AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
3,5

sur 16 notes
5
1 avis
4
1 avis
3
2 avis
2
0 avis
1
0 avis
Avec leur série "Tomoë", le scénariste Jack Manini et le dessinateur Tieko, joliment aidé aux couleurs de Dominique Osuch, veulent nous conter les dernières heures du Shogunat Ashikaga et les sombres heures de la Guerre d'Onin qui aboutit au chaos généralisé de la période Sengoku…
D'un côté nous avons le game of thrones de Kyoto, avec le mikado qui a délégué ses pouvoirs au shogun, et le shogun qui a délégué ses pouvoirs au kanrei… Les clans aristocratiques menés par Hosokawa et Yamana sont à couteaux tirés, et tout le monde voit une ouverture dans le fait que le shogun sans descendance mâle rappelle son frère d'un monastère pour l'associer au pouvoir. Mais c'est sans compter sur Sei, soeur de Yamana, épouse d'Hosokawa et amante du shogun qui intrigue à qui mieux mieux pour remporter le jackpot et leur damner le pion !
D'un autre côté, nous avons le seigneur pirate Yoshinaka, une sombre brute persuadée d'être porté par le même destin que son homonyme de la Guerre de Genpei entré dans la légende. Il souhaite reformer un couple terrible avec l'héritière de la guerrière Tomoë Gozen amante et vassale de son supposé aïeul, mais faute de la trouver il est prêt à tout et au reste pour la fabrique de toutes pièces (quitte à torturer son propre père et son propre fils pour y parvenir). Nous suivons ainsi le calvaire de la jeune Sayo renommée Tomoë, qui au coeur des combats semblent acquérir d'étrange pouvoirs sur l'eau quand ses yeux passent du noir au bleu…

Une chouette bande dessinée historique, d'autant plus que le spécialiste Julien Peltier explique tout ce que lecteurs et lectrices doivent savoir pour l'apprécier à sa juste valeur. Mais le résultat a autant les qualités de ses défauts que les défauts de ses qualités : c'est très/trop classique. Toutefois cela sent bon les bds des années 1990 et on retrouve tout le charme de la collection Vécu de chez Glénat, avec le Japon à la fois beau et cruel du cycle "Le Vent des Dieux" de Patrick Cothias et Philippe Adamov (ou d'autres se souviendront de la série "Kogaratsu"). La différence se fait sur la progression des techniques scénaristiques et graphiques, et je félicite les éditions Bamboo de nous avoir offert une oeuvre très soignée tant sur le fond que sur la forme ! (même si j'aurai sans doute préféré qu'on s'attaque directement à l'adaptation BD du "Heike monogatari" ^^)
Commenter  J’apprécie          310
Pas facile de suivre une histoire quand elle porte sur l'Histoire d'un pays, dont je connais bien peu de chose. Heureusement, un riche dossier en fin de lecture m'a aidé à mieux comprendre.
Sinon je prenais cela pour un "banal" scénario d'aventures.
Pour ce qui est du dessin, il m'a plus d'une fois fait penser aux estampes Japonaises - à commencer par la couverture - et donc j'ai vite été séduite.
Le soucis est maintenant de trouver le tome 2, pour aller au bout de ma lecture : il n'est malheureusement pas disponible à la médiathèque.
Commenter  J’apprécie          50
Japon, 1461

Alors que pour ne pas changer, une lutte de pouvoir s'est invitée dans les couloirs du palais impérial de Kyoto, Hosokawa, le kanrei, ou conseiller suprême du Shogun tente de persuader son frère, Yoshimi d'accepter la succession du trône.

Sans héritier légitime, le frère du Shogun en devient le seul successeur légitime.
Mais Yoshimi refuse, préférant de loin la sagesse de Bouddha et son enseignement aux petits complots de la cour.

Ce refus n'arrange pas les affaires d'Hosokawa, qui y voyait une manière optimale de contrer les ambitions démesurées de Yamana, le "Moine Rouge", qui vise, au minimum, sa position de Kenrei auprès du Shogun.

Pour rendre cette tension encore plus palpable, Hosokawa est même allé jusqu'à épouser Sei, la propre soeur de Yamana. Mais pas question de mariage d'amour, loin de là, juste une occasion pour Hosokawa de la manipuler dans son rôle d'espionnage au profit de son frère.

Pendant ce temps-là, un village de pêcheurs est attaqué par des pirates qui veillent bien à ne laisser qu'une survivante, Sayo, descendante de Tomoë, la déesse de l'eau.

Le roi des pirates, Yoshinaka, est le descendant du grand maître de guerre ... Yoshinaka.

Pendant la guerre de Genpei, deux siècles auparavant, Tomoë Gozen et Yoshinaka étaient époux et leurs batailles ont inspiré un bon nombre de poèmes épiques.

Yoshinaka ne rêve que de reconstituer ce couple mythique, même si Sayo a le même âge que son fils, Oda, et de marcher sur Kyoto.

Kyoto risque dès lors d'être bien vite témoin de quelques intrigues ou attaques rangées visant à prendre le pouvoir au Shogun !
Commenter  J’apprécie          40
Huit pages de documentation en fin d'album, textes et reproductions , un petit cours d'Histoire médiévale avant de refermer le livre et de chercher le second tome :)
Commenter  J’apprécie          30


Lecteurs (27) Voir plus



Quiz Voir plus

Les personnages de Tintin

Je suis un physicien tête-en-l'air et un peu dur d'oreille. J'apparais pour la première fois dans "Le Trésor de Rackham le Rouge". Mon personnage est inspiré d'Auguste Piccard (un physicien suisse concepteur du bathyscaphe) à qui je ressemble physiquement, mais j'ai fait mieux que mon modèle : je suis à l'origine d'un ambitieux programme d'exploration lunaire.

Tintin
Milou
Le Capitaine Haddock
Le Professeur Tournesol
Dupond et Dupont
Le Général Alcazar
L'émir Ben Kalish Ezab
La Castafiore
Oliveira da Figueira
Séraphin Lampion
Le docteur Müller
Nestor
Rastapopoulos
Le colonel Sponsz
Tchang

15 questions
5215 lecteurs ont répondu
Thèmes : bd franco-belge , bande dessinée , bd jeunesse , bd belge , bande dessinée aventure , aventure jeunesse , tintinophile , ligne claire , personnages , Personnages fictifsCréer un quiz sur ce livre

{* *}