AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontres
EAN : 9782081451933
160 pages
Flammarion (22/05/2019)
3.82/5   22 notes
Résumé :
« La photo, prise dans une des rues principales de Chartres, représente une jeune femme tondue. Parmi les autres personnes qui y figurent, certaines sont identifiables. D’autres ne sont que des silhouettes. Hors cadre, d’autres habitants de la ville assistent à l’humiliation de Simone. Simone était une « fille à soldats ». Dans ses bras, elle porte l’enfant qu’elle a eu avec un Allemand. La photographie est prise au moment où on la conduit en prison, où elle attendr... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (6) Voir plus Ajouter une critique
leboncoinlecture
  18 mai 2021
Dans des jours et des nuits à Chartres, l'auteur suédois Henning Mankell imagine en grande partie, comme il le précise lui-même dans la préface, l'histoire de la fameuse "tondue de Chartres", inspiré par la célèbre photographie de Robert Capa.
Sous forme d'une pièce de théâtre en deux actes, il met en scène Robert Capa lui-même, instaurant ainsi une réflexion sur l'acte de photographier et le statut du photographe - témoin, voyeur, influenceur comme on dit aujourd'hui ? - ainsi que Simone, la femme tondue pour avoir eu un bébé avec un Allemand, sa meilleure amie, son père, deux résistants la surveillant, une connaissance revancharde.
On navigue entre 1941, 1943 et 1945 dans chaque acte, alternant les scènes d'insouciante jeunesse des jeunes filles avec l'attente du jugement en prison, l'évolution des relations avec les uns ou les autres selon que les Allemands gagnent ou perdent en pouvoir, selon que les sentiments se font plus forts etc.
Le tableau est complexe et pousse à réfléchir aux contradictions et dilemmes que posent ce genre de situation. Cependant, il s'agit bien là d'une construction littéraire puisque le portrait dressé de Simone est quelque peu éloigné de la vérité historique, comme le dossier pédagogique nous invite à le découvrir, ce qui donne un tout autre sens à la photographie de Capa et au destin de cette femme en particulier mais qui n'enlève rien aux problématiques posées, qui sont au final peut-être plus d'ordre philosophique qu'historique.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
Fofie64
  30 avril 2020
Spécimen reçu en fin d'année scolaire, je l'ai lu avant de la saisir dans ma base (confinement oblige). de plus, je venais juste de voir un article sur la tondue de Chartres et quand j'ai vu le sujet de la pièce je me suis dit "quelle coïncidence" !
Henning Mankell s'inspire d'une photo prise par Robert Capa le 16 août 1944 (et non au printemps 45 comme le dit l'auteur) pour écrire sa pièce de théâtre.
Cette photo représente une jeune femme tondue avec son bébé dans les bras, elle furent 11 à être tondues à Chartres ce jour là.
Une pièce forte qui montre que tout n'est pas si simple en temps de guerre et la libération amène son lot de vengeance.
Il y a un tout un dossier pédagogique sur le bouc émissaire, les amours impossibles et l'engagement.
Commenter  J’apprécie          90
Aimata
  14 septembre 2019
Une pièce « coup de poing » où la violence est palpable dès le début. L'auteur a mêlé deux époques : pendant la guerre et après la guerre ; et c'est bien réussi. le sort de Simone, de son bébé qui n'a pas de prénom et les relations entre les résistants font froid dans le dos.
Commenter  J’apprécie          90
Mouche307
  28 janvier 2022
A partir de la photo "Femme tondue pour avoir eu un enfant d'un soldat allemand" de Robert Capa, l'auteur invente, en deux actes de dix scènes chacun, les étapes de la vie de Simone. La pièce de théâtre mêle les scènes sans chronologie pour nous montrer aussi bien le photographe Robert Capa, qui s'exprime en vers libres, que le père de Simone, sa meilleure amie, son amoureux allemand et les deux gardiens de la cellule où Simone attend son jugement. A nous ensuite de reconstituer son parcours, et bien sûr de nous demander de quoi est-elle vraiment coupable.
Commenter  J’apprécie          62
liliterre
  04 décembre 2021
Henning Mankell... Mon premier... Bien sûr, j'en avais déjà beaucoup entendu parler. Je me disais qu'il fallait que j'en lise un. Il a fallu le challenge solidaire pour que je passe à l'acte. Ce petit livre se trouvait dans ma bibliothèque depuis un an. Je l'avais reçu en spécimen pour l'étudier avec des classes de troisième. Je me suis donc lancée!
Ma première surprise fut de découvrir le genre: du théâtre!!! Jamais je n'aurais classé cet auteur dans ce genre (du coup, je me dis qu'il faudra que je relise un Mankell, pour me faire découvrir son genre de prédilection!). Alors ce n'est pas le genre auquel je me colle souvent mais j'ai bien aimé. Certains passages expriment des vérités presque philosophiques, sinon historiques: pourquoi tant de haine entre les hommes? peut-on reprocher à quelqu'un de tomber amoureux? comment un dieu pourrait-il exister lorsqu'on voit autant de mal sur terre? après la guerre où les corps s'affrontent, après la signature de l'armistice, une autre guerre commence: celle des règlements de compte; on ne peut pas regretter un enfant, il a toujours sa place...
Le travail de l'artiste, sans cesse à la recherche de la perfection et de la vérité, est également fortement mis en avant dans cette pièce sur laquelle il y aurait encore beaucoup à dire. J'ai aimé mes allers-retours entre les discours des personnages sur la photographie prise en 1945 et la photographie elle-même, glissée dans les dossiers pédagogiques de cette collection.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10

Citations et extraits (4) Ajouter une citation
mesrivesmesrives   03 septembre 2019
Dans ma cathédrale,
parmi les effluves âcres des acides,
j'ai créé d'autres mondes.
Comme si j'étais plus proche
que Dieu
de cette soupe originelle dont on parle.
Cette soupe qui a donné naissance à l'univers
et à cette lumière qui défile
et que je m'obstine à attendre.

Je suis là, comme à un arrêt d'autobus,
et j'attends la bonne lumière.

Voilà ma vie :
Arrêt. Attente. Lumière.
Commenter  J’apprécie          610
PegLutinePegLutine   10 juillet 2019
[Robert Capa] assiste à la tonte de onze femmes soupçonnées de "collaboration horizontale". L'une d'elles retient particulièrement son attention: escortée par une foule galvanisée, elle marche en tenant son bébé serré contre elle. Capa la photographie sans rien connaître de son histoire. Elle s'appelle Simone Touseau et la photo qu'il prend fera le tour du monde en quelques semaines.
Commenter  J’apprécie          20
juliette1812juliette1812   21 août 2019
J'ai photographié toute cette guerre horrible. Avec mes appareils, j'ai fixé une souffrance inconcevable, un courage inconcevable, une lâcheté inconcevable. J'ai fixé ce qu'est réellement la guerre : quelque chose d'inconcevable. Une souffrance si grande, si constante, si diabolique qu'une cathédrale comme celle de Chartres devrait ployer sous son poids. Et s'écrouler de honte...
Commenter  J’apprécie          20
PegLutinePegLutine   10 juillet 2019
- Elle a quand même eu un enfant avec l'ennemi.
- Vraiment? Elle a eu un enfant avec toute l'armée d'occupation? Non, elle a eu un enfant avec un simple soldat allemand dont elle est tombée amoureuse.
Commenter  J’apprécie          30

Videos de Henning Mankell (23) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Henning Mankell
Rafale de propositions de lectures estivales. Des séries déjà classiques et d'autres très récentes. En particulier celle du norvégien Jørn Lier Horst, nouvelle gâchette du polar scandinave, héritier d'Henning Mankell. le dernier épisode des enquêtes de son héros, William Wisting, inspecteur au commissariat de Larvik, au sud d'Oslo, a le charme entêtant des suspenses à infusion lente. "Le disparu de Larvik" de Jørn Lier Horst, traduit du norvégien par Céline Romand-Monnier, "Série noire", Gallimard.
Une émission animée par Michel Abescat et Christine Ferniot. Réalisation : Pierrick Allain
autres livres classés : occupation allemandeVoir plus
Notre sélection Littérature étrangère Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Henning Mankell et Kurt Wallander

Deux hommes sont retrouvés morts sur un canot, exécutés d'une balle dans le cœur. Les corps sont identifiés : des criminels lettons d'origine russe liés à la mafia.

Meurtriers sans visage (1994)
Les Chiens de Riga (2003)
La Lionne blanche (2004)
L'Homme qui souriait (2005)
Le Guerrier solitaire (1999)
La Cinquième Femme (2000)
Les Morts de la Saint-Jean (2001)
La Muraille invisible (2002)
Avant le gel (2005)
L'Homme inquiet (2010)

10 questions
218 lecteurs ont répondu
Thème : Henning MankellCréer un quiz sur ce livre