AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782749939254
365 pages
Éditeur : Michel Lafon (07/11/2019)

Note moyenne : 3.54/5 (sur 80 notes)
Résumé :
Quelle a été votre dernière décision ? Quels ont été vos choix de vie importants ? Nous sommes toutes et tous confrontés à l’embarras du choix ! Ce livre vous plongera directement dans le mariage d’Emma et de Julien. Elle doit dire OUI… bien sûr, puisque toute l’assemblée est suspendue à ses lèvres. Sauf que… un malheureux contretemps va emmener Emma dans un film intérieur dont elle est l’héroïne, et qui va lui faire vivre un hypothétique avenir, complètement irréel... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (37) Voir plus Ajouter une critique
Elodieuniverse
  16 novembre 2019
Devant l'autel, Emma doit choisir. Épouser Julien ou non... Elle doute. Doit-elle se consacrer à un seul homme? Comment sera sa vie si elle dit oui? Et si elle dit non? Dans sa tête défilent 3 schémas de vie...
4 ans de mariage...
13 ans de mariage...
24 ans de mariage...
Laure Manel décortique la vie de couple d'Emma.
Adultère, confiance en soi, renouveau, passion, habitudes, affection, chemins de vie... Sur un seul choix, la vie peut être complètement changée. Nous commettons tous des erreurs, ce qui fait partie des expériences de la vie et fait ce que nous sommes. Mieux vaut vivre, choisir et se tromper mais essayer au lieu d'avoir des regrets. Il m'a manquée plus d'amour dans ces histoires, sûrement mon côté "fleur bleue". Je crois en l'amour, le seul, le vrai, celui de toute une vie. Emma m'a fait passer par une foule de sentiments, tantôt agacée, tantôt attendrie, tantôt chamboulée. le dénouement m'a vraiment surprise. (...)
Ma page Facebook au chapitre d'Elodie
Lien : http://auchapitre.canalblog...
Commenter  J’apprécie          250
Chantalama
  10 janvier 2020
Au sortir angoissant du "Naufrage des civilisations", le dernier livre d'Amin Maalouf, "L'embarras du choix" m'a fait du bien, il a apporté cet air frais que donne la joie de lire sans trop se casser la tête, juste pour le plaisir. Il me faut remonter à la genèse de ce bien-être : ce roman m'a été offert par une personne de mon entourage qui, embarrassée par le grand nombre de livres étalés devant elle, a fait le choix de celui-ci en raison de son titre. Comme quoi un titre est accrocheur ! Tout auteur ou éditeur le sait bien.
Ce roman je ne l'ai donc pas choisi, c'est lui qui m'a choisie. Les premières pages me laissèrent dubitative. J'hésitais entre : légèreté, insignifiance, superficialité, ou bien : autre chose, quelque chose de plus profond. C'est alors que je fus embarquée, au point de continuer la lecture sans lever le nez jusqu'à la chute finale.
Emma s'apprête à épouser Julien, à se marier, à dire oui, pour le pire et le meilleur. Rien d'original. Alors dans cette église, au moment du consentement, le temps s'arrête et suspend l'instant dans l'attente de la réponse. Cet instant où toute réponse est encore possible devant le choix binaire du OUI ou du NON. Lors de ce temps suspendu, avant de prononcer la réponse fatidique, Emma aperçoit dans l'assistance un inconnu, charmant au demeurant. Cette distraction va la projeter dans un imaginaire de 4, 13, 24 années plus tard. Qu'en sera-t-il de son mariage si la tentation survient ? Car bien peu sont ceux qui y échappent. Que deviendra l'union et la passion des débuts à l'usure du temps, du quotidien et de l'âge ? Emma entrevoit trois étapes de sa vie où l'amour frappera à nouveau, au travers de tentations extraconjugales, faisant renaître le corps et ses vibrations quelque peu évanouies dans l'oubli, la routine, l'effritement ou la lassitude. Trois hommes au portillon de la passion retrouvée. L'attirance déclinée sur trois modes : beauté, culture, jeunesse.
Un roman pour femmes, me direz-vous, qui plus est, écrit par une femme ? Sûrement, mais aussi pour les hommes. Ces hommes qui restent si souvent perplexes devant la complexité de la femme, de ses désirs. Pour ces hommes mariés qui tombent dans la banalité de la relation et l'usure du couple. Et aussi pour ces autres hommes, ceux qui réveillent la sensualité des femmes qui s'ennuient dans leur vie ou face au désintérêt du mari.
La femme pour exister en harmonie avec son corps a besoin de prouver qu'elle plaît et, le temps passant, qu'elle plaît encore, qu'elle est séduisante, car le regard des hommes posé sur elle la révèle. Si celui du mari n'a plus cette étincelle qui alimente la flamme de l'amour ou ne ranime plus les braises de la passion déclinante, c'est ailleurs qu'elle ira la chercher. La Tentation n'est pas loin. Tentation de trouver ailleurs ce feu que le foyer domestique ne lui procure plus. Y succombera-t-elle ? Y renoncera-t-elle? Ira-t-elle au-delà ? C'est l'histoire de ce livre. Deux fois, la beauté plastique fera pencher la balance. Alors messieurs attention ! Si vous êtes mariés ne négligez pas votre pouvoir séducteur, ni le petit plus qui lui a fait dire oui devant le maire ou le curé. Entretenez-les sinon vous prenez le risque de la perdre. Prenez garde au fringant voisin de palier qui vient d'emménager dans votre immeuble, à ce professeur de littérature, pas très beau mais admiré, au verbe enjôleur, au fils de sa meilleure amie, d'autant plus s'il est encore puceau à 28 ans. Ce ne seront peut-être pas eux directement qui mettront en péril votre union mais ce qu'elle découvrira à travers eux, et c'est beaucoup plus dangereux pour vous.
Pendant que la mariée suspend son oui, des questions les plus diverses, criantes de réalisme, occupent la pensée de chacun dans l'assemblée et entrecoupent, en italique, le roman, apportant un peu plus de sel à notre lecture.
Chacun peut donc se retrouver quelque part dans ce livre, fantasmer sur une autre façon d'aimer, entrevoir une meilleure façon de vivre et en tirer les conséquences. Ce roman n'est donc pas si anodin qu'il y paraît. Si vous acceptez de passer outre l'apparente superficialité, d'abaisser un peu votre suffisance quant à vos choix littéraires, vous succomberez et le lirez d'une traite. L'embarras que j'ai ressenti à la lecture des premières pages de ce livre, parce que je ne l'avais pas choisi et qu'il ne semblait pas me correspondre, cet embarras est vite tombé et je m'en réjouis. Belle leçon d'humilité. Il n'y a pas de clivage dans la littérature, d'un côté les livres qui vous instruisent et de l'autre ceux qui vous touchent, ceux que l'on apprécie et ceux que l'on n'aime pas, ceux que l'on choisit et ceux qu'on vous offre. Qu'il soit apport de connaissances ou d'émotions l'important est le voyage qu'il procure en le lisant et ce qu'il deviendra dans votre vie, une fois la lecture terminée. Heureusement le hasard fait souvent bien les choses et je remercie la personne qui m'a offert ce moment d'évasion. Tout comme je remercie l'auteure de cette histoire qu'elle destinait à un scénario qui, par le hasard, est devenu roman pour notre plus grande satisfaction. Cela n'empêchera peut-être pas un jour de voir fleurir sur nos écrans le film tiré de ce livre. Une histoire n'est jamais terminée ! Comme après chaque lecture, elle se prolonge et prend vie autrement.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
mallaurylit
  28 novembre 2019
Chère Laure,
.
Depuis « La Délicatesse du Homard » tu fais partie de ces auteurs que je lis dès qu'ils publient un nouveau roman. Jusqu'à présent aucun ne m'a déçue, avec toutefois une préférence pour ce premier livre avec lequel nous avions fait connaissance.
.
Bien évidement lorsque, oh surprise de cette fin d'année est arrivé en librairie, « L'embarras du choix », je n'ai pas hésité alors même que ma table de chevet débordait sous tous les ouvrages en attente de lecture. Je dois t'avouer que ton livre n'a pas eu le temps d'entrer en contact avec celle-ci, à peine commencé il était déjà achevé…
.
Le moins que l'on puisse dire, c'est que tu as réussi à me surprendre…je ne m'attendais pas à cela, à cette analyse, fine, pertinente et sans filtre, du couple, à cette réflexion sur l'incidence du temps qui passe. Cette image d'un avenir probable que tu proposes, à trois stades différents de la vie de couple, est saisissante de réalisme, si loin de de la projection idéalisée, de l'avenir envisagé habituellement alors que l'on va dire oui. Elle raconte les divergences, les routes qui s'éloignent l'une de l'autre, la déliquescence des sentiments, l'érosion des relations, l'équilibre précaire non perçu au départ qui se fissure jusqu'à la déchirure…
.
Ces trois destins pour un même couple que tu esquisses sont d'une grande justesse, savamment écrits, réfléchis. La construction de ton récit, originale, évoque les décisions, les choix, ce que l'on accepte, refuse et reflète avec beaucoup de bien-fondé les possibles, les hésitations, les compromissions, les mensonges avec soi-même, avec les autres, les imperfections, les accommodements, la vie tout simplement.
.
C'est un roman passionnant, qui touche à l'essentiel, qui porte un regard d'une grande perspicacité sur la vie à deux. C'est un roman parfait, et ce jusqu'à la dernière phrase. C'est bien, vraiment bien, à tel point qu'aujourd'hui je confirme qu'il faut te lire impérativement, à chaque fois.
Lien : https://www.instagram.com/p/..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          130
MelleFifi
  29 février 2020
Le grand jour du mariage d'Emma est arrivé. Elle choisit le moment de la question cruciale, pour réfléchir à ce que sera sa vie une fois mariée...
Elle imagine trois scénarios dans lesquels les tentations sont fortes pour mettre à l'épreuve sa fidélité ! Quel sera son choix ?
Chaque petit chapitre est entrecoupé par les pensées des convives qui attendent sa réponse. A la manière du film Quand Harry rencontre Sally.
Un roman facile à lire et entraînant mais avec parfois quelques lourdeurs. Des situations un peu trop téléphonées. Malgré tout, le résultat est plutôt plaisant et agréable.
Commenter  J’apprécie          120
My-Little-Anchor
  29 avril 2020
L'embarras du choix est le deuxième roman que je lis de Laure Manel (l'an dernier, j'avais découvert L'ivresse des libellules) et c'est toujours un plaisir de la découvrir. Bon, je vous rassure, j'ai un de ses premiers romans dans ma pal : « La mélancolie du kangourou » et j'ai hâte de le découvrir ! D'ailleurs, il sera rapidement lu car la suite arrive très bientôt ! Laure Manel est une autrice que j'apprécie de découvrir chaque année aux éditions Michel Lafon. Tout comme j'apprécie de découvrir Anna McPartlin ou Lori Nelson Spielman aux éditions Le Cherche Midi ! Il y a des auteurs comme ça qui sont incontournables dans certaines maisons d'édition ! ;) On attend toujours leurs nouvelles parutions avec impatience ! Je remercie Camille des éditions Michel Lafon pour l'envoi.
Dans la vie, on a l'embarras du choix alors quand Emma doit épouser Julien : elle doute. Elle qui avait l'habitude d'être une coureuse de pantalons doit se confronter à cet éternel choix : vivre et aimer qu'un seul homme pour toute la vie. Quand on a eu l'habitude d'avoir un nouvel amoureux chaque semaine, c'est compliqué de renoncer à séduire et à flatter son égo. Oui mais... Si Emma se retrouve devant l'autel aujourd'hui, c'est qu'elle y a réfléchi un long moment pour pouvoir s'engager...
Seulement voilà. Aujourd'hui c'est toute sa vie qu'elle remet en question. Et si elle avait d'autres choix dans la vie, lequel choisirait-elle ? Chacun de ses choix aurait-il la même finalité ? Aurait-elle la même vie ? la même destinée ? Serait-elle plus heureuse dans l'une que dans l'autre ?
Ainsi, l'autrice explore trois visions futures de la vie amoureuse d'Emma en présentant à chaque fois une autre vision de sa vie à travers les différentes rencontres qu'elle fera et qui changeront et bouleverseront sa vie.
En effet, en s'engageant avec Julien, elle renonce alors à la séduction... Jusqu'à aujourd'hui, tout se passait bien mais certaines rencontres peuvent bouleverser nos vies. Emma va en faire la douloureuse expérience et n'arrive plus à gérer ses émotions, ses sentiments. Elle n'arrive plus à se contrôler. Elle craque complètement pour cet autre homme...
Ce qui devait seulement flatter son égo se transforme en véritable piège pour elle. Emma succombe.
Dans ce roman, Laure Manel explore les différentes facettes de l'amour mais aussi ses questionnements, ses limites et sa complexité. Jusqu'où est-on prêt à aller pour sauver son couple quand on le met soi-même en danger ? Pouvons-nous rester fidèle à la même personne toute une vie ? Pourquoi s'embêter avec un seul choix quand on a l'embarras ? Pourquoi ressentir le besoin d'aller voir ailleurs quand tout allait bien dans sa vie de couple ?
Emma prend le risque de mettre en péril son couple. Des années à vivre aux côtés de Julien et pourtant il a fallu d'un seul moment de rencontre avec un autre homme pour tout bouleverser... Emma ne pense que flirter, rien de grave quand elle se persuade d'en rester là... Pourtant, elle ne fait que penser à lui. Oublier la vie de famille, bonjour l'égoïsme. Et tout cela pour quoi ? Pour du désir ? le désir est-il durable une fois qu'on y a cédé ? Qu'est-ce qui est le plus important dans la vie ? Une vie de famille stable ou bien une double vie entre mensonge et culpabilité ?
C'est pourquoi, chaque rencontre remettra tout en question. le questionnement commence, les cachoteries s'immiscent et les mensonges arrivent. Pourquoi se mettre en danger quand on peut encore sauver son couple ? Est-ce si dur d'affronter quelque chose qui pourrait détruire son couple ? Alors que le cacher pour le découvrir par la suite peut être encore plus destructeur ? L'un comme l'autre, le choix sera difficile, blessant. Mais la vérité peut sauver malgré tout la blessure causée par autrui.
Finalement au bout du compte, l'amour ne serait-il pas égoïste ? Emma ne pense qu'à elle lors de ces différentes rencontres. Toute la vie qu'elle avait bâti a été oubliée en deux secondes. Cependant, c'est bien quelque chose de réel qu'elle a construit pendant des années. Son couple, sa famille ne sont pas un fantasme mais bien la réalité. Et pourtant, son désir, son fantasme prennent le dessus pour quelques instants. Elle ne veut pas quitter Julien mais ne peut renoncer à son propre plaisir…
Quand le désir est trop intense et présent, succomberiez-vous aussi ?
L'embarras du choix est un roman que j'ai apprécié de lire mais qui m'a donné du fil à retordre car il explore les sentiments les plus dangereux à mes yeux : la tromperie, le mensonge, la trahison, l'éloignement dans un couple. Et, il m'a mis quelques fois mal à l'aise face aux différents choix d'Emma car rien dans son comportement ne me ressemblait et j'ai eu beaucoup de mal à comprendre comment on pouvait en arriver là. Chaque décision qu'elle prend est finalement la mauvaise. Tous les bons sentiments sont détruits pour laisser place à un désir éphémère. Un désir qu'elle finit par regretter. C'était parfois dérangeant mais fatalement réaliste. Il m'a fait vivre de sombres moments en me faisant ressortir des inhibitions que je pensais loin derrière moi… C'est un roman qui fait réfléchir et change de ce que peut faire l'autrice.
Lien : http://my-little-anchor.blog..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10

Citations et extraits (21) Voir plus Ajouter une citation
rkhettaouirkhettaoui   27 décembre 2016
J’ai peur de tellement de choses ! La solitude, le manque d’amour ou de réconfort, le vide dans le lit, l’absence de l’épaule qui me soutient de temps en temps et m’empêche de tomber…  Si je suis assez honnête, je peux même avouer que j’ai peur de quitter mon petit confort, de renoncer à l’argent de mon mari et à nos projets de voyages… C’est moche, hein ? Je n’en suis pas fière… Je me dis que je ne suis pas la seule, que dans cette assemblée, y’en a d’autres qui trichent aussi. Combien de couples ici, et ailleurs, ne sont que des impostures, du fait d’un des deux, ou même des deux ? Le mariage n’est-il, après vingt ans de vie commune, qu’une comédie qu’on s’inflige pour faire comme les autres, dans notre société bien ordonnée ?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
delfynusdelfynus   25 juin 2016
Je n’ai jamais su bien choisir les mecs avec lesquels je sors. C’est comme ça. J’attire les cons, toujours la même variété de cons : ceux qui ont le cerveau dans le slip, ceux qui prennent et qui jettent quand ils ont eu ce qu’ils voulaient. Et moi, comme je suis tarte, j’y reviens toujours… Je suis naïve, un peu fleur bleue. J’aimerais y croire… Je me dis que celui-ci n’est pas comme les autres, qu’il me trouve pas que jolie, qu’il aime aussi mon esprit. Qu’y a-t-il de mal à ça ? Et je vais de déconfiture en déconfiture, de déconvenue en déconvenue. J’ai trente-six ans, et je suis désespérée. Je ne le montre pas, je me cache sous le masque de la femme coquette, avenante, séduisante… mais au fond de moi, j’ai le cœur qui n’y croit plus. Je ne crois plus en l’amour, ou du moins je me dis qu’il n’est pas pour moi. J’attire les cons, et c’est comme ça…
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
ChantalamaChantalama   08 janvier 2020
C'est à partir de là qu'on accède à la liberté : quand on n'a plus peur et qu'on ne se laisse pas enfermer dans un carcan rassurant, qu'on ose s'ouvrir, pour vivre en accord avec soi-même. Sans penser à l'image qu'on donne aux autres, sans se soucier du qu'en-dira-t-on. Vivre pour soi, en sortant du moule qu'on a construit soi-même ou dans lequel d'autres vous ont enfermé. Prendre les décisions qui sont bonnes pour soi, du moment qu'on le sait intuitivement, intimement. Choisir et renoncer.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
rkhettaouirkhettaoui   27 décembre 2016
Cet homme avait un je-ne-sais-quoi de terriblement séduisant. Je me trouvais là, en pleine cérémonie pour ce qui devait être le plus beau jour de ma vie, en proie à un étrange questionnement : mais alors si je me marie, je n'aurai plus droit à d'autres hommes ? Comme une prise de conscience étrangement tardive. Et quand le prêtre a prononcé innocemment « promettez-vous de lui rester fidèle... tous les jours de votre vie ? »... j'ai dégluti.
Ce n'est pas que je n'aime pas Julien, non. Sinon je ne serais pas là ! C'est que... comment puis-je être sûre de l'aimer toute ma vie ? de ne jamais le tromper ?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
rkhettaouirkhettaoui   27 décembre 2016
Elle s’est laissé envahir par la magie de l’amour physique. Il n’y a rien de sentimental entre eux. C’est arrivé, comme une évidence érotique, c’est tout. Mais qu’est-ce que ça fait du bien… son corps s’est révélé. Elle est comme une autre, dans les bras de cet homme. Elle a chaviré dans cette fête des sens.
Commenter  J’apprécie          20

Videos de Laure Manel (5) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Laure Manel
Extrait de "Le sourire des fées" de Laure Manel lu par Lara Suyeux. Parution CD et numérique le 14 octobre 2020.
Pour en savoir plus : https://www.audiolib.fr/livre-audio/le-sourire-des-fees-9791035403522
autres livres classés : adultèreVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

La délicatesse du homard

Où se déroulent les événements de l'histoire ?

Dans un hôtel
Dans un centre équestre
Dans une ferme
Dans un château

10 questions
4 lecteurs ont répondu
Thème : La délicatesse du homard de Laure ManelCréer un quiz sur ce livre

.. ..