AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
>

Critique de Adenolia


Adenolia
  20 septembre 2015
Les Buddenbrook, le déclin d’une famille (Buddenbrooks - Verfall einer Familie).

Port de la mer Baltique, capitale et riche héritière de la ligue hanséatique qui régna sur le commerce en Europe du Nord jusqu’au XVIIe siècle, Lübeck est encore une ville prospère entre 1835 et 1877. Sur cet îlot à la confluence de la Wakenitz et du fleuve Trave, les marchands défendent encore jalousement leurs privilèges.

Thomas Mann naît à Lübeck en 1875, dans une grande maison à la façade baroque sur la Mengstraße. En été les familles bourgeoises se retrouvent dans la station balnéaire de Travemünde à l’embouchure du fleuve.
Son grand-père Johann est un riche marchand de grain et politicien, qui épousa en seconde noces Elisabeth Marty, fille d’une autre riche famille influente de Lübeck. Son père Thomas Johann est le plus riche marchand de Lübeck et un sénateur proéminent. Sa mère Júlia da Silva Bruhns, est la fille d’un planteur de canne à sucre allemand et d’une brésilienne, fille d’immigrants portugais ; née à Parati, près de Rio de Janeiro, elle n’a que six ou sept ans lorsque son père renvoie ses enfants en Allemagne mais reste très attachée à ses souvenirs d’enfance. Le couple Mann-Bruhns est dit mal assorti.
Les cinq enfants du couple n’auront pas le sens des affaires et préféreront le théâtre et l’opéra, comme leur mère. A la mort prématuré du père, l’héritage sera rapidement dispersé, les deux sœurs se suicideront alors que deux des frères se mettront à écrire des romans et des pièces de théâtre.

Roman très fortement biographique comme vous l’aurez compris, Les Buddenbrook paraît en 1901, c’est alors le premier roman d’un auteur de 26 ans. Il est l’observateur sans concession de son propre milieu naturel, social et politique. Sa description autant physique que psychologique des personnages est connue pour rappeler des romanciers tels que Balzac ou Zola.

C’est pourtant un roman des frères Goncourt, Renée Mauperin, qui aurait décidé Mann à se lancer dans l’écriture. Jeune fille bourgeoise moderne et artiste du XIXe siècle, Renée Mauperin cherche à secouer le joug des convenances mais passera sa vie à composer avec les bassesses et l’arrivisme de son frère.

Dans la dynastie bourgeoise des Buddenbrook, l’énergie et les qualités marchandes des ancêtres disparaissent avec l’affaiblissement physique des membres de la famille et l’affirmation de leur culture intellectuelle. Les exigences d’une vie de marchand bourgeois et d’artiste y sont inconciliables.

Le récit est construit essentiellement autour des quatre enfants :
- Thomas, le fils qui reprendra les affaires et qui épousera une musicienne d'une riche famille d'Amsterdam dont il aura un fils, le petit Hanno, enfant chétif qui ne montrera aucun intérêt pour les affaires et qui mourra prématurément.
- Christian, le second fils, qui sera incapable de travailler ou de trouver sa voie. Il fréquentera les artistes et accumulera les dettes.
- Antonie, Tony, qui se veut la dépositaire de l'honneur familial et qui par obligations sociales, renoncera à la possibilité de mener une vie simple et heureuse avec un médecin et fera deux mariages ratés.
- Et enfin la très pieuse Clara qui partira vivre à Riga avec un pasteur et mourra de tuberculose.

Les passages du roman qui se situent dans la station balnéaire de Travemünde ne sont pas sans rappeler un tableau impressionniste, par cette capture d’une vie simple baignée de lumière nordique, de moments libres et heureux au bord de la mer, en contact étroit avec la nature, où les émotions trouvent leur place.

Le chapitre V de la dixième partie m'a particulièrement interpellé par sa profondeur.
Les influences de Schopenhauer, Nietzsche et Wagner sont incontestablement très présentes tout au long du livre.

Cette chronique de famille a fait l’objet de plusieurs adaptations au cinéma et au théâtre. Le livre est bien plus complexe et profond que les adaptations cinématographiques.

- Challenge PAVES 2015 -
Commenter  J’apprécie          213



Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Ont apprécié cette critique (14)voir plus