AccueilMes livresAjouter des livres
Découvrir
LivresAuteursLecteursCritiquesCitationsListesQuizGroupesQuestions
Rejoignez Babelio pour découvrir vos prochaines lectures
ISBN : 9522734322
Éditeur : Atramenta (12/06/2014)

Note moyenne : 3.46/5 (sur 27 notes)
Résumé :
Ce livre est un recueil de cinq nouvelles fantastiques teintées de science-fiction. Il se veut ancré dans la réalité tout en laissant une large place à l’imagination et à l’imaginaire.

Destiné à un large public, il sera certainement plus particulièrement apprécié des adolescents.
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr
Critiques, Analyses et Avis (33) Voir plus Ajouter une critique
lyoko
  01 avril 2019
Un recueil de nouvelles très courtes : 5 sur 27 pages.
C'est vraiment court. Trop pour moi. On peut juste dire une chose l'auteur va a l'essentiel sans fioritures.
On se trouve dans un univers fantastique assez noir, mais très juste dans son contenu. L'écriture de l'auteur est agréable et assez poétique. Mais moi, qui aime le fantastique , je pense qu'il a besoin de plus de substance pour être réellement apprécié et mis en valeur.
Je ne rejoins pas l'auteur quand il dit que la nouvelle est destinée aux adolescents.. oui elle peut l'être mais je pense que pour bien vivre un roman l'ados, comme l'adulte a besoin de se l'approprier et donc a besoin qu'on étoffe son contenu.
Je pourrais je pense apprécier le travail de l'auteur sur un vrai roman, plutôt que sur des histoires trop courtes pour être réellement appréciées.

Commenter  J’apprécie          672
Wolkaiw
  30 janvier 2018
Voyage au pays de l'envie est un recueil composé de 5 nouvelles très courtes, ancrées dans un univers fantastique teinté de science-fiction. Depuis quelques mois maintenant, je tends à me familiariser de plus en plus avec le genre très intéressant qu'est la nouvelle, je dois avouer qu'ici les nouvelles proposées par l'auteur m'ont quelque peu déstabilisée. Je pense que cela est dû à leur format vraiment court, chose à laquelle je ne suis pas encore totalement habituée.
Ce livre nous est proposé comme étant noir, pour reprendre les mots de l'auteur " Il faut aimer la noirceur pour aimer ce livre ", personnellement je trouve ce livre plus sombre que véritablement empli de noirceur. Les thèmes abordés sont en effet souvent sombres et les nouvelles portent parfois l'empreinte d'un certain pessimisme, tout du moins l'image que renvoie la nouvelle n'est pas des plus joyeuses. Il ne semble donc pas aberrant que la mort occupe une place très importante dans ce recueil, et ce quelle que soit sa forme. Peut-être ne le savez-vous pas encore mais la mort est une thématique qui me fascine, je ne peux donc qu'adhérer et observer sa "mise en nouvelle'.
Les nouvelles sont donc ancrées dans un cadre fantastique teinté de science-fiction, on se prend au jeu de découvrir l'univers de chaque nouvelle, l'environnement de chaque personnage. L'auteur nous met face à des situations qui peuvent sembler réelles mais qui sont belle et bien surnaturelles. Les messages véhiculés à travers chaque histoire m'ont semblé plus ou moins pertinents et percutants. J'ai par exemple adoré les valeurs que l'on peut retrouver dans Rêve Impromptu et Homo Sapiens Sapiens Neandertalis, valeurs que nous pouvons aisément transposer dans notre société actuelle. Je crois que ces deux nouvelles sont celles que j'ai préférées.
La mort est donc un thème central et récurrent du recueil, on la retrouve sous différentes formes, sous différents aspects. La nouvelle Une autre forme de mort m'a bien plu, elle semble faire écho à Vous n'avez plus qu'à signer, nouvelle qui ouvre le recueil. Damnation quant à elle, dans le caractère répétitif des actions du personnage n'est pas sans me rappeler certains points de notre société comme l'aliénation et la pression que l'on peut ressentir au travail.
Frédéric Marcou possède une plume fluide, ce qui permet une lecture très rapide de ces nouvelles. Il ne s'encombre pas de détails superflus, allant directement à l'essentiel afin de nous tenir en haleine. J'ai aimé ce recueil mais j'ai trouvé que dans l'ensemble les nouvelles étaient trop courtes. le format peut plaire à celles et ceux qui souhaitent découvrir le genre ainsi qu'aux personnes qui aiment les histoires vraiment courtes, mais personnellement je pense que j'aurai davantage apprécié la lecture si les nouvelles avaient été un poil plus longues. Je tiens d'ailleurs à préciser que les nouvelles sont précédées d'une préface qui informe le lecteur sur l'origine de chaque nouvelle, c'est un point positif non négligeable. Chaque nouvelle pourrait très bien faire l'objet d'un roman abordant des thématiques plus ou moins sombres...

Les nouvelles en quelques mots

Il ne vous reste plus qu'à signer
Sympathique et bien trouvée, trop courte pour être réellement captivante mais suffisamment courte pour ne pas s'ennuyer. Un court instant de détente avec cette nouvelle. Les mentions de l'auteur m'ont fait sourire, l'auteur joue avec cette nouvelle et nous propose une réflexion sur la réincarnation.
Damnation
Je ne ressors pas totalement convaincue de cette lecture. L'idée est sympa, on assiste à une certaine représentation de ce qu'on appelle communément " Les enfers" toutefois je ne suis pas vraiment conquise par ce qui en a été proposé, encore une fois la taille de la nouvelle ne m'a pas séduite.
La plume de l'auteur est fluide et la chute m'a plu, bien que prévisible. Il est également question de l'aliénation au travail et de la vision que nous pouvons avoir de la vie après la mort.
Rêve Impromptu
Une nouvelle qui aurait pu être beaucoup plus percutante si elle avait été plus longue. L'auteur exploite un aspect de notre société actuelle tout en le transposant à une société imaginaire : la persécution de certaines religions à travers l'image d'un jeu passionné de magie. L'idée est bonne, j'aime beaucoup.
Homo sapiens sapiens neandertalis
Cette nouvelle nous permet d'observer le vice humain, le caractère sournois de certaines personnes, " les apparences sont trompeuses". Un poil trop court encore une fois, j'ai vraiment du mal à entrer pleinement dans la nouvelle. Cette nouvelle illustre également tout le travail de recherche et les efforts fourni par certains, l'acharnement pour réussir.

Une autre forme de mort
Intéressante dans sa conception et sa description du processus de mort. La vie et tout ce qui la compose et l'a composé face à l'inévitable mort... Une mort comme on peut l'imaginer mais ici de manière plus détaillée et imaginée.

En définitive, les thématiques abordées sont intéressantes, la plume de l'auteur est fluide et agréable mais les nouvelles m'ont semblé trop courtes. Je pense qu'elles pourraient faire l'objet d'un livre très riche.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Khiad
  28 septembre 2017
Je m'excuse par avance, parce que je me doute que ma chronique n'est pas de celles qu'un auteur aime à lire sur son "bébé". Mais ici je prône une complète transparence de mes avis, que j'ai aimé un livre ou non. Je m'en tiens donc à ma ligne de conduite.
Dans son avant-propos, l'auteur nous dit que ses nouvelles ont été écrites entre 2005 et 2011. A part peut-être pour la dernière (qui est inédite), je n'ai personnellement pas vu de différence dans leur écriture. Ça va d'ailleurs être le premier point qui fâche : la plume de l'auteur. Je n'y ai pas du tout adhéré. Je l'ai trouvé bien trop simpliste, presque comme si elle s'adressait à des enfants, et contenant bien trop de répétitions.
Je dois cependant relever un point très positif, c'est l'orthographe qui est parfaite. Et ça fait un bien fou ! Merci pour ça ! :D
Les préambules au début de chaque chapitre sont sympas aussi, cela nous permet de mieux cerner notre lecture à venir.
Les sujets abordés, quoi que beaucoup trop vite survolés pour être réellement attractifs, sont aussi intéressants. Bon, la mort en est au centre, ce qui n'était pas pour me déplaire, en bonne fan de thriller que je suis. Mais il est aussi question de réincarnation, d'aliénation, de persécution, de recherche scientifique et de la mort dans sa finalité. Des thèmes peut-être pas très originaux mais qui ont du potentiel, ça c'est certain !
Je vais maintenant vous donner brièvement mon avis sur chacune de ces cinq nouvelles. Si vous ne voulez pas en savoir plus (même si sans spoil), vous pouvez tout à fait directement passer à la fin de la chronique. ;-)


Bon, faisons un petit récapitulatif des points positifs et des points négatifs.
Points positifs :
- L'orthographe qui est parfaite.
- Les préfaces explicatives à chaque début de chapitre qui nous expliquent où l'on va mettre les pieds.
- Les sujets abordés qui sont variés et intéressants.
Points négatifs :
- La plume trop simpliste et parfois maladroite (les nombreuses répétitions) de l'auteur.
- Des nouvelles trop courtes qui auraient méritées d'êtres plus exploitées pour être addictives.
- Des chutes trop simplistes, parfois trop abruptes, pour être satisfaisantes.
- Je cherche encore le rapport au titre, parce que ce livre ne m'a pas du tout fait voyager (sauf un peu dans la dernière nouvelle).
La nouvelle est certes courte par définition, mais c'est du coup un exercice périlleux parce qu'il faut pouvoir raconter vite, mais raconter assez et bien pour captiver son lectorat et terminer par une chute intense et surprenante pour conclure en beauté. Ce n'est malheureusement pas le cas ici et je suis désolée d'être passée à côté du message que l'auteur semble vouloir nous faire parvenir.
En résumé, je ressors passablement déçue de cette lecture qui ne correspond pas à mes attentes, ni à ce que le titre ou le résumé laissent présager. Il est question de mort, certes, mais je ne suis pas certaine d'avoir senti la noirceur de ces nouvelles, tout au plus le côté sombre de l'homme. Tout comme la science-fiction (sauf dans la troisième nouvelle, à la limite) que je cherche encore. Des nouvelles banales (surtout la première et l'avant-dernière), d'autres plus originales (la seconde et la dernière), mais qui ne sont pas assez travaillées pour être réellement percutantes et inviter au voyage.
Lien : http://booksfeedmemore.eklab..
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Oliveoued
  03 juillet 2017
1 - Il ne vous reste plus qu'à signer.
Nous découvrons ici une nouvelle sur le thème de la réincarnation. Thème intéressant qui m'a fait réfléchir et me demander quelles étaient mes croyances vis-à-vis de ce sujet.
Cette première nouvelle nous dévoile une écriture fluide et légère, telle la réaction des parents à l'annonce de cette réincarnation.
C'est la nouvelle qui m'a le moins plû, non pas par son sujet, mais par la chute qui ne m'a pas emballée.
2 - Damnation.
Très belle nouvelle, très noire, avec une écriture fouillie qui sert le texte. Ici, nous découvrons un homme en proie à un tourment sans fin, obligé de pousser indéfiniment un chariot qui porte le poids de l'Univers.
Durant l'évasion, le bref passage au sein de l'administration organisée de l'enfer m'a fait sourire. Moi qui suis gestionnaire administrative, j'ai eu l'impression d'entendre un de mes chercheurs me raconter son tourment quand je lui parle de document et de procédures ... Interprétation très personnelle somme toute mais qui me fait encore sourire.
Et cette fin me fait penser à la phrase d'Albert Camus : "Demain nous rapproche de la mort".
3 - Rêve impromptu.
Cette nouvelle se passe loin de chez nous : un monde où les magiciens sont traqués et persécutés. On y découvre notre personnage qui est magicien et qui est d'une naïveté déconcertante.
On s'attache à cet homme, qui aimerait vivre libre et faire ce qu'il aime.
Cette nouvelle mériterait plus de pages, car elle est très intéressante.
4- Homos Sapiens Sapiens Neandertalis.
Alors là, on est complètement dans mon quotidien ! Je travaille dans un laboratoire de recherche donc cette nouvelle me parle beaucoup.
On y découvre le monde de la recherche et de la découverte scientifique, un monde où les organismes de recherche sont méfiants et où les chercheurs sont d'une naïveté et d'un idéalisme immense.
Le chercheur est rêveur et exalté, mais pas méfiant, comme nous le prouve cette nouvelle.
5 - La perte de ses souvenirs.
Un homme essoufflé, à la fin de sa vie, qui voit ses souvenirs filés dans le vent.
Une nouvelle très poétique et belle, mais qui m'a fait ressentir une certaine tristesse car j'y ai vu dans cette jolie tournure une représentation volontaire ou involontaire de la maladie d'Alzheimer.
Cette nouvelle est bien positionnée : elle est la fin.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
cristalya
  14 juillet 2017
Ce recueil regroupe cinq nouvelles, dont quatre d'entre elles sont disponibles sur le site de littérature libre Atramenta.
Chacune est différente des autres, on touche à chaque fois un univers différent. On découvre notamment le thème de la réincarnation dans la première nouvelle, la liberté et l'emprisonnement dans la seconde, la magie et le mystique dans la suivante, le milieu de la recherche et scientifique dans la quatrième, puis la finalité et la mort dans la dernière.
La première, dans la situation dépeinte, n'est pas celle qui m'a le plus marquée, à l'inverse de la dernière que j'ai particulièrement apprécié, avec ce côté imagé comme dit dans la préface, mais aussi d'une certaine manière poétique.
La seconde s'approche d'une revisite du mythe de Sisyphe, comme souligné par l'auteur Jean-Baptiste Messier, et j'ai apprécié la manière d'avancer dans cette nouvelle, comment évoluait l'intrigue. La fin finit alors de mettre en place un univers étrange, que le lecteur ne semble pas forcément comprendre réellement.
La troisième est assez intéressante, on sent ce que peut engendrer la différence dans une population, en bien mais aussi en mal. On voit aussi comment peut finir une personne qui se sentirait un peu trop sûr de lui alors que la situation peut s'avérer fatale, ou du moins dangereuse. La chute de la nouvelle est plutôt bien trouvée et porte d'ailleurs bien son nom.
Pour ce qui est de l'avant-dernière nouvelle, on peut s'imaginer une facette du monde de la science et se dire que cette nouvelle pourrait d'une manière ou d'une autre s'ancrer dans notre monde, bien qu'il soit plus difficile aujourd'hui qu'il y a plusieurs années de la transposer, du fait de l'avancement très rapide de la science. On ressent la rivalité, l'envie d'être reconnu dans cette nouvelle, qui sont des sentiments que l'on voit tous les jours lorsque des intérêts entre en jeu.
En conclusion, j'ai plutôt passé un bon moment à lire ces nouvelles, bien qu'il est vrai que ce ne soit pas le genre que je lis le plus, car j'arrive rarement à m'attacher à des personnages dans un récit extrêmement court, chose que j'apprécie retrouver dans un roman. Je suis néanmoins consciente de la difficulté de la nouvelle, dans laquelle on doit faire passer des émotions et raconter une histoire en peu de mots, mais cela reste un genre que je lis peu. L'auteur a su exploiter différents thèmes dans ces nouvelles, et je retiens plus particulièrement la dernière, celle que j'ai préféré, car elle est très imagée, très figurée, et pourtant colle parfaitement à ce que l'on peut s'imaginer de la finalité.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          20
Citations et extraits (4) Ajouter une citation
KhiadKhiad   28 septembre 2017
L’homme chancelle maintenant. Chaque élément qu’il perd l’affaiblit davantage. Il sait par la pensée que ses souvenirs s’échappent à jamais. Il se rappelle et pleure d’émotion. Toute sa vie part en fumée. Dans un souffle fantastique, il oublie tout ce qui fait sa vie, son être.
Le vent commence à décroître, l’intensité diminue, il voit les images de son existence partir dans l’atmosphère. Il est là, impuissant, et ne peut rien faire.
Son corps multicolore le déserte. Il pose un genou à terre, il revoit sa vie, ses bonheurs, son épouse ; dans ces images qui partent, il voit ses réussites, ses défaites, ses échecs. Il distingue tout ce qu’il a accompli, ce qu’il aurait préféré oublier.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          30
gabrielleviszsgabrielleviszs   01 septembre 2018
Damnation
Préambule
L’histoire que je vous présente ici a, normalement, la taille d’un roman, mais a été raccourcie pour parvenir au format « nouvelle ».
Je passe mon temps à pousser un chariot, à le remonter. Toute ma vie je pousse ce chariot, car je suis en enfer. Les heures de mauvais sommeil que l’on me donne, c’est pour que je ne meure pas d’épuisement, sinon je ne pourrais plus le pousser.
Je pousse un chariot pour faire remonter la galaxie, oui c’est ça…
Enfin, je ne le fais pas tout seul, c’est un peu comme si je ne servais à rien.
+ Lire la suite
Commenter  J’apprécie          10
Laurie_lucasLaurie_lucas   16 février 2018
Je pousse un chariot toujours, encore et encore, comme une gigantesque toupie, ou plutôt un immense écrou. Je n'en vois jamais la fin. Je le pousse pour l'éternité. Je suis un damné.
Commenter  J’apprécie          10
CoyaCoya   18 mars 2019
La vie n'est pas toujours ingrate pour qui a réalisé son rêve.
Commenter  J’apprécie          10
Videos de Frédéric Marcou (4) Voir plusAjouter une vidéo
Vidéo de Frédéric Marcou
Chronique « Voyage au pays de l’envie ». Il faut regarder la vidéo à 8 : 50.
autres livres classés : nouvellesVoir plus
Acheter ce livre sur

FnacAmazonCulturaMomoxLeslibraires.fr





Quiz Voir plus

Les plus grands classiques de la science-fiction

Qui a écrit 1984

George Orwell
Aldous Huxley
H.G. Wells
Pierre Boulle

10 questions
2727 lecteurs ont répondu
Thèmes : science-fictionCréer un quiz sur ce livre