AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
EAN : 9782416006883
192 pages
Eyrolles (09/06/2022)
3.71/5   21 notes
Résumé :
Un journal guidé pour devenir soi-même Dans le style direct et impertinent de Mark Manson, ce journal pourra être rempli comme bon vous semble. Une fois par jour, une fois par semaine, ou à tout moment. Ou pas. Laissez-le et revenez-y. Ou pas. Ce journal est divisé en cinq sections qui reflètent les thèmes de L'Art subtil de s'en foutre et comprend des questions guidées qui vous aident à réfléchir aux problèmes les plus profonds concernant les émotions, les valeurs ... >Voir plus
Que lire après L'art subtil de s'en foutreVoir plus
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
Je ne pense pas être la mieux placée pour donner mon avis sur l'efficacité de ce petit journal, sorte de manuel pratique personnalisable de développement personnel. La première raison est que je découvre par cette lecture le youtubeur Mark Manson, dont je n'ai évidemment pas lu le bestseller du même titre. Deuxième raison, je ne suis pas une passionnée des guides de « bonne conduite », bien trop donneurs de leçons à mon goût pour l'impulsive que je suis, peu encline à suivre les bons conseils que je mitraille autour de moi ! Comme c'est un vrai devoir de vacances : le livre m'a gracieusement été envoyé par les éditions Eyrolles dans le cadre d'une Masse critique Babelio, je me suis attelée sérieusement à l'exercice, bic à la main, bien déterminée à jouer le jeu. J'ai adhéré au style direct de Mark Manson, délicieusement irrévérencieux, tirant à boulets rouges sur les lieux communs sur le bonheur et l'épanouissement personnel qui nous sont recrachés dans ces fameux guides bien être et prêts à penser. Son postulat de base m'a convaincue : le mantra « je suis heureux, unique et formidable » ne fonctionne pas car la vie ne cesse de nous contrarier en nous abondant de petits et grands malheurs auxquels nous devons faire face. Au final, à nous de prioriser nos problèmes et de choisir ceux auxquels on veut s'atteler et envoyer valser les autres. C'est plutôt sensé même si au final, cela n'a rien d'extrêmement révolutionnaire. Bien, maintenant qu'on a fait un point sur l'idée globale du travail à réaliser, passons aux TP et là, Mark Manson nous a gâtés car il nous propose toute une série d'exercices de réflexion pour poser à plat toutes nos préoccupations avant de pouvoir élaborer un plan d'action qui visera à choisir 3 ou 4 priorités sur lesquelles on se concentrera, ce qui nous permettra de mettre de côté tout le superflu, appelé ici « l'art subtil de s'en foutre ».
Oui, Monsieur, je me suis échauffée ! J'ai accepté de « la fermer » - c'est Mark qui l'a dit ! pas moi ! - (et de dire à la petite voix dans ma tête de la boucler aussi !) et j'ai commencé à lister les raisons pour lesquelles ma vie était géniale et celles qui me « remplissaient de gratitude » (même si les mots me paressaient un tantinet tout droit sortis de la prêche d'un pasteur américain...), j'ai écrit 3 trucs parce que, faut bien le dire, ça ne me venait pas très facilement, là comme ça tout de suite et j'ai bien sûr commencé à me sentir nunulle et pas très douée pour la chose tant les 83 lignes à remplir s'étendant sur 4 pages m'ont impressionnée (mais sérieux, y a des gens qui ont réellement 83 trucs gratifiants à mettre ??). J'ai persisté et été plus productive sur la liste des « rien à foutre » (Yeeha ! 5 lignes de remplies sur 67 !!) Mais quand il a fallu s'atteler à mon « bordel émotionnel » en décrivant par le détail une situation problème, j'ai tout bonnement lâché l'affaire et n'ai fait que prendre connaissance du contenu du reste des exercices, comme en cinquième pour les devoirs de math : je lisais les consignes et rendais feuille blanche...
Moi, j'ai besoin d'interactions humaines. le merdier dans ma tête c'est en travaillant avec un professionnel que je me sens capable de vider les poubelles sur la table pour tripatouiller dedans. Face à moi-même, seule devant la puissance des molosses lâchés sans entrave, je flippe ma race de ne pas pouvoir gérer ! J'ai beau croire sincèrement au pouvoir cathartique de l'écriture, être pleinement consciente de la nécessité de faire un retour sur soi dans l'intimité pour progresser, le babillage est toujours mon premier réflexe nécessaire et salvateur pour libérer mes tonnes de « bordel émotionnel » et faire redescendre la température de la chaudière de mon petit cerveau. Alors ce petit journal ne convient pas à ma personnalité mais peut-être sera-t-il satisfaire d'autres en recherches d'éléments pratiques sur lesquels s'ancrer pour évoluer vers plus de rationalité et de tempérance afin de dessiner un plan d'actions pour une évolution de vie vers le bien-être et l'accord avec soi-même ?! Je pensais avoir postulé pour un simple guide et non pour le cahier d'activités. Si j'avais eu conscience qu'il allait falloir faire rentrer toutes les petites voix qui se déchaînent dans ma tête en une cacophonie journalière dans des listes numérotées et des grilles synthétiques, j'aurais su d'emblée que ce livre n'était pas fait pour moi. Erreur de sélection. J'espère maintenant qu'il y aura d'autres retours critiques sur ce bouquin avec des lecteurs plus posés et meilleurs élèves que moi pour en donner une plus juste et plus rigoureuse vision d'ensemble...
Commenter  J’apprécie          90
J'ai reçu "L'art subtil de s'en foutre - Journal" de Mark Manson dans le cadre d'une opération Masse Critique. Je remercie donc les éditions Eyrolles et Babelio pour cette découverte ! J'avais sélectionné ce Journal parce qu'en ce moment, j'ai sacrément besoin d'apprendre à m'en foutre, c'était donc l'occasion. Ce Journal est une sorte de cahier d'exercices en lien avec le célèbre Best-seller "L'art subtil de s'en foutre", que je n'ai pas lu. le livre se découpe en plusieurs chapitres, chacun ponctué d'exercices concrets. La particularité de ce livre, c'est qu'il prend un peu le contre-pied de tous les ouvrages à la mode sur le développement personnel. A une époque où on nous abreuve d'injonctions du style "soyez le meilleur ami de votre âme", "élevez l'autre par votre présence apaisante", ou encore "soyez à chaque instant fidèle à vous-même" (ces citations sont toutes réelles, ceux qui boivent du YogiTea sauront de quoi je parle ^^), Mark Manson nous invite à dire "Fuck", et ça fait du bien. Évidemment il ne nous invite pas vraiment à dire "Fuck", mais plutôt à travailler sur nos priorités dans la vie. Sur ce qui mérite de nous bouffer de l'énergie et sur ce qui ne le mérite pas. Mais sans jamais nous dire ce que nous devons prioriser et ce que nous ne devrions pas prioriser. Non, Mark Manson nous invite à trouver nous-même nos priorités en fonction de nos valeurs, de nos envies, de nos ras-le-bol, c'est tout l'enjeu de ces exercices. J'ai réalisé sérieusement les exercices et je dois dire que se poser pour réfléchir concrètement à nos réactions, à nos émotions est assez efficace. L'auteur nous explique (à raison) que nous devrions nous méfier de nos émotions, et nous incite à les étudier de plus près et à rationaliser nos réactions négatives. Manson nous ramène à la réalité : il ne faut pas se bercer d'illusions sur une plénitude à atteindre, la vie est une succession de problèmes, il faut simplement apprendre à choisir ceux qui méritent notre attention, et laisser les autres de côté. Je pense que lire le livre avant de s'attaquer au Journal d'exercice est surement un plus, mais en même temps la version Journal permet de condenser les principes énoncés et d'aller à l'essentiel. Bref, ce Journal ne révolutionnerai sûrement pas votre vie, mais il permet de se poser et de réfléchir vraiment à notre façon d'appréhender les aléas de nos vies pour arrêter de les subir (les aléas, pas nos vies !). Il invite à reprendre le pouvoir et franchement je l'ai trouvé utile pour prendre du recul. Et comme c'est le but de "L'art subtil de s'en foutre - Journal", c'est mission accomplie !
Commenter  J’apprécie          00
J'avais déjà lu quelques pages de L'Art subtil de s'en foutre qui m'avaient plu. Avec sa plume déjantée et directe, Mark Manson nous y invite, avec beaucoup d'humour et de dérision, à prendre conscience du pouvoir que l'on possède déjà pour changer la perception que l'on a de notre vie. Dans ce journal, l'auteur nous embarque dans son univers en nous coache en passant par l'écriture afin d'arriver à définir clairement nos objectifs de vie.

J'ai beaucoup aimé ce journal et, encore une fois, j'ai trouvé le style de Mark Manson amusant. Il ne se prend pas trop la tête et n'hésite pas à utiliser un ton bien direct pour nous encourager et nous secouer. Dès le début de l'ouvrage nous avons droit à un « ferme-la et sois reconnaissant ». Entre les brèves explications qui vont à l'essentiel et les espace où le lecteur peut s'exprimer, la mise en page du livre est agréable et le journal facile à utiliser. Certaines réflexions peuvent paraitre tellement évidentes que l'on se demande pourquoi on ne les avait pas déjà intégrées. Notre mental y joue un rôle important car il a tendance à plus se focaliser sur le négatif. J'ai également apprécié les citations que l'on trouve avant chaque chapitres, elles sont aussi percutantes que drôles.

« Mieux vaut être haï pour ce que tu es qu'aimé pour ce que tu n'es pas. »

Je ne peux que vous recommander ce journal avant ou après la lecture de L'art subtil de s'en foutre. J'apprécie le style de l'auteur qui va toujours à l'essentiel, il arrive à nous faire rire, réfléchir et surtout nous remettre en question. Avec une méthode ludique, c'est un livre de développement personnel qui sort des sentiers battus.
Lien : https://lesinstantsvolesalav..
Commenter  J’apprécie          20


autres livres classés : developpement personnelVoir plus
Les plus populaires : Non-fiction Voir plus


Lecteurs (95) Voir plus



Quiz Voir plus

Ecrivain et malade

Marcel Proust écrivit les derniers volumes de La Recherche dans une chambre obscurcie, tapissée de liège, au milieu des fumigations. Il souffrait

d'agoraphobie
de calculs dans le cosinus
d'asthme
de rhumatismes

10 questions
268 lecteurs ont répondu
Thèmes : maladie , écriture , santéCréer un quiz sur ce livre

{* *}