AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
EAN : 9782757855041
168 pages
Éditeur : Points (03/09/2015)

Note moyenne : 3.5/5 (sur 293 notes)
Résumé :
C'est l'automne en Scanie avec son lot de pluie et de vent. Wallander est en fin de carrière et se sent au bout du rouleau. Il aspire à une retraite paisible, rêve d'acheter une maison à la campagne et d'avoir un chien. Un collègue lui fait visiter celle d'un vieux parent. Wallander s'enthousiasme pour l'ancienne ferme et les lieux alentours, et pense avoir trouvé son bonheur.

Pourtant, lors d'une dernière déambulation dans le jardin à l'abandon, il t... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (81) Voir plus Ajouter une critique
marina53
  20 février 2015
Octobre 2002. L'automne s'est bien installé en Scanie apportant son lot de vent et de pluie. Après une semaine éprouvante au boulot, Wallander, au bout du rouleau, peut enfin respirer et aspirer à un peu de tranquillité dans l'espoir de pouvoir se mettre en congés. Déjà plus de 30 ans qu'il exerce ce métier et il se rend compte aujourd'hui à quel point les choses ont changé, pas toujours dans le bon sens d'ailleurs. Alors qu'il comptait profiter de sa journée de repos, son collègue, Martinsson, l'appelle à son domicile tôt le matin. Non pas pour le boulot mais pour l'informer qu'un membre de sa famille mettait sa maison en vente et que celle-ci pourrait bien l'intéresser. Une belle occasion pour Wallander qui rêve de quitter son appartement et devenir propriétaire. Surtout que sa fille Linda est venue emménager avec lui il y a plus d'un an. Il décide d'aller visiter la demeure qui se trouve être non loin d'où habitait son père. Après avoir jeté un oeil dans la bâtisse, il se rend dans le jardin. Alors qu'il croit avoir trébuché sur un vieux rateau, il se rend compte qu'il s'agit des restes d'une main humaine...
Wallander, pourtant fatigué par sa vie et son métier, quelque peu désabusé et mélancolique, ne se laisse guère aller dans cette nouvelle de Mankell. Les inconditionnels de ce flic seront ravis de le retrouver dans une ultime enquête (aux dires de son auteur). Encore une fois, Mankell ne ménage pas son héros. En proie aux doutes, se posant beaucoup de questions sur la société et sur sa propre vie, Wallander reste un personnage incroyablement ordinaire mais terriblement attachant. Dans cette enquête, l'auteur revient sur l'histoire de la Scanie lors de la guerre, l'immigration mais aussi sur le passé de Wallander. L'on prend toujours un certain plaisir à recroiser la route de ce flic profondément humain avec ses maladresses et son sale caractère.
A noter une dernière partie intitulée "Wallander et moi" où l'auteur parle de ces rapports avec son héros et explique comment il l'a fait évoluer tout au long de ces 20 années, aussi bien au niveau historique que personnel. Intéressant...
Une main encombrante.. attention Mr Wallander!
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          620
lyoko
  05 janvier 2017
J'ai toujours un livre dans mon sac.. mais parfois il arrive que j'ai oublié celui-ci alors je suis parfois obligée de me rabattre dans un kiosque a journaux ou autres afin de pouvoir occuper mon temps dans les transports.. ce fut le cas il y a quelques jours ou j'ai choisi ce roman pour la simple et bonne raison que j'ai une grande sympathie pour Wallander et sa fille Linda.
J'ai encore une fois apprécié l'enquête de Kurt , même si cette fois elle démarre de manière moins formelle.
J'aime beaucoup cet auteur qui a toujours les mots juste pour nous mener jusqu'au bout de ses romans sans dévoiler l'intrigue. mais également il arrive a nous toucher grâce a façon de traiter "l'étranger", le racisme ou encore l'injustice de façon discrète mais tellement présente.
J'ai aussi beaucoup aimé en fin de roman le petit mot de Mankell nous expliquant la création de son personnage Kurt wallander.
Commenter  J’apprécie          620
Tostaky61
  29 février 2016
Court roman qui devait être la dernière enquête du policier cher à Mankell .
A la recherche de sa future maison, Wallander se prend les pieds dans ce qu'il prend pour un râteau et qui s'avère être une main ...
Débute alors une remontée dans le temps pour trouver a qui peut bien appartenir ce squelette enterré 60 ans plus tôt et dont la mort n'a rien de naturelle, et éventuellement trouver le coupable.
Un petit plaisir de lecture comme on aime s'en offrir sans modération...
Monsieur Mankell, votre roman, vous auriez dû le faire plus long...
Commenter  J’apprécie          484
LePamplemousse
  13 décembre 2014
Cette enquête policière est une des dernières de l'inspecteur Wallander.
C'est un homme fatigué, à bout de souffle, usé par les ans et par son métier qui va effectuer cette enquête, qui, elle aussi, semble avoir bien du mal à décoller.
Le roman est court, environ 150 pages et l'intrigue est intéressante même si elle est lente, à l'image de notre héros qui n'en peut plus et qui n'aspire désormais qu'à prendre sa retraite.
Son rêve, car il a encore un peu d'énergie pour rêver, serait d'avoir une maison et un chien.
C'est d'ailleurs en allant visiter une ferme qu'il fait une découverte macabre.
J'ai beaucoup aimé cette histoire très réaliste et le fait que l'enquête avance si lentement la rend très crédible, car tout ne se résout pas toujours en 24 heures chrono !
A la fin du livre, l'auteur, Henning Mankell nous raconte comment il a décidé de créer ce personnage, comment il l'a fait évoluer et comment également il a décidé qu'il était temps de le libérer en arrêtant la série.
Ces quelques pages sont très intéressantes et montrent l'attachement de l'auteur à suivre l'évolution de la société par le biais d'un personnage plein de failles.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          370
emi13
  29 septembre 2017
Après trente ans dans la police notre ami Wallander se sent fatigué. Il aspire à sa retraite. Notre ami rêve d'une maison dans la campagne avec un chien. En train de visiter une ancienne ferme, il se dit que celle-ci serait parfaite pour réaliser son rêve. Refaisant le tour du jardin tout à fait défraichit, il trébuche pense-t-il sur une racine mais en regardant de plus près il s'aperçoit que c'est une main. Son rêve se brise au lieu d'une maison il va enquêter avec sa fille Linda sur les os retrouvés dans ce jardin. Ils vont devoir remonter dans le passé, oui mais jusqu'où vont-ils remonter. En fin du livre Henning Mannkell nous dévoile comment il a créé le personnage de Wallander. Très beau récit de notre auteur.

Commenter  J’apprécie          351


critiques presse (2)
Actualitte   12 novembre 2014
Savourez donc ce livre comme une friandise délicieuse et réconfortante, simplement édité pour combler un vide, une absence définitive. Wallander n'est plus. Le regret est bien là, mais assez doux.
Lire la critique sur le site : Actualitte
Culturebox   16 octobre 2014
Pas de doute, on est bien chez Henning Mankell, aussi doué pour imprégner ses pages d'une ambiance unique que pour nouer et dénouer les fils d'enquêtes complexes.
Lire la critique sur le site : Culturebox
Citations et extraits (84) Voir plus Ajouter une citation
marina53marina53   20 février 2015
Le monde du livre se transforme de façon spectaculaire. Mais c’est la distribution du livre et le format qui changent, pas le livre en soi. Bien sûr, de plus en plus de gens emporteront leurs liseuses électroniques au lit. Le livre physique ne disparaîtra pas pour autant. Sans être le moins du monde réactionnaire, je crois que les lecteurs vont être de plus en plus nombreux à revenir au livre physique.
Le temps dira si j’ai raison ou pas.

(Wallander et moi)
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          260
babel95babel95   13 mai 2018
Le monde du livre se transforme de façon spectaculaire. Mais c'est la distribution du livre et le format qui changent, pas le livre en soi. Bien sûr, de plus en plus de gens emporteront leurs liseuses électroniques au lit. Le livre physique ne disparaîtra pas pour autant. Sans être le moins du monde réactionnaire, je crois que les lecteurs vont être de plus en plus nombreux à revenir au livre physique.
Le temps dira si j'ai raison ou pas.
Quoi qu'il en soit, mon récit sur Kurt Wallander est à présent terminé. Wallander a pris sa retraite et s'éloigne dans son pays crépusculaire en compagnie de son chien noir nommé Jussi.
Combien de temps ses pas continueront encore de résonner sur notre terre, je n'en sais rien. C'est sans doute à lui d'en décider.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          150
mesrivesmesrives   05 octobre 2015
Le portail grinça sur ses gonds. le sable de l'allée n'avait pas été ratissé depuis longtemps. Des corneilles s'égosillaient dans un grand marronnier qui se dressait juste devant la maison. Peut-être un ancien arbre tutélaire. Il ne bougea plus l'oreille. Avant de pouvoir ne serait-ce qu'envisager de vivre dans une maison, il devait aimer les sons qui l'entouraient. Si le bruit du vent ne lui convenait pas, ou la qualité du silence, il pouvait tout aussi bien tourner les talons immédiatement. Mais ce qu'il entendit lui inspira une sensation de calme. C'était l'automne, immobile. L'automne scanien en attente de l'hiver.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          90
marina53marina53   20 février 2015
Il existait une beauté que seule la vieillesse pouvait offrir. Toute une vie gravée dans les rides.
Commenter  J’apprécie          401
leonceleonce   02 novembre 2017
Le monde du livre se transforme de façon spectaculaire.Mais c'est la distribution du livre et le format qui changent, pas le livre en soi. Bien sûr, de plus en plus emporteront leurs liseuses électroniques au lit. Le livre physique ne disparaîtra pas pour autant. Sans être le moins du monde réactionnaire ,je crois que les lecteurs vont être de plus en plus nombreux à revenir au livre physique .
Le temps dira si j'ai raison ou pas.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          80

Videos de Henning Mankell (25) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Henning Mankell
Rafale de propositions de lectures estivales. Des séries déjà classiques et d'autres très récentes. En particulier celle du norvégien Jørn Lier Horst, nouvelle gâchette du polar scandinave, héritier d'Henning Mankell. le dernier épisode des enquêtes de son héros, William Wisting, inspecteur au commissariat de Larvik, au sud d'Oslo, a le charme entêtant des suspenses à infusion lente. "Le disparu de Larvik" de Jørn Lier Horst, traduit du norvégien par Céline Romand-Monnier, "Série noire", Gallimard.
Une émission animée par Michel Abescat et Christine Ferniot. Réalisation : Pierrick Allain
autres livres classés : romans policiers et polarsVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Henning Mankell et Kurt Wallander

Deux hommes sont retrouvés morts sur un canot, exécutés d'une balle dans le cœur. Les corps sont identifiés : des criminels lettons d'origine russe liés à la mafia.

Meurtriers sans visage (1994)
Les Chiens de Riga (2003)
La Lionne blanche (2004)
L'Homme qui souriait (2005)
Le Guerrier solitaire (1999)
La Cinquième Femme (2000)
Les Morts de la Saint-Jean (2001)
La Muraille invisible (2002)
Avant le gel (2005)
L'Homme inquiet (2010)

10 questions
210 lecteurs ont répondu
Thème : Henning MankellCréer un quiz sur ce livre

.. ..