impossible pour lui. Il en veut à Lou, il en veut à la terre entière de ne pas le laisser tranquille, de ne pas le laisser pour mort devant l'effroyable absence de celle qu'il aime tant. Simone, sa mère se rend compte qu'Antoine ne pourra s'occuper de sa fille, il lui faut de l'aide. Et c'est ainsi qu'ils engagent Rose, une jeune fille bien dans sa peau qui ne demande pas mieux de joindre l'utile à l'agréable en s'occupant du jeune nourrisson. La place de Rose dans cette maison mortuaire devient vite indispensable. Antoine délaisse sa fille, il se noie dans le chagrin pendant que Rose s'occupe, le coeur serré, de Lou. Elle la berce, la nourrit, lui sourit, bref elle lui offre tout ce qu'une mère aimante est censée offrir à son bébé. Sans prendre la place de mère, sans juger le père, elle endosse à 22 ans le plus grand rôle de sa vie.

Ce roman aérien est doux, touchant, sensible, relevant de délicates questions existentielles sur le deuil, la reconstruction, l'amour paternel, la résilience, la patience et surtout il offre un beau regard pétillant sur l'essentiel de la vie à travers les yeux d'une jeune fille pétillante et combien vivante.

La mélancolie du kangourou c'est le rendez vous de la mort avec la vie.
C'est un paradis en enfer. C'est des yeux qui s'ouvrent tout doucement sur la pointe des pieds. C'est un éblouissant hommage à la vie après un drame.

À lire sans modération pour se sentir léger comme une plume.
Commenter  J’apprécie          1089
Un kangourou. Mélancolique donc. Pourquoi pas ?

Il faut tout de même que je dise la vérité. Je suis passé plusieurs fois devant ce titre et plusieurs fois, j'ai été agacé. le sentiment de voir un éditeur surfer sur une mode initiée par Madame Pancol et ses crocodiles, tortues et autres écureuils. En m'intéressant à la bibliographie de Laure Manel, je vois que les homards étaient aussi de la partie dans un précédent ouvrage.

Et puis, je me secoue un peu les puces. Un peu comme un chien. le réveil du shi tzu. Cela ferait un titre de roman acceptable. (Je plaisante)

Il faut lire un livre, une plume pour se faire un avis. J'ai déjà plusieurs fois été agréablement surpris par le passé.

Je débute alors l'histoire d'Antoine, le fameux kangourou. Qui en fait n'en est pas un, hein, on n'est pas sur un livre animalier … Antoine vit en même temps le plus beau jour et le pire jour de sa vie lorsque sa femme donne naissance à leur petite fille et en meurt. Ca part plutôt mal. Et l'image de kangourou mélancolique qui va devoir porter seul cette enfant prend tout son sens.

J'aime les histoires tendres et cette histoire de résilience où Antoine va devoir avancer sans la femme qu'il a tant aimé m'a touché. Rose, nounou et bonne fée à la fois, va alors entrer dans la vie du papa esseulé et du bébé pour mettre un peu de sa lumière dans leur vie. Pour tenter de ramener le père vers sa petite fille.

On tient là une jolie lecture pleine de jolis sentiments et de sourires. Il ne sera pas question ici de grandes envolées littéraires mais de jolis moments d'humanité. Et ça fait chaud au coeur.

Le chemin du deuil d'Antoine est très bien retranscrit. Il y a de la vérité dans cette histoire. La plume de Laure Manel, sensible et délicate, offre un beau portrait d'humanité. Un roman d'amour et de chagrin qui entraîne le lecteur dans son sillage.

Donc oui un kangourou. Mélancolique. le titre colle parfaitement au roman.

Et fait taire ma mauvaise langue.

Lien : https://labibliothequedejuju..
Commenter  J’apprécie          715
Voici un beau roman sensible, tendre et attachant, à la fois délicat et mélancolique.

Antoine perd sa femme Raphaëlle lorsqu'elle donne naissance à leur petite fille Lou.
Désarroi, douleur, sidération , paralysie des sentiments, fuite éperdue dans le travail au quotidien, repli sur soi et pas un regard sur Lou......
Heureusement la mére d'Antoine, Simone supplée à tout au début....


Antoine fixe le portrait géant de Raphaëlle dans son salon, réalisé et offert lors d'un de ses anniversaires: hommage à la disparue, fuite dans la douleur, peine indicible , regard vide et glacial sur son entourage.
Simone accomplit ses tâches patiemment et veille sur Lou avec amour même si celle- ci pleure souvent .
Bientôt Simone doit rentrer à Bordeaux aux côtés de son mari.
Antoine , par la force des choses engage une jeune fille de vingt ans , Rose, en attente d'entrer dans une école de danse à Londres.....
Elle est fraîche, pleine de vie , pétillante , attachante, garde ses distances avec son patron , s'occupe à la perfection du nourrisson et s'attache à elle ...
Anéanti , Antoine trouvera t- il un jour le coeur de sa fìlle ?
Se révèlera t- il un jour comme pére et se reconstruira t-il ?
L'auteur porte un regard émouvant et sensible, doux et fort, pénétré de résilience sur la vie et décrit avec délicatesse les aléas de l'existence, les chutes brutales , les épreuves et le chagrin irrépressible...
Une belle histoire de vie, optimiste, pétrie de douleur, d'espoir et d'amour facile à lire. Elle fait du bien et montre comment on peut se reconstruire, se relever d'un drame si douloureux soit- il. Combien une rencontre peut nous apporter. ....
Comment on peut aimer la vie malgré tout ce qu'elle peut nous prendre ....Moi même je l'ai vécu dans mon entourage très proche. .....Il n'est jamais trop tard pour réapprendre à aimer....
Ce livre est une rencontre de hasard ....à la Médiathéque ....
Je ne connais pas l'auteur, j'ai vraiment apprécié son travail, une lecture pétrie d'émotions , de charme et de sensibilité !
Entre deux ouvrages plus compliqués !




Commenter  J’apprécie          647
Lecture douce et dramatique.

On y fait la connaissance d'Antoine, qui devient le même jour père et veuf, puis de Rose, engagée comme fille au pair par ce dernier pour s'occuper du nouveau-né.

Dès le début, je n'ai pu m'empêcher de faire le rapprochement avec « La vie en chantier » de Pete Fromm, roman magnifique sur la reconstruction d'un homme qui apprend à devenir père en même temps qu'il doit faire le deuil de sa femme. Et je dois dire que ça m'a perturbée un certain temps, n'arrivant pas à y faire abstraction, et surtout rien ne pouvant égaler la sublime plume de Pete Fromm. Pourtant, ici, l'intrigue prend un tout autre chemin. Là où l'on voyait le héros de Pete Fromm s'accrocher à son bébé comme à une bouée, négligeant tout le reste, on voit totalement l'inverse chez celui de Laure Manel : tenant sa fille en partie responsable de la disparition de l'amour de sa vie, c'est à peine s'il la regarde, la prendre dans ses bras n'en parlons même pas, au point de la confier presque H24 à une jeune étudiante.

On assiste ainsi, petit à petit, à la transformation d'une relation entre le père et la fille d'abord compliquée et douloureuse en une relation de moins en moins maladroite et de plus en plus touchante. Rose y sera pour beaucoup évidemment. Malgré son jeune âge, elle saura transmettre et partager des souffles de vie, des petits bonheurs, qui aideront le papa à sortir la tête de l'eau, à réapprendre à vivre, et ainsi à aimer son enfant.

La plume de Laure Manel n'étant absolument pas comparable avec celle de Pete Fromm, je ne m'y essaierai même pas. Elle écrit plutôt bien, simplement, sans envolées particulières. Je déplore un peu le temps au présent et les phrases d'un style peut-être un peu trop scolaire, mais ça se laisse lire agréablement.

L'histoire est plutôt émouvante, certains passages ont même parfois failli me mettre la larme à l'oeil. Elle coule doucement, sans précipitation, nous laissant le temps d'apprivoiser les deux protagonistes principaux, qu'on finit par s'attacher. On en devine assez tôt le dénouement, on s'en doute tout du moins, mais là encore il faut attendre que les noeuds au coeur et à l'âme se défassent un à un pour qu'il ait lieu. J'ai aimé cette douceur et cette tendresse dans cette douleur de moins en moins insupportable.

Le temps fait son oeuvre et c'est joliment retranscrit ici.

Je n'étais pas très à l'aise au début, et ça a mis un peu de temps à se dissiper. J'ai finalement été très touchée par cette histoire de résilience. J'entame d'ailleurs la suite sur le champ.
Commenter  J’apprécie          5619

Citations et extraits (107) Voir plus Ajouter une citation
-Lou....repond-il d'une voix blanche.
Le prénom est sorti tout seul.
C'est celui qu'aurait voulu Raphaëlle.
Commenter  J’apprécie          10
–Devant ce panorama aussi, vous êtes blasé ?
–Pourquoi dis-tu cela ? demande-t-il, étonné.
–Vous ne regardez pas…
–Je le connais par cœur.
–Ah oui ? Mais ces nuages en troupeau, là-bas, par lesquels le soleil fuse difficilement, ils n’étaient pas là la dernière fois que vous êtes venu, si ?
Il trouve sa remarque étonnante plus qu’insolente, et regarde ce qu’elle lui désigne avec son doigt.
–Et ces oiseaux qui tournoient ? Et ce tapis de fleurs violettes ? Est-ce que ça sentait la même odeur ? Est-ce que vous entendiez aussi siffler les marmottes ?
Antoine n’a même pas prêté attention à tout cela.
–Vous qui n’avez jamais le temps… Pourquoi ne le prendriez-vous pas maintenant pour apprécier ce qui vous entoure comme il se doit?
Commenter  J’apprécie          420
Ses yeux sont secs et ses larmes, intérieures, sont glacées. En apnée, il avance vers le lit de mort. Il tend sa main, secouée de tremblements, vers celle de Raphaëlle à la parfaite immobilité. Aucun souffle de vie ne parcourt plus ses cellules, mais sa main n'est pas encore froide. Il la prend, la serre, et sa bouche se tord de douleur au contact de son aimée disparue. Des larmes déferlent sur ses joues et bientôt les sanglots agitent son corps voûté. Il voudrait s'effondrer sur elle. Est-ce la bienséance ou la pudeur qui le fait renoncer ? Il se maintient autant qu'il le peut. Pleure le plus silencieusement possible, mais ses cordes vocales vibrent d'un chagrin incommensurable.
Commenter  J’apprécie          322
Il se met à pleurer en revoyant le moment où il s’est assis à son bureau et qu’il a vu le cadre avec la photo de Rapha qui lui sourit. Elle le lui avait offert quelque temps après leur rencontre. Sur la photo, elle tient une ardoise d'écolier où il est écrit « Est-ce que tu m’aimes comme je t’aime ? ». Il lui avait répondu par un cadre photo qu’elle avait à son tour posé sur son bureau, où il tenait le même type d’écriteau et où il y avait écrit : « Oui…pour toujours. » Un truc idiot de jeunes amoureux…
Commenter  J’apprécie          330
Que veut-il faire de sa vie ? Il y a peu de temps, il a lu un article qui l'a interpellé. Il s'agissait de la "course à l'avoir" que les jeunes adultes disputent à peu près tous : il faut avoir un métier, avoir une femme ou un mari, avoir une maison, avoir des enfants, peut-être avoir un chien...mais aussi avoir de l'argent. Antoine avait tout ( sauf le chien)...Il a...mais qui est-il ? Vit-il une vie en accord avec son être profond ?
Commenter  J’apprécie          280

Videos de Laure Manel (21) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Laure Manel
Pour sa sixième édition, le Prix des lecteurs Babelio a une nouvelle fois récompensé 10 livres dans 10 genres différents, lors d'une soirée de remise des prix avec pour thème 'Le Crime de l'Orient-Express' d'Agatha Christie. Félicitations aux lauréats et un grand merci aux 16 000 votants !
Retrouvez ici les 100 sélectionnés pour le Prix 2024, ainsi que les 10 lauréats par catégorie : https://www.babelio.com/prix-babelio Plus de détails sur le Prix Babelio : https://www.babelio.com/article/2355/Prix-Babelio--Decouvrez-les-laureats
Et voici les lauréats dans les 10 catégories :
- Manga : Hayao Miyazaki pour le Voyage de Shuna (Sarbacane) - Imaginaire : R. F. Kuang pour Babel (De Saxus) - Jeunesse : Titiou Lecoq pour Les femmes aussi ont fait L Histoire (Les Arènes) - Non-fiction : Thomas Pesquet pour Ma vie sans gravité (Flammarion) - Polar & Thriller : Freida McFadden pour Les Secrets de la femme de ménage (City éditions) - Littérature étrangère : Ken Follett pour Les Armes de la lumière (Robert Laffont) - Roman d'amour : Rebecca Yarros pour Fourth Wing (Hugo Roman) - Jeune adulte : Clara Héraut pour L'Effet boule de neige (Hachette Romans) - Bande dessinée : Manu Larcenet pour La Route (Dargaud) - Littérature française : Laure Manel pour Cinq coeurs en sursis (Michel Lafon)
Abonnez-vous à la chaîne Babelio : http://bit.ly/2S2aZcm Toutes les vidéos sur http://bit.ly/2CVP0zs
Retrouvez nos rencontres passées et à venir, et inscrivez-vous juste ici : https://www.babelio.com/article/1939/Retrouvez-toutes-nos-rencontres-dauteurs-et-inscr Suivez-nous pour trouver les meilleurs livres à lire : Babelio, le site : https://www.babelio.com/ Babelio sur Twitter : https://twitter.com/babelio Babelio sur Facebook : https://www.facebook.com/babelio/ Babelio sur Instagram : https://www.instagram.com/babelio_/
+ Lire la suite
autres livres classés : deuilVoir plus
Les plus populaires : Littérature française Voir plus


Lecteurs (5088) Voir plus



Quiz Voir plus

La délicatesse du homard

Où se déroulent les événements de l'histoire ?

Dans un hôtel
Dans un centre équestre
Dans une ferme
Dans un château

10 questions
42 lecteurs ont répondu
Thème : La délicatesse du homard de Laure ManelCréer un quiz sur ce livre

{* *} .._..