AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix Babelio
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 2849532533
Éditeur : La Boîte à Bulles (10/02/2016)

Note moyenne : 3.41/5 (sur 28 notes)
Résumé :
Lassé de son emploi, de son mariage et de sa vie qu’il juge devenue d’une banalité pesante, Xavier décide de tout changer. En s’engageant sur la route de l’indépendance, cet homme nouveau rencontre Léa. Avec elle, il redécouvre la sérénité du couple sans entraves. Car Léa n’a pas d’enfant et ne peut pas en avoir. Une situation dans laquelle Xavier compte s’épanouir pleinement, avide d’un quotidien fait de spontanéité et de découvertes.

Mais ce rêve d... >Voir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox
Critiques, Analyses et Avis (9) Voir plus Ajouter une critique
Melieetleslivres
  14 janvier 2019

48 ans, c'est l'âge où Xavier, pris jusqu'au cou par la banalité de sa vie qu'il ressent d'un coup, son mariage qui ne signifie plus grand-chose, son fils devenu grand, son boulot devenu alimentaire... Il galère, c'est la traversée du désert. Il déprime. Mais un beau jour, il se secoue, entame une procédure de divorce, prend son indépendance sur tous les plans. Devient journaliste et scénariste de BD. Au cours d'une scéance de dédicaces, il rencontre Léa. Xavier vit à Lille, Léa à Bourges, il fait des allers-retours, puis s'installent ensemble. Rien ne peut gâcher leur bonheur à tous les deux. Léa a 40 ans, ne peut pas avoir d'enfants, et Léa l'a accepté et le vit bien. Tant mieux, ils vont pouvoir vivre à deux, sans soucis, partir sur un coup de tête en week-end, vivre libres.
Un coup de tonnerre vient bousculer ce rêve merveilleux : Léa se retrouve enceinte, c'est un miracle pour elle, un coup du sort pour Xavier. Il voulait vivre libre, tranquille, avec Léa. Il a déjà un enfant. Il pensait avoir dépassé tout ça, les responsabilités, les contrastes.. il a peur d'être trop vieux pour ça. Pour recommencer. Il cherche partout des conseils, des avis, en "parle" avec son frère disparu, voit un psy... il a vraiment du mal à digérer l'information, il pense que sa vie est fichue de nouveau... Et se met à suivre, mois par mois, les étapes de cette grossesse, avec la trouille, et la façon de Léa d'accueillir cette grossesse comme un cadeau du ciel, sans se douter de toutes les appréhensions et peurs que lui cache Xavier....
(Je n'en dis pas plus pour ne pas spoiler)img_5713Côté graphisme, j'aime beaucoup ces couleurs douces, qui suivent ce récit.. le mauve et gris du doute et de la solitude, le rouge pour la "révolution" de Xavier, le jaune chaleureux pour les moments de bonheur.. le trait est précis et pourtant très fin, ce qui ajoute à la douceur de l'histoire. Pour une bonne partie,le récit se fait en quelques mots, posés en haut de chaque vignette. Les bulles, ou phylactères, ne gènent pas la lecture. Chaque chapitre, à partir de "l'annonce" est marquée par une page blanche avec, au milieu, un début de jeu de marelle, 1 - terre - Juin, par exemple, jusqu'au dessin de la marelle complête. Très jolie idée, et poétique aussi.


Xavier Bétaucourt, l'auteur, livre ici un récit autobiographique. Né à Lille, en 1963, il est journaliste et est scénariste de BD, documentaires, par exemple sur le conflit Métaleurop, et de fictions.
Yannick Marchat , le dessinateur, est né à Gourdon dans le Lot en 1977, et suit des universitaires en Arts Plastiques avant de se décider, en 2007, à montrer son travail de dessinateur à différents éditeurs. Après un premier recueil humoristique et absurde édité par Splogofpft, Les Bonnes Blagues de Pluton racontées par ses habitants et qui lui permet de se présenter sur les festivals de la région bordelaise, il travaille sur plusieurs projets de bandes dessinées qui vont finalement permettre à "Albin et Zélie" de voir le jour sous la houlette de la Boite à Bulles.
Parallèlement, Yannick collabore également avec l'association d'édition le Hibou Mécanique, pour qui il illustre en 2010 le livre de contes de fées Contes du coin du feu.

Mon avis : Je ne suis pas une habituée des BD. À part F'murr et Brétécher, voire Sempé qui ne fait pas réellement de BD, je n'y connais pas grand-chose. Ceci est pour moi un roman graphique, tendre et touchant, le dessin, les couleurs choisies, le trait suivent subtilement le récit et le mettent en valeur. Ce livre est doux et délicat, tant par le dessin que par le récit. J'aime vraiment beaucoup.

Trop vieux pour toi, de Xavier Bétaucourt et Yannick Marchat, ed. La Boite à Bulles, 2016, 127 pages, format 17x24 cm, couverture souple. 18 €



Lien : https://melieetleslivres.wor..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
cilijoya
  09 novembre 2016
Xavier est auteur de BD, il approche de la cinquantaine et vient juste de se séparer de sa compagne. Il fait alors la connaissance de Léa, une jeune femme lumineuse. Léa est quasiment stérile, et ça convient bien à Xavier. Lui, il a déjà un fils qui a 20 ans. Et puis, un jour, miracle ou coup du sort, on ne saurait trop dire, Léa tombe enceinte. Pour Xavier, cette paternité tardive est difficile à accepter, tout le long de cette grossesse il va se poser des tas de questions et toujours une inquiétude qui revient, est-ce qu'il n'est pas trop vieux pour ce bébé ? Est-ce qu'il ne va pas mourir en laissant seul son jeune enfant ?
A priori, la thématique est vraiment intéressante. Il est encore assez rare de voir la grossesse évoquée du point de vue du papa, assez rare aussi de voir abordé le sujet de la difficulté de créer un lien avec son enfant (non, non, ce n'est pas inné). le graphisme est beau, les couleurs apaisantes malgré la tension permanente qui règne dans l'histoire...et pourtant, je suis restée sur le côté ! J'aurais vraiment aimé réussir à rentrer dans cette BD mais ça n'a pas été le cas. Je trouve que que l'auteur reste constamment dans un entre deux entre trop nous en dire ou pas assez. Par exemple, les passages avec son frère décédé. On comprend que c'est un traumatisme pour lui, on comprend aussi qu'il a laissé une petite fille derrière lui, mais rien de creusé là dedans, on survole toujours. Comme il s'agit de l'histoire personnelle de l'auteur, peut-être n'a-t-il pas voulu/pu rentrer plus dans les détails. du coup, j'ai eu du mal à m'attacher aux personnages et à rentrer dans cette histoire.
Un sujet intéressant, un beau graphisme...mais malheureusement pas assez creusé pour que j'arrive à rentrer dedans.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
alouett
  15 avril 2016
Pour Xavier, la cinquantaine coïncide avec le constat douloureux que sa vie ne lui convient plus. Couple, travail… tout est devenu une routine, une contrainte. le quotidien est devenu pesant, le boulot est devenu alimentaire. Son fils a grandi, il est désormais autonome… plus rien ne le rattache à cette vie. Il prend la douloureuse décision de divorcer et part. Plus d'attaches, plus de contraintes. Il « fait sa révolution » comme il dit et ressent une furieuse envie de liberté.
Pourtant, après des premiers mois difficiles, il est peu à peu parvenu à se reconstruire et à se défaire de ce sentiment de culpabilité qui le rongeait depuis la rupture. Contre toute attente, lors d'une séance de dédicaces sur un festival, il fait la connaissance de Léa. Elle a 40 ans

« Trop vieux pour toi » est le récit de vie du scénariste, Xavier Bétancourt. Il revient sur son expérience de vie, son propos se concentre sur deux années durant lesquelles son quotidien a subit un changement radical, tant sur le plan professionnel que sur le plan professionnel. le scénariste opte pour un témoignage à la fois pudique et critique de lui-même. Il fait fi du qu'en-dira-t-on et introduit ses constats de façon directe : son couple part à la dérive et la seule solution envisageable est la séparation. Lorsqu'il énonce la rencontre avec sa nouvelle compagne, il traite de front les deux sujets : continuer le travail entrepris pour atténuer la culpabilité qu'il ressent d'avoir rompu son mariage et, d'autre part, se laisser porter par l'instant présent et profiter pleinement de cette relation naissance avec sa nouvelle compagne. L'annonce de la grossesse viendra accélérer la remise en question déjà engagée. le scénario permet de ressentir le côté brusque de la situation et de comprendre, étape par étape, les différents états par lesquels il est passé. « Juin », « Juillet », « Août »… les chapitres marquent le temps qui passe et acculent le narrateur à cette injonction de devoir investir une nouvelle paternité. Implicitement, l'auteur ne se donne même pas la possibilité de fuir, il doit assumer ses responsabilités et tenter de construire à partir de là. Comment priver sa nouvelle compagne d'un bonheur qu'elle n'avait jamais envisagé comme possible ?
Xavier Bétaucourt parvient parfaitement à montrer à quel point cette situation lui fait violence pourtant la robe graphique créée par Yannick Marchat pour illustrer ce récit protège le lecteur de cette pression. On ressent une certaine empathie pour le personnage principal mais le fait de le voir tenaillé ne provoque aucune sensation d'étouffement. Je retrouve ici un Yannick Marchat qui m'avait déjà fort émue sur « Albin & Zélie » : il sait installer des personnages vivants que l'on investit rapidement. Il a le sens du cadrage et sait matérialiser l'expression qui convient à chaque émotion.
(...)
Lire l'article complet sur le site : https://chezmo.wordpress.com/2016/04/15/trop-vieux-pour-toi-betaucourt-marchat/
Lien : https://chezmo.wordpress.com..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
ChristianLV
  12 décembre 2016
Bonsoir,
Personnellement j'ai été assez touché par l'oeuvre.
Les graphismes sont marqués par la personnalité du dessinateur, à travers les formes du dessin mais aussi par l'originalité des choix de représentation des sentiments éprouvés par le personnage principal.
Le choix du dessinateur est judicieux parce que l'originalité graphique est signifiante du caractère intime de l'histoire du personnage, à fortiori si l'oeuvre est autobiographique pour le scénariste.
Certains de mes collègues critiques ont regretté que certains personnages ne soient pas plus fouillés afin de pouvoir mieux "entrer" dans l'histoire. Personnellement, je ne partage pas ce sentiment, au contraire, le relatif effacement du contexte permet de rester centré sur ce qui est la description d'une expérience intime.
Une expérience de rupture tout d'abord, en évoquant par le parallèle avec la révolution, la prise de risque qu'elle entraîne. le personnage ne rompt pas seulement avec son épouse, et comme il s'agit du passé, on n'en parle quasiment pas et pourtant, Dieu sait que cela a dû marquer le personnage. On parle aussi de la rupture professionnelle : c'est un peu gonflé à plus de 45 ans de plaquer la sécurité du salarié !
Et vient la 3ème prise de risque, avec LEA, une nouvelle vie de couple, et surtout la nouvelle paternité. Pour qui sait ce qu'entraîne une paternité en termes d'engagements ... Et comment l'assumer socialement ... Et vis à vis de son fils de 20 ans. Comme le dit Xavier à deux reprises : le buffet est bien garni et tes amis sont cool ! Cool, c'est le moins que l'on puisse dire.
Cette histoire mérite d'être publiée et d'être accueillie avec égards. Elle raconte en toute confiance des transgressions que je ne me serais pas permises ...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
Verolo
  12 mai 2016
L'histoire (autobiographique) émouvante et sympathique, de Xavier, 48 ans, divorcé, un grand fils de 20 ans, qui tombe amoureux de Léa, plus jeune que lui. La jeune femme ne peut pas avoir d'enfant, et, égoïstement, notre héros est bien content d'être débarrassé des vicissitudes des enfants en bas âge. Pourtant, quelques mois plus tard, Léa est enceinte... et Xavier avec !
De l'humour, des interrogations sur la paternité tardive, sur l'amour... Un bon moment de lecture.
Commenter  J’apprécie          40

critiques presse (2)
ActuaBD   29 février 2016
L’arrivée d’un enfant non prévu à près de cinquante ans : un récit qui sonne juste.
Lire la critique sur le site : ActuaBD
BDGest   26 février 2016
Un joli ouvrage qui n’est pas seulement destiné à un lectorat d’âge mûr mais aussi à tous ceux pour qui la paternité reste un sujet essentiel.
Lire la critique sur le site : BDGest
Citations et extraits (27) Voir plus Ajouter une citation
mandrake17mandrake17   21 mai 2017
J'vais avoir un bébé... Ça paraît incroyable, non? C'est pas que j'en voulais un, entendons-nous bien... J'ai déjà donné mais il est là... Il paraît que c'était pas possible pour des raisons médicales et c'est quand même devenu réel, allez comprendre... Alors oui, je sais, c'est plus de mon âge... Vous imaginez: à la sortie de l'école, les jeunes mamans très mignonnes vont penser que je suis son grand-père... La honte! C'est à la fois trop tôt et trop tard... Vous voulez que je développe? Je ne sais pas si je suis clair... J'suis pas prêt, enfin, pas vraiment... J'ai autre chose à faire. Je vous ai dit que je faisais de la moto? Et avec un bébé, c'est pas super simple à gérer, vous comprenez bien...
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          00
mandrake17mandrake17   21 mai 2017
- Pourquoi tu veux un enfant?
- Pour pouvoir lui apporter quelque chose, lui transmettre mon savoir.
- Tu fais déjà ça avec tes élèves,non?
- Oui mais là, ce n'est pas pareil.
- C'est vrai, lui, tu vas devoir l'emmener en vacances avec toi.
Commenter  J’apprécie          10
mandrake17mandrake17   21 mai 2017
Tu seras là dans deux mois. Ta mère a raison, il faut te trouver un prénom.
- J'aime bien Céleste.
- Tu rigoles?! C'est la femme de Babar!
- Note Aliénor, c'est joli, Aliénor...
- A oui, l'Alien du Nord... Tu as raison, ça a du sens.
Commenter  J’apprécie          00
mandrake17mandrake17   21 mai 2017
- T'as vu, y a pas que des services gériatriques et des cliniques vétérinaires sur la Cote d'Azur.
- M'ouais... n'empêche qu'ils doivent plus souvent dépister Alzheimer que la trisomie par ici...
Commenter  J’apprécie          00
mandrake17mandrake17   21 mai 2017
- Je croyais que Léa ne pouvait pas avoir d'enfant. Enfin, pas aussi simplement. C'est ce que vous lui aviez dit, non?
- Mais monsieur... La médecine n'est pas une science exacte.
Commenter  J’apprécie          00
autres livres classés : paternitéVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonRakutenCulturaMomox

Autres livres de Yannick Marchat (1) Voir plus




Quiz Voir plus

Les personnages de Tintin

Je suis un physicien tête-en-l'air et un peu dur d'oreille. J'apparais pour la première fois dans "Le Trésor de Rackham le Rouge". Mon personnage est inspiré d'Auguste Piccard (un physicien suisse concepteur du bathyscaphe) à qui je ressemble physiquement, mais j'ai fait mieux que mon modèle : je suis à l'origine d'un ambitieux programme d'exploration lunaire.

Tintin
Milou
Le Capitaine Haddock
Le Professeur Tournesol
Dupond et Dupont
Le Général Alcazar
L'émir Ben Kalish Ezab
La Castafiore
Oliveira da Figueira
Séraphin Lampion
Le docteur Müller
Nestor
Rastapopoulos
Le colonel Sponsz
Tchang

15 questions
3602 lecteurs ont répondu
Thèmes : bd franco-belge , bande dessinée , bd jeunesse , bd belge , bande dessinée aventure , aventure jeunesse , tintinophile , ligne claire , personnages , Personnages fictifsCréer un quiz sur ce livre