AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
>

Critique de SdImag


SdImag
  11 septembre 2019
La valse des soupirants


La fille de l'exposition universelle, planche du tome 2 © Bamboo / Willem / Manini / Wenish [Résumé] Porté par une foisonnante galerie de personnages, à commencer par Julie Petitclou, sa petite famille et ses nombreux soupirants, Paris 1867 mêle Histoire et fiction pour tisser un récit feuilletonesque captivant qui entraîne le lecteur dans les coulisses de l'Exposition Universelle de 1867.

Dynamique et formidablement expressif, le trait cartoonesque d'Etienne Willem parvient à trouver le subtil équilibre entre humour et gravité et à mettre en scène avec une redoutable efficacité le scénario rocambolesque et éminemment romanesque imaginé par Jack Manini.

Ce second tome de la Fille de l'Exposition Universelle ne fait que confirmer tout le bien que l'on pensait de cette série qui va nous conduire de 1855 à 1937 au fil des Expositions Universelles et Coloniales… Pour les amateurs d'Histoire, un intéressant dossier présentant celle de 1867, personnage à part entière de l'intrigue, vient compléter l'album.
Lien : http://sdimag.fr/index.php?r..
Commenter  J’apprécie          10



Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Ont apprécié cette critique (1)voir plus