AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
EAN : 9782380820270
500 pages
Anne Carrière (06/12/2019)
4/5   247 notes
Résumé :
1908. La reine Victoria n'est plus et son fils Edward VI se rapproche de ses voisins européens. Le vieux monde britannique se fissure sous l'impulsion de groupes d'avant-garde, comme les suffragettes qui mènent une lutte acharnée pour le droit de vote des femmes. L'heure n'est pas à la révolution, mais à une révolte sociétale de moins en moins feutrée dont les hauts faits se déroulent dans le Londres de Virginia Woolf et de Conan Doyle, celui des parcs et de la bour... >Voir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura
Critiques, Analyses et Avis (62) Voir plus Ajouter une critique
4

sur 247 notes
5
22 avis
4
30 avis
3
5 avis
2
2 avis
1
0 avis

jeunejane
  18 octobre 2019
Londres 1908, la reine Victoria n'est plus, Edouard VI, gouverne le pays.
- Des remous agitent la capitale, Olympe Lovell fait partie du groupe de meneuses des suffragettes qui demandent le droit de vote. Elle est emprisonnée à plusieurs reprises.
Et dire que ce droit de vote pour les femmes ne sera accordé qu'en 1928 pour les femmes et bien plus tard en France.
- Au Saint Bart's hospital, un médecin reconnu parmi les siens opère au service des urgences. Il est métisse, d'origine annamite, une région près du Vietnam, appartenant à la France. Il est donc citoyen français.
Il connaît aussi les méthodes orientales comme l'acupuncture et bien que ces méthodes ne soient pas reconnues, ses collègues font appel à lui pour soulager et soigner les patients. Ceci dit, il s'y connaît autant en médecine occidentale. J'ai été très étonnée de lire que la médecine et la chirurgie étaient déjà aussi avancées à cette époque.
Les mystères règnent autour de Thomas. Que va-t-il faire chaque soir dans le quartier le plus misérable de Londres ?
Que fait la plus belle infirmière de l'hôpital en passant ses nuits chez Thomas ?
- Un autre personnage entre en scène, il s'agit d'Horace Vere Cole, un poète qui veut se faire connaître en inventant le plus grand canular ayant jamais existé.
L'art de l'auteur est de réunir les personnages principaux au fur et à mesure que le roman avance et de nourrir le mystère autour du sympathique médecin.
Une très belle lecture bien intéressante.
Challenge pavés 2019
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          662
Annette55
  15 mai 2020
Que du plaisir ce gros roman pavé en poche: ( 864pages) !
L'auteure déploie son talent à travers une galerie de portraits à la Dickens,nous baladant de Buckingham Palace aux taudis de l'East End, de l'hôpital au Parlement , des égouts au SAINT - Bartholomy Hospital, le plus vieil établissement de soins de Londres Jusqu'au Chinatown londonien du 30 juin 1908 à mai 1910, en ce début du XX° siècle au cours d'aventures et d'intrigues palpitantes, foisonnantes , étonnantes ....
Anecdotes historiques et descriptions minutieuses comblent la curiosité du lecteur, à travers ce voyage dans le temps: on découvre une révolte sociale et la cause féminine , où les suffragettes telle Olympe Lovell, la guerrière , courageuse, audacieuse , sont prêtes à tous les sacrifices pour obtenir le droit de vote des femmes: emprisonnement, dans des conditions atroces , gavage indigne, grève de la faim, tabassage : une des trois personnes hors normes de ce pavé instructif.
Thomas Belamy: métis annamite médecin talentueux qui travaille aux urgences et dirige une département de médecine non conventionnelle mêlant les pratiques occidentales et chinoises,: acuponcture , moxa et massage des méridiens ...
Enfin Horace de Vere Cole : aristocrate britannique , fantasque , mystificateur de haut vol, plaisantin de génie , adepte des arnaques et des canulars les plus fous, poète prêt à la recherche de son chef d'oeuvre ...
.
Trois avant - gardistes se rebellant à leur manière dont les tribulations, les ambitions et les passions contrariées s'apprêtent à faire trembler une société anglaise victorienne archaïque engoncée dans ses prétentions , préventions et traditions..
Un souffle , des aventures,une comédie et un récit ciselé , riche qui nous emporte dans un tourbillon ....
D'autres personnages comme Virginia Stéphen , future Virginia-Woolf , Elizabeth , la religieuse infirmière très dévouée, Frances la plus belle infirmière de l'hôpital et pourquoi passe t - elle ses nuits chez Thomas ?
Et que fait donc Thomas chaque soir dans le quartier le plus misérable de Londres ?
Un beau divertissement.
Il nous apprend beaucoup sur la société de l'époque.
Page d'histoire Vivante , bien écrite malgré quelques longueurs grâce à la bibliographie impressionnante notifiée à la fin de l'ouvrage , qui permet de retracer les combats des différents protagonistes , au coeur du Londres de ce début de siècle !
«  Chacun d'eux est un rebelle,
À deux, ils sont dangereux .
À trois , ils sont incontrôlables . »
Je ne connaissais pas Éric Marchal , je vais m'intéresser à ses ouvrages...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          5410
kuroineko
  11 février 2019
Éric Marchal m'avait enchantée et complètement transportée avec Là où rêvent les étoiles - un roman aussi beau que son titre. Il réitère avec Les heures indociles.
Changement d'époque (1908) et de paysages... si tant est que Londres sous le smog soit toujours clairement visible. Avec son dernier ouvrage, l'auteur nous fait découvrir le combat des suffragettes pour obtenir le droit de vote, face à un gouvernement sous la direction du Premier Ministre Asquith tout sauf à l'écoute. Aux côtés d'Emmeline Pankhurst et ses filles, chantres du féminisme britannique, Éric Marchal met en scène une courageuse militante, Olympe Lovell. Leurs manifestations les conduisent à la prison pour femmes de Holloway, où les conditions se révèlent atroces et mortifiantes.
Autre sujet abordé dans Les heures indociles, la médecine et plus spécifiquement le travail dans un service d'urgence à l'hôpital St Bartholomew the Less. Y travaille un jeune Français métisse annamite qui mêle avec grand succès médecine occidentale et pratiques chinoises de l'acupuncture, moxa et du massage des méridiens. Est-il utile qu'entre son origine et ses méthodes, Thomas Bellamy ne fait pas l'unanimité parmi ses confrères?
Je ne suis pas amatrice des séries Urgences et autres Grey's anatomy. Mais les descriptions du quotidien du service, les relations entre le médecin, son jeune interne, son infirmière et soeur Elisabeth m'ont passionnée.
Dernier personnage principal de ce bon pavé au final trop court, Horace de Vere Cole, membre de la gentry d'origine irlandaise, maîtres ès canulars. Un homme fantasque, grandiloquent, parfois aussi insupportable qu'adorable qui a réellement existé, comme je l'ai découvert avec surprise dans la postface de l'auteur.
De Buckingham Palace aux taudis de l'East End, de l'hôpital au Parlement, à travers les égouts jusque dans le Chinatown londonien, Éric Marchal nous entraîne dans des intrigues foisonnantes et palpitantes. J'y ai appris à nouveau beaucoup de choses et les combats des différents protagonistes, quoique de nature différente, permettent de réfléchir. Notamment sur les conditions féminines et les batailles toujours nécessaires pour gagner le droit d'être égales.
Cerise sur le gâteau, Éric Marchal inscrit en fin de volume la bibliographie étoffée et impressionnante qui lui a permis de retranscrire un contexte avec toute la rigueur historique et médicale requise. Les heures indociles sont une belle réussite sur tous les points car l'écriture n'est évidemment pas en reste. Voilà un romancier dont on devient très vite dépendant tant les qualités foisonnent.
A vous relire très bientôt, Monsieur Marchal. En attendant, merci pour ce formidable voyage immobile dans le temps.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          420
Romileon
  05 février 2022
Je n'avais encore jamais lu Eric Marchal et ce n'est pas le bandeau « le Ken Follett français » qui m'a attiré » (je me méfie des bandeaux désormais) mais bien la photo de la 1ère de couverture sur laquelle on voit une jeune femme du monde imperturbable sur une trottinette motorisée au début du siècle. Voilà comment attraper un lecteur, avec une bonne 1ere de couv.
C'est un très bon roman qui décrit à travers une foultitude de personnages mais trois en particulier, le basculement dans la modernité de l'empire britannique et plus spécifiquement de Londres puisque tous les événements s'y déroulent.
D'abord Olympe Lovell, suffragette forcenée, proche des Pankhurst, cheffes de fil du mouvement anglais. Lors d'une fuite éperdue dans le palais de Buckingham elle sera sauvée des griffes de bobby peu scrupuleux (disons ça comme ça) par un mystérieux inconnu qui se révèlera être Thomas Belamy, médecin responsable des urgences à l'hôpital St Barts.
Le dernier élément du trio est Horace Vere Cole, un original aristocrate qui en dehors de fêtes plus qu'arrosées échafaude des canulars extravagants pour se désennuyer.
« Il faut en profiter, nous vivons les heures le plus indociles de l'histoire de l'Angleterre ! Conclut-il en levant son verre ».
Pourquoi indociles ?
Des femmes, comme Olympe, se lèvent et réclament des droits, leurs droits à être représenter au Parlement, à ne pas dépendre de leur mari, à disposer de leur argent…
Des hommes, comme Thomas ou Reginald, profondément passionnés par leur travail révolutionnent la médecine et ses pratiques. J'ai particulièrement aimé le personnage de Thomas. Annamite donc Français, conciliant les deux influences médicales asiatique et occidentale, il essaye d'en tirer le maximum au profit de ses patients. Il sait par son empathie pour eux, un charisme naturel et des réussites exceptionnelles s'attirer les bonnes volontés. Mais évidement il doit aussi surmonter les réticences voire le rejet du fait de ses origines (il est métis ET français, cela fait beaucoup dans l'Angleterre de 1908-1910), les suspicions de ses confrères par des pratiques plutôt inhabituelles comme l'acupuncture.
De fuites, en poursuites, de bobologie en interventions chirurgicales détaillées, de complot en espionnage par les services du ministre de l'Intérieur, de bagarres en arrestations, ce roman nous conduit aussi bien dans des palaces que dans les bas-fonds de l'East End, à la rencontre des grands du royaume, Winston Churchill, Asquith et même Edouard VII, auprès des ouvriers, employés, et même des malfrats.
Certains passages auraient peut-être pu être moins longs mais ce n'est jamais ennuyeux. La lecture est très plaisante. Les informations livrées au fil du récit semblent on ne peut plus sérieuses comme les traitements infligés aux suffragettes dans la prison d'Holloway ou le canular du Dreadnought avec Virginia Woolf dans le rôle de'Olympe….
Je reviendrai vers Eric Marchal.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          377
Mimeko
  25 septembre 2021
En ce début de siècle - 1908 - Londres voit la multiplication des actions des suffragettes qui demandent le droit de vote pour les femmes. Olympe Lovell, l'une d'elles, se rapproche d'Emmeline Pankhurst et de son organisation, la WSPU - Women's Social and Political Union pour prendre une part active dans ce combat. Entre manifestations, conférences, distributions de tracts jetés d'une montgolfière ou manifestations dans les théâtres, les action sont nombreuses mais pas sans risque...la jeune Olympe est arrêtée, comme tant d'autres et passe plusieurs mois dans la prison pour femmes d'Holloway, au nord de Londres, des séjours qui n'altèrent pas son engagement. A l'hôpital St Barthomews, géré par Raymond Etherington-Smith, le jeune Reginald Jessop, fils d'un industriel et donateur de l'hôpital, intégre en tant qu'interne, le service des urgences sous la responsabilité du Docteur Thomas Belamy, un français métis annamite (vietnamien), et découvre bientôt que Belamy utilise les méthodes orientales - acupunture, prise du pouls à la chinoise, utilisation d'herbes médicinales) et que les résultats du service sont particulièrement élevés. Londres est également secoué par les canulars d'un aristocrate original et subversif Horace de Vere Cole, qui collabore avec la fratrie Bell - Vanessa, Virginia (future Virgina Woolf et Adrian) pour choquer et moderniser la société bourgeoise anglaise au sein du Bloomsbury groupe.
Les heures indociles est un roman qui met en scène trois personnages pour illustrer les tensions de la société londonienne en ce début de vingtième siècle. Entre le combat politique des suffragettes, prêtes à tout pour faire valoir leurs idées jusqu'à la grève de la faim, les avancées médicales et les pratiques sortant des méthodes classiques occidentales et pour lesquelles il faut vaincre les réticences de l'establishment médical, Eric marchal propose un roman historique et presque un roman d'aventures, dans lequel on suit avec plaisir les personnages très bien incarnés (meme si quelque fois ils sont un peu trop lisses), les références sociales bien analysées entre l'East End miséreux, les clubs privés exclusivement réservés aux hommes de l'aristocratie, le système de donation qui fait vivre les hôpitaux, devenant de fait tributaire et dépendant des donateurs, quant à  leur décision de gestion, et la situation des femmes, ne détenant aucun droit.
Le roman enchaîne les aventures, entrecroisant les destins des personnages, qui se croisent, se défient et pour certains, finissent par s'aimer.
Un roman d'aventure avec quelques longueurs, mais qui fonctionne bien, avec des personnages attachants et très vivants.
Un plaisir de lecture
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          350

Citations et extraits (20) Voir plus Ajouter une citation
MimekoMimeko   25 septembre 2021
- Nous avons présenté les plus grandes pétitions jamais faites dans ce pays pour une réforme dit-elle avec force et maîtrise. Nous avons organisé de plus grands meetings que ceux des hommes, malgré les difficultés. Nous avons fait face à des foules hostiles au coin des rues. Notre combat a été déformé, ridiculisé, on nous a jeté de la nourriture, et la foule ignorante a été incitée à nous violenter, ce à quoi nous avons fait face sans armes ni protection. Comme c'était le devoir de nous aïeux de lutter pour leurs droits, c'est aujourd'hui le nôtre de faire une meilleure place à la femme dans le monde.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          110
jeunejanejeunejane   18 octobre 2019
- Vous allez nous accompagner au poste et nous allons vérifier vos dires. Le dernier médecin à être passé ici s'appelait Jack l'Éventreur.
Le bobby ne plaisantait pas. L'homme protesta pour la forme mais les laissa l'emmener. Au moment d'entrer dans la cellule de rétention, il leur fournit le nom de plusieurs personnes de moralité susceptibles de confirmer son identité et de le faire sortir au plus vite.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          100
MimekoMimeko   26 septembre 2021
Par les fenêtres illuminées, on pouvait distinguer les foyers équipés de l'électricité, à la lumière pâle et d'intensité constante, de ceux qui etaient éclairés à la bougie ou a l'âtre, aux teintes changeantes.
Commenter  J’apprécie          180
AllilyAllily   27 février 2019
Le député travailliste se leva et, lorsqu'il posa sa question au gouvernement, tous cessèrent leurs apartés. Le visage du Premier ministre s'assombrit, celui du ministre de l'Intérieur manifesta sa désapprobation. Les députés libéraux couvrirent sa voix d'un concert de huées et de moqueries.
- Je proteste vigoureusement contre ces pratiques barbares consistant à nourrir de force des prisonnières à l'aide d'un tuyau introduit dans la bouche ou le nez, alors que les malheureuses sont bâillonnées et entravées, continua-t-il en montant le ton pour se faire entendre. C'est inhumain et indigne d'un pays civilisé comme le nôtre !
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          40
DelphinePaDelphinePa   06 novembre 2019
Vere Cole avait sorti le stéthoscope de sa poche, enfilé les embouts auriculaires et posé le pavillon sur la poitrine de la suffragette.
- J'aime écouter le coeur des femmes, j'aime sa mélodie, son langage, je trouve cette intimité terriblement sensuelle, expliqua-t-il sans cesser son manège. Ecoutez : poum, poum, poum...Mais comment pouvez-vous y rester insensible ?
- C'est toute la distance qui sépare le professionnel du voyeur, cher Horace.
- Alors, je ne ferai jamais un bon docteur, admit celui-ci.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          50

Videos de Éric Marchal (23) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Éric Marchal
L'émission "Le coup de coeur des libraires est diffusée sur les Ondes de Sud Radio, chaque vendredi matin à 10h45. Valérie Expert vous donne rendez-vous avec votre libraire Gérard Collard pour vous faire découvrir leurs passions du moment ! • Retrouvez leurs dernières sélections de livres ici ! • • Bella Ciao de Raffaella Romagnolo aux éditions Albin Michel https://www.lagriffenoire.com/1097504-litterature-anglophone-bella-ciao.html • Une soupe à la grenade de Marsha Mehran et Santiago Artozqui aux éditions Philippe Picquier https://www.lagriffenoire.com/1088417-litterature-anglophone-une-soupe-a-la-grenade.html • Les grandes affaires des services secrets de Rémi Kauffer aux éditions Perrin https://www.lagriffenoire.com/1089726-essais-les-grandes-affaires-des-services-secrets.html • le grand livre de la cuisine française: Recettes bourgeoises et populaires de Jean-François Piège aux éditions Hachette Pratique https://www.lagriffenoire.com/1065730-cuisine-le-grand-livre-de-la-cuisine-francaise---recettes-bourgeoises-et-populaires.html • Fauves de Eric Mercier aux éditions De La Martinière https://www.lagriffenoire.com/1073259-romans-fauves.html • Dans la peau de Buffet (Impressions) de Eric Mercier aux éditions Anfortas https://www.lagriffenoire.com/141397-romans-dans-la-peau-de-buffet.html • L'Embuscade de Emilie Guillaumin aux éditions Harper Collins https://www.lagriffenoire.com/1089536-romans-l-embuscade---le-combat-d-une-femme-de-soldat-pour-decouvrir-la-verite.html • le Crime de l'Odéon de Sylvain Larue aux éditions De Borée https://www.lagriffenoire.com/1056624-divers-polar-le-crime-de-l-odeon.html • Les Écuries de Diomède de Sylvain Larue aux éditions De Borée https://www.lagriffenoire.com/1094412-romans-les-ecuries-de-diomede.html • le soleil suivant, tome 1. Les filles du choeur de Eric Marchal aux éditions Anne Carrière https://www.lagriffenoire.com/1083942-romans-le-soleil-suivant--tome-1-les-filles-du-choeur.html • le Soleil sous la soie de Éric Marchal, François Montagut aux éditions Pocket https://www.lagriffenoire.com/?fond=produit&id_produit=21638&id_rubrique=39 • Dictionnaire amoureux de Molière de Francis Huster aux éditions Plon https://www.lagriffenoire.com/1094180-theatre-dictionnaire-amoureux-de-moliere.html • Les Cahiers d'Esther - tome 6 Histoires de mes 15 ans de Riad Sattouf aux édi
+ Lire la suite
autres livres classés : suffragettesVoir plus
Acheter ce livre sur

LirekaFnacAmazonRakutenCultura





Quiz Voir plus

Ecrivain et malade

Marcel Proust écrivit les derniers volumes de La Recherche dans une chambre obscurcie, tapissée de liège, au milieu des fumigations. Il souffrait

d'agoraphobie
de calculs dans le cosinus
d'asthme
de rhumatismes

10 questions
231 lecteurs ont répondu
Thèmes : maladie , écriture , santéCréer un quiz sur ce livre