AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
Critiques sur La mélancolie du kangourou (153)
Classer par :   Date   Les plus appréciées  



Ajouter une critique
babounette
  17 janvier 2019
La mélancolie du kangourou de Laure Manel - Roman - Édition Michel Lafon.
Lu en janvier 2019. Livre offert par ma fille cadette à Noël.

Une histoire où le drame et la joie sont mêlés de très près, la mort et la vie. Antoine et Raphaëlle s'adorent, ils sont comblés, une nouvelle petite vie va poindre au jour. Tout va bien. Puis, contre toute attente, Raphaëlle meurt en mettant leur petite fille au monde, Antoine est dévasté, au point que plus rien ne compte autour de lui que son chagrin. La petite s'appelle Lou, prénom que sa maman qu'elle ne connaîtra pas avait choisi pour elle. Antoine perd pied, mais il faut s'occuper de Lou et il n'en a pas le courage, il lui en veut quelque part d'être là alors que sa femme n'est plus "Il n'est pas loin de penser qu'elle lui a pris ce qu'il avait de plus cher.. Pour l'instant, il ne veut pas s'en occuper... même pas la toucher (pge 27). C'est alors qu'il engage Rose, jeune et pétillante étudiante, la vingtaine, qui rêve de faire de la danse son métier. Rose aussi a souffert dans sa jeune vie.
Elle s'attache à cette toute petite sans maman, et s'en occupe jour et nuit.
Rose s'en occupera durant deux années. Antoine s'en remet complètement à elle, Rose tente de son mieux d'attirer l'intérêt d'Antoine vers sa fille.
Elle y arrivera et après bien des moments difficiles, de belles et moins belles rencontres, des départs et des retours, Antoine ouvre enfin les yeux, découvre toute la richesse que lui apporte sa toute petite fille Lou.
Un roman de 348 pages riches de sentiments et d'émotions, un roman de résilience, un roman qui nous dit que la vie est la plus forte.
J'ai beaucoup aimé.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          13011
Ladybirdy
  13 octobre 2018
Comme j'ai aimé ce roman !
Comme j'ai aimé ce kangourou de père impuissant.
Comme j'ai aimé cette mélancolie de l'amour enfoui.
Comme j'ai aimé Rose, cette fée au grand coeur et cette petite Lou, petit bébé innocent.

Après s'être épanchée sur la délicatesse du homard, Laure Manel se penche ici sur la mélancolie du kangourou avec cette même idée de résilience en toile de fond ou comment une rencontre peut guérir les blessures de l'âme.

Antoine a 36 ans quand il devient père et orphelin le même jour lorsque sa tendre Raphaëlle décède des complications de l'accouchement. Antoine est dévasté. S'occuper de sa fille en plein deuil de son épouse, c'est impossible pour lui. Il en veut à Lou, il en veut à la terre entière de ne pas le laisser tranquille, de ne pas le laisser pour mort devant l'effroyable absence de celle qu'il aime tant. Simone, sa mère se rend compte qu'Antoine ne pourra s'occuper de sa fille, il lui faut de l'aide. Et c'est ainsi qu'ils engagent Rose, une jeune fille bien dans sa peau qui ne demande pas mieux de joindre l'utile à l'agréable en s'occupant du jeune nourrisson. La place de Rose dans cette maison mortuaire devient vite indispensable. Antoine délaisse sa fille, il se noie dans le chagrin pendant que Rose s'occupe, le coeur serré, de Lou. Elle la berce, la nourrit, lui sourit, bref elle lui offre tout ce qu'une mère aimante est censée offrir à son bébé. Sans prendre la place de mère, sans juger le père, elle endosse à 22 ans le plus grand rôle de sa vie.

Ce roman aérien est doux, touchant, sensible, relevant de délicates questions existentielles sur le deuil, la reconstruction, l'amour paternel, la résilience, la patience et surtout il offre un beau regard pétillant sur l'essentiel de la vie à travers les yeux d'une jeune fille pétillante et combien vivante.

La mélancolie du kangourou c'est le rendez vous de la mort avec la vie.
C'est un paradis en enfer. C'est des yeux qui s'ouvrent tout doucement sur la pointe des pieds. C'est un éblouissant hommage à la vie après un drame.

À lire sans modération pour se sentir léger comme une plume.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          939
La_Bibliotheque_de_Juju
  10 avril 2019
Un kangourou. Mélancolique donc. Pourquoi pas ?

Il faut tout de même que je dise la vérité. Je suis passé plusieurs fois devant ce titre et plusieurs fois, j'ai été agacé. le sentiment de voir un éditeur surfer sur une mode initiée par Madame Pancol et ses crocodiles, tortues et autres écureuils. En m'intéressant à la bibliographie de Laure Manel, je vois que les homards étaient aussi de la partie dans un précédent ouvrage.

Et puis, je me secoue un peu les puces. Un peu comme un chien. le réveil du shi tzu. Cela ferait un titre de roman acceptable. (Je plaisante)

Il faut lire un livre, une plume pour se faire un avis. J'ai déjà plusieurs fois été agréablement surpris par le passé.

Je débute alors l'histoire d'Antoine, le fameux kangourou. Qui en fait n'en est pas un, hein, on n'est pas sur un livre animalier … Antoine vit en même temps le plus beau jour et le pire jour de sa vie lorsque sa femme donne naissance à leur petite fille et en meurt. Ca part plutôt mal. Et l'image de kangourou mélancolique qui va devoir porter seul cette enfant prend tout son sens.

J'aime les histoires tendres et cette histoire de résilience où Antoine va devoir avancer sans la femme qu'il a tant aimé m'a touché. Rose, nounou et bonne fée à la fois, va alors entrer dans la vie du papa esseulé et du bébé pour mettre un peu de sa lumière dans leur vie. Pour tenter de ramener le père vers sa petite fille.

On tient là une jolie lecture pleine de jolis sentiments et de sourires. Il ne sera pas question ici de grandes envolées littéraires mais de jolis moments d'humanité. Et ça fait chaud au coeur.

Le chemin du deuil d'Antoine est très bien retranscrit. Il y a de la vérité dans cette histoire. La plume de Laure Manel, sensible et délicate, offre un beau portrait d'humanité. Un roman d'amour et de chagrin qui entraîne le lecteur dans son sillage.

Donc oui un kangourou. Mélancolique. le titre colle parfaitement au roman.

Et fait taire ma mauvaise langue.

Lien : https://labibliothequedejuju..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          635
Annette55
  03 octobre 2018
Voici un beau roman sensible, tendre et attachant, à la fois délicat et mélancolique.

Antoine perd sa femme Raphaëlle lorsqu'elle donne naissance à leur petite fille Lou.
Désarroi, douleur, sidération , paralysie des sentiments, fuite éperdue dans le travail au quotidien, repli sur soi et pas un regard sur Lou......
Heureusement la mére d'Antoine, Simone supplée à tout au début....


Antoine fixe le portrait géant de Raphaëlle dans son salon, réalisé et offert lors d'un de ses anniversaires: hommage à la disparue, fuite dans la douleur, peine indicible , regard vide et glacial sur son entourage.
Simone accomplit ses tâches patiemment et veille sur Lou avec amour même si celle- ci pleure souvent .
Bientôt Simone doit rentrer à Bordeaux aux côtés de son mari.
Antoine , par la force des choses engage une jeune fille de vingt ans , Rose, en attente d'entrer dans une école de danse à Londres.....
Elle est fraîche, pleine de vie , pétillante , attachante, garde ses distances avec son patron , s'occupe à la perfection du nourrisson et s'attache à elle ...
Anéanti , Antoine trouvera t- il un jour le coeur de sa fìlle ?
Se révèlera t- il un jour comme pére et se reconstruira t-il ?
L'auteur porte un regard émouvant et sensible, doux et fort, pénétré de résilience sur la vie et décrit avec délicatesse les aléas de l'existence, les chutes brutales , les épreuves et le chagrin irrépressible...
Une belle histoire de vie, optimiste, pétrie de douleur, d'espoir et d'amour facile à lire. Elle fait du bien et montre comment on peut se reconstruire, se relever d'un drame si douloureux soit- il. Combien une rencontre peut nous apporter. ....
Comment on peut aimer la vie malgré tout ce qu'elle peut nous prendre ....Moi même je l'ai vécu dans mon entourage très proche. .....Il n'est jamais trop tard pour réapprendre à aimer....
Ce livre est une rencontre de hasard ....à la Médiathéque ....
Je ne connais pas l'auteur, j'ai vraiment apprécié son travail, une lecture pétrie d'émotions , de charme et de sensibilité !
Entre deux ouvrages plus compliqués !




+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          597
jeunejane
  07 mai 2020
Antoine et Raphaëlle, la trentaine épanouie, vivent heureux. Raphaëlle attend un bébé et tout à fait sereinement se rend à la maternité pour accoucher.
Et là, c'est l'horreur, elle perd la vie très soudainement.
Antoine est bien entendu anéanti.
Il rentre à la maison avec Simone , sa mère comme aide très discrète et efficace mais elle doit rentrer auprès de son mari.
Antoine recrute une jeune fille, Rose , qui va se montrer très attentionnée envers le petit bébé de 4 semaines à peine,Lou.
Dans la maison, la présence de Raphaëlle est partout.
Antoine ne regarde pas la petite fille ni Rose qui comprend bien sa souffrance, ses absences.
Rose doit faire abstraction de sa vie personnelle et Dieu sait si elle est pleine de ressources et de vie.
C'est ce long cheminement de deuil que Laure Manel nous fait partager avec des scènes qui semblent vraiment authentiques et elle parvient à faire rentrer la vie, dans son roman.
Au mois de juin paraît la suite du roman "Le sourire des fées" que je m'empresserai de lire car j'ai découvert une auteure avec beaucoup de talent.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          585
HuguetteM
  19 janvier 2020

Un événement heureux qui devait renforcer et embellir l'union d'un couple idéal, mais la providence en a décidé autrement. L'idylle parfaite tourne au cauchemar ! Raphaëlle décède subitement à la suite de son accouchement et la vie d'Antoine bascule… Face au vide laissé par la défunte, il refuse de créer un lien avec la petite Lou et de voir une vision constructive sur l'avenir jusqu'à ce qu'il embauche Rose, une jeune femme rayonnante à l'irrésistible joie de vivre, pour s'occuper du nourrisson et à part entière de la logistique de la maison.

Ma critique, je vous la rédige sous forme de constat. Certes un univers de douceur et d'amour qui s'effondre… une vie en déroute et, pourtant ce roman édulcoré nous montre qu'à force de résilience et d'expérience, on y parvient petit à petit et, des années plus tard, nombreux sont celles et ceux qui, avec le recul, s'étonnent d'avoir relevé un aussi impressionnant défi. On découvre que l'on peut - tracer sa voie sur une vie moins sérieuse, centrée sur les plaisirs et les petits bonheurs de la vie - aimer, faire à nouveau des projets, tout en restant dans un vécu d'une tristesse liée à l'absence de son conjoint.

L'écriture est limpide, enjolivée tout en restant conforme à la réalité et étoffée d'émotion et de joie intenses.

C'est émouvant, c'est pétillant, c'est frais malgré une fin trop prévisible….
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          4812
peneloppe277
  02 décembre 2019
le deuil de l'être aimé et l'apprentissage du rôle de père .
Ce père qui ne se sent pas vraiment comme tel après le décès de son épouse, le grand amour de sa vie et qui a bien du mal à remonter la pente et à s'ouvrir de nouveau à la vie.
Et puis il y a Rose... cette petite fée qui déboule dans sa vie et celle de Lou avec sa joie de vivre et son émerveillement face aux bonheurs simples, elle est si vraie, si touchante...
Laure Manel sait conter avec brio ces histoires de résilience, de reconstruction de soi.
Commenter  J’apprécie          410
blandine5674
  06 juin 2019
Merci à Ladybirdy qui, par sa critique, m'a dirigée vers ce roman. C'est fluide, prenant, très agréable. de moi-même, je ne serai pas allée vers ce genre d'histoire. A le résumer, ça fait un peu Arlequin. Une jeune danseuse, pour se payer son école, est embauchée auprès d'un bébé dont la maman est morte à l'accouchement. le papa rejette Lou qui a pris la vie de celle qu'il aimait. Rose est très attachante avec son côté nature et sa philosophie de la vie. Tendre et humain. A lire pour le plaisir, même si la fin n'est pas originale.
Commenter  J’apprécie          264
sylvaine
  31 mai 2018
La mélancolie du kangourou de Laure Manel , Editions Michel Lafon , mai 2018. est un roman touchant , mélancolique et plein d'espoir . Laure Manel parle ici de résilience et elle le fait bien . Antoine et Raph , un couple heureux, épanoui, aimant. et puis le drame . La maman meurt lors de l'accouchement . le monde d'Antoine s'effondre, Lou sa fille l'indiffère . Sa seule échappatoire reprendre au plus vite son activité professionnelle et espérer noyer sa douleur dans le travail . Mais voilà que faire de Lou ? C'est comme cela que Rose, une toute jeune fille , entre dans sa vie et surtout dans celle de Lou. Elle sera la nounou mais ne deviendra t'elle pas pour Lou plus encore?. Des jours avec mais surtout des jours sans . ..
Un bien joli texte à la fois plein de violence, de chagrin ,de colère et de douceur et d'espoir. Je vous laisse en compagnie d'Antoine, de Rose, de Lou et de tous ceux et celles qui les entourent .Un roman qui saura combler de très nombreux lecteurs .
Un grand merci aux Editions Michel Lafon via NetGalley pour ce partage.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          240
stokely
  13 avril 2019
Une très jolie lecture qui traite du deuil, le récit commence en effet avec la naissance de Lou et du décès de sa maman Raphaëlle. le papa Antoine vit très mal son deuil et a beaucoup de mal a être proche de sa fille qu'il tient pour responsable de la perte de Raphaëlle son épouse.

Afin de pallier à ses absences pour le travail et avec cette affection parental qui ne vient pas pour Lou, Antoine embauche Rose une jeune étudiant pour garder la petite fille.

Rose va peu à peu devenir plus qu'une simple nounou pour Lou et elle va également aider Antoine à voir les choses de la vie comme son avenir de façon positive, elle va réussir à le faire avancer après cette tragique perte.

Le chemin pour Antoine va être très long, mais il va peu à peu renouer avec sa famille, ses amis et Rose n'y est pas étrangère.

Un joli moment de lecture sur le thème du deuil, un final un peu facile comme dans beaucoup des récits de ce genre mais la plume de Laure Manel et très agréable et elle fait penser par exemple à Agnès Ledig.

Je lirai donc la délicatesse du homard qui est dans ma pile à lire avec plaisir!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          221


Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

La délicatesse du homard

Où se déroulent les événements de l'histoire ?

Dans un hôtel
Dans un centre équestre
Dans une ferme
Dans un château

10 questions
4 lecteurs ont répondu
Thème : La délicatesse du homard de Laure ManelCréer un quiz sur ce livre