AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet

Claire Bonnefous (Traducteur)
EAN : 9782744129070
1047 pages
France loisirs (30/11/-1)
3.95/5   39 notes
Résumé :
Au IVe siècle avant J.-C naît un prince beau comme un dieu. Il a la fureur de sa mère Olympias, le cœur d’Achille son ancêtre mythique, la volonté de son père le roi Philippe et l’intelligence subtile d’Aristote, son maître. Rêveur, fougueux, passionné, obstiné, Alexandre est l’homme grec réalisé qui accomplit de grandes choses. Il n’oublie jamais ses amis car, pour être grand il faut avant tout être humain. Le long roman d’un Alexandre modernisé mais fondé sur les ... >Voir plus
Critiques, Analyses et Avis (7) Voir plus Ajouter une critique

Fruit de l'éducation humaniste d'Aristote, Alexandre, dans ses objectifs de confédérer les villes grecques, de reprendre aux perses les territoires perdus puis d'unifier les mondes orientaux et occidentaux se montre fair-play, magnanime, fin stratège à l'écoute des conseils de ses amis. Malade, il s'éteindra en 323 av JC, à 32 ans à Babylone, après une campagne de 12 ans le conduisant de l'Egypte à l'Inde et au Kazakhstan, épousant les filles et les veuves des ennemis conquis ou fils adoptif de leurs mères, mais doit ensuite faire face à une armée fatiguée et déçue par sa manière de vivre 'à la Perse'.

J'ai préféré le troisième livre, plus factuel, bien que la partie romancée des deux premiers reste tolérable.

Commenter  J’apprécie          240

...alors je confirme la quatrième de couverture : un " exceptionnel talent de conteur, allié à une rigueur historique sans défaut ".

Un grand moment de lecture, pas un moment d'ennui et comme si on y était !

Commenter  J’apprécie          70

Tout un cours d'histoire présenté audacieusement dans cet immense roman. Donner vie et substance à un personnage si emblématique était un grand défi. Manfredi nous donne à voir et entendre Alexandre le Grand dans son quotidien et il nous fait vibrer comme si nous étions au IVe siècle av. J.-C.. une fresque monumentale qui nous amène dans un univers dont les traces peuvent enfin nous révéler quelques-uns de leurs secrets.

Commenter  J’apprécie          40

Ce roman fleuve a une longue histoire, il est dans ma PAL depuis des décennies et c'est pourtant la première fois que je le termine. Je ne suis pas mécontente de l'avoir fini, c'est une épopée qui aurait pu donner base et matière à un excellent film. C'est rythmé et vivant, et j'ai ressenti les mêmes sentiments que les nombreux personnages qui peuplent ce roman. J'ai pleuré pendant les drames, j'ai maudit certaines décisions d'Alexandre, j'ai connu la lassitude de ses soldats, bref j'ai vraiment vécu cette lecture sous toutes ses formes jusqu'à la chute tragique de ce guerrier qui comme beaucoup de colonisateurs n'a pas su s'arrêter, prisonnier et dépendant de sa soif de conquêtes.

Commenter  J’apprécie          00

Je n'ai lu que la 1ère partie. On apprend plein de choses sur l'enfance d'Alexandre mais surtout sur son père Philippe. C'est bien écrit mais on finit par se lasser des histoires de batailles et d'intrigues. Je crains un peu que la suite ne soit que le déroulé des conquêtes d'Alexandre !

Commenter  J’apprécie          31

Citations et extraits (42) Voir plus Ajouter une citation

Obsédé par sa volonté de classer tout ce qui était matière à connaissance dans la nature, le maître collectionnait toutes choses, il avait même tracé une carte des sources d'eaux thermales disséminées dans le pays, dont il avait étudié les propriétés curatives. Philippe lui-même avait soulagé les douleurs de sa jambe en prenant des bains de boue chaude à une source de la Lyncestide.

Tout un mur de rayonnages était consacré à une collection d'animaux fossilisés : des poissons surtout, mais aussi des plantes, des feuilles, des insectes et même un oiseau.

" C'est la preuve, je le crois, que le déluge a vraiment existé, puisque nous trouvons ces poissons sur les montagnes qui nous entourent ", disait Alexandre non sans logique.

Chapitre 15

Commenter  J’apprécie          30

" Tu recevras l'éducation la plus raffinée et la plus complète qui soit. Tu pourras puiser ton savoir dans celui d'un excellent esprit, le plus apte à élaborer des pensées dans toute la grécité d'Orient et d'Occident.

-Et qui est ce personnage extraordinaire ? "

Philippe sourit : "C'est le fils de Nicomaque, le médecin qui t'a mis au monde. c'est l'élève le plus célèbre et le plus brillant de Platon. Il se nomme Aristote.

Chapitre 10

Commenter  J’apprécie          40

Olympias leva à nouveau les yeux vers le ciel : " L'oracle de Dodone a marqué ta naissance. Un autre oracle, au milieu d'un désert ardent, marquera pour toi une autre naissance, dans une vie qui ne s'éteindra pas. " Puis elle se tourna brusquement vers on fils et se jeta dans ses bras. " Ne m'oublie pas, mon enfant. Mes pensées voleront vers toi chaque jour et chaque nuit. Mon esprit te servira de bouclier sur le champ dans la pénombre, combattra les influences malignes, chassera la fièvre. Je t'aime, Alexandre, plus que tout au monde."

Chapitre 48

Commenter  J’apprécie          20

J'avais installé au sommet de la tour de ma maison de campagne un deuxième bureau, où je me mettais à écrire en fin de journée jusque tard dans la nuit, dans le recueillement le plus absolu et la plus intense concentration, en écoutant au casque des morceaux musicaux de grande puissance évocatrice, spécialement choisis pour l'occasion.

La naissance d'Alexandre le Grand...

Commenter  J’apprécie          30

Le jeune prince se demandait quelles pensées se pressaient sous ce large front, dans ce crâne puissant, posé sur ce corps frêle et chétif. Quelle raison l'avait amené, après une vie de recherches sur l'esprit de l'homme, à vivre dans la nudité et la pauvreté le long de la rue, objet des rires et de la compassion des passants ? (...)

" Salut à toi, Diogène. Tu as devant toi Alexandre de Macédoine. Demande-moi ce que tu désires et je serai heureux de te l'offrir."

Le vieil homme ouvrit sa bouche édentée ; " N'importe quoi ? interrogea-t-i d'une petite voix stridente, les paupières toujours baissées.

-N'importe-qui, répéta Alexandre

-Alors écarte-toi un peu de mon soleil."

Chapitre 27

Commenter  J’apprécie          10

Video de Valerio Manfredi (1) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Valerio Manfredi
Valerio Massimo Manfredi narra le vicende della Guerra di Modena del 43 a.C. (2014)
autres livres classés : roman historiqueVoir plus
Notre sélection Littérature étrangère Voir plus




Quiz Voir plus

Les écrivains et le suicide

En 1941, cette immense écrivaine, pensant devenir folle, va se jeter dans une rivière les poches pleine de pierres. Avant de mourir, elle écrit à son mari une lettre où elle dit prendre la meilleure décision qui soit.

Virginia Woolf
Marguerite Duras
Sylvia Plath
Victoria Ocampo

8 questions
1442 lecteurs ont répondu
Thèmes : suicide , biographie , littératureCréer un quiz sur ce livre