AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
Éditeur : Michel Lafon (03/05/2018)

Note moyenne : 4.24/5 (sur 82 notes)
Résumé :
Alors qu'il s'apprête à vivre le plus beau moment de sa vie avec la naissance de sa fille, Antoine est confronté au plus horrible des drames : la mort de sa femme durant l'accouchement. Anéanti par la perte de celle qu'il aimait plus que tout, Antoine a du mal à créer du lien avec son bébé jusqu'à ce qu'il embauche Rose, une pétillante jeune femme à l'irrésistible joie de vivre, pour s'occuper du nourrisson.

Parviendra-t-elle à aider Antoine à se révé... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (50) Voir plus Ajouter une critique
babounette
  17 janvier 2019
La mélancolie du kangourou de Laure Manel - Roman - Édition Michel Lafon.
Lu en janvier 2019. Livre offert par ma fille cadette à Noël.
Une histoire où le drame et la joie sont mêlés de très près, la mort et la vie. Antoine et Raphaëlle s'adorent, ils sont comblés, une nouvelle petite vie va poindre au jour. Tout va bien. Puis, contre toute attente, Raphaëlle meurt en mettant leur petite fille au monde, Antoine est dévasté, au point que plus rien ne compte autour de lui que son chagrin. La petite s'appelle Lou, prénom que sa maman qu'elle ne connaîtra pas avait choisi pour elle. Antoine perd pied, mais il faut s'occuper de Lou et il n'en a pas le courage, il lui en veut quelque part d'être là alors que sa femme n'est plus "Il n'est pas loin de penser qu'elle lui a pris ce qu'il avait de plus cher.. Pour l'instant, il ne veut pas s'en occuper... même pas la toucher (pge 27). C'est alors qu'il engage Rose, jeune et pétillante étudiante, la vingtaine, qui rêve de faire de la danse son métier. Rose aussi a souffert dans sa jeune vie.
Elle s'attache à cette toute petite sans maman, et s'en occupe jour et nuit.
Rose s'en occupera durant deux années. Antoine s'en remet complètement à elle, Rose tente de son mieux d'attirer l'intérêt d'Antoine vers sa fille.
Elle y arrivera et après bien des moments difficiles, de belles et moins belles rencontres, des départs et des retours, Antoine ouvre enfin les yeux, découvre toute la richesse que lui apporte sa toute petite fille Lou.
Un roman de 348 pages riches de sentiments et d'émotions, un roman de résilience, un roman qui nous dit que la vie est la plus forte.
J'ai beaucoup aimé.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          11611
Ladybird123
  13 octobre 2018
Comme j'ai aimé ce roman !
Comme j'ai aimé ce kangourou de père impuissant.
Comme j'ai aimé cette mélancolie de l'amour enfoui.
Comme j'ai aimé Rose, cette fée au grand coeur et cette petite Lou, petit bébé innocent.
Après s'être épanchée sur la délicatesse du homard, Laure Manel se penche ici sur la mélancolie du kangourou avec cette même idée de résilience en toile de fond ou comment une rencontre peut guérir les blessures de l'âme.
Antoine a 36 ans quand il devient père et orphelin le même jour lorsque sa tendre Raphaëlle décède des complications de l'accouchement. Antoine est dévasté. S'occuper de sa fille en plein deuil de son épouse, c'est impossible pour lui. Il en veut à Lou, il en veut à la terre entière de ne pas le laisser tranquille, de ne pas le laisser pour mort devant l'effroyable absence de celle qu'il aime tant. Simone, sa mère se rend compte qu'Antoine ne pourra s'occuper de sa fille, il lui faut de l'aide. Et c'est ainsi qu'ils engagent Rose, une jeune fille bien dans sa peau qui ne demande pas mieux de joindre l'utile à l'agréable en s'occupant du jeune nourrisson. La place de Rose dans cette maison mortuaire devient vite indispensable. Antoine délaisse sa fille, il se noie dans le chagrin pendant que Rose s'occupe, le coeur serré, de Lou. Elle la berce, la nourrit, lui sourit, bref elle lui offre tout ce qu'une mère aimante est censée offrir à son bébé. Sans prendre la place de mère, sans juger le père, elle endosse à 22 ans le plus grand rôle de sa vie.
Ce roman aérien est doux, touchant, sensible, relevant de délicates questions existentielles sur le deuil, la reconstruction, l'amour paternel, la résilience, la patience et surtout il offre un beau regard pétillant sur l'essentiel de la vie à travers les yeux d'une jeune fille pétillante et combien vivante.
La mélancolie du kangourou c'est le rendez vous de la mort avec la vie.
C'est un paradis en enfer. C'est des yeux qui s'ouvrent tout doucement sur la pointe des pieds. C'est un éblouissant hommage à la vie après un drame.
À lire sans modération pour se sentir léger comme une plume.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          829
Annette55
  03 octobre 2018
Voici un beau roman sensible, tendre et attachant, à la fois délicat et mélancolique.
Antoine perd sa femme Raphaëlle lorsqu'elle donne naissance à leur petite fille Lou.
Désarroi, douleur, sidération , paralysie des sentiments, fuite éperdue dans le travail au quotidien, repli sur soi et pas un regard sur Lou......
Heureusement la mére d'Antoine, Simone supplée à tout au début....

Antoine fixe le portrait géant de Raphaëlle dans son salon, réalisé et offert lors d'un de ses anniversaires: hommage à la disparue, fuite dans la douleur, peine indicible , regard vide et glacial sur son entourage.
Simone accomplit ses tâches patiemment et veille sur Lou avec amour même si celle- ci pleure souvent .
Bientôt Simone doit rentrer à Bordeaux aux côtés de son mari.
Antoine , par la force des choses engage une jeune fille de vingt ans , Rose, en attente d'entrer dans une école de danse à Londres.....
Elle est fraîche, pleine de vie , pétillante , attachante, garde ses distances avec son patron , s'occupe à la perfection du nourrisson et s'attache à elle ...
Anéanti , Antoine trouvera t- il un jour le coeur de sa fìlle ?
Se révèlera t- il un jour comme pére et se reconstruira t-il ?
L'auteur porte un regard émouvant et sensible, doux et fort, pénétré de résilience sur la vie et décrit avec délicatesse les aléas de l'existence, les chutes brutales , les épreuves et le chagrin irrépressible...
Une belle histoire de vie, optimiste, pétrie de douleur, d'espoir et d'amour facile à lire. Elle fait du bien et montre comment on peut se reconstruire, se relever d'un drame si douloureux soit- il. Combien une rencontre peut nous apporter. ....
Comment on peut aimer la vie malgré tout ce qu'elle peut nous prendre ....Moi même je l'ai vécu dans mon entourage très proche. .....Il n'est jamais trop tard pour réapprendre à aimer....
Ce livre est une rencontre de hasard ....à la Médiathéque ....
Je ne connais pas l'auteur, j'ai vraiment apprécié son travail, une lecture pétrie d'émotions , de charme et de sensibilité !
Entre deux ouvrages plus compliqués !


+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          507
sylvaine
  31 mai 2018
La mélancolie du kangourou de Laure Manel , Editions Michel Lafon , mai 2018. est un roman touchant , mélancolique et plein d'espoir . Laure Manel parle ici de résilience et elle le fait bien . Antoine et Raph , un couple heureux, épanoui, aimant. et puis le drame . La maman meurt lors de l'accouchement . le monde d'Antoine s'effondre, Lou sa fille l'indiffère . Sa seule échappatoire reprendre au plus vite son activité professionnelle et espérer noyer sa douleur dans le travail . Mais voilà que faire de Lou ? C'est comme cela que Rose, une toute jeune fille , entre dans sa vie et surtout dans celle de Lou. Elle sera la nounou mais ne deviendra t'elle pas pour Lou plus encore?. Des jours avec mais surtout des jours sans . ..
Un bien joli texte à la fois plein de violence, de chagrin ,de colère et de douceur et d'espoir. Je vous laisse en compagnie d'Antoine, de Rose, de Lou et de tous ceux et celles qui les entourent .Un roman qui saura combler de très nombreux lecteurs .
Un grand merci aux Editions Michel Lafon via NetGalley pour ce partage.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          230
violaine124
  04 avril 2018
Lorsque l'on découvre le nouveau roman d'un auteur qu'on connaît déjà c'est parfois relativement délicat.
Il y a cette phase de doute « sera-t-il à la hauteur ? » « le sujet sera-t-il intéressant ? » « l'auteur a-t-il changé de style ? » etc… autant de questions qui, si elle se balaient dès les premières pages, sont pour moi très bon signe !
Ce n'est pas pour rien que je vous dis cela. J'ai retrouvé la plume de Laure Manel pour son nouveau roman 😉
Et le charme a de nouveau opéré. Chaque nouveau roman de Laure franchit de nouvelles barrières, chaque nouveau roman fait preuve d'une évolution dans son écriture, de profondeur aussi et apporte donc au lecteur des sensations encore plus fortes.
Les premières pages sont réellement poignantes et laissent présager une lecture touchante, marquante et riche d'émotions.
Rose et Antoine, les personnages principaux de son histoire sont des êtres humains blessés par la vie. Antoine on le sait dès le départ, vit un moment crucial de sa propre existence. Rose est bien plus mesurée dans son quotidien mais elle renferme elle aussi son secret. Ensemble ils vont évoluer pour apporter à Lou, la petite fille de Antoine, une vie douce qu'elle mérite amplement.
A leur manière, ils transmettent chacun des messages forts, bienveillants et sources d'espoir. La vie n'est pas un chemin simple, des obstacles jalonnent automatiquement les jours, les mois, les années. Ce qui est le plus important c'est ce dont on est capable d'en faire. Tirer les leçons, garder en mémoire ce qui nous a fait grandir, savoir aller de l'avant. Ce roman est un exemple formidable de résilience, il met en lumière ce qui parfois nous bouche la vue. Les personnes qui sont autour de nous ne sont pas là par hasard, j'en suis persuadée et Laure aussi apparemment …
Retrouver ce qui fait partie de mes valeurs humaines dans ce roman a été un moment incroyable de lecture, les réactions de Antoine, normales surement par ce qu'il vit, mais surtout celle de Rose sont justes magnifiques… et c'est à elle que je me suis identifiée, la sensation de la connaître, d'être un peu elle par moment, et cet élan d'amour envers Lou, cette petite fille qui démarre la vie de manière singulière sont des preuves que Rose est à sa place. Parfois on doute de nos sentiments, de nos réactions, de notre envie de faire ou dire et puis un jour on sait qu'on doit être là et qu'on est au bon endroit au bon moment.
Ce livre m'a un peu fait penser au Petit prince car tel le Renard, Antoine et Lou se sont laissés apprivoiser en douceur par une « Petite princesse »…
"Mais si tu m'apprivoises, nous aurons besoin l'un de l'autre. Tu seras pour moi unique au monde. Je serai pour toi unique au monde."
Je suis admirative de l'écriture de Laure Manel car elle sait poser les mots justes pour chaque situation. Les premières pages sont relativement éprouvantes et pourtant je sais qu'ensuite elle va nous donner ce petit coup de pouce pour voir l'avenir sereinement. Ce n'est pas donné à tous les auteurs de pouvoir transmettre l'espoir, l'optimisme !
C'est une lecture qui m'a bouleversée car elle est remplie d'émotions diverses,
C'est une lecture qui m'a passionnée car j'ai trouvé que l'écriture avait gagné en intensité pour nous offrir un roman original et captivant,
C'est une lecture qui m'a conforté dans l'amour de la vie,
C'est une lecture qui a confirmé que l'humain est capable de résilience quand il le faut et même quand il croit ne pas avoir la capacité de le faire.
Un vrai bonheur de lecture !
Lien : https://leslecturesdelailai...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
Citations et extraits (19) Voir plus Ajouter une citation
Ladybird123Ladybird123   13 octobre 2018
–Devant ce panorama aussi, vous êtes blasé ?
–Pourquoi dis-tu cela ? demande-t-il, étonné.
–Vous ne regardez pas…
–Je le connais par cœur.
–Ah oui ? Mais ces nuages en troupeau, là-bas, par lesquels le soleil fuse difficilement, ils n’étaient pas là la dernière fois que vous êtes venu, si ?
Il trouve sa remarque étonnante plus qu’insolente, et regarde ce qu’elle lui désigne avec son doigt.
–Et ces oiseaux qui tournoient ? Et ce tapis de fleurs violettes ? Est-ce que ça sentait la même odeur ? Est-ce que vous entendiez aussi siffler les marmottes ?
Antoine n’a même pas prêté attention à tout cela.
–Vous qui n’avez jamais le temps… Pourquoi ne le prendriez-vous pas maintenant pour apprécier ce qui vous entoure comme il se doit?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          350
Ladybird123Ladybird123   12 octobre 2018
Il se met à pleurer en revoyant le moment où il s’est assis à son bureau et qu’il a vu le cadre avec la photo de Rapha qui lui sourit. Elle le lui avait offert quelque temps après leur rencontre. Sur la photo, elle tient une ardoise d'écolier où il est écrit « Est-ce que tu m’aimes comme je t’aime ? ». Il lui avait répondu par un cadre photo qu’elle avait à son tour posé sur son bureau, où il tenait le même type d’écriteau et où il y avait écrit : « Oui…pour toujours. » Un truc idiot de jeunes amoureux…
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          300
babounettebabounette   17 janvier 2019
- Personne ne pourra te remplacer à ses yeux, continue sa mère, visiblement atterrée par l'indifférence de son fils. Tu te leurres complètement !
- Il ne s'agit pas de ça ! Je serai là... Je ne sors pas de sa vie !
- Antoine... C'est tout comme... Elle va se sentir abandonnée... pour la deuxième fois !
Page 47
Commenter  J’apprécie          242
Annette55Annette55   01 octobre 2018
" Il n'y a pas de hasard(s) , il n'y a que des rendez- vous.
La nuit n'est jamais compléte
Il y a toujours puisque je le dis
Puisque je l'affirme
Au bout du chagrin une fenêtre ouverte
Une fenêtre éclairée . "
PAUL ÉLUARD, Derniers Poèmes d' Amour .
Commenter  J’apprécie          230
Mary63Mary63   03 décembre 2018
Parvenus là haut, sur la crête, le panorama est superbe. Elle reste sans voix. Il la regarde, assez content de son petit effet ; Il connaissait bien cette vue sur le massif du Mont-Blanc. Ils retirent leur sac à dos et s'assoient pour pique-niquer………………
- Devant ce panorama aussi vous êtes blasé ?
- Pourquoi dis tu cela ? demande t'il étonné
- Vous ne regardez pas……
- Je le connais par cœur.
- Ah oui ? mais ces nuages en troupeau, là bas, par lesquels le soleil fuse difficilement, ils n'étaient pas là la dernière fois que vous êtes venu, si ?
Il trouve sa remarque étonnante plus qu'insolente, et regarde ce qu'elle lui désigne avec son doigt.
- Et ces oiseaux qui tournoient ? Et ce tapis de fleurs violettes ? Est ce que vous sentait la même odeur ? Est ce que vous entendiez aussi siffler les marmottes ?
Antoine n'a même pas prêté attention à tout cela.
- Vous qui n'avez jamais le temps...pourquoi ne le prendriez vous pas maintenant pour apprécier ce qui vous entoure comme il se doit ? …….Profitez de ce moment……...moi en tout cas, j'ai très envie de profiter de cette chance que vous m'avez donnée de vivre ça.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          21
Videos de Laure Manel (3) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Laure Manel
Découvrez trois sorties littéraires immanquables de juillet dans notre nouvelle vidéo !
---------------------- Les livres dont on vous parle dans cette vidéo : - La mélancolie du kangourou de Laure Manel : http://bit.ly/2lVmsvz - Paris est à nous de Jojo Moyes : http://bit.ly/2uaoL1B - Darkest Minds T1, Rébellion : http://bit.ly/2IY6qKo
Rejoignez notre Bookclub Bookeen : http://bit.ly/2ASauI7 et ne manquez pas notre article sur les 10 immanquables de juillet : http://bit.ly/2NwA4tS
---------------------- Vous pouvez également venir parler littérature et lecture numérique avec nous sur : - Twitter : https://twitter.com/Bookeen - Facebook : https://www.facebook.com/Bookeen - Instagram : https://www.instagram.com/bookeen_cafe/
---------------------- Musique de fond : I Will Not Let You Let Me Down (Instrumental Version) by Josh Woodward (licence CC) http://bit.ly/2qSEksB
+ Lire la suite
Livres les plus populaires de la semaine Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Famille je vous [h]aime

Complétez le titre du roman de Roy Lewis : Pourquoi j'ai mangé mon _ _ _

chien
père
papy
bébé

10 questions
1035 lecteurs ont répondu
Thèmes : enfants , familles , familleCréer un quiz sur ce livre
.. ..