AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
>

Critique de caro8711


caro8711
  01 juillet 2020
La jolie petite famille formée par Antoine, Rose et la jeune Lou, coule des jours heureux dans le chalet de montagne d'Hermance, la grand-mère d'Antoine. Heureux d'être ensemble, ils savourent leur vie tranquille après les douloureuses épreuves vécues dans un précédent roman de Laure Manel « La mélancolie du kangourou« . Rose, qui s'est occupée de Lou dès ces premiers jours d'existence après le décès de sa maman lors de l'accouchement, forme un couple uni avec Antoine et veille comme une maman sur l'espiègle petite fille, le tout sous l'oeil de Gramima Hermance. Les journées d'école, les soirées au coin du feu, les tartes aux pommes et les randonnées en montagne rythment leur quotidien enfin apaisé.

Un roman qui respire la bienveillance et la douceur! Dans leur cocon préservé des Alpes, Antoine, Rose, Hermance et la petite Lou profitent de l'existence, pour le plus grand bonheur du lecteur qui prend plaisir à partager ces moments de complicité. L'atmosphère familiale imprègne le roman tout du long, rendant la lecture très enveloppante, comme un plaid agréable dans lequel se lover! En effet, ce qui m'a le plus marqué c'est vraiment ce bonheur diffus qui se dégage des personnages, simplement heureux de partager les plaisirs simples du quotidien, ensemble. Cette vision quelque peu idéalisée peut, par moment, se révéler un peu lassante car on a l'impression que tout est trop parfait, trop lisse et qu'une telle félicité est trop belle pour être vraie. Qu'importe, un livre aussi positif, ça fait du bien!

J'ai trouvé que c'était vraiment un roman d'atmosphère et d'émotion car, du point de vue de l'intrigue, il ne se passe finalement pas grand chose pendant une grosse partie du roman. Quelques péripéties rythment l'intrigue mais elles s'insèrent presque sur la pointe des pieds, comme si elles ne voulaient pas trop bousculer l'harmonie entre les personnages, si attachants qu'on a envie de les protéger et de simplement les regarder vivre dans leur bulle de tendresse. Ce n'est qu'après avoir passé les deux tiers du roman que le drame finit, finalement, par se frayer un chemin et par tout bousculer….

Beaucoup d'émotion donc dans « le sourire des fées« ! Et d'ailleurs, des fées, le roman en compte plus d'une 😉 ! Comment ne pas fondre devant le côté espiègle de la petite Lou, la gentillesse d'Hermance ou l'optimisme à toute épreuve de Rose ? A elles trois, ces femmes font planer joie, rire et bonne humeur sur ce joli roman. Bravo à Laure Manel pour ces si jolis personnages féminins que l'on aimerait croiser dans la « vraie » vie!

Bien qu'étant la suite de « La mélancolie du kangourou » – que je n'avais pas lu – je n'ai eu aucun souci à me situer dans l'intrigue et à faire le lien entre les personnages et leurs histoires. On raccroche très vite le fil avec ce qu'il s'est passé dans le roman précédent et l'on suit avec plaisir la vie heureuse et paisible de cette famille recomposée.

Une ode à la simplicité et à la nature, une invitation à savourer les petits bonheurs de l'existence!
Lien : https://unlivredanslapoche.h..
Commenter  J’apprécie          10



Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Ont apprécié cette critique (1)voir plus