AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
EAN : 9782354882273
40 pages
Gulf Stream Editeur (13/03/2014)
3.83/5   20 notes
Résumé :
Des fientes d’oiseaux dans la peinture,
du caca de cachalot dans le parfum,
des crottes de poules qui font de l’électricité...
D’hier à aujourd’hui, découvre
vingt utilisations étonnantes des excréments
des animaux à travers le monde.
Que lire après La Science du cacaVoir plus
Critiques, Analyses et Avis (10) Voir plus Ajouter une critique
3,83

sur 20 notes
5
2 avis
4
4 avis
3
1 avis
2
2 avis
1
0 avis
Dans le titre " La Science du caca"" un album jeunesse de Frédéric Marais paru en mars dernier aux éditions Gulfstream, il faut retenir plus le mot "science" que le mot "caca", qui pourrait bien rebuter, même si évidemment mes enfants ont plus été attirés ( oui oui à 8 ans on est encore dans le trip caca boudin)

En effet, voilà un bien bel album graphique sur l'utilisation par les hommes des déjections animales, par le biais d'une approche scientifico-ludique qui fait mouche à tous les coups .

On y apprend plein de choses dans ce livre, notamment les hommes préhistoriques utilisaient les fientes d'oiseaux pour mettre de la couleur dans leurs peintures , et que dans l'Antiquité, elles servaient à lutter contre les problèmes de calvitie ( conseils que mes enfants ont voulu que je mette en pratique vu ma calvitie plus que naissante)...

On y découvre également que les crottes du cachalot, l'ambre gris, servent à faire du parfum, que les tanneurs d'antan faisaient reluire leur cuir avec des déjections de chien ou que les Indiens d'Amérique appelaient la bouse de bison, «le bois de vache» car elle chauffait rudement bien. La bouse de bison était, chez les Indiens, appelée « bois de vache », et servait à entretenir le feu, dans les tipis.

Enfin, encore plus incongru, saviez vous qu'au Sri Lanka, une société s'est spécialisée dans la fabrication de papier… à base de bouse d'éléphants??

Bref, sur ce sujet qui pourrait être scabreux ou grossier, mais Frédéric Marais se sort prodigieusement de ce piège en nous offrant une mine d'informations aussi précieuses et délicates où pas une seule fois un excrément n y'est représenté .

Et par ailleurs,illustrations, colorées, drôles et intelligentes, contribuent également pour beaucoup au succès de cet album, qui cerise sur le gateau, offre en prime un marque page fabriqué, on vous le donne en mille. avec de la.... bouse d'éléphant, pardi!!.

Bref, voilà un bien bel exemple que la littérature jeunesse sait parfois alier le plaisir de la lecture et du divertissement avec le plaisir d'apprendre.
Lien : http://www.baz-art.org/archi..
Commenter  J’apprécie          210
Un album documentaire original et qui nous apprend beaucoup.
Une double page par sujet, avec des illustrations toutes simples et peu colorées.
Sur chaque double page, on apprend une utilisation différente : une courte phrase, lieu, époque, quel animal, quel usage.
C'est clair, extrêmement varié et instructif.
C'est bien scientifique donc comme le prévoit le titre.

Un peu décevant pour les plus petits (ceux attirés à la fois par les grands albums, et par le sujet) rien de drôle, même pas un caca qui traîne sur une page ! Et oui, on n'en voit aucun !
Je ne suis pas très fan des dessins, même s'ils ont une certaine forme d'humour.
Les plus grands par contre seront ravis d'apprendre tant de choses sur un sujet ... scatologique !

Et en bonus, un beau marque-page, fixé dans l'album par un ruban couleur or, en papier fabriqué avec de la bouse d'éléphant.
Ça m'a rappelé que j'avais découvert dans l'excellent roman le trésor des pandas géants qu'on faisait du papier à partir des excréments de panda, mais je n'en avais pas vu, et j'ignorais que c'était possible avec d'autres animaux aussi.
Une mine de renseignements donc, un peu desservie par son format album me semble-t-il.
Lien : https://livresjeunessejangel..
Commenter  J’apprécie          70
Alors, pour l'avoir testé auprès d'élèves de classes primaires, je peux vous garantir que cet album(documentaire) fonctionne du tonnerre!


C'est vrai que dès lors que cela parle de "caca", les enfants sont hyper attentifs!



Des fientes d'oiseaux dans la peinture, du caca de cachalot dans le parfum, des crottes de poules qui font de l'électricité...

D'hier à aujourd'hui, l'enfant découvre avec étonnement , parfois dégoût(...) vingt utilisations étonnantes des excréments des animaux à travers le monde.
Les illustrations, très humoristiques, se détachent en gros plan sur des fonds de couleurs vives, soulignant avec pertinence un texte court et instructif.
En cadeau, un marque-page fabriqué avec de la bouse d'éléphant!
Un album intelligent, très amusant et superbement illustré!

A mettre entre toutes les mains!
Lien : http://jeblogueunpeubeaucoup..
Commenter  J’apprécie          80
Voici un album très coloré, drôle et instructif qui conviendra autant aux tout petits qu'aux plus grands.
A l'aide de grandes illustrations de deux pages, l'auteur, Frédéric Marais, nous fait découvrir vingt utilisations surprenantes des excréments d'animaux à travers le monde et les époques. On apprend notamment que depuis trois mille ans, les crottes de cachalot dites "Ambre gris" sont utilisées dans la composition du parfum. On aimerait en savoir un peu plus sur ces utilisations. Ici seulement une phrase nous l'indique. Dans tous les cas, cela donne envie de faire de plus amples recherches.
Les dessins sont colorés, drôles et intelligents. Pas une seule fois n'est représentée un excrément dans cet album !
Dans ce livre, nous est offert un marque page fait à partir de bouse d'éléphant. J'ai adoré l'idée !
Cela se lit vraiment trop vite même si l'on prend le temps de bien regarder les illustrations.
Je reprocherais le prix trop élevé de cet album vu la vitesse à laquelle il est lu.
Commenter  J’apprécie          00
À partir de 7 ans

Un documentaire épuré sans fioriture. Des informations simples, un texte ciselé en légende de l‘illustration double page présentant l'animal producteur et le produit dérivé. Pas de discours écologique, du factuel !
Commenter  J’apprécie          40


critiques presse (3)
HistoiresSansFin
29 octobre 2014
Il est à recommander sans doute de le présenter comme un album afin qu'il ne soit pas perdu. Ses quelques légendes ont une valeur didactique efficace, les illustrations farfelues balaient toute aridité de l'information et il est assuré qu'ainsi il n'y a pas de façon plus agréable d'apprendre. En riant !
Lire la critique sur le site : HistoiresSansFin
Ricochet
01 juillet 2014
Figuratives et emplies d'humour, les illustrations se détachent en gros plan sur des fonds de couleurs vives, soulignant avec pertinence le texte court et instructif.
Lire la critique sur le site : Ricochet
LeFigaro
07 mai 2014
Frédéric Marais s'adresse à des petits êtres doués de sens et de curiosité. De jeunes lecteurs avec lesquels on peut parler de tout, à partir du moment où on le fait intelligemment et avec délicatesse. Les parents qui lisent seront sensibles au graphisme de l'ouvrage.
Lire la critique sur le site : LeFigaro
Citations et extraits (5) Ajouter une citation
« Des fientes d'oiseaux dans la peinture, du caca de cachalot dans le parfum, des crottes de poules qui font de l'électricité... D'hier à aujourd'hui, découvre vingt utilisations étonnantes des excréments des animaux à travers le monde. »
Commenter  J’apprécie          60
- Les grecs de l'Antiquité luttaient contre la chute es cheveux avec des fientes d'oiseaux.

- Les Indiens d'Amérique du Nord se chauffaient avec des bouses de bison qu'ils appelaient "bois de vache".

- Les médecins de la Renaissance traitaient les saignements importants avec des excréments de porc.

- Les dentistes chinois rebouchaient les dents avec du guano de chauve-souris.

- Les tanneries d'autrefois employaient des des crottes de chien pour améliorer le cuir.

- Les hommes préhistoriques se servaient de fientes d'oiseaux pour colorer leurs peintures.

- Au temps de l'Empire romain les médecins soignaient les yeux avec u fiel de poisson.

- Originaires du bassin méditérranéen, les férulas sont des ruches faites de paille et de bouse de vache.

(...)
Commenter  J’apprécie          10
"La médecine chinoise soigne les douleurs de poitrine avec des crottes d'écureuil"
Commenter  J’apprécie          140
"En Afrique, de nombreux peuples nomades ont coutume de baigner les enfants fiévreux dans de l'urine de dromadaire.
Commenter  J’apprécie          22
Les Grecs de l'Antiquité luttaient contre la chute des cheveux avec des fientes d'oiseaux.
Commenter  J’apprécie          20

Videos de Frédéric Marais (4) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Frédéric Marais
"La tête dans les images" est une exposition conçue par le Salon du livre et de la presse jeunesse en Seine-Saint-Denis. Présentée de façon spectaculaire du 2 au 14 décembre place Aimé Césaire à Montreuil, elle a été relayée, en format adapté, par 240 bibliothèques partout en France. Pour s'immerger dans les oeuvres des 12 illustratrices et illustrateurs exposés, une chronique a été demandée à la journaliste Lucie Cauwe, sous forme de petit cours, pour être diffusée sur la Télé du Salon imaginée et programmée pour cette 36e édition spéciale.
Titre : Toute une histoire pour un sourire, Frédéric Marais, Émilie Gleason, Les Fourmis rouges Plus d'informations sur slpjplus.fr
+ Lire la suite
autres livres classés : excrémentsVoir plus
Les plus populaires : Jeunesse Voir plus


Lecteurs (35) Voir plus



Quiz Voir plus

Littérature jeunesse

Comment s'appelle le héros créé par Neil Gailman ?

Somebody Owens
Dead Owens
Nobody Owens
Baby Owens

10 questions
1521 lecteurs ont répondu
Thèmes : jeunesse , littérature jeunesse , enfantsCréer un quiz sur ce livre

{* *} .._..