AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782212567595
Éditeur : Eyrolles (25/05/2017)
3.64/5   159 notes
Résumé :
Le regard frais sur le bonheur ! Le best-seller hors du commun avec plus de 2 millions d'exemplaires vendus.

Dans ce guide d'auto-assistance définissant notre génération, un blogueur superstar, Mark Manson nous explique comment cesser d'essayer d'être "positif" pour atteindre le vrai bonheur.

Pendant de nombreuses années, on nous a dit que la pensée positive était la clé d'une vie heureuse et riche. Mais... "Soyons honnêtes, la merde a... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (25) Voir plus Ajouter une critique
3,64

sur 159 notes

Bobby_The_Rasta_Lama
  29 juin 2019
"Everything has been said before
There's nothing left to say anymore
When it's all the same
You can ask fot it by name"
(Marilyn Manson, "This is the new *hit")
Je ne vois que deux possibles raisons pour lesquelles mon amie A. a pu m'offrir ce concentré de bien-être à la couverture fauve.
Soit elle a confondu M. Manson avec l'autre M. Manson...
... ou alors, sachant que toute image d'une yogini entortillée en position de trombone sur un fond du soleil couchant, flanquée d'un citation pseudo-bouddhiste, me cause des dépressions profondes sur plusieurs semaines, elle a cru les mots de Mark Manson qui dit que son livre est différent. Car Mark affirme détester(!) les livres sur le développement personnel, et il propose AUTRE chose !
Et comme le titre (une demi-étoile) nous a fait marrer toutes les deux, j'ai laissé tomber mes préjugés idiots en me disant que ce sera peut-être intéressant.

Ben... ça ne l'était pas.
Ce sont les histoires de la vie d'un jeune homme qui a connu des hauts et des bas, a fait quelques erreurs, et après avoir lu deux, trois bouquins, il pense devenir expert pour donner des conseils aux autres.
D'accord, il est contre le faux positivisme qui nous met en face d'un miroir pour nous persuader que nous sommes beaux, intelligents, riches, et aimés de tout le monde, en espérant qu'à force on finira par y croire.
Mark part du postulat qu'on devrait se réconcilier avec la triste vérité que l'écrasante majorité d'entre nous n'a rien d'exceptionnel. Alors, gérons seulement les problèmes qui sont en notre pouvoir, et pour le reste - il vaut mieux s'en foutre ! Je mets donc une étoile supplémentaire rien que pour le fait que quelqu'un a enfin osé formuler cette découverte révolutionnaire noir sur blanc.
Mais à part ça, franchement...
Le livre commence par l'histoire de Charles Bukowski. Mark veut nous montrer qu'un loser ivrogne qui rote, pète et utilise des gros mots, a quand-même pu devenir célèbre en s'en FOUTANT. Ce n'est pas un peu contradictoire ? Si on n'a rien d'exceptionnel, pourquoi vouloir devenir célèbre ? D'autant plus qu'on est censé s'en foutre ?
Puis, Mark essaie de jouer un peu à Bukowski, en mettant plein de "merde" et de "bordel" dans son bouquin d'anti-développement personnel; et quelque chose me dit que lui aussi, il est devenu assez célèbre. Mais pas une seule fois il ne considère la possibilité que Bukowski sache vraiment écrire.
N'est pas écrivain qui veut, même si Mark a sûrement pondu son best-seller sur "être soi-même" en rotant, pétant, et jurant comme un charretier. Dommage...
Mais peut-être que ça va te plaire, si ça ne te dérange pas que Mark te tutoie à tout va, comme s'il se sentait très proche de toi (sauf que lui, il aurait dit : "vachement proche"). Et peut-être même que tu trouveras qu'il ne raconte pas que des c*** *. (*Sorry, Mark, j'ai encore un peu du mal !)
Mais cette histoire de Bukowski m'a emm**dée dès début (ça commence à venir, mais il faut quand-même que je foute mes étoiles restantes quelque part...), et ce n'est pas la seule contradiction entre ses hypothèses je-m'en-foutistes et les histoires censées les illustrer. Et le livre finit, étrangement, sur l'intéressante pensée que même si nous valons que dalle, nous sommes quand-même tous géniaux.
Mais arrivée à ce stade là, je m'en foutais déjà tellement des observations hautement philosophiques de Mark, que je pense qu'il pourrait s'applaudir lui-même de cette réussite !
Pour revenir à son homonyme au dentier métallique, il a réussi, avec beaucoup d'art subtil, à mettre l'intégralité de mes opinions sur les théories bavardes de Mark dans ces quatre courtes lignes :
"And now it's you know who
I got the you know what
I stick it you know where
You know why, you don't care"
Mais il est très possible que vous vous-en foutiez...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          6327
TheOtter
  19 mars 2018
La première partie du livre est assez intéressante, va à contre-courant de ce qu'on entend d'ordinaire mais toujours avec de bons arguments. En gros, ne prenez pas tout à coeur, concentrez vous sur le processus et pas le but final, vous serez toujours le con de quelqu'un, et surtout, surtout, vous n'êtes pas exceptionnels, ne vous prenez pas pour une victime de la vie. le bonheur n'est qu'une question de paramétrage, la même situation peut être vécue de façons radicalement différentes.
Mark Manson confronte son «idéal de vie» à la version du succès stéréotypé qui nous est vendue dans nos existences surmédiatisées, il n'invente pas grand chose, mais son rappel m'a tout de même fait du bien. J'avoue.
Cependant, la deuxième partie m'a laissée nettement plus sceptique (et m'a fait refermer l'ouvrage avec une moue désabusée). Déjà que l'auteur avait tendance à s'éparpiller un peu en donnant des exemples concrets issus de sa propre vie, les dernières pages sont un florilège de «regarde comment j'ai tout compris» ; et il déconstruit tout ce qu'il avait si bien énoncé précédemment en repartant sur des assertions toutes plus clichées les unes que les autres. le plus important c'est l'amour, tromper c'est mal, il faut s'engager, tout le monde va mourir. Outre le fait que je ne suis pas d'accord avec tout (ok, l'amour c'est cool, et on va crever, d'accord), c'était surtout pénible à lire. le mec passe quand même une page à nous dire que sa femme est belle. Il y avait pourtant des choses dignes d'attention, comme ne pas fonder ses valeurs directrices sur les actions d'autrui, mais le sentiment global qui se dégage de cette dernière partie est celle d'un vomi pas original.
Après avoir refermé le livre, je suis allée faire un tour sur le blog de Mark Manson, et j'y ai trouvé ce à quoi je m'attendais, des articles fleuves où l'auteur se regarde écrire et où il insère de multiples liens pour que l'on achète ses e-books et cours pdf.
Voilà. de bonnes choses, donc, mais qui se terminent sur de très mauvais points.
J'ai très probablement l'air aigri (il faudrait peut-être que je mette au self-development), mais c'est mon avis, sans filtre. Si vous cherchez un livre de ce genre, The Subtle Art of Not Giving a Fuck n'est sans doute pas le premier à conseiller (le mec n'a tout de même aucune formation), mais probablement pas le dernier, car il sait être drôle, s'éternise parfois un peu mais jamais trop, et déconstruit certains mythes de notre société moderne. Je n'ai aucun doute sur le fait qu'il trouvera (et a trouvé) son public, mais je n'en fais pas vraiment partie.
Lien : https://lessenslivresques.we..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          232
Bazart
  05 novembre 2020
L'art subtil de ne rien foutre est la bible du célèbre blogger #MarkManson.
Optant pour ce qu'il nomme une "approche contre-intuitive pour améliorer sa vie", l'auteur essaye de nous partager ses années d'analyse de soi-même et en arrive à la conclusion qu'en fait rien n'est grave et qu'il faut trouver le détachement nécessaire pour solutionner tout probleme .
Mark Manson donne des outils pour arrêter de se soucier de ce qui n'est pas important et avancer vers ce que nous voulons vraiment. Il faut selon lui accorder plus d'attention aux choses importantes et ignorer les choses superficielles . Mark Manson s'adresse au lecteur un peu comme il s'adresserait à un ami sans le prendre de haut et ce ton est plutot bienvenu vu la teneur du propos.
Plus original et interessant que tous les livres de développement personnel qui abreuvent les librairies ou grandes surfaces qui vendent des produits non essentiels, ce livre vient d'être réédité dans une édition augmentée chez Eyrolles.
Lien : http://www.baz-art.org/archi..
Commenter  J’apprécie          210
unlivreuncafe
  08 novembre 2018
L'ART SUBTIL DE S'EN FOUTRE - BON DIMANCHE
Ce n'est pas parce que nous sommes dimanche qu'il est autorisé de tout envoyer valser, sous prétexte que le week-end touche… à sa fin ! Bon ok, on peut !
En vérité, ce livre est un peu la bible du blogger #MarkManson : il essaye de nous partager ses années d'analyse de soi-même et en arrive à la conclusion qu'en fait :
Rien n'est grave
Et qu'il faut cesser de se prendre la tête pour des problèmes ridicules.
Pourquoi c'est bien ?
Le titre du livre promet et il est d'autant plus vrai pour certains quand :
la grand-mère du quartier vient faire ses courses à la sortie du bureau pile au moment, où vous n'aviez qu'une envie c'est que cette longue file d'attente s'en finisse
le métro vous passe devant (eh oui, même si il y en a un autre deux minutes après)
On a qu'une envie c'est de tout plaquer et de ruminer ! Eh bien... non ! Mark Manson soutient le contraire car on se crée nos propres problèmes et on râle parce que finalement, on ne sait pas trop ce qu'est la vie. On a tout, donc on se plaint. On a rien donc on se plaint. Un vrai cercle vicieux tout ça.
Mais en réalité, Mark Manson nous dit gentiment que nous vivons comme nous le souhaitons. Nous n'assumons pas assez ou en totalité la responsabilité de nos décisions. Par exemple, cette grand-mère qui vient faire ses courses au même moment que vous, dans le même supermarché, il n'y a pas de surprises. Et comme à chaque fois, vous allez vous en plaindre et subir cela comme une terrible épreuve de votre journée. Cette décision d'y aller ne tient qu'à vous, soit vous décidez d'y aller un autre jour, soit vous y aller à un autre horaire, soit vous prenez sur vous.
Pour résumer : assumer plus la responsabilité de nos décisions peut nous soulager d'une peine ridicule et nous apporter du positif. En effet, plus on assume, moins on se tracasse, moins on s'énerve, moins on stresse et moins on rechigne !
🔴🔴Pourquoi cela va avec la société d'aujourd'hui ?🔴🔴 🗯En ce moment, dans ce que je lis il y a un réel mécontentement des personnes qui se mettent en position de victime afin d'être un héros. Mark Manson, Sylvain Tesson et bien d'autres ont en marre ! Oui, marre que les victimes aient remplacé ces beaux héros de la mythologie ou ces héros des temps modernes qui assument leur choix. 💭Pour Mark Manson encore nous avons tous vécu des choses terribles ou allons vivre des choses terribles. Pour certains cela sera la perte d'un parent, la première peine de coeur… mais il y a pire aussi sur terre sauf que là on parle de vous. A dire vrai, il y aura toujours pire que soi alors au lieu de se plaindre ce que l'on a, de ce que l'on vit, il propose de changer ce que l'on a. Si on décide de rester à un statut pareil, c'est ENTIEREMENT DE NOTRE FAUTE et pas celle du voisin. On décide de vivre un deuil de telle manière, on décide de se lamenter de telle manière… mais on accuse les autres (eh oui, le comble). Pas une seule fois on se dit que c'est peut-être à cause de soi ? Ni comment faire pour mieux vivre sa situation délicate et de s'en sortir ? ♦️Bref, il conseille de se bouger et de tester d'autre issue de guérison :) PS : Un vrai travail sur soi est aussi nécessaire, pas la première couche mais bien la deuxième et troisième couche de qui on est. 📣L'avez-vous lu ? 😊
Lien : http://auria.fr/
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50
annec44
  07 décembre 2020
Cet essai de Mark Manson est un ouvrage de développement personnel pas tout à fait comme les autres.
D'abord le langage utilisé par l'écrivain est assez cru et veut vraiment se mettre au niveau (voire plus bas) de ses lecteurs. le titre est d'ailleurs assez évocateur de ce style et n'est pas pour rien au succès retentissant de ce livre.
le contenu maintenant. Ce livre est en effet un (autre) guide de développement personnel à la différence près que Mark Manson n'est pas un psychologue, mais un écrivain, blogueur, coach… de seulement 32 ans lors de la sortie de son livre.
Je n'ai rien contre le jeunisme (je ne suis pas vraiment beaucoup plus vieille que lui), ni contre le fait qu'il ne soit pas un médecin diplômé et légitimé pour répandre sa bonne parole. Ses idées sont d'ailleurs plutôt originales.
Ce que je reproche à Mark Manson, c'est d'abord d'avoir utilisé la provocation pour attirer un lectorat qui n'irait pas d'ordinaire vers ce genre d'ouvrages. C'est ensuite la confusion dans ses idées et dans les postulats qu'il énonce. L'auteur a eu de la difficulté à mettre de l'ordre pour exprimer au mieux son propos et le transmettre de manière claire et convaincante à son lecteur.
Cependant, et bien qu'il ait perdu mon attention à quelques reprises, je me félicite d'avoir persévéré dans ma lecture.
Mark Manson a insinué en moi une ébauche de nouvelle pensée qui prône principalement la vie sous le signe du respect de ses valeurs. Chacun d'entre nous a ses valeurs propres et intrinsèques. Ces valeurs sont différentes de celles qui nous ont été inoculées par la société ou par notre éducation. Ce sont des valeurs pour lesquelles nous pourrions et devrions nous battre tout au long de notre vie.
le respect de ces valeurs peut parfois être synonyme de grandes difficultés mais selon Mark Manson, tend à nous mener vers la meilleure vie possible et finalement vers le bonheur puisque nous ne nous serons pas reniés.
L'idée générale est donc assez intéressante et mériterait d'être creusée plus profondément pour aller en chercher toute la quintessence.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20

Citations et extraits (35) Voir plus Ajouter une citation
RosbadeRosbade   21 juin 2021
Ou supposons que ton problème, c’est la colère. Sans vraiment comprendre pourquoi, tu te fous en boule à tout bout de champ et pour trois fois rien. Et le seul fait de savoir que tu es susceptible de péter les plombs à la moindre occasion te rend encore plus furax. Et puis tu prends conscience qu’être perpétuellement en rogne fait de toi quelqu’un de pas franchement sympa. Et ça te fout la haine. Au point d’être en pétard contre toi-même. Regarde-toi : tu es exaspéré de te voir dans des états pareils parce que ça t’insupporte d’exploser comme ça pour un oui ou pour un non. Y’a des baffes qui se perdent…
À moins que tu sois du genre à vouloir que tout soit nickel, et que ça te stresse… au point que tu stresses de constater que tu stresses autant. Variante : tu te culpabilises tellement de ta moindre bourde que tu te sens coupable de te sentir coupable. Autre cas de figure : il t’arrive parfois de te sentir tellement esseulé et triste que le simple fait d’y penser te fait te sentir encore plus seul et encore plus triste.
Bienvenue dans ton propre enfer !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
RosbadeRosbade   21 juin 2021
Paradoxalement, cette fixette sur le positif – sur ce qui est mieux, sur ce qui est supérieur – ne sert qu’à te rappeler en boucle ce que tu n’es pas, ce que tu n’as pas, ce que tu aurais dû être mais a échoué à devenir. Quelqu’un de vraiment heureux n’éprouve pas le besoin de se planter devant une glace pour répéter cinquante fois « je suis heureux ». Il l’est. Point barre.
Commenter  J’apprécie          00
RosbadeRosbade   21 juin 2021
Vouloir une expérience positive est une expérience négative ; accepter une expérience négative est une expérience positive.
Commenter  J’apprécie          10
Bobby_The_Rasta_LamaBobby_The_Rasta_Lama   24 juin 2019
C’est pour toutes ces raisons qu’il vaut mieux s’en foutre. C’est bien pour ça que c’est en s’en foutant qu’on a des chances de sauver le monde. De quelle manière ? En acceptant l’idée que le monde est lui-même complètement foutu, parce qu’il l’a toujours été et le sera toujours.
En n’en ayant rien à foutre de te trouver lamentable, tu court-circuites le cercle infernal en question ; tu te dis : "Je me sens con comme une valise, mais qu’est-ce que ça peut bien faire, au fond ?" Et alors, comme par magie, tu cesses de te reprocher de te sentir con.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          249
Bobby_The_Rasta_LamaBobby_The_Rasta_Lama   23 juin 2019
Tu as probablement en mémoire des exemples de gens qui, à un moment ou à un autre, n’en ont rien eu à foutre et ont accompli des prouesses. Et toi même, il t’est peut-être arrivé de t’en tamponner le coquillard et de réussir les doigts dans le nez. Pour revenir à mon cas personnel, quitter un boulot dans la finance au bout de six mois seulement pour démarrer une activité sur le Net figure au top de mon palmarès d’exploits en « mode je-m’en-foutiste » !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          278

autres livres classés : developpement personnelVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox





Quiz Voir plus

Les Amants de la Littérature

Grâce à Shakespeare, ils sont certainement les plus célèbres, les plus appréciés et les plus ancrés dans les mémoires depuis des siècles...

Hercule Poirot & Miss Marple
Pyrame & Thisbé
Roméo & Juliette
Sherlock Holmes & John Watson

10 questions
4103 lecteurs ont répondu
Thèmes : amants , amour , littératureCréer un quiz sur ce livre

.. ..