AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizForum
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2723486850
Éditeur : Glénat (01/03/2013)

Note moyenne : 3.44/5 (sur 24 notes)
Résumé :
Natalia est Russe, Walter est Américain. Ils se rencontrent aux premiers jours de la R.évolution Russe. Le même intérêt pour la peinture les unit.
L'art devient révolutionnaire, le rouge est son étendard.
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Critiques, Analyses & Avis (8) Voir plus Ajouter une critique
juliette2a
25 décembre 2013
Je viens d'achever le premier tome de la Guerre des Amants, et je ne suis pas déçue ! J'avoue que c'est une bande dessinée qui avait attiré mon attention dès sa sortie ; grâce à Masse Critique, j'ai eu le plaisir de la découvrir !
Comme l'indique son titre, cette bande dessinée nous raconte le destin d'une jeune russe, Natalia, et d'un américain, Walter, en pleine Révolution Russe. Tous deux sont liés par un intérêt commun pour la peinture, qui peu à peu se transformera en véritable passion amoureuse…
Ce qui m'a vraiment touché dans cette histoire, c'est l'évolution d'une société en pleine Révolution, tout d'abord insouciante, puis piégée par la famine et la haine (la guerre entre les Rouges –communistes- et les Blancs, partisans du Tsar).
Bref, je n'attends plus désormais que la parution du second tome de cette formidable aventure, portée par deux héros attachants à souhait, et que je conseillerai bien évidemment à tous…
Commenter  J’apprécie          240
Ambages
23 août 2016
Rouge révolution, le tome 1 de la guerre des amants, est une bande dessinée qui évoque la révolution russe sous l'angle de la culture et plus particulièrement de la peinture. Il y est question d'un jeune couple, étudiants en art, qui va transporter ses rêves aux couleurs très engagées, au travers du pays pour faire connaître la culture au peuple.
« C'est le titre de l'oeuvre, ‘Battre les blancs' avec le coin rouge. ».
Mais chemin faisant, la couleur rouge dominante sera également celle du sang, de la famine et de la mort. J'ai trouvé certaines images très violentes, presque insoutenables. J'ai apprécié la rencontre des élèves avec Kandinski. En revanche, la petite amourette entre les deux protagonistes est assez caricaturale, tout comme leurs tempéraments : lui est américain ‘bien gentil' « les mots en ‘ist' me donnent mal au crâne… moi je suis comme Kandinsky… je crois au pouvoir de l'art… à la paix, à l'harmonie entre les peuples » et elle, russe très engagée « l'art doit descendre dans la rue pour changer le monde et délivrer un message émotionnel... » Les dessins et couleurs sont très bien rendus.
Il y a une petite coquille dans le titre tel que repris dans Babelio. Il ne s'agit pas de Rouge évolution mais Rouge révolution. Un petit R s'est évaporé. Peut-être un clin d'oeil à l'héroïne qui manque d'air plus d'une fois dans cette aventure et évolue petit à petit avec la découverte des horreurs lors de son voyage. Je laisse donc la coquille (je ne sais pas corriger de toute manière^^).
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          182
tchouk-tchouk-nougat
28 mai 2014
Walter, américain, et Natalia, russe, sont deux étudiants en art à Moscou. Leur point de vue se sont pas franchement les mêmes mais la même passion pour l'art les anime. Une passion qui va les rapprocher dans ce pays où tout n'est pas toujours facile, surtout quand il s'agit de promouvoir l'art aux camarades, au peuple...
Une histoire surtout romantique dans un contexte historique intéressant. Une bande dessinée plutot plaisant si on oublie les passages philosophiques sur l'art, en particulier de Natalia!
Un joli dessin, expressifs aux belles couleurs.
Commenter  J’apprécie          100
Altervorace
16 janvier 2014

Aaaaaah les épopées romantiques sur fond d'Histoire... Ce premier tome d'un Bande dessinée en trois volumes m'a tout de suite interpellée. Déjà parce qu'avant d'avoir une fascination pour l'Asie, j'ai eu une « période russe ». Histoire, art, littérature... L'âme slave m'avait charmée. Depuis, mon coeur, ô combien infidèle, s'est posé ailleurs même si j'ai gardé de cette époque une admiration sans borne pour Tolstoï et Chagall. Comment, alors, résister à pareil synopsis ?
Si le pitch annonçait des thèmes qui me sont familiers, la BD, tu le sais peut-être, est un art que je connais peu -à part quelques souvenirs émus de ma jeunesse avec des mangas et des oeuvres comme Sambre ou La quête de l'oiseau du temps. Ici, les dessins d'Olivier Mangin sont classiques mais plutôt bien faits. Curieusement, malgré mon ignorance crasse dans le domaine, j'ai été particulièrement sensible aux couleurs, ces dernières étant dues au travail de Bérengère Marquebreucq -particulièrement au début de l'ouvrage, pour la scène au Palais D'Hiver-.
Concernant nos héros, j'ai trouvé leur évolution attachante avec leurs idéaux révolutionnaires qui finiront forcément par se briser au mur de la réalité. Quant à l'histoire d'amour en elle-même, j'avoue que tout cela va un peu vite à mon goût. D'ailleurs tout l'ouvrage est un peu rapide. On n'a pas le temps de savourer l'évolution des sentiments. Surtout que la romance reste assez convenue avec une passion malmenée par L Histoire toussatoussa. Reste qu'on passe un moment agréable.
Ce qui, à mes yeux, donne à Rouge Révolution son intérêt est la toile de fond du récit : le monde artistique juste après la Révolution Russe -1920-. On découvre -ou redécouvre- Chagall, Malevitch et ce bouillonnement violent des théories artistiques de l'époque. La présence de ce contexte est très bien équilibrée puisqu'elle donne un ton unique à l'histoire de Karl et Natalia sans pour autant prendre le pas sur le destin de nos héros. Finalement, ce moment de lecture tient assez bien ses promesses puisque la fin de ce premier opus donne envie que la suite sorte rapidement afin de savoir ce qu'il adviendra des amants.
Lien : http://altervorace.canalblog..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
IreneAdler
28 février 2013
Révolution russe, 1917.dans le Palais d'Hiver Walter, fils d'ambassadeur américain rencontre Natalia, combattante communiste.
Ils se retrouveront 3 plus tard, dans le cours d'art de Kandinsky. En plus de tomber amoureux, ils auront l'honneur de traverser la Russie pour propager la culture communiste. Ce sera le début des désillusions.
Les matins qui chantent ont été suivis, rapidement, par les nuits noires, glacées et silencieuses. L'art et la culture, inféodés au régime, n'ont pas joué le rôle de ciment appelé de leurs voeux par les artistes.
Voila ce que montre cet album assez classique et efficace.
Commenter  J’apprécie          90

Les critiques presse (5)
BoDoi02 juillet 2013
Suffisamment bien documentées sur les plans historique et artistique pour convaincre [...] les soixante pages du premier tome de cette romance [...]se laissent agréablement parcourir. Sans aucun temps mort, l’on y suit, attentif, les pérégrinations des deux protagonistes aux idéaux si différents...
Lire la critique sur le site : BoDoi
Auracan02 mai 2013
Une aventure palpitante basée sur une idée originale. Il s’agit d’apporter les idées artistiques officielles soviétiques dans les contrées les plus reculées. [...] De son trait fin et réaliste, Olivier Mangin dessine des personnages à la beauté intérieure et extérieure.
Lire la critique sur le site : Auracan
Bedeo02 avril 2013
Ce premier tome est donc Rouge Révolution, sanglant par ses couleurs, un scénario puissant comme deux cœurs qui battent sur fond d’art et d’histoire, comme les couleurs d’un peintre sur sa palette, force primaire et mélanges tumultueux.
Lire la critique sur le site : Bedeo
ActuaBD27 mars 2013
Le tour pathétique du récit étouffe l’évocation d’un bouillonneemnt artistique majeur, de Kandinsky à Chagall. Une atmosphère de terreur sur-développée qui laisse peu de place à une vision historique plus à même de figurer l’exaltation réelle de ces hommes.
Lire la critique sur le site : ActuaBD
BDGest26 mars 2013
La narration efficace de Jack Manini s’appuie sur [une] excellente partition graphique [...]. Les personnages sont bien reconnaissables et expressifs, les décors précis et évocateurs. Le cadrage et le découpage, ainsi que les angles de vue, participent pleinement à la fluidité de la lecture.
Lire la critique sur le site : BDGest
Citations & extraits (3) Ajouter une citation
AmbagesAmbages23 août 2016
Un jour, je suis entré dans une de ces isbas… la table, les bancs, l’énorme poêle, l’armoire, le buffet… tout était peint ! Sur les murs des loubki bariolés, des icônes multicolores...
...et pour tout éclairage, une veilleuse rougeoyante comme une étoile discrète et mystérieuse…
Quand j’ai pénétré dans la chambre, les couleurs m’ont encerclé...comme si je pénétrais dans une peinture !

Waow, Vassily ! Et alors ?

Alors je me suis dissous dans la couleur !
...une sensation lumineuse…les deux mondes enfin réconciliés, le spirituel et l’humain... 
MON PREMIER RÊVE D’ABSTRACTION !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          123
ClinkerfrClinkerfr31 août 2014
Le rôle joué par l'art en Russie lors de la révolution bolchévique. Une idéologie, un objectif plus qu'ambitieux, d'utiliser l'art comme vecteur d'ascension intellectuelle du peuple dans un pays où il crève de faim.
Bien mené, on se laisse conduire.
Commenter  J’apprécie          60
IreneAdlerIreneAdler28 février 2013
- Regarde-les Walter ! Ca marche ! Va vite chercher les tracts avec les poèmes futuristes !
- Dommage qu'ils ne sachent pas lire !
- ... Aucune importance, ils apprendront !
Commenter  J’apprécie          50
Videos de Jack Manini (3) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Jack Manini
Jack Manini en interview pour planetebd.com .Jack Manini est tantôt scénariste, tantôt dessinateur? mais jamais les deux en même temps. En revanche, quand il scénarise, il très souvent coloriste ! Cet auteur évolue dans des registres variés, s?intéressant tantôt à La Loi du Kanun en Albanie, tantôt au destin sulfureux de la famille Cannary à Hollywood, tantôt à l?épopée du Lusitania (SOS Lusitania), tantôt aux mystères des Catacombes durant la seconde guerre mondiale, tantôt à l?art sous la révolution russe (La guerre des amants). Un point commun relie tous ces sujets : l?Histoire? Rencontre avec un auteur atypique, décidément très prolifique en ce printemps 2013.
+ Lire la suite
autres livres classés : russieVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle





Quiz Voir plus

Les Amants de la Littérature

Grâce à Shakespeare, ils sont certainement les plus célèbres, les plus appréciés et les plus ancrés dans les mémoires depuis des siècles...

Hercule Poirot & Miss Marple
Pyrame & Thisbé
Roméo & Juliette
Sherlock Holmes & John Watson

10 questions
2445 lecteurs ont répondu
Thèmes : amants , amour , littératureCréer un quiz sur ce livre