AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontres

Cecile Marty (Autre)Lionel Marty (Autre)
EAN : 9782354887940
233 pages
Gulf Stream Editeur (20/08/2020)
3.68/5   36 notes
Résumé :
Après avoir exploré la France occupée dans le Retour de la Bête, Jean-Luc Marcastel immerge le lecteur en 1789, une époque où le commerce triangulaire bat son plein et et où l'esclavage est encore la norme...

Je m'appelle Henri, j'ai 12 ans et je vis à Nantes. Lorsque j'ai perdu ma mère, c'est Anna-Maria, notre voisine qui m'a recueilli. Avec Luigi et Maugette, ma fratrie d'adoption, nous sommes devenus des professionnels des chamailleries et du chap... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (9) Voir plus Ajouter une critique
Pitchoubinou
  01 novembre 2021
Mon fils, qui est en 6e, participe au Prix des Incos. Je trouve ça génial, il l'avait fait aussi en CM1 et en CM2 et à chaque fois, ça l'a grave motivé pour lire des romans (lui qui ne jure que par les mangas !) et surtout, il a adoré ce qu'il a lu !
Bref, tout ça pour dire que j'essaye parfois de lire les livres de la sélection, pour partager ça avec lui. Il a dévoré Libertalia de Jean-Luc Marcastel et l'a vraiment adoré. Moi, j'ai bien aimé, je me suis un peu ennuyée vers le milieu avant de me reconcentrer au niveau du chapitre 8, quand il commence à y avoir de l'action ! Quoiqu'il en soit, c'est une très belle histoire d'amitié, d'amour, d'engagement pour le bien. C'est évidemment très manichéen, mais la morale est très belle et cela permet d'aborder la Grande Histoire et plus précisément le rôle de la France dans l'esclavage, le commerce triangulaire... Il y a d'ailleurs un petit dossier documentaire explicatif à la fin. Une lecture intéressante, à conseiller en fin de primaire - début de collège.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          110
Chezaude
  04 mars 2022
Faisant parti de la sélection des incorruptibles 2021/2022 des CM2-6ème, Libertalia est un roman de Jean-Luc Marcastel.
Ancien enseignant d'Histoire-Géographie, il se consacre depuis 2009 à sa vraie passion : l'écriture d'histoires pour un public jeunesse.
Il aborde d'une manière passionnée et épurée le thème de la traite des noirs au XVIII -ème siècle pour faire comprendre aux enfants tout le mal de cette pratique. Les personnages sont très attachants et les enfants peuvent facilement s'y s'identifier car d'un âge très proche.
Un garçon de douze ans nommé Henri, recueilli par une italienne au décès de sa mère découvre avec des amis une petite fille « nègre », Nyah, qui s'est cachée pour échapper à des négriers qui l'on achetée comme esclave en Afrique en l'arrachant à sa famille. Il la trouve très jolie, s'attache à elle immédiatement et cherche à la protéger coûte que coûte. Les deux enfants s'entendent à merveille et Nyah lui raconte son histoire, lui décrit son pays d'origine et lui montre une précieuse amulette en forme de panthère qu'elle possède et qui a des pouvoirs de guérison. Henri cherche une solution pour emmener Nyah loin de Nantes où elle ne pourra jamais être libre et envisage de partir à la recherche de Libertalia une île où tous les hommes vivent égaux et libres. Son père lui parlait beaucoup de cette île quand il était petit avant de partir à sa recherche sans en être jamais revenu. Malheureusement, Nyah sera finalement reprise par les négriers mais Henri va courir à son secours et trouver en ses amis ainsi qu'en d'improbables personnages une aide précieuse pour l'aider.
Je me suis prise au jeu de lire ce roman que ma fille devait lire à l'école et l'auteur arrive avec simplicité malgré des termes parfois spécifiques et complexes à faire comprendre pourquoi il était indispensable de lutter contre l'exclave qui était une pratique totalement inhumaine.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          70
Enya75
  11 août 2020
Dans la collections Etincelles des Editions Gulf-Stream, Jean-Luc Marcastel a déjà exploré L Histoire avec brio, (dans d'autres romans adultes ou YA également...) on s'était immergé dans l'Occupation sous la Seconde Guerre Mondiale avec le Retour de la Bête, que j'avais beaucoup aimé. Ici, dans Libertalia, nous voici en l'an de grâce 1739, (attention à l'erreur sur la 4e de couverture qui stipule l'an 1789) en plein commerce triangulaire, la traite atlantique, une époque et un sombre contexte où l'auteur ne nous avait pas encore emmenés.
Dans les rues de Nantes du roi Louis XV, on s'y retrouve par la magie des mots, toujours si bien tricotés entre eux. Si le contexte, bien explicite, reste soft sur les horreurs commises par les négriers sans pour autant en faire abstraction, (on est dans un roman jeunesse) la poésie et le charme d'une belle histoire sont bien là. le petit coté fantastique de ce roman ajoute encore à son attrait.
Nous faisons la connaissance du jeune Henri, dont la maman partie trop tôt l'a laissé orphelin, adopté par sa voisine, la jolie Anna-Maria, Italienne jusqu'au tréfonds des globules, et dont le grand coeur a aussi pris sous son aile la petite Maugette. Anna Maria est aussi la maman biologique de Luigi... Ce qui nous fait une fratrie d'adoption de 3 enfants, Henri, Luigi et Maugette, tous voleurs de morue verte et très dégourdis pour riposter aux marchands de poisson à qui ils subtilisent le butin... Et c'est à là que tout commence, près d'un marché, dans les ruelles de Nantes...
On démarre en pleine action et l'on s'attache tout de suite à ces personnages. Et puis il y a Nyah, il y a la panthère, il a... les méchants, dont un, aussi mauvais à l'intérieur qu'il est laid à l'extérieur. Il sera le représentant de toute la malveillance et du fiel de ces négriers.
J'ai aimé l'humanité et les belles valeurs dont font preuve les petits héros, et même si on pressent certains mystères, certaines tournures de l'histoire, (peut-être parce que je suis adulte, ce récit est fait pour les enfants) on y plonge volontiers, et plutôt deux fois qu'une, car il recèle de jolies surprises.
A la fin du roman, un petit chapitre explicatif sur l'esclavage permet d'en savoir plus sur le sujet, et un autre, sur la légende de Libertalia qui inspire toujours les auteurs, précède "à l'abordage !" les petits lecteurs sauront tout des pratiques de pirates !
Un mot sur les illustrations de Lionel et Cécile Marty : j'avais déjà beaucoup aimés leurs dessins dans le Retour de la Bête, ils sont ici tout aussi réussis, quant à la couverture, elle donne vraiment envie de lire le roman !
Lien : https://lecturesdartlubie.bl..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          60
Naboon
  03 novembre 2021
J'ai aimé ce roman singulier qui parle de la traite négrière. Raconté par Henri, garçon de 12 ans dont la mère et décédée et le père disparu qui se débrouille comme il peut dans le Nantes du 18e siècle. Il rencontre une jeune fille africaine de son age qui a échappé à ses ravisseurs et qui possède d'étrangers pouvoirs. Henri tombe amoureux et va chercher à la sauver coûte que coûte. L'histoire est racontée clairement et mêle les aspects historiques avec un peu de fantastique. Les personnages sont attachants et la traite négrière est expliquée simplement sans pour autant être caricaturale. le livre reste positif et tant vers un idéal universaliste.
Commenter  J’apprécie          80
ordinary_reader
  23 septembre 2022
Lu en 2021, parmi la sélection CM2-6e du prix des Incorruptibles 2022.
Un roman d'aventures sur le thème de l'esclavage et du commerce triangulaire.
Si la première partie de ce récit m'avait plu, j'avais trouvé que la deuxième partie s'essoufflait vite, devenant moins crédible et également poussive...
Commenter  J’apprécie          30

Citations et extraits (3) Ajouter une citation
Enya75Enya75   10 août 2020
C'était peut-être ça, le grand pouvoir des humains se dit-il en la regardant : traverser des horreurs, des épreuves terribles, mais parvenir à les surmonter et trouver dans tout ça la force et le désir de vivre.
Commenter  J’apprécie          110
BergamoteaimelireBergamoteaimelire   01 octobre 2021
C'était peut-être ça, le grand pouvoir des humains, se dit-il en la regardant : traverser des horreurs, des épreuves terribles, mais parvenir à les surmonter et trouver dans tout ça la force et le désir de vivre.
Commenter  J’apprécie          70
ChezaudeChezaude   04 mars 2022
- Qu'est ce que c'est, Libertalia ? demanda Maugette.

- Une île. Une île où on a fondé une ville où les hommes, tous les hommes vivent libres et égaux, où il n'y a plus de nobles ou de roturiers, de Blancs, de Noirs... où chacun gagne sa vie et le respect des autres par son mérite, pas par son rang ou sa naissance...
Commenter  J’apprécie          40

Videos de Jean-Luc Marcastel (18) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Jean-Luc Marcastel
Le Salon entre les Mondes 2022
autres livres classés : commerce triangulaireVoir plus
Notre sélection Jeunesse Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura