AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2749938473
Éditeur : Michel Lafon (04/04/2019)

Note moyenne : 3.87/5 (sur 59 notes)
Résumé :
Quatre couples d'amis dans la quarantaine décident de s'octroyer des vacances sans enfants dans une villa de rêve.
Mais l'ambiance qui se voulait insouciante et idyllique ne tarde pas à se charger d'électricité. La faute aux caractères (et petites névroses) de chacun, aux modes de vie différents, à l'usure et la routine qui guettent les amoureux quand s'invite le quotidien, et à des parents qui ont oublié ce qu'était leur vie lorsqu'ils ne l'étaient pas encor... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (44) Voir plus Ajouter une critique
Elodieuniverse
  14 avril 2019
La vie en communauté n'est pas toujours simple, même si l'on est amis de longue date. Malgré la complicité, les souvenirs et les rigolades, les tensions sont palpables. Chacun est différent, a ses propres soucis, se pose des questions. le soleil est au rendez-vous chez cette chouette bande de copains mais l'orage gronde et est prêt à éclater. La deuxième partie est d'ailleurs pleine de rebondissements et de révélations. Laure Manel nous raconte avec simplicité et humanité une histoire de vie, leurs vies, une histoire d'amitié, d'amour et de couples. Vous allez forcément vous retrouver dans un de ces personnages ou même dans plusieurs. C'est un livre qui sent bon le soleil et j'ai adoré parcourir les paysages ardéchois lors de leurs petites excursions. Bref, c'est un plaisir d'avoir passé un moment avec cette joyeuse bande d'amis. (...)
Ma page Facebook Au chapitre d'Elodie
Lien : http://auchapitre.canalblog...
Commenter  J’apprécie          330
Aurelivres57
  12 juin 2019
Une couverture magnifique qui respire l'amour et le soleil, un titre tout en douceur, me voilà enfin plongée dans l'univers de Laure Manel !
Comme tous les ans, 4 couples d'amis se rejoignent 2 semaines en vacances dans une superbe villa en Ardèche. La petite particularité cette année, c'est le séjour sans enfant. Cela laissait présager des vacances sous le signe de l'amour, de l'amitié, où chacun pouvait se reposer en toute insouciance et vivre pleinement des moments complices. Bref, PROFITER !
Oui mais voilà, entre Sybil la riche caractérielle en couple avec Alex qui ne veut céder sur rien, Emilie en pleine crise de la quarantaine venue reconquérir son mari Vincent, Caroline et son nouveau chéri Sébastien qui passent leurs journées à faire des câlins dans leur chambre, et Claire et Jérôme le couple de profs calmes et amoureux qui font figure d'exemple, rien ne va se passer comme prévu.
Et quand la belle Valentine, l'amie De Claire, fraîchement célibataire vient les rejoindre pour retrouver le moral, l'ambiance devient progressivement électrique. Les comportements et les non-dits vont transformer ces vacances reposantes en règlements de compte.
Entre révélations douloureuses, incompréhension, jalousie et reproches, la chaleur ardéchoise va carrément devenir étouffante.
Laure Manel nous transporte dans la douceur de vie du sud, en vacances, farniente les doigts de pieds en éventail devant la piscine, barbecues arrosés et excursions touristiques entre amis. le décor est planté, cela sent l'été.
Mais ne vous fiez-vous pas à ces allures de simple lecture estivale, Laure décortique habilement les rapports amicaux et amoureux. Elle s'attaque à la fameuse crise de la quarantaine : l'impression de ne plus plaire, le besoin d'être à deux plutôt que seule, la routine quotidienne, ces femmes qui sont plus mères qu'épouses, les familles recomposées, ces couples qui ne communiquent plus, l'infidélité et ses conséquences. Autant de situations complexes réunies en une seule villa, je vous laisse imaginer les vacances désastreuses que cela présageait !
Que de rebondissements donc dans ce roman qui se lit agréablement. Les personnages ont des caractères si différents et hauts en couleur que cela complique la vie en communauté. Sans parler des couples en crise qui viennent pimenter ce joyeux chantier. On rigole, on pleure, on s'énerve comme ces 9 amis, bref on vit ces vacances ardéchoises avec eux. Un grand bravo à Laure pour cette lecture plaisir qui sera parfaite pour les vacances d'été !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
Hippocampelephantocamelos
  15 avril 2019
Amis de longue date, quatre couples – bien différents – se retrouvent, comme chaque année, pour passer des vacances ensemble. Cette fois-ci est différente : ils ont choisi de se retrouver sans leurs enfants respectifs. Quinze jours pour se ressourcer, où les couples comptent se retrouver, loin de tous les tracas du quotidien et de l'éducation des enfants. Revivre pendant un moment, une seconde jeunesse. Valentine, jeune femme récemment séparée de son compagnon, est invitée par l'une des quatre amies, à les rejoindre. Cette femme va faire l'effet d'une bombe à retardement sur l'ensemble des couples…
Le lecteur est le personnage principal de ce livre : le narrateur omniscient lui permet de reconstituer le puzzle de ces quatre couples d'amis. le puzzle est beau, jusqu'à l'arrivée de Valentine : une énième pièce du puzzle qui ne semble pas rentrer dans la dernière place qui lui est allouée. Une pièce à quatre creux, vous savez, cette pièce qui, forcément, est prévue, mais dont vous ne trouvez pas l'endroit harmonieux. Cette pièce va révolutionner votre puzzle : et si vous vous étiez trompés ailleurs ? A y bien regarder, vous vous rendez compte que là aussi, ce n'est pas la bonne. Au fil du temps et de votre reconstitution, vous voyez une nouvelle image se former, moins agréable que celle que vous projetiez au départ. Ce roman, c'est ce puzzle. A chaque fois que vous tournez une page, l'histoire se transforme tout doucement, laissant place à une réalité toute autre que ce qu'on voulu laisser voir les amis. Laure Manel, en présentant ces différents personnages, nous montre non seulement que malgré l'amitié, une petite société est en train de naître, avec un chef, des éléments moins forts, les vices et les vertus, mais aussi que l'amour a beau être un thème universel, il n'a pas de vérité intrinsèque.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          120
LauraLesmotsdesautres
  11 juin 2019
Une écriture incisive qui écorce l'image du couple parfait
J'ai lu La délicatesse du homard de Laure Manel il y a quelques semaines déjà. Mes parents étaient en vacances chez nous et papa lisait en parallèle L'Ivresse des libellules publié chez Michel Lafon, le dernier né de l'auteure. Avant de repartir, il me le tend : « Tiens, je viens de le terminer je te le laisse ! ». Malgré une PAL bien fournie, j'avais vraiment envie de poursuivre ma découverte de l'écriture de Laure Manel, percevoir une certaine évolution depuis son premier manuscrit. J'ai tout de même laissé le temps au homard de rejoindre la mer avant de prendre mon envol avec la libellule.
Un attachement immédiat aux personnages
Dès le premier chapitre, j'ai tout de suite pensé cinéma. Trois films sont immédiatement sortis de mon esprit : Barbecue, Les Petits mouchoirs et le Jeu. Trois films autour d'une bande d'amis qui se retrouve pour un agréable moment mais bien entendu le dit moment part en vrille quand les non-dits, les secrets les plus inavouables et les tensions font ou refont surface. Qui plus est quand la condition sine qua non est de se retrouver, pour une fois, sans enfants. Un élément primordial pour laisser les confidences envahir l'espace du dialogue et les langues se délier. Dans L'Ivresse des Libellules, nous nous retrouvons dans une superbe et immense propriété ardéchoise avec piscine, terrasse, sauna, solarium entourés de quatre couples : Claire et Jérôme, Emilie et Vincent, Sybil et Alexandre, Caroline et Sébastien.
Laure Manel leur a prêté à tous des caractères bien trempés, pas un ne se ressemble et on sent tout de suite que la diversité de cette tribu amicale de longue date va nous offrir pléthore de situations rocambolesques, drôles et tendues. Il y a l'infirmière phobique des microbes jamais sans son vinaigre blanc, l'institutrice calme, posée, bien dans ses baskets, la gérante d'une épicerie apprêtée, organisée, une meneuse insupportable, le professeur d'histoire passionné par les insectes, celle qui ne se sent pas bien dans son corps et qui va profiter de ces vacances pour poursuivre un régime draconien et ainsi, peut-être, reconquérir son mari …
Au début, j'avoue m'être un peu perdue dans les personnages. Qui est avec qui ? Ah oui c'est vrai c'est elle qui … Donc lui, il est marié à celle-ci … En réalité, je me suis retrouvée à la place d'une nouvelle venue dans un groupe d'amis déjà bien soudé à tenter de raccrocher les wagons, me souvenir de chaque prénom et qui est en couple avec qui. Mais alors une fois intégrée, me voilà à parcourir les pages comme si je les connaissais depuis une éternité !
Une écriture d'un réalisme déconcertant
J'ai beaucoup ri à la lecture de ce livre. Je me suis vraiment identifiée aux personnages, aux situations rencontrées. J'aurais très bien pu calquer certaines scènes à celles que j'ai pu vivre avec mes amis. L'attribution des chambres par exemple ! Un sacré défi entre ceux qui s'en fichent royalement, ceux qui arrivent les premiers pour déposer les valises et s'approprier la moins désagréable de toutes … Il y a toujours ce petit flottement dans l'air qui retombe bien vite généralement. Sans oublier, la gestion des courses, la cuisine, les repas, les sorties, les décalages dans le rythme avec les lèves tôt, les lèves tard … L'écriture réaliste à souhait de Laure Manel immerge le lecteur dans ce groupe et nous donne envie de trinquer avec eux entre deux parts de quiche et d'un cake aux olives trop sec.
Mais voilà, un élément perturbateur va venir destabiliser un mécanisme bien huilé. Elle s'appelle Valentine, elle est libraire et amie De Claire. Elle a le moral dans les chaussettes suite à une séparation difficile et se retrouve à intégrer le groupe après la sympathique invitation De Claire qui a eu l'approbation de tout le monde. J'ai eu vraiment peur que cette Valentine explose comme une bombe, que Laure Manel en fasse un personnage trop séduisant, dans l'ambiguïté, en fasse une jolie jeune femme célibataire en maillot de bain au bord de la piscine et qui ne manquerait pas de dévoiler ses charmes devant quatre hommes la langue bien pendue. Mais l'auteure n'en fait rien. Elle a eu la finesse d'en faire un prétexte discret pour révéler des problèmes de couples sous-jacents, les mauvaises fois et les caractères compliqués de certains.
La conclusion ne tarde pas à arriver : si on gratte un peu sous la couche de vernis, tous les couples rencontrent des problèmes, certains se relèvent, d'autres pas, mais le couple parfait vivant un idylle sans haut et sans bas n'existe pas.
J'ai adoré ce troisième roman qui révèle une écriture incisive et fougueuse. Laure Manel se passe des fioritures et va droit au but. Il n'y a pas une page qui se déroule sans indélicatesse, sans encombre, sans rebondissement. Et pourtant, le thème de base, les difficultés à être en couple, pourrait très vite rencontrer une certaine lassitude et très vite s'épuiser. Avec L'Ivresse des libellules absolument pas. On est saisi, porté et on ne lâche pas le roman jusqu'à la dernière page.
Lien : https://lesmotsdesautres.com..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
BG85
  02 avril 2019
Imaginez comme décor une immense villa somptueuse avec piscine dans le sud de la France, le soleil et la chaleur sont au rendez-vous pour des vacances idylliques sans enfants. Comme personnages : 4 couples d'amis de longue date qui sont venus sans les enfants, Sybil et Alex, Caroline et Sébastien, le jeune couple, Sybil et Alex, 8 ans de couple , Émilie et Vincent, Claire et Jérome, 20 ans de couple. Et pour finir on rajoute une belle femme célibataire Valentine en reconstruction de soi suite à une séparation difficile. Les vacances entre amis vont elles rester idylliques ou bien tourner au cauchemar ? A vous de le découvrir !
Dans ce roman, Laure Manel a choisi d'innover afin de surprendre son lecteur et cela a marché avec moi. Je me suis demandé où elle voulait nous emmener plus d'une fois avec ses libellules.On oscille entre la comédie à travers les caractères des personnages et la mise en scène et la tragédie pour la tension sous-jacente qu'on ressent au fil des pages jusqu'à l'explosion. J'ai perdu le fil de l'histoire et du faire des pauses plus d'une fois.
Et pourtant j'ai retrouvé la plume de Laure à travers l'authenticité de ses personnages et le réalisme qui ressort du roman. Et oui, je me suis vue à travers l'exigence de Sybil et son besoin de tout planifier, je me suis également identifier à Émilie et son manque total de confiance en soi mais aussi je me suis reconnue à travers les petites manies de Caroline, ou encore à Valentine toujours un livre à la main et en pleine recherche de soi et j'aurai tellement voulu avoir l'air aussi cool et sereine que Claire. Je défie n'importe quelle femme de me dire qu'elle ne se retrouve pas dans l'une de ces 5 personnalités féminines. Les hommes sont tous aussi bien représentés avec des caractères différents. Cette bande d'amis ont là tous eu ou bien rêvés. du réalisme se ressent aussi à travers l'histoire , des souvenirs de vacances ont ressurgi dans ma mémoire au fur et à mesure de la lecture tels qu'une sortie en canoë,une balade dans un marché provençal, visite de la grotte...
Mais surtout et c'est le sujet principal du livre, à travers les dialogues de cette bande d'amis, on retrouve l'amour, thème cher à notre autrice, sous toutes ses facettes regorgeant de réalisme. Dans tous ces couples et autour de ses personnages, on ressent des similitudes ou encore des souhaits que nous avons ou encore des cauchemars que nous avons enfoui au plus profond de notre cerveau de peur qu'ils se réalisent.
Pour ma part, j'ai trouvé des similitudes avec une pièce de théatre  oscillant entre comédie et tragédie: décor, personnages, dialogues, mise en scène, ...mais surtout le thème de l'amour qu'on peut retrouver chez Alfred de Musset, William Shakespeare ou encore Molière, et je verrai d'ailleurs très bien joué l'ivresse des libellules au théâtre. J'irai direct acheté le billet si çà se faisait.
Mon bémol est le rythme du livre et peut être, des longueurs en début de roman et trop de rebondissements d'un coup dans la dernière partie du roman. Toutefois, il faut bien mettre en place les personnages dans le décor et créer une tension pour qu'elle explose à un moment ou un autre. Je suis certainement trop habitué à lire des policiers et thrillers.
Vous l'aurez compris j'ai passé un moment agréable avec les libellules et je vous invite à lire l'ivresse des libellules en vous l'imaginant comme une pièce de théâtre.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Citations et extraits (8) Voir plus Ajouter une citation
JangelisJangelis   04 avril 2019
Les histoires de filles, cela commence dès la maternelle. [...] Dès la moyenne section (voire encore plus tôt), certaines petites filles se chicanent. T'es plus ma copine / Elle a dit que j'étais moche / Elles ne veulent pas jouer avec moi... Ça grandit en élémentaire, ça s'amplifie au collège... ça s'aplanit au lycée... ou pas.
Commenter  J’apprécie          30
JangelisJangelis   04 avril 2019
Ils étaient un couple. Être avec quelqu'un, c'est doux... C'est social aussi : on existe différemment aux yeux des autres.
Commenter  J’apprécie          70
KimysmileKimysmile   11 avril 2019
Un jour, Alix était revenue de l'école en lui disant que les parents de sa copine Ilana allaient divorcer, parce qu'ils se disputaient tout le temps ; et elle avait ajouté quelque chose comme : "Ça ne risque pas de vous arriver, à vous : vous ne vous disputez jamais." C'est vrai... mais ça ne fait pas tout. Il y a des couples qui sont en conflit permanent et qui s'aiment pourtant très fort (Sybil et Alex en sont une variété). Et il y a des couples qui ne se disputent pas (voire qui ne se parlent pas) mais qui ne s'entendent pas... Non-dits, rancunes sous-jacentes, absence de dialogue, silences, guerre froide... Elle n'acceptera jamais d'en arriver là.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
KimysmileKimysmile   11 avril 2019
De nos jours, il faut savoir inventer ou réinventer son couple, lui trouver le moyen de s'épanouir et de perdurer dans les meilleures conditions, selon ses besoins et ses contraintes, qui peuvent changer avec le temps...
Commenter  J’apprécie          10
JangelisJangelis   04 avril 2019
Valentine joue la téméraire et opte pour de la caillette, spécialité locale de pâté à base de porc et d'herbes, enveloppée de crépine.
Commenter  J’apprécie          20
Videos de Laure Manel (4) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Laure Manel
Extrait de "L'ivresse des libellules" de Laure Manel lu par Audrey Botbol. Editions Audiolib. Parution le 17 avril 2019 en téléchargement et le 5 juin en version CD.
Pour en savoir plus : https://www.audiolib.fr/actualites/livresse-des-libellules-de-laure-manel-disponible-en-livre-audio-lu-par-audrey-botbol
autres livres classés : crise de la quarantaineVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Les Amants de la Littérature

Grâce à Shakespeare, ils sont certainement les plus célèbres, les plus appréciés et les plus ancrés dans les mémoires depuis des siècles...

Hercule Poirot & Miss Marple
Pyrame & Thisbé
Roméo & Juliette
Sherlock Holmes & John Watson

10 questions
3378 lecteurs ont répondu
Thèmes : amants , amour , littératureCréer un quiz sur ce livre
.. ..