AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
>

Critique de Colibrille


Colibrille
  28 décembre 2016
Comme dans sa série "Louis le galoup", l'auteur encadre son histoire d'un chapitre d'introduction et un autre de conclusion. Ces chapitres témoignent à eux-seuls du talent de conteur de Jean-Luc Marcastel. L'histoire n'est même pas encore commencée que l'auteur suscite déjà notre curiosité et nous tient en haleine. De sa voix envoûtante, il nous fait basculer dans son imaginaire. On a alors qu'une envie, se blottir dans un fauteuil au coin du feu pour lire !

La série "Louis le galoup" occupe une place importante dans mon cœur de lectrice. J'avais hâte de retrouver son univers médiéval-fantastique à travers les aventures d'un nouveau personnage, Alban. J'avoue que j'ai craint un instant de ne pas être aussi étonnée et captivée que lors de ma première découverte de l'univers de la Grande Brèche. Au final, j'ai dévoré ce premier tome tout comme j'ai dévoré la série dédiée à Louis ! Bien que l'univers soit le même, l'auteur parvient à nous le rendre étranger car il l'aborde d'un angle différent. On a donc le sentiment de le découvrir pour la première fois.

Si j'ai été ravie de me replonger dans l'atmosphère sombre des Malesjours, j'ai également adoré retrouver l'écriture de Jean-Luc Marcastel, si foisonnante et envoûtante. Sa plume participe activement à l'immersion du lecteur dans l'univers moyenâgeux du roman grâce à l'utilisation d'un vocabulaire bien particulier. La langue qu'il utilise possède une réelle complexité ainsi qu'une musicalité qui la rende unique et savoureuse pour le lecteur. Si j'ai adoré ce premier tome, c'est autant pour l'intrigue que pour l'écriture elle-même. Idem pour "Louis le galoup" d'ailleurs, dont j'ai autant apprécié l'histoire que l'écriture.

L'intrigue de ce premier tome est dense et possède une construction soignée. L'auteur y chante un bel hymne à la tolérance et au respect. En mettant en scène un personnage né avec des difformités, il nous confronte à nos propres préjugés, craintes et travers inavoués. Dans ce tome, il met également en scène une vaste galerie de personnages, savamment travaillés, parfois ambivalents, souvent émouvants.

L'auteur a réussi à me tirer les larmes aux yeux dans ce premier volume, autant dire que je redoute la suite autant que je l'espère !
Commenter  J’apprécie          50



Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Ont apprécié cette critique (4)voir plus