AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2749917026
Éditeur : Michel Lafon (11/10/2012)

Note moyenne : 3.67/5 (sur 3 notes)
Résumé :
« Longtemps je me suis couché de bonne heure » : peut-être le plus célèbre incipit de la littérature française, les tout premiers mots d une uvre magistrale que son auteur lui-même n allait pas hésiter à comparer à une cathédrale. À la recherche du temps perdu, l uvre d un homme ; Marcel Proust, l homme d une uvre. Jamais écrivain n avait poussé l introspection et le travail de la mémoire à un tel niveau, gagnant à la faveur de cette quête prodigieuse au goût de pet... >Voir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle
Critiques, Analyses et Avis (3) Ajouter une critique
manU17
  05 février 2016
Quoi ? Vous n'avez pas lu les 7 volumes d'À la Recherche du temps perdu ? Eh bien, ne cherchez plus, ne perdez pas votre temps non plus, Les éditions Michel Lafon vous proposent de découvrir Proust autrement. Ce monument de la littérature française n'aura plus de secret pour vous. Ainsi, vous pourrez briller en société ou répondre à cette question du Trivial Pursuit : Qui commence son oeuvre par «longtemps je me suis couché de bonne heure» ?
Marcel Proust : L'arche et la colombe est un beau livre et il en a toutes les qualités et les défauts. Vous y trouverez une iconographie de qualité : photos de sa chambre, de ses amants, mais aussi son acte de naissance, ses bulletins de notes et ses réponses à son fameux questionnaire (jamais entendu parler du questionnaire de Proust ? Il faut vraiment vous pencher sur le sujet… ).
Par contre, il a aussi les défauts des beaux livres, des textes parfois un peu artificiels ou vains, et de nombreux extraits de son oeuvre. D'aucuns diront que c'est un agréable moyen de découvrir son univers littéraire pour les néophytes, que c'est l'occasion de se replonger dans cette prose léchée et subtile pour les connaisseurs. D'autres, plus critiques, n'y verront qu'un prétexte à vendre du papier, fut-il glacé !
En fin de compte, que vous lisiez tous les extraits choisis ou que vous les passiez allégrement, vous ne resterez pas insensible à ce beau livre !

Lien : http://bouquins-de-poches-en..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          170
yann-frat
  16 mars 2014
En gros ça parle de :
De la vie de Marcel Proust (si!) illustrée par des manuscrits et des photos des lieux et des gens qui l'entouraient.
Mon avis à moi que j'ai :
Bon ok, là j'avoue, on touche la proustophilie. le livre en lui-même n'apporte rien de neuf sur la bio (bon ceci dit j'en ai déjà lu trois... soit plus de 2000 pages? Difficile donc de me surprendre...) et sur les documents qui, à quelques exceptions prés (le joli petit portrait de Cocteau que je n'avais jamais vu), sont déjà largement connus de tous ceux qui s'intéressent à cet auteur. Reste par contre que le format (grand!) et la qualité de reproduction des illustrations est vraiment magnifique (trés trés beau travail notamment sur les photos de Nadar qui sont plus belles que dans le livre qui leur est pourtant entièrement consacré) rendent ce livre vraiment très agréable à lire. Disons alors que c'est le "coffe table book" parfait, les connaisseurs peuvent le feuilleter sans honte et il y a de fortes chances que ceux qui ne connaissent rien à Proust se laissent tenter. Donc en gros c'est une petite madeleine quoi...
....
....
hihihihihihihhihihihii et oui je l'ai faite celle-là !
Ps Par contre en parlant de madeleine, la recette à la fin, franchement moi je trouve que c'est limite mauvais goût m'enfin...
Ps2 : A lire aussi dans la préface, la petite nièce qui vous explique qu'ils ont retrouve un des manuscrit de Proust "dans une pièce inutilisée de notre appartement de la Plaine Monceau"... "une pièce inutilisée de notre appartement de la plaine Monceau "... Voilà, voilà... Allez, bonne journée les fauchés. ;)
Lien : http://yannfrat.com/blog/?p=..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
PascalOlivier
  22 février 2017
Un livre à posséder pour tout amateur de Marcel Proust et de son oeuvre indépassable, "A la recherche du temps perdu". Certes, pour les collectionneurs avertis, on n'y découvrira rien de nouveau ni rien de très riche, mais...La beauté des grandes photos sur papier glacé nous emporte un peu plus dans le monde de Proust et de son oeuvre. C'est un livre qu'on prendra ensuite à feuilleter à l'occasion, juste pour le plaisir de se faire plaisir, et c'est déjà bien.
Commenter  J’apprécie          10

critiques presse (3)
NonFiction   02 mai 2013
On feuillette avec plaisir l’album des souvenirs de l’auteur de la "Recherche", entre la fugacité de l’instant et la permanente nostalgie, aux sources même du génie littéraire.
Lire la critique sur le site : NonFiction
LeMonde   17 décembre 2012
Un album illustré comme un livre d'heures qui entraîne le lecteur dans l'aventure littéraire de l'écrivain, déclinant son parcours familial et intime, en êtres et en lieux, figures et paysages.
Lire la critique sur le site : LeMonde
LaPresse   10 décembre 2012
Voilà un «must» pour les «proustiens» : Marcel Proust, L'arche et la colombe, beau livre réunissant des archives inédites de l'écrivain, qui paraît pour le 90e anniversaire de sa disparition.
Lire la critique sur le site : LaPresse
Citations et extraits (3) Ajouter une citation
AlzieAlzie   12 mars 2017
Il n'y a peut-être pas de jours de notre enfance que nous ayons si pleinement vécus que ceux que nous avons cru laisser sans les vivre, ceux que nous avons passés avec un livre préféré. (p. 124)
Proust "Sur la lecture", préface à la traduction de Sésame et les Lys de John Ruskin.

Histoire d'une préface
Commenter  J’apprécie          70
AlzieAlzie   12 mars 2017
Vers sept heures et demie arrivait chez Weber un jeune homme pâle, aux yeux de biche, suçant ou tripotant une moitié de sa moustache brune et tombante, entouré de lainages comme un bibelot chinois. Il demandait une grappe de raisin, un verre d'eau et déclarait qu'il venait de se lever, qu'il avait la grippe, qu'il allait se recoucher, que le bruit lui faisait mal, jetait autour de lui des regards inquiets, puis moqueurs, en fin de compte éclatait d'un rire enchanté et restait. Bientôt sortaient de ses lèvres, proférées sur un ton hésitant et hâtif, des remarques d'une extraordinaire nouveauté et des aperçus d'une finesse diabolique. Ses images imprévues voletaient à la cime des choses et des gens, ainsi qu'une musique supérieure, comme on raconte qu'il arrivait à la taverne du Globe, entre les compagnons du divin Shakespeare. Il tenait de Mercutio et de Puck, suivant plusieurs pensées à la fois, agile à s' excuser d'être aimable, rongé de scrupules ironiques, naturellement complexe, frémissant et soyeux. (p. 58)
Léon Daudet, Salons et journaux, IX (1917)

Les Études, les amis et les revues
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
AlzieAlzie   12 mars 2017
Il était si singulier... Il était bien l'un du lycée, mais il ne semblait pas qu'il fût tout à fait des nôtres. Je me souviens d'un jour où, causant avec quelque camarade, je sentis qu'on me touchait l'épaule. Je tournai la tête : c'était Proust. Je fis un mouvement un peu brusque, et je me rappelle qu'il se produisit une altération des traits sur le visage de Proust. Je lui avais fait de la peine. Ce que je pensais quelquefois, avec un peu d'agacement, c'est qu'il était un peu poseur. Eh bien je me trompais. Il était triste, parce qu'il sentait tout d'un coup que tous ces garçons... Oui, nous tous, nous étions des garçons, lui était autre chose. (p. 57)
Daniel Halévy dans Portrait souvenir : Marcel Proust (1962)

Les Études, les amis et les revues
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
autres livres classés : beau livreVoir plus
Acheter ce livre sur

AmazonFnacPriceministerLeslibraires.frGoogle




Quiz Voir plus

Les écrivains et le suicide

En 1941, cette immense écrivaine, pensant devenir folle, va se jeter dans une rivière les poches pleine de pierres. Avant de mourir, elle écrit à son mari une lettre où elle dit prendre la meilleure décision qui soit.

Virginia Woolf
Marguerite Duras
Sylvia Plath
Victoria Ocampo

8 questions
447 lecteurs ont répondu
Thèmes : suicide , biographie , littératureCréer un quiz sur ce livre