AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2764437536
Éditeur : Québec Amérique (06/02/2019)

Note moyenne : 4.5/5 (sur 2 notes)
Résumé :
En 1936, dans sa chambre d'étudiant à Cambridge, un jeune homme conçoit une machine à calculer universelle qui servira, douze ans plus tard, d'assise théorique pour la construction des premiers ordinateurs.Qui était vraiment Alan Turing, ce mathématicien audacieux qui a également réussi, pendant la Seconde Guerre mondiale, à décrypter les communications des Allemands ? Comment a-t-il pu, au début des années 1950, écrire les tout premiers textes sur l'intelligence ar... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
gielair
  22 octobre 2019
Jacques Marchand nous livre ici un roman biographique dont le thème est l'existence d'un mathématicien hors norme qui a, d'une certaine façon, contribué à changer nos vies, l'insaisissable Alan Turing. L'auteur, en faisant de Turing le personnage d'un roman, se permet ainsi d'aller au-delà de ce que l'on connaît de ce personnage secret, d'imaginer ses pensées, ses réflexions ou ses tourments au regard de sa vie ou des êtres qu'il côtoie. Il peut écrire ce pan non connu de l'existence d'Alan Turing comme une extrapolation imaginée résultant d'une enquête que le narrateur a menée sur les traces de son sujet de recherche, enquête qui, elle-même, est l'objet de chapitres en alternance avec le vécu trouble d'Alan. Mais, comme le précise l'auteur : « Comme tout roman portant sur des événements réels, celui-ci entremêle par moments l'objectivité factuelle et la rêverie. ». En ce sens, Jacques Marchand aura, à l'égard d'Alan Turing, appliqué un mode d'écriture semblable à celui que François-Henri Désérable s'était permis dans la production de son Évariste dont le thème était la courte vie du plus romantique des mathématiciens, Évariste Galois. C'est dans un univers totalement différent (celui, britannique, des années 1930 à 1950) qu'Alan Turing a développé ses recherches, mais Jacques Marchand nous fait bien sentir tout le poids de ce contexte et l'ensemble de contraintes que cela imposait à un être aussi différent que ce créateur mathématicien. À mon regard, Marchand a bien relevé le défi qu'il s'était lancé.

Lien : https://rivesderives.blogspo..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20

critiques presse (2)
LeJournaldeQuebec   15 avril 2019
Il ne transforme pas Turing en héros de cinéma ; il nous enveloppe plutôt dans une époque unique, telle que vécue par un homme qui l’était tout autant. Le ton juste, les mots évocateurs, les détails qui font mouche : tout est d’une grande richesse et, oui, source de joie !
Lire la critique sur le site : LeJournaldeQuebec
LaPresse   27 février 2019
Dans ce livre, Marchand mélange la recréation romanesque à sa propre enquête, afin de nous faire découvrir l'un des hommes les plus influents du XXe siècle, qui a bien failli l'oublier.
Lire la critique sur le site : LaPresse
Citations et extraits (4) Ajouter une citation
gielairgielair   22 octobre 2019
Pour Alan, le raisonnement mathématique s'appuie alors sur deux facultés de l'esprit qui se complètent l'une l'autre, l'intuition et l'inventivité. L'intuition émet des jugements spontanés, des jugements qui ne résultent aucunement d'un enchaînement délibéré de réflexions. Après coup seulement, la raison consciente se penche sur ces jugements spontanés pour vérifier leur justesse. Cette méthode de travail s'apparente, même si le texte ne le précise pas en toutes lettres, à celle des artistes et des écrivains. On effleure ici une idée très ancienne, reprise d'un siècle à l'autre, voulant que l'imagination poétique et la rêverie mathématique se déploient dans les mêmes aires de la pensée.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
gielairgielair   22 octobre 2019
Ses nouvelles recherches le réchauffent, il est content surtout de renouer avec la beauté et la logique formelles à l'oeuvre dans les manifestations les plus humbles du vivant. Comme toujours, les mathématiques l'apaisent quand elles lui permettent de s'approcher du mécanisme secret des choses.
Commenter  J’apprécie          00
gielairgielair   22 octobre 2019
Rien n'oblige un mathématicien à n'être qu'un cerveau purement rationnel. Il arrive fréquemment qu'un souci esthétique plus ou moins conscient agisse sur sa manière d'envisager un problème.
Commenter  J’apprécie          00
gielairgielair   22 octobre 2019
Rien ne lui plaît davantage que de prêter attention au réel tel qu'il se présente, avant que les mots et la pensée se mettent à l'altérer.
Commenter  J’apprécie          00
Lire un extrait
autres livres classés : roman biographiqueVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Autres livres de Jacques Marchand (1) Voir plus




Quiz Voir plus

Les écrivains et le suicide

En 1941, cette immense écrivaine, pensant devenir folle, va se jeter dans une rivière les poches pleine de pierres. Avant de mourir, elle écrit à son mari une lettre où elle dit prendre la meilleure décision qui soit.

Virginia Woolf
Marguerite Duras
Sylvia Plath
Victoria Ocampo

8 questions
854 lecteurs ont répondu
Thèmes : suicide , biographie , littératureCréer un quiz sur ce livre