AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
EAN : 9782494231504
336 pages
Terres de l'Ouest (21/02/2024)
4.69/5   8 notes
Résumé :
Dans les années 1950, sur les rives de l’estuaire de la Gironde, les Bujold vivent le quotidien de n’importe quelle famille ouvrière. En apparence seulement ! Car Marthe, la mère, papillonne sous les yeux d’un mari complaisant, Ernest, qui l’encourage dans ses dérives adultères. Dans un tel environnement, difficile pour les enfants de s’épanouir. Et encore plus lorsque le père, consumé d’un feu intérieur que toutes les Marthe du monde ne sauraient éteindre, s’autori... >Voir plus
Que lire après Dans les méandres du fleuveVoir plus
Critiques, Analyses et Avis (7) Voir plus Ajouter une critique
Bonjour,
Voici « Dans les méandres du fleuve » de Sylvie Marchal. Un roman noir puissant et bouleversant qui nous plonge dans une saga familiale et souligne l'impact d'une enfance dévastée par l'indicible. Nous suivons Marie, victime de maltraitance, et sa fratrie sur une période de 40 ans. Les personnages principaux sont hauts en couleurs, attachants, émouvants et écorchés pour certains , monstrueux, malfaisants et manipulateurs pour d'autres. Leur psychologie est analysée avec finesse et sensibilité. L'auteure nous entraîne dans une intrigue captivante où les secrets de famille ont la part belle, de même que leurs conséquences désastreuses et tragiques. L'auteure m'a à nouveau séduite grâce à une belle plume, percutante, incisive et acérée. Voici un roman qui m'a emportée jusqu'au final fort réussi . Un excellent roman à découvrir en urgence !
Commenter  J’apprécie          390
J'avais découvert cette histoire dans sa toute première version, chapitre après chapitre, pendant le concours Fyctia, et inutile de vous dire que c'était à chaque fois un véritable supplice de devoir attendre pour connaître la suite des évènements. J'avais été littéralement happée par les personnages et ce qu'ils avaient à nous raconter. Quel plaisir de voir aujourd'hui ce roman être édité et disponible, retravaillé, et surtout, dans son intégralité, car oui, quelle frustration de ne pas avoir pu lire la fin à l'époque.
Je suis donc ravie d'avoir enfin pu relire les premiers chapitres et me régaler des suivants et de ce final époustouflant.

Armée de sa sublime plume, directe et incisive, Sylvie nous embarque pour le Sud-Ouest, au coeur d'une famille, banale en apparence, mais qui recèle énormément de secrets inavouables... Elle joue alors sur deux temporalités, qu'elle gère d'une main de maître et qui nous offre une construction solide, dynamique et hyper addictive. À chaque fin de chapitre, il nous faut absolument continuer à tourner les pages pour savoir ce qu'elle a bien pu imaginer de pire encore. L'immersion est parfaite, son choix judicieux de la narration au présent nous plonge littéralement dans l'action, et ses dialogues vivants ajoutent eux-aussi une belle dose de réalisme. Elle nous chope à la gorge et ne relâche l'étau qu'à la toute fin, c'est à couper le souffle.

Les personnages sont travaillés avec soin, tout en finesse et justesse, les personnalités sont aussi authentiques que perturbantes. C'est vrai, intense et tellement crédible... Tant de souffrances à supporter, tant d'horreurs indicibles à digérer, c'est glaçant.
J'ai été subjuguée par le réalisme qui ressort des relations et interactions entre les personnages, que ce soit l'amour, la haine, la vengeance ou tout autre sentiment, les émotions nous transpercent toujours le coeur.

C'est un roman noir exceptionnel, porté par une écriture acérée, tranchante, qui nous livre, mot après mot, des révélations aussi inattendues que saisissantes. Les côtés sombres de l'âme humaine y sont mis en scène avec une précision stupéfiante. le jeu de la manipulation du lecteur est maîtrisé d'une manière déconcertante, quelle habileté, quelle tension narrative ! Ce qu'on avait sous les yeux depuis le départ nous explose pourtant toujours en pleine face. Avancer dans ce roman, c'est un peu comme traverser un champs de mines, pas à pas, la gorge serrée, craintifs,mais avec la nécessité irrépressible de poursuivre, sans jamais pouvoir repartir en arrière. Je reste volontairement très évasive sur le contenu du récit, car je sais pertinemment que la force exquise de ce livre réside essentiellement dans le plaisir de découvrir chaque élément pile au moment où l'autrice l'a décidé, elle et elle seule.

C'est incontestablement une de mes plus belles découvertes de ces derniers mois, j'ai été aussi touchée que profondément émue par ce que Sylvie avait à nous transmettre. Elle signe ici un roman noir d'une puissance rare sur les familles dysfonctionnelles à travers les générations. Les descendants subissent des répercussions irrémédiables des actes de leurs aïeux, malgré eux, sans même parfois en avoir la moindre connaissance. Silence et vérité n'ont jamais aussi bien porté leurs noms.
C'est malin, maîtrisé, complexe. le thème, profondément difficile, est exploité avec rigueur, dans une fiction plus vraie que nature.

À découvrir de toute urgence pour passer un moment de lecture inoubliable et marquant à jamais. Les personnages vont continuer à me hanter bien longtemps, croyez-moi. Marie est devenue bien plus qu'une amie. Merci Sylvie pour ce texte audacieux et terriblement émouvant.
Commenter  J’apprécie          50
Chers amis lecteurs, bonjour. Je viens vous parler de ma dernière lecture à savoir : Dans Les Méandres du Fleuve de Sylvie Marchal que je remercie pour sa confiance. Je connaissais l'auteur du côté policier et eu le plaisir de la rencontrer mors d'un salon littéraire. Mais là elle nous reviens avec une très jolie saga familiale. Tout commence à la veille de l'an 2000 où Marie et Marianne se remémorent leurs enfance. Une enfance qui a tout sauf la couleur de l'amour bien au contraire. Une enfance faites de brimades de correction et parfois pire. Malgré cela il va falloir se relever. Ne pas reproduire ce qu'elles ont vécu. Comment y parvenir ? Eh bien être tout le contraire de leurs parents. Donner de l'amour. Cela commencera avec Manu qui malgré la réticence de Marie réussira à la séduire. A partir de là les choses vont changer pour ses frères et soeurs. Marie n'a qu'une obsession l'unité de sa famille au sens large. Au fil des années sa famille va s'agrandir ainsi naissent Guillaume et Solene ses enfants sans oublier Carla sa nièce. Tout ce beau monde grandit avec les épreuves de la vie. A une époque où les dancing et les Minitel étaient encore présent. Mais aussi en grandissant les enfants ressentant les choses se posent des questions. Ainsi commence le bal des questions intrusives. Comme si il y avait plein de non-dit. Une écriture fluide qui nous promène dans ce beau pays qu'est la France. de Pau à Blaye en passant par Perpignan. Dans ce roman Sylvie nous parle sans détour des violences quelles soit conjugales ou physiques et de l' inceste. Mais nous prouve que malgré les noirceur de l'enfance on peut s'en sortir. Elle nous interroge aussi jusqu'où étont près à aller pour l'amour des siens . Elle a gardé un petit côté suspens. Finalement elle aime toujours autant les mystères . Un très beau moment de lecture.
Commenter  J’apprécie          40
Dans ce roman, nous allons suivre le parcours de vie de deux soeurs, Marie et Marianne Bujold. le thème choisit par l'auteure tourne autour de la violence et de l'inceste commis par leur parent. Lui, alcoolique, violent, tabassent ses enfants et viol ses filles. Elle, est indifférente aux sévices que subissent les deux soeurs, ne fait des gosses que pour toucher les allocs et jouer la victime aux yeux des autres. Nous sommes dans les années 60/70, à cette époque #metoo n'excitait pas encore et la société préférait jeter le discrédit sur les victimes plutôt que sur les agresseurs. Alors comme souvent les victimes ravalaient leurs colères, le sentiment de trahison et d'injustice, fuyaient le foyer toxique dès que possible, avec des séquelles que l'on peut imaginer. Tout commence un 25 décembre, Marie a 5 ans, Marianne 3 ans et l'aîné, Daniel, a 8 ans. Marie est seule avec son père, Ernest, et l'irréparable se produit pour la première fois. Ce ne sera malheureusement pas la dernière. Et puis ce sera au tour de Marianne. L'enfer durera jusqu'aux 14 ans de Marie, mais le mal est fait et c'est ce thème que va développer l'auteure. Au lieu de se focaliser sur les abus et faire du voyeurisme, elle préfère explorer les dommages psychologiques subits par les soeurs, leur quotidien dans leur vie de femmes, d'épouses et de mères. Tout ce qu'elles ont enduré aura irrémédiablement des conséquences, surtout pour Marie. de Blaye à Pau, en passant par Libourne, de 1960 à l'an 2000, nous accompagnerons les deux femmes dans leur douleur, leur joie aussi et surtout le long travail de deuil d'une enfance volée, d'une adolescence de souffrance et des dommages collatéraux sur leurs enfants et maris. La plume de l'auteure est bouleversante, poignante. Elle alterne des moments d'émotion, des moments de révolte, qui vous prennent aux tripes et qui m'ont profondément ému. Un roman noir que je vous engage à découvrir, car il ne ressemble en rien à ceux que vous avez pu déjà lire sur ce sujet.
Lien : https://www.facebook.com/phi..
Commenter  J’apprécie          40
J'avais suivi l'histoire de Marie via le concours Fyctia. Merci à Sylvie Marchal et sa maison d'Editions Terres de L'Ouest de nous avoir permis d'en connaitre la suite.

J'ai bien sûr relu le livre depuis son début en tournant les pages sans vouloir m'arreter.

C'est une saga familiale sous forme de roman noir.

Nous commençons par suivre Marie et Marianne deux soeurs qui vivent dans un foyer familiale toxique. le pere Ernest abuse de ses filles, la mère Marthe laisse faire... les enfants se construisent avec ce fardeau tant physique que psychologique. A leur majorité c est la délivrance en fuyant cette "famille" . Une délivrance mais seulement en apparance...

Marie va construire une famille basée sur l'unité, l'entraide et le soutien dans son foyer mais aussi avec ses freres et soeurs.

Sylvie Marchal sait nous envelopper à travers les mots (maux) dans une athmosphere tantôt malaisante voire malsaine , tantôt sereine. Elle arrive à jouer avec nos sentiments ( la haine, la joie, l espoir, la peur... ) malgré les sujets de fond que sont la violence conjugale et intrafamiliale, l'inceste mais également leurs conséquences sur les victimes et leur entourage. Les personnages sont superbement bien travaillés avec une psychologie parfaitement maitrisée. L'atmosphere est pesante sans l'etre trop, les mots sont justes, les descriptions visuelles...

Une lecture qui fait du mal mais qui paradoxalement fait aussi du bien. Un sujet complexe abordé dans un roman noir tellement bien maitrisé et écrit.

Un livre qui restera en mémoire, une auteure à suivre

Commenter  J’apprécie          00


autres livres classés : roman noirVoir plus
Les plus populaires : Polar et thriller Voir plus


Lecteurs (19) Voir plus



Quiz Voir plus

Retrouvez le bon adjectif dans le titre - (6 - polars et thrillers )

Roger-Jon Ellory : " **** le silence"

seul
profond
terrible
intense

20 questions
2912 lecteurs ont répondu
Thèmes : littérature , thriller , romans policiers et polarsCréer un quiz sur ce livre

{* *} .._..