AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2352047331
Éditeur : Les Arènes (21/03/2018)

Note moyenne : 3.69/5 (sur 29 notes)
Résumé :
A Paris, un géant américain "braque" un joyau de l'industrie française. Kidnapping, chantage, extorsion, meurtre. Le hold-up est presque parfait. Le gouvernement ne voit rien. Tout s'achète, et personne ne résiste à la menace. Sauf deux flics. Noria Ghozali, commandante au renseignement intérieur. Et le commissaire Daquin, dont la carrière est derrière lui. Ils sont bien seuls à s'opposer à ce racket.
Acheter ce livre sur

AmazonFnacCulturaLeslibraires.frMomox
Critiques, Analyses et Avis (10) Voir plus Ajouter une critique
palamede
  26 janvier 2018
Très librement inspiré de l'affaire du rachat de l'entreprise française Alstom Énergie par l'américain General Electric entre 2013 et 2015, ce roman nous plonge dans la réalité d'une grande entreprise française et ses démêlés avec la justice américaine.
Le procureur de New York a engagé une procédure contre Orstam (première entreprise française de turbines et de chaudières) pour corruption sur contrat en Indonésie. Les sommes incriminées seraient passées par la filiale française aux Etats-Unis pendant que Lamblin, un de ses cadres supérieurs, en était le directeur, raison pour laquelle la justice américaine le retient. Une pression de la justice utile à une entreprise américaine bien connue pour mettre la main sur Orstram. Au renseignement parisien le brillant commandant, Noria Ghozali, enquête sur l'affaire et sur l'assassinat d'un escroc français qui travaillait avec une banque canadienne blanchissant de l'argent aux îles Caïmans. À y regarder de plus près, il semblerait que les deux affaires soient liées.
Naviguant comme un poisson dans le maquis broussailleux et opaque du renseignement économique, la journaliste Dominique Manotti nous entraîne dans les méandres d'une affaire politique, économique et financière passionnante. Un rythme rapide et un style fluide, des personnages bien dans leur rôle, et des développements clairs ont fait que je ne me suis pas ennuyée une seconde. Ce roman se dévore d'une traite.
Challenge MULTI-DÉFIS 2018
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          7512
umezzu
  08 juin 2018
Les ouvrages de Dominique Manotti sont une plongée dans les turpitudes économiques ou sociales de notre société. Ici, elle a bâti une fiction ressemblant fort (et de façon avouée dés l'entame) à la prise de contrôle d'Alstom Énergie par General Electric en 2014-2015. L'occasion de rappeler le rôle souterrain des agences d'état US (CIA, NSA…) et de la justice américaine dans la promotion des intérêts économiques américains de part le monde.
L'Oncle Sam est pragmatique. L'intérêt de son gouvernement se confond avec celui de ses entreprises. Peu importent les moyens. Espionnage massif des mails (l'affaire Snowden a montré comment la NSA espionne même les pays « amis »), manipulation de l'information (la moindre annonce financière secoue les cours de bourse), utilisation de la justice pour affaiblir les concurrents au nom d'un supposé « universalisme » judiciaire, même lorsque ni les Américains, ni leurs intérêts, ne sont en jeu…
Noria Ghozali, commandante de police, a du quitter la DCRI, poussée dehors. La voilà à diriger une petite équipe de flics de la préfecture de police en charge de la surveillance économique. Parmi les entreprises suivies au long cours figure Orstam, un fabriquant de chaudière, dont un cadre dirigeant vient d'être arrêté à New-York, accusé d'avoir participé à un processus de corruption en Indonésie. La justice américaine met la pression sur l'entreprise. Ce qui ne semble pas gêner outre-mesure le PDG, qui délègue à son âme damnée Nicolas Barot des mesures semblant s'écarter de l'intérêt de la société.
Le cadavre d'un jeune homme d'affaire français, ayant fricoté avec la mafia entre Montréal et les îles Cayman, va générer un lien inattendu avec ce qui se passe autour d'Orstam.
Corruption, chantage, manipulations… Derrière les complets-veston et les manières policées, les enjeux économiques autorisent les plus puissants à utiliser de tous les moyens pour parvenir à consolider leur hégémonie.
Au-delà d'un processus, Manotti décrit aussi le fonctionnement interne du siège d'une multinationale et dénonce l'aveuglement des pouvoirs publics français en matière d'intelligence économique. Les conseillers des ministres ont pour anciens condisciples les dirigeants des principales entreprises et iront y pantoufler dés que possible. Les intérêts individuels passent avant celui de l'État.
L'écriture est comme toujours avec Manotti d'une totale efficacité. Voilà un polar redoutable sur un milieu qui l'est tout autant...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          250
doublepage
  17 novembre 2018
L'économie vous ennuie, les OPA d'un groupe par un autre vous laissent de marbre.
Et bien essayez la lecture du nouveau roman de Dominique Manotti.
A partir d'un événement économique : l'absorption du groupe Alsthom par le géant Américain General Electric, elle vous dresse un portrait hallucinant de la société.
L'economie y est traité à la façon d'un Roman Noir. C'est à la fois passionant et inquiétant. La délinquance n'est pas celle des quartiers sensibles, elle concerne une autre tranche de la société, celle des cols blancs ou des empires economiques. Comme dans une mafia tout est permis pour s'enrichir et agrandir son territoire . A la fin, cela vous laisse sans voix et surtout sans illusions sur le monde.
Commenter  J’apprécie          100
ROUMANOFFBE
  05 août 2018
Roman policier pour une enquête de Noria Ghozali dans le milieu politico-financier inspiré de l'affaire Alstom.
Ce n'est pas mon genre de lecture habituelle mais je me suis laissée tentée puisque j'avais déjà lu un autre volume du même auteur qui ne m'avait pas déplu alors j'ai renouvelé l'expérience pour mon plus grand plaisir.
En effet, même si le contexte est un peu difficile à aborder et le rôle des personnages parfois complexe puisque certains restent dans l'ombre pour mieux tirer les ficelles, le suivi des événements reste cohérent.
Le lecteur est plongé dans le milieu des affaires et de ses requins aux dents longues et acérées.
Commenter  J’apprécie          20
alapagedesuzie
  08 novembre 2018
J'ai trouvé le synopsis vraiment intéressant et j'avais hâte de lire ce roman, surtout de découvrir cette nouvelle collection Équinox!
Personnellement, j'ai trouvé ce récit quelque peu complexe, et ce, à plusieurs reprises. Il y a une multitude de personnages et l'auteure nous plonge immédiatement dans le feu de l'action. Elle ne prend pas le temps de faire la mise en place de son intrigue et je dois avouer que les premières cent pages étaient réellement ardues.
Je me suis souvent sentie un peu perdue et puis tout à coup j'embarquais. Ce fut ainsi une bonne partie de ma lecture. J'étais captivée, mais en même temps, je n'étais pas certaine de bien saisir tous les enjeux. En bref, c'était vraiment une alternance d'émotions en lisant le récit.
Je ressors donc de cette lecture avec un avis assez mitigé. Trop de personnages, trop de jeux de pouvoir en coulisse et au final, une intrigue qui ne m'a pas complètement emballée.

Lien : http://alapagedesuzie.blogsp..
Commenter  J’apprécie          50

critiques presse (1)
Telerama   06 août 2018
Rythmé, brutal, écrit au présent et nettoyé de toutes scories, Racket nous propulse dans le monde des manipulations de haut vol et de la pire des comédies humaines. Désespérant et pourtant jubilatoire.
Lire la critique sur le site : Telerama
Citations et extraits (14) Voir plus Ajouter une citation
palamedepalamede   28 janvier 2018
... la stratégie d’expansion économique des Américains, qui jouent sur tous les tableaux. Ils gagnent en collaborant avec le crime et ils gagnent en le réprimant.
Commenter  J’apprécie          330
Charybde2Charybde2   12 mai 2018
Quand le ministre prend connaissance de la dépêche Bloomberg, le 11 septembre vers 8 heures du matin, sa première réaction est de ne pas y croire. C’est un canular, une fausse nouvelle. Quand son entourage la lui confirme, il se sent d’abord personnellement blessé, ridiculisé. Il enrage. Un géant de l’industrie française, qui joue un rôle clé dans la filière Énergie, tant dans le nucléaire que dans les énergies renouvelables, le cœur de l’économie du XXIe siècle, racheté par les Américains sous son nez, sans qu’il ait compris ce qui était en train de se passer… Ministre du Redressement productif… Une toute petite voix lui murmure : « Les signaux d’alarme existaient, nombreux », et sa rage monte encore d’un cran… Il mesure enfin l’ampleur de la catastrophe. Désastre national, désastre politique, désastre personnel. La colère ministérielle ravage tout l’étage.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
doublepagedoublepage   02 mai 2018
En ce qui concerne la vie des entreprises, le gouvernement américain considère qu'il est de son devoir de soutenir l'expansion des entreprises américaines, avec des moyens et dans des proportions qu'ici, en France, nous ne soupçonnons même pas. Depuis une quarantaine d'années, il leur a défini des objectifs. Il s'agit des domaines de l'énergie et des technologies nouvelles. Les Américains sont capables d'une constance étonnante dans leurs choix de stratégie économique. Depuis plus d'un demi-siècle, ils perdent toutes leurs guerres et gagnent tous leurs marchés.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
umezzuumezzu   30 mai 2018
Cette année, je m'intéresse à la stratégie d'expansion économique des Américains, qui jouent sur tous les tableaux. Ils gagnent en collaborant avec le crime et ils gagnent en le réprimant. Leur système judiciaire est fascinant.
Commenter  J’apprécie          140
palamedepalamede   27 janvier 2018
Les bons chasseurs sont ceux qui connaissent les mœurs de leur gibier, qui vivent sa vie, qui l’aiment. ... Et quand on n’aime pas le gibier, on perd le goût de la chasse.
Commenter  J’apprécie          180
Videos de Dominique Manotti (16) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Dominique Manotti
Le jeudi 28 juin 2018, la librairie Charybde (129 rue de Charenton 75012 Paris - www.charybde.fr ) recevait Mathieu Larnaudie pour un exercice aussi passionnant qu'inhabituel : autour de son dernier ouvrage en date, "Les jeunes gens", il présentait une série d'ouvrages lui faisant écho, ayant pu servir de source ou d'inspiration, ou établissant des parallèles fructueux, nous parlant ainsi de Roland Barthes, de Walter Benjamin, de Bossuet, de Saint-Simon et de Dominique Manotti.
autres livres classés : romans policiers et polarsVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacCulturaLeslibraires.frMomox





Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
1505 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre