AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures

Anna Gibson (Traducteur)
EAN : 9782020581165
528 pages
Éditeur : Seuil (09/03/2004)

Note moyenne : 3.79/5 (sur 680 notes)
Résumé :
L'inspecteur Kurt Wallander d'Ystad en Suède est atterré face au crime odieux de deux adolescentes qui ont froidement abattu un chauffeur de taxi à coups de marteau et de couteau. N'éprouvant aucun remords, elles racontent les faits aux policiers sans émotion apparente. Mais bientôt, Sonia, l'aînée des jeunes filles, réussit à s'évader du commissariat et on la retrouve électrocutée à l'intérieur d'un transformateur électrique gravement endommagé et qui a privé de co... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (49) Voir plus Ajouter une critique
Tostaky61
  08 septembre 2015
Un homme qui meurt apparemment de mort naturelle, un chauffeur de taxi violemment assassiné par deux jeunes filles, et voici l'inspecteur Wallander lancé dans le labyrinthe d'une enquête complexe où les menaces pèsent sur le monde et sur sa vie.
Il y avait longtemps que je n'étais pas retourné du coté de chez Henning Mankell. Quel plaisir que de le retrouver et de retrouver par la même occasion son policier favori.
Un roman rythmé, où se mêlent avec réussite, action et suspense.
Rien que du plaisir pour l'amateur de polar que je suis...
Commenter  J’apprécie          460
mesrives
  01 octobre 2015
Ah, suivre Kurt Wallander, un plaisir toujours renouvelé!
Dans ce volet, l'inspecteur ne tourne pas les pages mais il accumule les constats, développant le sentiment d'être abandonné, et parfois trahi.
Le temps passe, le monde change: Ebba la secrétaire dévouée à laissé sa place à Irène, son ami de jeunesse Stein Widen est parti vers d'autres horizons, son ancien supérieur Per Akeson aussi, Baiba s'est évaporée, même Hercule, le chien du commissariat va être remplacé...
Mais revenons à l'enquête, qui se présente plutôt comme une affaire, l'affaire Marais de Jakob, un complot, une opération...
La première partie "L'attaque" , du4 au 12 octobre se consacre entre autre à la découverte de la machination orchestrée peut-être par des fanatiques d'un ordre nouveau, ou de militants écologistes.
La seconde partie "Le mur", du 12 au 20 octobre traite des efforts déployés par l'équipe de l'inspecteur pour faire craquer la muraille de l'espace cybernétique afin d'en trouver le code (Wallander recrutera même un jeune hacker sorti récemment de prison).
Une affaire très complexe sur laquelle Wallander et son équipe piétinent car aucun ne discerne de mobile apparent malgré des liens reconnus entre les différentes victimes, mais le rythme s'accélère, et les tensions montent...
Kurt Wallander relèvera-t-il le défi encore une fois?
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          270
CorinneCo
  12 novembre 2013
j'ai lu des critiques ou on reprochait à Mankell, de répéter toujours la même chose. Et bien Wallander ressasse, il ressasse ses enquêtes, il ressasse ses frustrations, sa solitude, l'échec de son mariage, bref c'est un ressasseur professionnel et ce ne serait pas Wallander si il ne ressassait pas :-) on s'étonne de la réticence informatique de Wallander, moi ça m'a bien plu. J'ai deux amis qui n'ont pas d'ordinateurs chez eux ni de portable (ils refusent), et ils vivent très bien :-) j'ai aussi une amie qui malgré des cours d'informatique et un ordinateur chez elle et un profil disons dans l'ère informatique n'y comprends rien (pire que Wallander !) et que ça n'intéresse pas. donc je comprends parfaitement que l'on soit réticent à tout ça et je me dis heureusement qu'il y a des personnes comme ça ! Oui ce n'est pas le meilleur Wallander... Mais cette ambiance presque statique, morose et froide est comme le brouillard de Scanie ! cette atmosphère délétère dans la tête de Wallander, au commissariat, dans la ville même est attirante et laisse un peu confus et un peu perdu, on peut se demander où Mankell veut en venir parfois et on se dit qu'il ne cherche à nous mener nulle part. On avance pas un pas dans l'histoire, dans la tête de Wallander, comme on avance pas à pas dans le brouillard et où le flou des personnes et des choses apparaissent enfin nettement lorsque qu'on est tout prêt....
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          223
Aline1102
  07 décembre 2011
C'est le deuxième Mankell que je lis et déjà, j'admire vraiment la manière dont cet auteur parvient à plonger le lecteur dans des énigmes paraissant aussi insolubles. Les interrogations de Wallander y sont sans doute pour beaucoup: au plus il doute, au plus nous doutons aussi.

Mankell arrive également à passionner ses lecteurs sans pourtant se lancer dans un récit plein de suspens. Car si l'on est parfois tenu en haleine par les événements, Muraille Invisible est plutôt un polar psychologique. Ce sont les réflexions des personnages, l'ambiance de l'automne suédois, le désespoir et la solitude de Wallander qui créent l'atmosphère très particulière de ce polar.

Quant aux ennuis professionnels de Wallander, ils ne font qu'ajouter à l'ambiance noire de ce polar. Car Wallander se rapproche pas mal du anti-héros dans ce volume: il réagit au quart de tour et parfois de façon agressive aux diverses situations auxquelles il est confronté et cela va le mettre plus d'une fois dans l'embarras.

L'intrigue policière en elle-même était encore une fois très bien construite par l'auteur. Mankell nous révèle, vers la moitié du roman, qui tire les ficelles de l'affaire, mais cela semble rendre le mystère encore plus épais. Trois affaires sont entremêlées et il est impossible de comprendre comment elles le sont. Jusqu'aux toutes dernières pages, dans lesquelles l'auteur finit par assouvir la curiosité de ses lecteurs. Malgré cela, quelques questions restent en suspens; ce qui n'est pas mal, finalement puisque cela permet de transposer dans le récit le réalisme des enquêtes policières traditionnelles.

Décidemment, les auteurs nordiques ont du talent!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          180
Pirouette0001
  29 juillet 2019
Une bonne enquête menée par l'inspecteur Wallander, toujours au proie au questionnement quant à sa solitude, ses relations avec sa fille Linda, les relations avec sa supérieure et ses collègues, pour résoudre cette fois des crimes qui vont vite se révéler tourner autour de l'utilisation d'internet et du monde financier. Pas mal du tout. Un bon opus.
Commenter  J’apprécie          250

Citations et extraits (95) Voir plus Ajouter une citation
AproposdelivresAproposdelivres   26 septembre 2014
Wallander soupira et se força à redevenir policier. Il ouvrit le dossier et le parcourut en constatant comme d’habitude que Martinsson avait rédigé un rapport clair et succinct. Il s’enfonça dans son fauteuil et réfléchit à ce qu’il venait de lire.
Deux filles, âgées de dix-neuf et quatorze ans, avaient téléphoné d’un restaurant à vingt-deux heures le mardi soir pour commander un taxi. Elles avaient ensuite demandé à être conduites à Rydsgard. L’une des deux était montée à l’avant ; à la sortie de la ville, elle avait demandé au chauffeur de s’arrêter, disant qu’elle préférait tout compte fait voyager à l’arrière. Le taxi s’était arrêté au bord de la route. La fille assise à l’arrière avait alors brandi un marteau et frappé le chauffeur à la tête pendant que l’autre lui enfonçait un couteau dans la poitrine. Elles l’avaient dépouillé de son portefeuille et de son portable avant de prendre la fuite. Malgré ses blessures, le chauffeur – Johann Lundberg, soixante ans, dont quarante au volant de son taxi – avait réussi à donner l’alerte et à fournir un bon signalement des deux filles. Martinsson, qui s'était chargé de l'affaire ce soir-là, les avait identifiées sans trop de mal en interrogeant les clients du restaurant.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
fanfan50fanfan50   10 novembre 2016
Il était rongé d'inquiétude à l'idée d'avoir égaré le groupe d'enquête sur une fausse piste. Sa mission était d'orienter leur travail. En avait-il encore la capacité ? Cette impression que ses collègues ne lui faisaient plus confiance comme avant... Ce n'était pas seulement cette histoire d'interrogatoire qui avait mal tourné. Ses collègues murmuraient peut-être dans son dos qu'il n'était plus tout à fait à la hauteur, qu'il était temps que Martinsson prenne la relève.
Il était blessé. Il se faisait l'effet d'une victime. En même temps, il ressentait une sourde colère. Il n'avait pas l'intention de se rendre sans combat. D'autant plus qu'il n'avait pas de Soudan où commencer une nouvelle vie, pas de haras à vendre. L'avenir pour, lui, se réduisait à une pension d'Etat plutôt maigre.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
FortunaFortuna   11 mai 2015
Je ne sais pas ce que je vois. Mais c'est un pays où les gens sont exposés, sans abri, une société de part en part vulnérable. Une coupure d'électricité, et tout s'arrête. La vulnérabilité s'est insinuée en profondeur dans chaque individu.
Commenter  J’apprécie          120
Florence94Florence94   22 août 2016
La Suède est devenue un pays que les gens fuient. Ceux qui le peuvent s’en vont, restent les gens comme moi, comme Sofia Svenson, Eva Pierson. Il était indigné, pour elles, mais aussi pour lui-même. On est en train de trahir toute une génération, on leur vole leur avenir. Des jeunes quittent des écoles où les profs luttent en vain avec des classes trop nombreuses et des moyens insuffisants, des jeunes qui n’auront jamais accès à un travail digne de ce nom, qui ne se sentent pas seulement superflus mais carrément indésirables dans leur propre pays.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
AproposdelivresAproposdelivres   26 septembre 2014
Elles avaient été arrêtées à leur domicile. Celle de dix-neuf ans était restée en garde à vue. En raison de la gravité du crime, on avait décidé de retenir aussi la plus jeune. Johan Lundberg était conscient à son arrivée à l'hôpital ; puis son état s'était brusquement aggravé. Les médecins hésitaient à se prononcer. Selon Martinsson, les deux filles avaient justifié l'agression par un « besoin d'argent ».
Wallander fit la grimace. Il n’avait jamais de sa vie été confronté à une chose pareille : deux jeunes filles passant à l’acte avec une violence incontrôlée. D'après les notes de Martinsson, la plus jeune allait à l'école, c'était même une excellente élève. La plus âgée avait déjà travaillé comme réceptionniste dans un hôtel et comme jeune fille au pair à Londres, et s'apprêtait à entamer des études de langues. L'une et l'autre n'étaient connues ni de la police ni des services sociaux.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20

Videos de Henning Mankell (25) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Henning Mankell
Rafale de propositions de lectures estivales. Des séries déjà classiques et d'autres très récentes. En particulier celle du norvégien Jørn Lier Horst, nouvelle gâchette du polar scandinave, héritier d'Henning Mankell. le dernier épisode des enquêtes de son héros, William Wisting, inspecteur au commissariat de Larvik, au sud d'Oslo, a le charme entêtant des suspenses à infusion lente. "Le disparu de Larvik" de Jørn Lier Horst, traduit du norvégien par Céline Romand-Monnier, "Série noire", Gallimard.
Une émission animée par Michel Abescat et Christine Ferniot. Réalisation : Pierrick Allain
Dans la catégorie : Littérature suédoiseVoir plus
>Littérature des langues germaniques. Allemand>Autres littératures germaniques>Littérature suédoise (182)
autres livres classés : romans policiers et polarsVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Henning Mankell et Kurt Wallander

Deux hommes sont retrouvés morts sur un canot, exécutés d'une balle dans le cœur. Les corps sont identifiés : des criminels lettons d'origine russe liés à la mafia.

Meurtriers sans visage (1994)
Les Chiens de Riga (2003)
La Lionne blanche (2004)
L'Homme qui souriait (2005)
Le Guerrier solitaire (1999)
La Cinquième Femme (2000)
Les Morts de la Saint-Jean (2001)
La Muraille invisible (2002)
Avant le gel (2005)
L'Homme inquiet (2010)

10 questions
209 lecteurs ont répondu
Thème : Henning MankellCréer un quiz sur ce livre

.. ..