AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestionsPrix BabelioRencontresLe Carnet
EAN : 9782343241241
250 pages
Editions L'Harmattan (13/10/2021)
4.5/5   2 notes
Résumé :
Au départ, l'enjeu de ce travail était d'explorer, à partir de la question de la sensorialité, la relation à la nature et aux animaux de personnes porteuses du syndrome d'Asperger, par entretiens et enquêtes ethnographiques. Cette recherche a cependant dépassé son objectif initial : en effet, lorsque les autistes prennent la parole, ils parlent davantage de la société que de l'autisme. S'intéresser à la perspective des personnes autistes amène à déconstruire certain... >Voir plus
Critiques, Analyses et Avis (1) Ajouter une critique
Olloix
  06 février 2022
Ce texte, bien qu'issu d'un travail de thèse, est largement accessible aux non spécialistes.
Les témoignages de personnes porteuses du syndrome d'Asperger le rendent très vivant. C'est d'ailleurs l'un des nombreux intérêts de ce livre que de s'intéresser à quelques cas vivants et concrets plutôt qu'à des généralités neurologiques, psychologiques ou statistiques, de donner la parole à des êtres de chair, de sensations et de sentiments.
La perception sensorielle spécifique de ces personnes les conduit à une forme d'isolement et de marginalisation, à des relations particulières avec le monde environnant, les végétaux et animaux en particulier, mais aussi artificiels (bruits, matériaux) ; elle les pousse à inventer des modes de vie parfois originaux, à la frontière de notre société. Sur ce sujet, et comme annoncé dans le sous-titre « regards obliques sur le monde moderne », Anna-Livia Marchionni arrive très bien à faire percevoir comment les modes d'appartenance ou de non-appartenance des autistes Asperger à notre société sont révélateurs de notre regard sur la nature et notre milieu en général.
Ce texte a une certaine portée politique car les témoignages montrent que le regard de la société sur les autistes et la place qu'elle leur accorde résulte d'une vision validiste et spéciste du monde conduisant à une exploitation de notre milieu minéral, végétal et animal.
Anna-Livia Marchionni avance, en fin d'ouvrage, l'hypothèse selon laquelle les autistes Asperger seraient à l'avant-garde des évolutions sociétales, du fait de leur hypersensibilité particulière au milieu et à la nature ; à l'avant-garde plus particulièrement des évolutions poussées par la crise écologique. Certaines de ces évolutions seraient déjà en cours dans la population générale.
L'avenir dira ……
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10

Citations et extraits (1) Ajouter une citation
KLJMLKLJML   18 décembre 2021
Les questions (certes larges) que je me suis posées au départ sur l'autisme ont finalement débouché sur des questions sur la société, et plus précisément sur le monde moderne. Si l'autisme peut être qualifié, de l'extérieur, de catégorie sociale et politique, c'est en miroir à une controverse politique sur la société et la modernité que nous avons affaire lorsque les personnes autistes prennent la parole.
A l'aune des témoignages que j'ai recueillis, nous verrons alors comment, finalement, cette parole concerne davantage la société que l'autisme, et remet en question les concepts culturellement ancrés dans le dualisme de nos sociétés occidentales de la norme, du pathologique et du handicap, de la nature et des animaux, entraînant marginalisation des variations humaines et exploitation de la planète. Ce que cette parole apporte, c'est un autre point de vue sur la société et sur la manière de catégoriser les êtres. Elle pose des questions politiques dans la mesure où elle exprime une demande de changement dans la prise en charge et le statut social des individus porteurs de différences ; politiques aussi dans la mesure où cette parole, en déstabilisant les normes validistes et la logique spéciste qu'elle entraîne, remet en question l'économie capitaliste des sociétés occidentales tenues pour responsables de la destruction de la planète, amenant à la question bien plus large d'une possible transition ontologique en cours dans nos sociétés pour faire face à la crise écologique.
Rencontrer des personnes autistes, recueillir leurs paroles, s'intéresser à leur version de l'histoire, amène à défaire les catégories, à déconstruire les évidences culturelles, perceptives, sociales et relationnelles instaurées par notre monde moderne.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10

autres livres classés : marginalisationVoir plus


Lecteurs (2) Voir plus




Quiz Voir plus

QUIZ LIBRE (titres à compléter)

John Irving : "Liberté pour les ......................"

ours
buveurs d'eau

12 questions
253 lecteurs ont répondu
Thèmes : roman , littérature , témoignageCréer un quiz sur ce livre